Rencontre avec Éric Pires Augère
Pilier de la Philanthropie à Disneyland Paris

L'article

rédigé par Romi
Publié le 30 avril 2022

Propos recueillis le 4 février 2022

Il a débuté sa carrière quelques mois avant l'ouverture du Resort parisien et, après une riche carrière au sein de The Walt Disney Company, est devenu le coordinateur du pôle Philanthropie de Disneyland Paris. Éric Pires Augère a accordé un peu de son temps à Chronique Disney pour parler des actions RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale) de Disneyland Paris et en dire davantage sur son équipe de Disney VoluntEARS. Avec une énergie débordante et un engagement sans bornes, il revient sur les temps forts de sa carrière. Rencontre.

[Chronique Disney] Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours au sein de The Walt Disney Company ?

[Éric Pires Augère] Je m'appelle donc Éric Pires Augère, coordinateur du pôle Philanthropie au sein du service Responsabilité Sociétale et Environnementale de Disneyland Paris. Je suis arrivé à Disneyland Paris le 8 mars 1992, un peu plus d'un mois avant l'ouverture du Resort parisien, au sein de la division Merchandise. Je m'occupais alors de la gestion quotidienne d'une boutique. J'ai aussi travaillé à City Hall (de Main Street, U.S.A., NDLR) de 1995 à 1997.

Dès l'ouverture, j'ai été bénévole au sein des Disney VoluntEARS. Après cela, j'ai rapidement rejoint l'Université Disney (programme de formations à destination des Cast Members. Cette instance présente notamment l'histoire, les valeurs et la culture de The Walt Disney Company lors de la journée « Tradition » visant à accueillir les nouveaux Cast Members, NDLR) pour animer différentes formations, sur la culture de l'entreprise ou encore la qualité de service.

En 1997, j'ai postulé pour le programme des Ambassadeurs de Disneyland Paris. Cela m'a permis d'être un peu repéré puisque dès le lendemain de l'élection, Disneyland Paris m'a proposé un poste au sein du service Mécénat pour m'occuper du programme Vœux d'Enfants.

Entre-temps, j'ai aussi eu la possibilité de partir travailler huit mois, entre 1999 et 2000, au sein du Disney Magic de la Disney Cruise Line. Là-bas, j'ai aussi travaillé sur la mise en place du programme Vœux d'Enfants.

[Chronique Disney] Quel est votre rôle aujourd'hui au sein de Disneyland Paris ?

[Éric Pires Augère] Je m'occupe aujourd'hui de la coordination du programme Philanthropie. Au sein de la direction RSE de Disneyland Paris, il existe trois piliers : le pilier Philanthropie, le pilier Jeunesse et insertion professionnelle et le pilier dédié à l'Environnement et le « vivre sainement ». Par le biais du pôle Philanthropie, nous apportons optimisme, joie et l’espoir. Avec pour objectif d'utiliser la force de nos histoires, de nos personnages et les univers de The Walt Disney Company pour renforcer la résilience émotionnelle des enfants qui traversent des périodes difficiles. Pour cela, nous avons mis en place différents programmes « signatures » qui sont présents dans l'ensemble des entités Disney.

Le premier de ces programmes est « La magie à l'hôpital ». Déployé à Disneyland Paris en 1991, un an avant l'ouverture du Resort. À cette époque, nous ne pouvions évidemment pas accueillir d'enfants sur le Parc Disneyland mais les Personnages étaient déjà présents. Ainsi, en 1991, s'organisaient déjà les premières visites de Personnages Disney au chevet des enfants malades. L'idée étant d'apporter un moment d'évasion, au-delà de leur quotidien lié aux soins. Chaque année, les nombreuses animations s’adaptent à la saison : pour Noël, c'est Dingo qui va se déguiser en Père Noël et les Disney VoluntEARS vont arriver à l'hôpital avec des sapins et des décorations. Nous apportons ainsi l’esprit de Noël au sein des services pédiatriques. Ce principe est évidemment décliné tout au long de l'année. Pour Halloween, c'est Mickey Mouse qui se grime en vampire accompagné des Disney VoluntEARS ramenant des citrouilles pour réaliser des lanternes avec les enfants. Il s'agit d'un ensemble d'animations ludiques qui permet aux bambins de s'évader le temps d'une après-midi. Pour l'avoir vécu, il arrive souvent que le personnel soignant nous raconte que les enfants retardent leur départ de l'hôpital car ils ont su que Mickey serait là. Imaginez un enfant qui veut rester à l'hôpital ! Notre pari est gagné à ce moment-là. Ce sont vraiment des moments attendus par les enfants.

