Phantom Manor
Une Attraction Pleine d'Esprits

Phantom Manor : Une Attraction Pleine d'Esprits
L'écran titre
Titre original :
Phantom Manor: A High-Spirited Attraction
Phantom Manor : Les Secrets de la Réouverture
Réouverture de Phantom Manor : Le Documentaire
Production :
Disneyland Paris
Date de mise en ligne France :
Le 07 juin 2019
Genre :
Promotionnel
Réalisation :
Yann Hantzen
Durée :
17 minutes

Le synopsis

Près d’un an et demi a passé depuis la fermeture des lourdes portes de Phantom Manor, cette demeure hantée qui domine la plus haute colline de la petite ville de Thunder Mesa. Mathias Dugoujon revient sur cette réhabilitation de grande ampleur dont l'objectif a été de remettre à neuf le manoir en ruines tout en levant le voile sur l’un de ses plus grands mystères...

La critique

rédigée par
Publiée le 28 janvier 2020

Une atmosphère lugubre règne sur les hauteurs de Thunder Mesa, petite ville champignon de l’Ouest américain, fruit de la Ruée vers l’or à laquelle Henry Ravenswood, propriétaire du plus cossu manoir des environs, a participé à grands coups de dynamites dans les entrailles de Big Thunder Mountain. Les années passent et les beaux jours de la demeure Ravenswood s’éloignent au fur et à mesure que des esprits malfaisants prennent possession des lieux. D'étranges disparitions poussent alors le shérif de Thunder Mesa à prendre de drastiques décisions : Phantom Manor, comme la résidence hantée est dorénavant surnommée, restera fermé jusqu’à ce que l’affaire soit élucidée...
Voici comment les équipes de Disneyland Paris ont orchestré la plus grande et la plus longue réhabilitation que Phantom Manor ait jamais connu depuis son ouverture en 1992. Et à événement exceptionnel, émission exceptionnelle : Phantom Manor : Une Attraction Pleine d’Esprits, un programme produit par Disneyland Paris, revient sur plus d’un an de rénovation de l’attraction iconique avec un florilège d’experts qui n’hésitent pas à dévoiler les nombreux secrets de la famille la plus mystérieuse de Thunder Mesa… voire même de Disneyland Paris !

Avant de s’aventurer dans les méandres des mystères de la plus haute colline de Thunder Mesa, il est important de comprendre l’origine de la nature de ce documentaire inédit. L’avènement du numérique a en effet entraîné le développement exponentiel des plateformes de vidéos à la demande (de type SVàD), et avec elles de nouveaux supports de communication deviennent des eldorados dans lesquels la division Walt Disney Parks & Resorts s’engouffre. Dès le milieu des années 2000, le DVD ou support physique utilisé pour ce qui est alors appelé Infomercials (ou Infopublicité), ces documentaires publicitaires servant d’outil marketing des Parcs Disney (Walt Disney World - Disney Studios, Une Aventure Magique), cède peu à peu sa place à un format dématérialisé, diffusé sur la toile, notamment via les chaînes YouTube des Parcs Disney. Dès 2008, la chaîne DisneyParks est ainsi lancée sur YouTube et englobe dès lors toutes les nouveautés et contenus promotionnels des Parcs américains de Walt Disney World Resort à Disneyland Resort en passant par la Disney Cruise Line. Puis vient Tokyo Disney Resort avec l’ouverture de sa chaîne en 2011, dans un état d’esprit similaire de diffusion de l'information.

Disneyland Paris ne fait pas exception dans cette course du web marketing des Parcs Disney et lance sa page Facebook, son fil Twitter et sa chaîne officielle YouTube au printemps 2010, cette dernière se composant, elle, alors d'un contenu majoritairement promotionnel. Se développant fortement dans les années qui suivent, la chaîne devient alors une pièce maîtresse de la stratégie de communication de Disneyland Paris, permettant aux abonnés de profiter d’événements spéciaux (Cérémonie d’ouverture Marvel Summer of Heroes) et également de programmes documentaires à l’instar d’Il Était Une Fois à Disneyland Paris. Puis, en 2018, le Resort parisien utilise sa chaîne YouTube pour couvrir comme cela n’a jamais été fait auparavant la rénovation de l’une de ses attractions les plus emblématiques. Ainsi, le 7 janvier 2018, pour mettre en scène la fermeture de Phantom Manor, une vidéo intitulée D’Étranges Phénomènes Observés à Phantom Manor… excellemment bien réalisée est publiée sur la chaîne YouTube, montrant le shérif de Thunder Mesa scellant les grilles de Phantom Manor avec de lourdes chaînes.

