Le Père de Cendrillon
Date de création :
Le 15 février 1950
Nom Original :
Cinderella’s Father
Créateur(s) :
John Hench
Apparition :
Cinéma
Livres
Voix Française(s) :
Pierre Tessier (Cendrillon, 2015)
Interprète(s) :
Ben Chaplin (Cendrillon, 2015)

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 07 janvier 2024

En 1950, les studios Disney proposent sur les écrans une nouvelle adaptation de l'histoire de Cendrillon, la célèbre princesse à la pantoufle de verre dont la vie fut marquée par de nombreux malheurs, à commencer par la mort de son cher père.

« Il était une fois, dans un pays lointain, un royaume paisible et prospère qui baignait dans le romantisme et les traditions ». Au cœur de ce royaume, vit notamment un gentilhomme propriétaire d’une majestueuse demeure. Veuf, ce dernier élève sa fille, Cendrillon, avec tout l’amour et toute la tendresse d’un père. C’est ainsi qu’il offre à son unique enfant tout ce dont elle rêve, un cadre de vie enchanteur, un petit chien, Pataud, et un cheval, Major. Rapidement convaincu que l’amour d’une mère est tout aussi indispensable, le gentilhomme fait un jour le choix de se remarier avec une femme, Madame de Trémaine, issue comme lui de la noblesse et mère de deux fillettes, Anastasie et Javotte.

Choyée, Cendrillon voit cependant sa vie totalement basculer lorsque son cher papa décède prématurément. Effondrée, l’enfant n’imagine alors pas une seconde le triste sort que lui réserve sa marâtre et ses deux demi-sœurs…

La Conception du personnage

Dans le conte original de Charles Perrault écrit en 1697, le père de Cendrillon est présenté dès les premières lignes comme un « gentilhomme qui épousa, en secondes noces, une femme, la plus hautaine et la plus fière qu’on eût jamais vue ». Veuf, celui-ci fut marié une première fois avec une femme d’une bonté et d’une douceur qui, toutes deux, furent transmises à leur fille. Rapidement, le père de Cendrillon tombe sous la coupe de sa deuxième épouse. Entièrement gouverné par elle, il accepte ainsi le pauvre sort réservé à sa chère fille, réduite à la domesticité par sa Marâtre et méchamment surnommée Cendrillon par ses demi-sœurs… Voyant son cher papa totalement soumis, la jeune fille se refuse alors à se plaindre auprès de lui, de peur d’être grondée.


Charles Perrault

Dans la version de l’histoire publiée par les frères Jacob et Wilhelm Grimm en 1812, le père de Cendrillon est cette fois décrit comme étant « un homme riche » uni à une femme qui, tombée malade, décède prématurément. Père d’une fille unique, il décide, au printemps suivant, de se remarier. Il épouse alors une autre femme qui amène avec elle ses deux filles. Jalouses, celles-ci ne tardent alors pas à mener la vie dure à leur demi-sœur, bientôt surnommée Cendrillon. Invité à se rendre à la foire, le père demande à ses filles ce qu’elles désirent. Les deux belles-filles réclament des pierres précieuses et de beaux habits. Cendrillon, pour sa part, ne demande qu’un rameau afin de le planter près de la tombe de sa défunte mère.


Wilhelm et Jacob Grimm

Au moment de l’annonce du bal, le patriarche, à présent décrit comme un « vieil homme », accompagne sa seconde épouse et les filles de cette dernière. Il ne reconnaît alors pas Cendrillon, venue elle aussi au bal vêtue d’une robe apportée comme par magie par un oiseau blanc. À la fin de soirée, celle-ci quitte précipitamment la soirée. Échappant à la vigilance du prince qui souhaite savoir d’où elle vient, elle se cache dans le pigeonnier de la maison. Alerté par le prince, son père abat le bâtiment. Mais la jeune fille s’est déjà enfuie. Au deuxième jour du bal, il coupe cette fois le poirier dans lequel Cendrillon a trouvé refuge. Mais l’héroïne s’est une fois encore dérobée. Le troisième soir, Cendrillon prend à nouveau la fuite. Toutefois, le prince a été plus malin. Il a en effet enduit l’escalier de poix. En descendant les marches, Cendrillon perd ainsi l’une de ses pantoufles. Le lendemain matin, le prince se présente donc chez le « vieil homme » afin de faire essayer la chaussure par toutes les jeunes femmes présentes sous son toit. Acceptant de se mutiler pour que leur pied rentre dans la pantoufle, les deux demi-sœurs sont rapidement démasquées. Questionné par le prince sur la présence d’une autre jeune fille dans son logis, le père n’imagine alors pas une seconde que la fille de sa défunte femme soit la fiancée recherchée. C’est avec surprise qu’il découvre donc que Cendrillon est bel et bien cette jeune personne que dont le prince s'est épris.


John Hench (à droite)

Préférant s’inspirer de la version du conte écrite par Charles Perrault plutôt que de celle créée par les frères Grimm, jugée beaucoup plus violente, les scénaristes de Disney font rapidement le choix de ne pas s’attarder sur le personnage du père de Cendrillon. Il demeure ainsi anonyme. Aucune information n’est communiquée sur son passé ou son rang. Les causes de sa mort ne sont pas davantage connues. Le public ne sait en réalité que le strict minimum : l’homme est un notable riche, veuf et père d’une unique fille. L’apparition du père de Cendrillon se limite par conséquent à une minuscule poignée de secondes avant l’annonce de son décès soudain. Immobile, le personnage n’est même pas animé. Son image se borne à une simple représentation fixe réalisée par l’artiste John Hench.