Vient ensuite le programme Disney Wish (Vœux d'Enfants dans sa version francophone) sur lequel nous travaillons avec plus d'une cinquantaine d'associations à travers l'Europe comme par exemple Rêves, Petits Princes ou encore Make-A-Wish. Ces associations ont un objectif : réaliser le rêve d'un enfant malade. Lorsque celui-ci a un lien avec l’univers Disney, toute la famille est invitée pour un séjour magique loin des difficultés du quotidien et conformément à la conviction de l’entreprise, selon laquelle donner vie aux rêves peut aider à donner aux enfants la force de se battre. C'est évident que ce n'est pas nous qui allons le soigner, ce sont bien ses médecins, mais nous allons créer des conditions favorables à ce chemin vers la guérison.

La majorité des vœux est une rencontre avec un Personnage ; Mickey, Elsa, Buzz l'Éclair… Nous avons parfois d'autres demandes. Je me souviens qu'un jour, l'Association Petits Princes nous a appelé pour nous informer qu'un petit garçon qui adorait l'univers des pompiers hésitait entre sa passion pour les pompiers et Disney : il savait que s'il choisissait Disneyland Paris pour son vœu, ses deux frères et sa sœur seraient très heureux. Nous avons donc proposé à cette famille de rencontrer les pompiers de Disneyland Paris. Nous avons organisé une demi-journée de formation pour ce jeune garçon, il est reparti avec un vrai casque de pompier. Toute la famille avait aussi pu vivre le week-end à Disneyland Paris : c'est un peu la réponse optimale à ce vœu particulier. Je me souviens aussi d'un enfant qui souhaitait être chocolatier, une autre qui voulait savourer la vie de star, nous l'avons donc invitée en limousine séjourner dans la suite « Cendrillon » du Disneyland Hotel. Nous avons aussi le cas d'une adolescente qui voulait passer la journée avec le président du Resort. A l'époque, il s'agissait de Philippe Gas qui l'avait accueilli toute une journée.

En troisième lieu, nous avons le programme lié aux activités événementielles. Ce programme regroupe l'ensemble des actions citoyennes organisées sur ou à l'extérieur du Resort. Sur site, l’événement peut être en lien avec le lancement d'une nouvelle saison ou encore l’ouverture d'une nouvelle attraction. Nous soutenons aussi des événements externes, comme des collectes organisées par Les Restos du Cœur ou encore à l'occasion des anniversaires de nos associations partenaires.

Le programme suivant recouvre notre « Politique de Dons » et rassemble la gestion de différents produits Disney et denrées alimentaires qui vont être redistribués à nos associations partenaires. C'est évidemment un programme qui a été très actif depuis la crise sanitaire liée à la Covid-19. Lors des fermetures de Disneyland Paris (du 14 mars au 14 juillet 2020 puis du 30 octobre 2020 au 16 juin 2021, NDLR), les frigos des restaurants et des hôtels étaient pleins. Un très gros investissement de la part des Cast Members a été mené à cette occasion, que ce soit les équipes des transports ou des entrepôts, pour redistribuer toute cette marchandise afin qu'elle ne soit pas jetée. Aujourd'hui (en date de l’interview réalisée en février 2022, NDLR), ce sont près de vingt millions d'euros de dons, de denrées alimentaires et de produits Disney qui ont été redistribués. Nous avons également été sollicités par des centres hospitaliers pour le don de matériel de protection médicale comme des charlottes, des blouses, des masques. Je me souviens, lors du premier confinement, l'appel d'un hôpital qui manquait terriblement de blouses. Ils souhaitaient que Disneyland Paris puisse faire don de ponchos. C'est complètement fou, nous avons redistribué plus de soixante-mille ponchos dans différents hôpitaux, quelle fierté d’avoir pu rendre service !