Un peu plus tard dans l'année, le 18 mai 2018 précisément, l’Imagineer Tom Fitzgerald est au cœur des (Les) Dessous de la Rénovation de Phantom Manor, une courte vidéo montrant les coulisses des travaux alors en cours. Puis, après de longs mois d’attente, les fans peuvent enfin découvrir la date de réouverture de leur manoir préféré à travers [ROUVERTURE] Phantom Manor à Disneyland Paris, une vidéo publiée le 12 avril 2019, une fois de plus réalisée avec grand talent, usant avec intelligence des plans du lieu hanté, le tout agrémenté d’une musique lugubre reconnaissable entre mille. Son ouverture officielle passée, le 3 mai 2019 exactement, l’émission Phantom Manor : Une Attraction Pleine d’Esprits, mise en ligne environ un mois plus tard, revient sur la grande réhabilitation de Phantom Manor, reprenant quelques codes du programme The Twilight Zone Tower of Terror : 10 Ans de Frissons cette fois, dans un format d’émission presque deux fois plus court, mais toujours avec beaucoup de professionnalisme et riche d’interventions d’experts de qualité.

Émission produite par Disneyland Paris, Phantom Manor : Une Attraction Pleine d’Esprits est initialement proposée par Mathias Dugoujon, Chargé de Communication Externe chez Disneyland Paris. À la suite de postes saisonniers sur le Resort parisien contractés dès 1998, il décroche en 2004 le titre de Chargé de Promotion et Partenariats Médias puis, dès 2010, s'occupe du déploiement des médias sociaux et sites corporate de Disneyland Paris. En 2014, il accède au poste de Chargé de Communication Interne et devient responsable de la création de contenus à usage interne tout en organisant des événements pour Cast Members au sein de la compagnie. Ce n’est qu’en 2018 qu’il arrive au poste de Chargé de Communication Externe en animant quotidiennement le réseau d’influenceurs Disney InsidEars et alimentant également la plateforme Sociabble qui lui est dédiée. Cette idée du partage d’informations au grand public se retrouve également dans ses projets à vocation d’archives comme les livres Disneyland Paris : 20 Ans de Rêves (2012), Disneyland Paris : De A à Z (sorti en 2017 pour les 25 ans du Resort) ou encore Pirates of the Caribbean - Un Trésor d’Attraction (2019) et Phantom Manor : L’Attraction Décryptée (2019) sur lesquels il collabore. Féru de multimédia, il développe alors l’idée d’un reportage inédit pour la chaîne YouTube de Disneyland Paris fêtant les dix ans de l’attraction The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut dans la Quatrième Dimension et devient, par la même occasion, l’hôte de cette émission spéciale, un rôle d’autant plus légitime qu’il a fait partie de l’équipe d’ouverture de l’attraction en 2007. Plutôt à l'aise dans ses nouvelles bottes de présentateur, il reprend cette fonction une année plus tard dans l’émission Phantom Manor : Une Attraction Pleine d’Esprits diffusée en 2019 sur YouTube. Ce nouveau genre à destination des internautes régale alors les fans et autres amateurs de la firme.

Avant tout chose promotionnelle à consonance documentaire, Phantom Manor : Une Attraction Pleine d’Esprits renouvelle la formule inaugurée lors de l'émission The Twilight Zone Tower of Terror : 10 Ans de Frissons, en la resserrant toutefois, diminuant sa durée de moitié. Ainsi, en un peu moins d’une vingtaine de minutes, le programme revient brièvement sur les origines du concept original de l’attraction (The Haunted Mansion à Disneyland Resort) et redirige son propos sur la version parisienne tout en pointant le doigt sur les nouveautés apportées lors de sa réhabilitation. Il se retrouve ainsi scindé en chapitres permettant un enchaînement plus fluide entre les différentes thématiques évoquées : Esprits et Fantômes Débarquent à Disneyland Paris / Aussi Lugubre qu’au Premier Jour ! / L’Attraction Revisitée. Pour traiter de ces vastes sujets, pas moins de six spécialistes donnent le change à la caméra et livrent d'intéressants témoignages. Le narrateur, Jonathan Rabeute, qui n’est pas moins que l’Ambassadeur Disneyland Paris 2013-2014, accompagne alors Mathias Dugoujon et fait le lien entre tous ses invités de choix, se retrouvant même référé en tant que « Ghost » (« Fantôme » en français) dans les crédits, comme un énième clin d’œil à l’attraction.

