Escapade in Florence
L'écran titre
Titre original :
Escapade in Florence
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 30 septembre 1962 (première partie)
Le 07 octobre 1962 (deuxième partie)
Genre :
Comédie
Date de sortie cinéma Angleterre :
Mai 1963
Réalisation :
Steve Previn
Musique :
Buddy Baker
Richard M. Sherman
Robert B. Sherman
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Tommy Carpenter, un étudiant américain en architecture en formation à Florence, renverse par accident une consœur des beaux-arts Annette Aliotto, partie vendre un de ses tableaux à une galerie professionnelle. Liant connaissance, les deux étudiants tombent alors nez à nez sur des malfrats qui tentent sans succès de s'emparer de l'œuvre de la jeune fille...

La critique

rédigée par
★★★

Adapté du livre The Golden Doors d'Edward Fenton, Escapade in Florence est un téléfilm diffusé dans le cadre de l'émission de la chaîne américaine NBC, Walt Disney's Wonderful World of Color.

Disposant de moyens évidents, il est entièrement tourné à Florence, gagnant ainsi considérablement en authenticité. Vraie carte postale offerte par les studios Disney, il reprend les mêmes atouts déjà vus quelques mois plus tôt dans Bon Voyage ! localisé lui à Paris. Alors que Hollywood a pour habitude de transporter toutes ses équipes à l'étranger quand il s'agit d'y filmer, Walt Disney joue au contraire la carte de la proximité et n'hésite pas à utiliser les talents locaux, faisant ainsi d'une pierre deux coups en s'offrant des vrais professionnels à des tarifs défiant toute concurrence.

Outre son tournage à l'étranger, le téléfilm s'offre également le luxe d'agrémenter son récit, mêlant aventure et humour, de plusieurs chansons signées des frères Sherman, les compositeurs attitrés des studios Disney, auteurs pour eux de nombreux chef d'œuvres dont Mary Poppins. Divagant sur des airs italiens (Canzone D'Amore, Bella Bella Florence) les ritournelles amènent beaucoup de légèreté au film dont elles constituent indéniablement un atout majeur. La bande originale contient également le titre Dream Boy, adaptée d'un classique de la variété italienne Funiculi, Funicula et extraite de l'album solo d'Annette, sorti un an plutôt, Italianette.

Le casting est, pour sa part, aussi ambitieux que les moyens techniques offerts au téléfilm ; deux égéries de chez Disney, alors très en vogue, y partagent il est vrai la vedette !

Annette Funicello est sans aucun doute la plus grande star de la bande du Mickey Mouse Club. Outre sa participation à l'émission hebdomadaire de Mickey, elle est, en effet, à l'affiche de plusieurs films (Babes in Toyland, The Misadventures of Merlin Jones...) et téléfilms Disney (Escapade in Florence, Elfego Baca...). Elle mène également une belle carrière de chanteuse sous le label aux grandes oreilles et, compte tenu de l'ensemble de ses activités, peut-être considérée aujourd'hui comme la toute première ambassadrice de la compagnie de Mickey.
Avant d'accéder à la notoriété, en tout début de carrière, la jeune fille demande à Walt Disney l'opportunité de changer de patronyme pour un nom plus américain, craignant que personne ne parvienne à prononcer le sien correctement. Le papa de Mickey la persuade du contraire, arguant du fait que son nom à consonance italienne la singularise tout en insistant sur la nécessité d'être fier de ses origines. Annette Funicello se range à l'avis de Walt Disney et ne tarde pas à en constater tout le bien fondé tant le succès est vite au rendez-vous. Enceinte de son premier enfant en 1965, elle met un frein à sa carrière pour se consacrer à son rôle de mère. Entretemps, elle est toutefois la vedette de quelques films de plage qu'elle signe pour un autre studio. Ce passage à la concurrence n'empêche pas la jeune femme de continuer à demander des conseils à Walt Disney en personne qui l'invite, par exemple, à s'abstenir de porter des bikinis. Annette Funicello s'exécute bien volontiers...

Tommy Kirk retrouve, dans Escapade in Florence, sa comparse, Annette Funicello. Totalement inconnu des téléspectateurs, il participe à sa première production en 1956 dans une série du Mickey Mouse Club : The Hardy Boys. Sa progression est alors fulgurante au point de devenir une des égéries masculines du studio jusqu'à ce qu'il quitte Disney en 1965 après son rôle dans Un neveu studieux. Avant cela, il enchaine les films à un rythme effréné : Fidèle Vagabond (1957), Quelle vie de chien ! (1959), Les Robinsons des Mers du Sud (1960), Monte là-d'ssus (1961), Babes in Toyland (1961), Un Pilote Dans la Lune (1962), Bon Voyage ! (1962), Après Lui, le Déluge (1963), Sam, l'Intrépide (1963) et The Misadventures of Merlin Jones (1964).
En 1965, à l'occasion du tournage d'Un neveu studieux, il n'est, déjà plus sous contrat d'exclusivité avec les studios Disney. Ces derniers sous l'impulsion de Walt Disney lui-même sont, en effet, très conservateurs et, apprenant l'homosexualité de Tommy Kirk, craignent par-dessus tout de voir la révélation éclater au grand jour. Ils rompent ainsi tous liens avec le jeune homme. Commence alors pour ce dernier une véritable descente aux enfers. Sur le point de tourner avec John Wayne, il est arrêté dans une soirée peu recommandable en possession de marijuana. La presse s'empare de l'affaire et titre "l'enfant star de Disney déchu". Tommy Kirk est aussitôt renvoyé par la production et Hollywood tout entier lui ferme ses portes.
Sombrant dans la drogue, il échappe à plusieurs overdoses pour finalement se reprendre et finir par s'en sortir loin des spots-lights...

Téléfilm au charme désuet bien sympathique, Escapade in Florence est l'occasion idéale de retrouver Annette et Tommy Kirk au meilleur de leur forme. A déguster tranquillement.

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Escapade in Florence
Jaquette Escapade in Florence
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2013