Afin que toutes ces actions puissent se dérouler au mieux, il existe un dernier programme : les Disney VoluntEARS. Celui-ci a pour mission de mobiliser la bonne volonté des collaborateurs pour mener à bien l'ensemble des projets précédemment évoqués. Les Disney VoluntEARS sont des Cast Members engagés qui viennent soutenir bénévolement la Responsabilité Sociétale et Environnementale de Disneyland Paris.

Bénévolement, ils vont apporter leur talent, leur expertise, leur enthousiasme, leur générosité à travers l'ensemble des actions portées par Disneyland Paris. Les Disney VoluntEARS sont le porte-drapeau d'une des plus belles traditions de The Walt Disney Company. Au cours de l'année 2021, il y a eu près de mille Disney VoluntEARS venant des Hôtels, des Parcs, de Disney Village ou de la partie administrative. À travers eux, nous retrouvons les 500 métiers présents, ce qui permet une large palette d’intervention. L’année passée, ils ont réalisé huit mille heures de bénévolat.

[Chronique Disney] Pouvez-vous nous parler de la création du programme Disney VoluntEARS ?

[Éric Pires Augère] Le programme a débuté en 1983, en Californie. Quelques Cast Members souhaitent offrir leurs services au niveau des communes avoisinantes d’Anaheim, lieu de résidence de Disneyland Resort. À l'époque, le programme s'appelait la « Disneyland Community Action Team ». Très rapidement, cette équipe a apporté son aide sur différents sujets. Cela a créé un enthousiasme phénoménal, tant et si bien que The Walt Disney Company a décidé de développer ce programme sur l'ensemble des entités Disney dans le monde en le nommant « Disney VoluntEARS ». Chaque entité a donc développé ce programme en son sein. À Disneyland Paris, cela s'appelait à son origine le « Club Bénévole ». C'est autour des années 2000 qu'il a été décidé d'unifier les actions des bénévoles Disney via la création du programme « Disney VoluntEARS ».

[Chronique Disney] Selon vous, quelle valeur anime les actions des Disney VoluntEARS ?

[Éric Pires Augère] Tout part du rêve de Walt Disney, qui était fondé sur un désir de partage. Le partage de moments de bonheur en famille, d'où la création d'un lieu où parents et enfants pourraient s'amuser et vivre des émotions, ensemble. C'est vraiment les valeurs de partage et de générosité qui fondent les actions des Disney VoluntEARS.

[Chronique Disney] Comment se structure le programme à l'échelle de Disneyland Paris ?

[Éric Pires Augère] Pour participer, les Disney VoluntEARS ont accès à une plateforme d’engagement en ligne où sont répertoriées l’ensemble des actions citoyennes organisées par notre service mais également toutes les offres de missions bénévoles proposées par nos associations partenaires.

Pour la partie philanthropie, nous faisons appel à des Disney VoluntEARS qui ont des compétences diverses. Là réside toute la richesse du programme. Par exemple, pour le programme Vœux d'Enfants, nous allons chercher des bénévoles qui parlent plusieurs langues pour pouvoir accueillir des enfants de différents pays européens. Également, lors de la Journée des Oubliés des Vacances, organisée en partenariat avec le Secours populaire français, nous recevons des délégations étrangères. L'une de nos Disney VoluntEARS est mauritanienne et elle avait pu accueillir des visiteurs mauritaniens dans leur langue. Ils étaient totalement stupéfiés, à la fin de la journée ils l’interpelaient en l’appelant : « Binta, ma sœur » !

La diversité des talents de nos Disney VoluntEARS s'exprime aussi sur des compétences métiers. Par exemple, il arrive que des établissements hospitaliers nous appellent pour aménager leurs jardins. Parmi nos Disney VoluntEARS, nous avons des horticulteurs qui pourront être mobilisés. De même lorsque nous organisons des ateliers de pâtisserie, nous aurons des cuisiniers. Et au-delà des expertises de chacun, tous les Disney VoluntEARS sont remplis de bonnes intentions. Durant chaque mission, si le besoin s’en fait sentir, ils seront conseillés par les bénévoles professionnels. Cette multitude de compétences fait la force des Disney VoluntEARS.