Le premier intervenant, ayant un lien particulier avec l’attraction, est l’Imagineer Tom Fitzgerald. L’artiste de Walt Disney Imagineering, alors connu pour son travail sur Le Visionarium - Voyage à Travers le Temps, Chérie, J’Ai Rétréci le Public, Star Tours : L’Aventure Continue ou encore Ratatouille : L’Aventure Totalement Toquée de Rémy dont il est le chef de projet, intervient ici dans son rôle dans la réhabilitation de Phantom Manor. Revenant sur ses années de majordome à The Haunted Mansion en Floride et son travail sur la réhabilitation de celle-ci, il est sans aucun doute l’invité le plus légitime de tout le programme. Il livre ainsi sa relation privilégiée avec cette attraction et partage sa passion avec l’auditoire. Il se voit aussi chargé de lever le voile sur l’un des plus gros mystères de l’attraction en révélant l'identité du Phantom. Cependant, s'agissant là d’un divulgâchis lourd de conséquences pour ceux qui souhaitent découvrir de leurs propres yeux la vérité derrière cette macabre histoire, il n'en sera pas fait mention ici : il est donc fortement recommandé de faire l’attraction après sa réhabilitation avant d’en découvrir tous les secrets via ce programme qui aurait pu bénéficier d’un avertissement préalable pour ses visionneurs voulant garder un certain suspens sur cette révélation tonitruante.

L’intervention suivante de Beth Clapperton, Directrice Creative chez Euro Disneyland Imagineering apporte ensuite les éléments techniques nécessaires à la création de l’univers de cette attraction si unique. Ayant travaillé sur les réhabilitations successives de Pirates of the Caribbean et Big Thunder Mountain, elle dépeint avec justesse les choix architecturaux de la bâtisse et tout ce qui la rend emblématique : ses décors, ses clins d’œil mais aussi sa bande-son, tout y passe ! Après la révélation de Fitzgerald, elle explique les différents changements scénographiques liés au Phantom, tout au long du parcours, et son lien si particulier avec Melanie, l'éternelle mariée.

Un autre point important concernant la thématisation de l’attraction participant à une immersion complète dans l’histoire tragique des Ravenswood est évoqué par Pierrick Paillard, Manager Horticulture à Disneyland Paris ; le végétal faisant partie intégrante de l’histoire. Il rappelle que, comme tout lieu dans un Parc Disney, la nature est l'un des piliers fondateurs de l’immersion dans un univers. Dans le cas de Phantom Manor, Pierrick Paillard explique ainsi que les végétaux ont été choisis minutieusement sur des critères spécifiques comme leur forme tortueuse (à l’instar des noisetiers tortueux jalonnant les jardins du manoir) ou pleureuse (comme le cèdre de l’Atlas). Il fait aussi un clin d’œil à Bill Evans, jardinier particulier de Walt Disney, qui s'évertua à concevoir les espaces verts des Parcs Disney et à donner une importance significative au végétal dans le travail des concepteurs des Parcs. La biodiversité du Resort parisien est également mise à l’honneur lorsque Pierrick Paillard mentionne la présence d’un pied d'aubépine (Crataegus monogyna) de plus de 80 ans sur le site faisant partie d’un bosquet de plusieurs individus déjà présents sur ces terres agricoles lors de la construction du Resort et préservé depuis : autant de petits détails croustillants qui soulignent ici la responsabilité de Disneyland Paris dans la préservation de son patrimoine naturel tout en donnant au végétal un rôle dans l'histoire racontée.

En sa qualité de Directeur Show Design & Production chez Euro Disneyland Imagineering, Björn Heerwagen fait aussi partie des intervenants du programme. Ayant dirigé les équipes lors des réhabilitations de Pirates of the Caribbean et Big Thunder Thunder Mountain et ayant travaillé pendant plus de deux ans sur The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut dans la Quatrième Dimension en tant qu’Installation Manager, il s’occupe ici de diriger une centaine de personnes sur la rénovation de Phantom Manor. Rappelant les objectifs principaux de ces travaux hors normes, il insiste sur les multiples mises à jour techniques qui ont eu lieu, notamment sur les Audio-Animatronics et le système électronique qui n’avait pas ou peu bougé depuis l’ouverture de l’attraction. Heerwagen offre un témoignage tout à fait intéressant et légitime de par son poste à Disneyland Paris, comme celui donné dans l’émission spéciale The Twilight Zone Tower of Terror : 10 Ans de Frissons, accompagné de vidéos des coulisses de la rénovation pour illustrer ses propos.