Les Autres Apparitions du père de Cendrillon

Le père de Cendrillon est présent dans certaines adaptations de Cendrillon en bande dessinée ou en livre pour enfants. Son rôle est de temps à autre précisé. Son apparence est par ailleurs parfois différente de celle du film.


Walt Disney's Cinderella, Big Golden Book, 1950

Le père de Cendrillon voit son rôle s’étoffer considérablement dans l’adaptation du conte réalisée en 2015 par Kenneth Branagh. Marié à une femme charmante, le personnage est présenté comme un marchand prospère. Parcourant le monde entier, il n’oublie jamais de rapporter de ses voyages des présents pour son épouse et leur adorable fille, Ella.

La vie idyllique de la maisonnée est cependant brisée lorsque la gentille maman tombe malade. Effondrés, Ella et son père assistent à sa mort prématurée. Des années plus tard, le patriarche fait le choix d’entamer une seconde vie en se trouvant une nouvelle épouse. Il porte alors son choix sur la veuve du directeur de la Guilde des tissus, Sir Francis Tremaine. Mais rapidement, les choses dégénèrent. Anastasie et Javotte, les deux belles-filles, ne voient en lui que le fournisseur de tout le luxe qu’elles estiment mériter. Lady Tremaine, quant à elle, dilapide sans retenue la fortune familiale au cours de soirées ostentatoires où toute la bonne société est invitée.

Pour maintenir le niveau de vie de la maison, le père de Cendrillon n’a pas d’autre option que de continuer à travailler dur. À peine revenu de voyage, il doit donc déjà repartir. En son absence, Cendrillon est dépossédée de sa chambre, offerte à Anastasie et Javotte. Reléguée au grenier, l’héroïne est au passage priée de débarrasser la maison de toutes ses affaires. Pire… Au cours de son ultime voyage, son père est mort des suites d’une terrible maladie… Si Cendrillon est dévastée par la disparition tragique de son papa, Lady Tremaine et ses filles ne pensent égoïstement qu’à leur propre train de vie, forcément impacté…

Réduite à la domesticité, Ella est bientôt affublée du surnom de Cendrillon. Lors de l’une de leurs dernières confrontations, l’héroïne avoue à Lady Tremaine que son plus grand regret est de ne pas avoir su mieux protéger son père au moment où ce dernier décidait de se remarier. À la fin du film, lorsque tout est rentré dans l’ordre, Ella épouse enfin son doux prince. Des portraits de son père et de sa mère sont alors réalisés afin d’être placés sur l’un des murs du château aux côtés de ceux du roi et de la reine.

Dans cette nouvelle version de Cendrillon, le père de l’héroïne est interprété par Ben Chaplin. Né à Windsor le 31 juillet 1970, l’acteur étudie la musique et l’art dramatique à la Guildhall School de Londres. Il débute alors en jouant un valet dans Les Vestiges du Jour (1993). Présent sur les ondes de la BBC dans divers films historiques, il poursuit sa carrière aux États-Unis avec des apparitions dans Entre Chiens et Chats (1996), La Ligne Rouge (1998), Les Âmes Perdues (2000), Le Nouveau Monde (2005), Le Portrait de Dorian Gray (2009), Snowden (2016) et la série The Nevers. Dans la version française de Cendrillon, Ben Chaplin est doublé par le comédien Pierre Tessier (voix française de Ryan Reynolds, de Billy Zane, d'Akela, de L’Agent, du Roi Agnarr et de Mario).


Serena Valentino

Dans le roman Cœur de Pierre : L’Histoire de la Méchante Belle-Mère signée en 2021 par Serena Valentino, les lecteurs découvrent que le père de Cendrillon est en réalité un tout autre personnage que celui présenté au début du classique animé de 1950. Nommé Sir Richard, il est un chevalier devenu veuf suite à la mort de sa femme. Il épouse alors en secondes noces Madame de Trémaine. Mais leur mariage est immédiatement voué à l’échec. Ruiné, Sir Richard ne cherche en réalité qu’à mettre la main sur la fortune de feu Sir Francis de Tremaine afin d’éponger ses dettes. Cruel et manipulateur, il n’éprouve en outre aucune affection pour Lady Tremaine et ses filles. N’ayant d’yeux que pour sa chère fille, il interdit à sa seconde femme de se faire appeler « Maman ». Pire, il la brutalise régulièrement. Violent avec elle, il la réduit, comme ses filles, à un simple rôle de domestique. Quand Madame de Trémaine décide de quitter la maison, Sir Richard l’enferme à double tour dans sa chambre. Femme battue et malheureuse, celle-ci se plonge dans la magie noire pour faire tuer ce mari odieux et reprendre le contrôle de sa vie. Devenue méchante par la force des choses, elle se venge bientôt sur Cendrillon…

Personnage anecdotique du long-métrage animé de 1950 qui voit néanmoins son rôle s’étoffer dans d’autres adaptations du célèbre conte, le père de Cendrillon reste un simple figurant dont l’apparition, furtive, permet de poser l’histoire et d’accentuer encore davantage les malheurs de la pauvre héroïne.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.