[Chronique Disney] Combien de Cast Members travaillent au quotidien pour la politique RSE de Disneyland Paris VoluntEARS ?

[Éric Pires Augère] Neuf Cast Members sont dédiés à la politique RSE, dont quatre pour le pilier Philanthropie. Il y a tout d'abord Monique, qui s'occupe particulièrement des visites en milieu hospitalier via le programme « La magie à l'hôpital ». Valentin est lui responsable du programme Disney Wish, Sylvain est en charge de la Politique de Dons. Quant à moi, je suis plus dédié à l’activation du Programme Disney VoluntEARS et à la coordination des évènements.

Fanny et Marie-Françoise sont respectivement cheffes du Pôles Environnement / Vivre Sainement et du Pôle Jeunesse et insertion professionnelles. Sont également présentes à nos côtés Fabienne pour le soutien administratif et Margaux pour la coordination de la communication. Le tout sous la direction de Xavier, le senior manager du programme RSE de Disneyland Paris.

[Chronique Disney] Comment s'articule le programme des Disney VoluntEARS entre Disneyland Paris et les autres entités de The Walt Disney Company ?

[Éric Pires Augère] Nous aimons travailler sur des événements qui impliquent l'ensemble des entités de The Walt Disney Company à travers le monde. Les programmes précédemment évoqués sont présents dans chaque pays où un Parc Disney est implanté mais il est vrai que chaque entité a ses particularités.

Par exemple, à chaque fois qu'un navire de la Disney Cruise Line accoste sur un port français, nous essayons de créer une synergie entre leurs Disney VoluntEARS et ceux de Disneyland Paris, notamment dans le cadre du programme « La magie à l'hôpital ». 

Ponctuellement, nous menons aussi des actions humanitaires, la dernière ayant eu lieu au Pérou. Durant cette mission, un représentant Disney VoluntEARS de chaque entité Disney à travers le monde était présent. Pour cette action, Disneyland Paris a eu la chance de pouvoir être représenté par deux Cast Members car notre Ambassadrice de l'époque, Antonella Giallombardo, parlait espagnol et a donc pu y participer.

Nous pouvons aussi mentionner l'action « Share Your Ears » menée par The Walt Disney Company dans ces Parcs à thèmes en 2018. Durant cette opération philanthropique, les visiteurs étaient invités à partager sur les réseaux sociaux des photos d'eux avec des oreilles de Mickey. Toutes les contributions permettaient de générer des dons au profit de l'association Make-A-Wish, cette opération ayant conduit à récolter la somme de 2 millions de dollars.

De même, un événement au profit de l'UNICEF a été organisé dans les Resorts Disney du monde entier à l'occasion des célébrations du soixantième anniversaire de l'attraction ''it's a small world". Le défi était simple, faire un maximum de fois l'attraction afin de collecter des fonds pour l'UNICEF (l'attraction ‘‘it’s a small world’’ a d'ailleurs été créée par Walt Disney et les Imagineers en 1964 pour le pavillon de l'UNICEF lors de l’Exposition Internationale de New York de 1964-1965, NDLR).

Nous organisons aussi des événements avec The Walt Disney Company France. Le dernier a eu lieu avant la crise sanitaire liée à la Covid-19. Nous avions organisé un match de football amical au profit de l'association ELA avec une équipe représentant Disneyland Paris et une autre The Walt Disney Company France.

[Chronique Disney] Beaucoup d'actions des Disney VoluntEARS sont menées en partenariat avec des associations françaises et internationales. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

[Éric Pires Augère] Nous avons de forts partenariats historiques avec de nombreux acteurs nationaux de la solidarité. Nous nous orientons toujours auprès d'associations qui sont en lien avec l'enfance et la famille. L'idée est de créer pour eux des moments qui comptent au moment où ils en ont le plus besoin. C'est notamment pour cette raison que nous avons dès 1991 tissé des liens avec le milieu hospitalier.