Daniel Joseph est le cinquième invité de Phantom Manor : Une Attraction Pleine d’Esprits. Responsable du laboratoire d’Illusionneering chez Walt Disney Imagineering et passionné par The Haunted Mansion depuis sa première visite à Walt Disney World Resort, alors qu’il était âgé de six ans, il s’occupe des effets spéciaux de Phantom Manor. Faisant profiter de sa grande expertise, il évoque les changements orchestrés sur Madame Leota, la voyante emprisonnée dans sa boule de cristal et comment les autres versions américaines de ce personnage iconique ont inspiré sa nouvelle réinterprétation parisienne.
Enfin, Phantom Manor ne serait rien sans son univers musical emblématique sur lequel Jake Ellis, Imagineer et dernier interviewé de l'émission, a travaillé d’arrache-pied pour lui donner un second souffle. Devenu début 2019 Designer Media Audio Senior chez Walt Disney Imagineering, il explique tout le travail de restauration des bandes son originales de John Debney enregistrées à Abbey Road, ainsi que celles contenant la voix de Vincent Price (entre autres voix originale du Professeur Ratigan dans Basil, Détective Privé) pour créer un nouveau montage personnifiant le fantôme hôte de la fameuse stretch room, devenu bilingue grâce à cette rénovation, jonglant entre les enregistrements anglais de Vincent Price et ceux en français de Bernard Alane (la voix de Clopin dans Le Bossu de Notre-Dame).

Tenu par un présentateur à l’assurance certaine et une voix-off tout aussi passionnante, le documentaire use de nombreuses images de la grande rénovation de Phantom Manor mais aussi des images d’archives de The Haunted Mansion au Disneyland Park originel et de Phantom Manor lors de sa construction au début des années 90. Des plans serrés sur des scènes de l’attraction permettent d'apprécier plus en détail les mille et un accessoires et décorations - rarement vus d'aussi près - donnant vie au mystérieux manoir tandis que Jonathan Rabeute en voix off débite avec engouement le script écrit en collaboration avec Jérémie Noyer (auteur des livres Pirates of the Caribbean - Un Trésor d’Attraction, Phantom Manor : L’Attraction Décryptée). Elle se distingue ici de l'émission anniversaire The Twilight Zone Tower of Terror : 10 Ans de Frissons, plus apparentée à un talk-show où le présentateur enchaîne les invités. Ici, les participants sont face caméra, s'exprimant directement à leur auditoire, tandis que le présentateur ouvre et ferme le programme.

Cette mutation du programme est parfaitement adéquate et adaptée à l'événement et fait même la part belle à la bande-son de l'attraction, remixée pour l'occasion, enveloppant le tout dans une atmosphère parfaite pour savourer cette production de qualité. Côté nomenclature, la production présente différents titres pouvant perturber le lecteur : Phantom Manor : Les Secrets de la Réouverture (sur la vignette YouTube) ou Réouverture de Phantom Manor : Le Documentaire (dans le titre de la vidéo) sont pourtant bel et bien la même production. Une uniformisation du titre, prenant pour étalon celui incrusté dans la vidéo, donnerait un sens à l’ensemble. Une autre version de la vidéo se retrouve même dotée de sous-titres en anglais permettant de rendre l’émission universelle et accessible aux fans Disney du monde entier. Il faut aussi noter la qualité artistique de l’ensemble, jusqu’au générique de fin qui fait d’ailleurs l’objet d’une mention spéciale pour sa réalisation bien léchée utilisant avec brio des images de concept arts et une bande-son magnétique et envoûtante chantée par une Melanie destinée à une attente éternelle de l'être aimé, sa dernière parole faisant par ailleurs froid dans le dos. Enfin, il convient d'insister sur l’aspect divulgateur de cette production qui révèle sans détour moult secrets gardés jusqu’ici inviolables depuis 1992 et des choix scénaristiques et techniques qui méritent d'être expérimentés dans l’attraction elle-même avant d’en connaître la saveur par cette vidéo. 

Si les puristes s’offusqueront de la révélation tonitruante délivrée nonchalamment dans ce documentaire et des nombreux secrets techniques brisant quelque peu la magie d’un univers hautement immersif, les autres se régaleront de ces coulisses inédites de la plus mystérieuse des attractions. Riche d’une pléiade d’experts de l’attraction triés sur le volet, délivrant quantités d’informations à haute valeur ajoutée, Phantom Manor : Une Attraction Pleine d’Esprits est le genre d'émission qui montre le savoir-faire de la première destination touristique européenne et exploite avec ingéniosité le patrimoine de la plus grande entreprise de divertissement du monde.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.