Allégeance
Star Wars

Star Wars : Allégeance
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 11 décembre 2019
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Ethan Sacks (Scénariste)
Luke Ross (Dessinateur)
Nombre de pages :
112

Le sommaire

• Allegiance #1 (09/10/2019)
• Allegiance #2 (16/10/2019)
• Allegiance #3 (23/10/2019)
• Allegiance #4 (30/10/2019

La critique

rédigée par
Publiée le 07 février 2020

Star Wars : Allégeance est une mini-série s'étalant sur quatre issues. Le comics propose de revenir sur des événements qui se sont déroulés entre Star Wars : Les Derniers Jedi et Star Wars : L'Ascension de Skywalker.

Pour suffisamment consolider, auprès du public, les liens entre Star Wars : Les Derniers Jedi et Star Wars : L'Ascension de Skywalker, Lucasfilm, Ltd. met en place un dispositif marketing d'envergure, connu sous l’appellation de Voyage vers Star Wars : L'Ascension de Skywalker, qui comprend entre autre un comics Allégeance, un roman "adulte" Resistance Reborn, un roman "jeune adulte" Le Collectionneur et un roman "jeunesse" Spark of the Resistance. Ces sorties littéraires permettent ainsi de comprendre ce qui s'est passé entre les deux films et notamment comment la Résistance a pu se reconstruire en trouvant des alliés, comment le Premier Ordre opère sous le règne du nouveau Suprême Leader, Kylo Ren, mais aussi ce qui est advenu de la relation entre les personnages, à l'exemple de celle de Finn et de Rose. Ces derniers ont, en effet, acté que leur aventure amoureuse ne pouvait aller plus loin et décident simplement de rester amis. Le comics permet aussi d'introduire le personnage de Aftab, le fils de l'Amiral Ackbar, aperçu dans le film.

Ethan Sacks est un scénariste qui a d'abord commencé sa carrière en tant que journaliste cinéma au sein du New York Daily News mais aussi dans le magazine Wizard où il parle de sa passion pour les comics. En 2017, il franchit le pas et devient scénariste en se chargeant d'une histoire courte pour Marvel : Secret Empire : Brave New World puis s'occupe des séries Old Man Hawkeye et Old Man Quill. Pour la saga Star Wars, il écrit les scénarios des mini-séries Star Wars : Galaxy's Edge et Star Wars : Allégeance.
Luke Ross, né sous le nom de Luciano Queiroz le 18 juillet 1972 au Brésil, est, quant à lui, connu pour ses dessins dans des séries aussi diverses que Gen13 ou Green Lantern chez DC Comics mais aussi Spider-Man ou Captain America chez Marvel. Il a également dessiné l'adaptation en comics d'Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal. Pour Star Wars, il signe les dessins et la couverture du comics Republic - Loyautés : L’Avènement de Vador au sein de l'univers Légendes et adapte en comics Star Wars : Le Réveil de la Force avant de s'attaquer à l'histoire de l'univers Officiel, Dark Maul : Soif de Sang. Il dessine aussi Thrawn - Le Protégé de l'Empereur, l'adaptation en comics du roman Thrawn ainsi que de quatre numéros de la mini-série L'Ère de la République consacrée aux vilains.

Star Wars : Allégeance est un comics sympathique qui permet de comprendre dans quel état se trouve la Résistance après la débâcle sur Crait. Ce n'est d'ailleurs pas le premier comics à proposer des aventures dans cette période post Star Wars : Les Derniers Jedi puisque que le sixième et dernier tome de la série Poe DameronLe Réveil, racontait déjà ce qui s'était passé juste après la fuite de la planète minérale. Ici, toutefois, les événements se déroulent après le roman Resistance Reborn mais avant le récit jeunesse Spark of the Resistance. Le comics apporte ainsi certaines informations intéressantes même si forcément, quatre petits issues sont un peu courts pour aborder de façon approfondie les tenants et les aboutissants de tous les personnages ainsi que de la situation galactique. Mais cela reste, dans tous les cas, une parfaite mise en bouche pour Star Wars : L'Ascension de Skywalker.

Star Wars : Allégeance est aussi intéressant car il fait écho à deux autres comics : Dark Vador : Le Seigneur Noir des Sith - 3 : Mers de Feu et Star Wars - 8 : Mutinerie sur Mon Cala. Tous trois se passent, en effet, sur Mon Cala. Dans le premier, qui se déroule au début de la fondation de l'Empire, la planète aquatique est placée sous le joug de Palpatine par Dark Vador. Dans le second, qui se situe entre Star Wars : Un Nouvel Espoir et Star Wars : L'Empire Contre-Attaque, la Princesse Leia arrive à convaincre ses habitants, les Mon Calamari et les Quarrens, de rejoindre la rébellion. Dans Star Wars : Allégeance, trente ans plus tard, la Générale Organa revient demander de l'aide à ses anciens alliés pour combattre le Premier Ordre, notamment en leur fournissant des vaisseaux de guerre. Malheureusement, elle n'est pas la bienvenue sur la planète depuis qu'il est su de tous, comme cela a été révélé dans le roman Liens de Sang, qu'elle est la fille de Vador. Seul Aftab, le fils de l'Amiral Ackbar, lui est, en fait, resté fidèle. Dans sa quête d'une nouvelle flotte, elle est accompagnée par Rey, Rose, Chewbacca et C-3PO. Rose voit alors son rôle bien plus étoffé dans les romans et les comics qu'il ne l'est réellement dans l'Épisode IX. Cela permet en effet de voir que la jeune femme a pris beaucoup d'assurance et qu'elle est désormais incroyablement charismatique. Rey, par contre, a bien du mal à gérer ses émotions et semble souvent nerveuse ou frustrée, des états d'âme qui seront au cœur du prochain film.

Mais Star Wars : Allégeance ne se limite pas qu'à Mon Cala. Il développe également une intrigue secondaire autour de Poe Dameron, Finn et BB-8 qui se mettent à la recherche d'armes pour la Résistance. Malheureusement, ils tombent nez à nez avec des chasseurs de primes qui veulent les vendre au Premier Ordre. Si cette intrigue est moins intéressante que celle de Leia, elle a le mérite de développer la relation entre Finn et Poe. Le comics propose enfin de montrer comment Kylo Ren dirige le Premier Ordre depuis qu'il a pris le pouvoir en devenant le Suprême Leader. Il n'hésite ainsi pas à tuer des gens ou anéantir des planètes entières qui auraient aidé la Résistance. Il veut clairement instaurer dans la galaxie une terreur telle que personne ne fournira des armes ou des vaisseaux à ses ennemis.

Star Wars : Allégeance est un apéritif sympathique qui aurait peut-être mérité un issue de plus pour densifier son histoire, même si le lecteur passe globalement un bon moment. Le dessin est, pour sa part, agréable malgré un dessinateur qui semble avoir manqué de temps pour peaufiner ses planches.

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.