Nous travaillons d'ailleurs énormément avec la Fondation des Hôpitaux. Cette année encore, nous avons soutenu l'opération Pièces Jaunes, menée par cette organisation, avec près d'un millier de cadeaux distribués au sein d'hôpitaux. À ce titre, nous collectons et reversons l'ensemble des pièces qui sont jetées au sein des fontaines de Disneyland Paris. Nous avons aussi récemment travaillé avec la Fondation des Hôpitaux lors du « Challenge Pièces Jaunes » pour valoriser et récompenser l'engagement des jeunes dans cette opération. Les jeunes ont dû se prendre en photo avec une tirelire de leur création. Les heureux gagnants sont par la suite accueillis à Disneyland Paris pour un week-end avec leur famille et reçoivent un diplôme de Citoyen d'Honneur de Disneyland Paris pour valoriser leur soutien à l’Opération Pièces Jaunes qui améliore le quotidien des enfants et adolescents hospitalisés.

[Chronique Disney] D'autres actions sont aussi menées directement dans les communes environnantes de Disneyland Paris. Quelles relations entretenez-vous avec les acteurs locaux ?

[Éric Pires Augère] Nous entretenons de nombreuses relations avec les acteurs locaux. Ces liens ont été créés avant même l'ouverture du Resort. Nous avons vraiment des relations de « bon voisinage » et aidons dès que nous le pouvons comme pourrait le faire chaque citoyen d’une ville.

Nous l'avons encore une fois remarqué durant cette période de crise due à la Covid-19. Monsieur Philippe Decrouet, Maire de Serris, nous a notamment contactés pour savoir s'il était possible d’aider à la distribution des masques à l'ensemble des habitants de sa commune. Au début, nous avions planifié trois jours de distribution. Face à la mobilisation massive des Disney VoluntEARS, près de trois-cents Cast Members ayant répondu à l'appel, nous avons terminé la distribution en à peine deux jours !

Nous travaillons également avec les CCAS (Centres Communaux d'Action Sociale, NDLR) du Val d'Europe en invitant les familles les plus défavorisées à passer une journée sur le Resort. Nous sommes aussi présents au sein des centres hospitaliers des communes de la région. Dernièrement, de nombreuses demandes étaient liées à la distribution de matériel de protection ou encore des denrées alimentaires, avec un petit message d'encouragement, pour agrémenter les salles de repos.

Je me souviens que nous avons créé un parterre de fleurs, devant l’hôpital de Marne-la-Vallée, où les Disney VoluntEARS avaient écrit « MERCI » avec des pensées de toutes les couleurs. Un parterre similaire avait d'ailleurs été recréé au sein du Parc Disneyland, durant le confinement, en hommage au personnel soignant engagé dans la gestion de la crise sanitaire. À cette occasion, les pompiers de Disneyland Paris s'étaient regroupés devant Le Château de la Belle au Bois Dormant et avaient fait retentir leurs sirènes. Encore une belle preuve de soutien aux hôpitaux.

Il existe une multitude d'autres actions que nous menons sur le territoire. Je pense, par exemple, à la course des « 10 kilomètres de Magny » qui a eu lieu le 13 mars dernier. C'est un rendez-vous très attendu par les Cast Members. Chaque année, sur cette course au profit de l'association ELA, un trophée est remis à l'entreprise qui mobilise le plus de coureurs. Depuis la création de cette course (l'événement célèbre sa seizième édition en 2022, NDLR), c'est Disneyland Paris qui remporte le « Trophée Entreprise » pour son nombre de coureurs solidaire inscrits à cette course.

Nous pouvons aussi évoquer nos actions en lien avec la sensibilisation à l’environnement. En septembre 2021, nous avons participé au « World Clean Up Day ». Une centaine de Disney VoluntEARS s'est mobilisée sur cet évènement pour nettoyer les espaces partagés et les forêts aux alentours d'une dizaine de communes du Val d’Europe.

Une autre facette de notre investissement local fut notre engagement lors des inondations des communes bordées par la Marne, comme Esbly par exemple. Les Disney VoluntEARS se sont mobilisés alors sur plusieurs jours pour réaliser des paniers garnis et les redistribuer en porte-à-porte aux sinistrés.

[Chronique Disney] Pouvez-vous nous dire quel impact la crise sanitaire liée à la Covid-19 a eu sur les actions des Disney VoluntEARS ?

[Éric Pires Augère] Durant la crise sanitaire, la majorité des actions menées a été lié aux dons, Disneyland Paris ayant redistribué près de 20 millions d’euros d’articles thémés, de produits alimentaires et de matériel de protection à des association caritatives et des établissements de santé en France et en Europe. Les Disney VoluntEARS se sont mobilisés pour reconditionner les produits et les distribuer.

Concernant l’activité en faveur des enfants, nous avons évidemment dû nous adapter. Pour le soutien aux enfants hospitalisés, comme nous ne pouvions plus nous rendre dans les hôpitaux malgré le véritable besoin d'interactions des enfants, nous avons rapidement créé des vidéos ludiques. Sur ces vidéos, des bénévoles expliquaient différents ateliers : origami, langage des signes, etc. Nous avons aussi envoyé des trousses, des sacs à dos, des feutres ou encore des carnets pour accompagner certains de nos tutoriels destinés à apprendre à dessiner un personnage Disney comme Mickey, Jack Skellington ou encore Olaf. L'objectif était d'alléger le quotidien de ces enfants hospitalisés. Nous souhaitions ne pas rompre le lien avec nos partenaires.

Au niveau du programme Vœux d'Enfants, nous avons dû annuler l'ensemble des vœux planifiés sur le site. Nous avons néanmoins réalisé une vidéo de Mickey qui s'adressait à chaque enfant pour lui expliquer son quotidien durant cette période particulière de crise sanitaire ; il faisait du sport, de la cuisine… Nous avons également offert à tous ces enfants, en attente d'un vœu, un abonnement d'un an à Disney+. L'idée était de leur permettre de déjà se rapprocher de leurs rêves en lien avec les univers Disney.

[Chronique Disney] De nouveaux projets sont-ils en cours de développement pour le programme RSE de Disneyland Paris ?

[Éric Pires Augère] Nous souhaitons développer des projets pour le pôle Jeunesse et insertion professionnelle. Nous avons un programme plus particulièrement destiné aux jeunes qui consiste à les accompagner dans la construction et la réalisation de leur avenir professionnel.

C'est ma collègue Marie-Françoise qui s'occupe de ce pôle Jeunesse et insertion professionnelle : découvertes de métiers, rencontre avec des professionnels, échanges avec des personnalités autour du thème de la motivation, et mentorat sont quelques-unes des actions proposées qui donneront une nouvelle dimension à l’engagement de Disneyland Paris envers les jeunes Pour cela, nous souhaitons impliquer et valoriser les nombreuses compétences et parcours variés de nos Cast Members.

[Chronique Disney] Comment envisagez-vous la communication autour du programme Disney VoluntEARS ?

[Éric Pires Augère] Les actions menées tout au long de l'année sont relayées sur l'ensemble de nos outils de communication, que ce soit sur les réseaux sociaux ou encore sur le site Disneyland Paris News. Notre objectif est surtout de mettre en lumière nos partenaires et leurs missions. Notre rôle est de valoriser les actions menées par ces associations.

Je me souviens de Julien Lauprêtre, ancien président du Secours populaire français qui disait « La solidarité, ça ne règle pas tout mais pour celles et ceux qui la reçoivent, elle est irremplaçable. ». Il y a un fort travail qui est mené par ces associations et c'est important pour nous de les soutenir et de valoriser leurs actions.

Par ailleurs, notre présidente, Natacha Rafalski, participe à de nombreux événements portés par le service RSE. Elle relaie elle aussi régulièrement la mobilisation des Disney VoluntEARS. Les Ambassadeurs de Disneyland Paris contribuent également grandement à la communication autour de ce programme. Nous allons continuer de mettre la lumière sur ces actions citoyennes qui permettent d'offrir des moments qui comptent à ces enfants et ces familles.

[Chronique Disney] Quel événement en particulier vous a marqué au sein du programme Disney VoluntEARS ?

[Éric Pires Augère] J'ai de nombreux et de très beaux souvenirs vécus à travers le programme Vœux d'Enfants. Ce sont des familles qui vivent des moments difficiles et en les accompagnant sur une journée, on vit des moments très forts. Les enfants s'illuminent et sont reboostés par ces journées sur le Resort. Pour les parents, c'est très fort aussi de voir leur enfant qui s'amuse, qui rit, qui redécouvre une certaine insouciance.

Autre exemple, les Journées des « Oubliés des Vacances », réalisées chaque année, ont une place particulière pour moi. Un enfant sur trois ne part pas en vacances durant la période estivale et le Secours populaire français, qui porte cette initiative, permet à ces enfants de profiter d'un moment d'évasion.

Je me souviens particulièrement d'une journée en août 2018. Nous avions invité dix-mille-quatre-cents enfants et parents des Hauts-de-France. Nous avions mobilisé plus de cent-cinquante Disney VoluntEARS. C'était vraiment une journée extraordinaire ! Il était impossible d'aller dans une attraction sans croiser un enfant accompagné de Disney VoluntEARS. Ça m'a vraiment marqué. D'ailleurs, à la fin de la journée, une petite fille était venue nous voir. Nous étions complètement épuisés après l'organisation de cet événement. Sur le parking où nous disions « Au revoir ! » aux nombreux bus qui quittaient Disneyland Paris, cette petite fille est interrogée par l'un des Disney VoluntEARS pour savoir si elle avait passé une bonne journée. Elle répondit que la journée avait été encore plus belle que dans ses rêves. À ce moment-là, toute la fatigue s'oublie. Nous avions réussi notre mission du jour !

[Chronique Disney] Votre attraction préférée ?

[Éric Pires Augère] Je me souviens de la première attraction que j'ai pu faire à Disneyland Paris. C'était ''it's a small world", avant l'ouverture du Resort. Nous avions différentes formations et nous avons été sur le Parc Disneyland, alors en fin de construction. C'est à ce moment-là que j'ai découvert l'attraction. J'ai tout de suite été enveloppé et touché par l'environnement et son ambiance. J'ai trouvé cela fabuleux : cette petite croisière permet véritablement, en quelques minutes, de parcourir le monde. Ce que j’apprécie, c’est le style simple et enfantin, en décalage avec d'autres attractions réalisées par les Imagineers, qui met en avant la diversité. Je trouve le final tellement beau avec toutes ces poupées qui se retrouvent pour chanter à l'unisson la même chanson. J'adore cette attraction pour son message lié au « vivre ensemble » !

[Chronique Disney] Quel est votre personnage Disney préféré ?

[Éric Pires Augère] C'est Jiminy Cricket ! Ce petit personnage un peu comique, plein de sagesse, qui accompagne Pinocchio me touche particulièrement. D'ailleurs, lorsque j'ai quitté City Hall, lieu dans lequel j'ai travaillé pendant quelque temps à l'ouverture du Resort, l'équipe m'avait remis un celluloïd de Jiminy Cricket. Je l'ai toujours dans mon bureau à la maison.

[Chronique Disney] Quel serait votre film issu des productions de The Walt Disney Company préféré ?

[Éric Pires Augère] Je dirais Encanto, la Fantastique Famille Madrigal ! Ce film, récent, retrace l'histoire de la famille Madrigal, où chaque membre possède un don magique. C'est un film qui a résonné chez moi car je suis issu d'une famille de cinq enfants. Cela m'a replongé un peu dans l'enfance. Avec mes sœurs et frères, nous avons tous une particularité, même si ce n'était pas des super-pouvoirs (rires). J'ai vraiment apprécié cette histoire et son héroïne toute pétillante, Mirabel. Dans le film, elle cherche à ressembler aux autres car elle n'a pas de pouvoir. Mais l'histoire nous démontre l'importance de travailler sa singularité et de rester unis. C'est une belle leçon de cohésion et de synergie.

[Chronique Disney] Un dernier mot pour la fin ?

[Éric Pires Augère] À l'occasion de notre trentième anniversaire, je tiens à remercier l'ensemble des Disney VoluntEARS qui soutiennent nos associations partenaires et donnent de leur temps, de leurs compétences et de leurs talents pour la réussite de chacune des actions citoyennes portées par Disneyland Paris.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.