Le Lion de Némée
Date de création :
Le 27 juin 1997
Nom Original :
Nemean Lion
Apparition :
Cinéma
Télévision
Jeux Vidéo
Voix Originale(s) :
Jeremy Niven (Hercule, la série animée)

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 14 octobre 2020

En 1997, les studios Disney s’emparent de la mythologie grecque et se penchent sur le destin héroïque du célèbre Hercule. Évidemment obligés d’altérer et de nuancer la légende afin de la porter efficacement à l’écran, les scénaristes font cependant le choix de s’écarter de l’habituelle épopée racontant successivement les douze travaux dans le but de se concentrer en priorité sur l’enfance du héros et sur le chemin qu’il a parcouru jusqu’à sa consécration au firmament. Dès lors, certaines créatures et certains événements disparaissent purement et simplement de l’intrigue, seul le combat contre l’Hydre étant gardé comme l’un des moments épiques du film. Mais au détour de la chanson De Zéro en Héros, les auteurs se sont toutefois amusés à glisser çà et là des références aux légendaires exploits du colosse. Plusieurs monstres ont alors droit à leur seconde de gloire à l’image du sanglier d’Érymanthe, de la Gorgone, de l'un des oiseaux du lac Stymphale et du lion de Némée.

Le lion de Némée est le premier monstre qui apparaît dans le grand classique de Disney. Dès les premières minutes du film, le spectateur est en effet plongé au cœur de la section Antiquité d'un musée inconnu. Bas-relief, statues, tablettes et autres ornements décorent la pièce. Les plus attentifs reconnaîtront certaines des plus belles œuvres d'art de l'Antiquité telles que l'Aphrodite accroupie du Musée National romain, la statue de Dionysos issue de la frise du Parthénon d'Athènes et exposée au British Museum, le Kouros de Kroisos et le dieu de l'Artémission tous les deux au Musée archéologique d'Athènes, le marbre de Jason et la toison d'or du Musée Thornvaldsen de Copenhague ou bien encore le bronze de Frederic Leighton représentant un athlète tenant un python à la gorge. Située après d'autres représentations d'Athéna ou de Zeus, la salle des poteries attire l'œil du spectateur. Mis en lumière en son centre, un célébé à figure noire représente le héros du film, Hercule, aux prises avec le célèbre lion.

Dans la mythologie grecque, le lion de Némée est le fils incestueux d’Orthos, le chien à deux têtes du géant Géryon, et de sa mère, Échidna, créature mi-femme, mi-serpent réputée pour être la mère de tous les monstres. Frère de la Sphinx de Thèbes, l'animal descend plutôt selon d’autres légendes du titan Typhon, être mi-homme, mi-lion doté au bout de ses bras de cent têtes de dragon, voire parfois de la Chimère dont le corps mélange les attributs d’un lion et d’une chèvre, ou bien encore de la déesse de la Lune Séléné.


Amphore à figures noires, VIe siècle av. J.-C., Musée du Louvre.

Doté d’une peau impénétrable, le lion, particulièrement redoutable, est élevé par Héra, la reine des dieux et épouse jalouse qui, pour se venger des infidélités de son divin mari Zeus, s’amuse à tourmenter sa progéniture illégitime. C’est ainsi qu’elle envoie Lyssa, la déesse de la folie, pour briser la vie d’Héraclès / Hercule, né d’une relation entre le roi des dieux et la mortelle Alcmène. Ayant totalement perdu la raison, le héros massacre alors ses enfants et son épouse Mégara. Revenu à lui et découvrant le carnage, ce dernier décide de se racheter. Après avoir consulté l’oracle de Delphes, il se met ainsi au service d’Eurysthée, son oncle qui, avec l’aide d’Héra, s’est assis à sa place sur le trône de l’Argolide qui, pourtant, lui était destiné par Zeus. Le roi lui impose alors des travaux à accomplir, lesquels ont la réputation d’être impossibles à réaliser. Le premier d’entre eux consiste à rapporter la dépouille du lion de Némée.


Hercule Combattant le Lion de Némée, huile sur toile de Pierre Paul Rubens,
début du XVIIe siècle, collection privée.

Contraint d’obéir aux ordres d’Eurysthée, Héraclès se met en route pour Némée, sur le territoire de Cléones, l’une des cités de l’Argolide. Attendant son heure, le héros observe le lion repu. Avec son arc, il tente de le tuer, en vain. Les flèches étaient un cadeau d’Apollon, mais le cuir de l’animal est épais. Sa peau est impossible à percer. Le lion est invulnérable… Héraclès doit donc trouver un autre moyen de tuer le monstre. Il combat alors violemment, frappant l'animal encore et encore avec sa massue qui vole bientôt en éclats. Parvenant à l’enfermer dans sa grotte, le héros parvient finalement à saisir la gorge du félin entre ses mains. Il sert de toutes ses forces. Le lion trépasse, étouffé. Mort, ce dernier est écorché avec ses propres griffes, seules capables d’entamer sa peau. Héraclès se couvre de son trophée. Le lion de Némée est envoyé dans le ciel par Zeus, donnant ainsi naissance à la constellation du lion. La peau invulnérable est ramenée à Eurysthée qui, terrifié, se cache dans une jarre. Héraclès vient d’accomplir son premier travail…

Chez Disney, pas de trace d’Eurysthée… Pas de trace des enfants d’Hercule. Mégara n’est pas massacrée. Héra n’est pas cette épouse jalouse et vengeresse mais une mère douce et aimante. Quant au lion de Némée, l’une des créatures les plus mémorables de la mythologie grecque, elle n’a droit qu’à une apparition plus que furtive à l’écran. Pendant la chanson De Zéro en Héros, l’animal, gigantesque, se fait dignement gifler par Hercule qui, après lui avoir cassé quelques dents, lui botte l’arrière-train assez fort pour l’expédier dans les airs. Le digne lion de Némée, à la peau invulnérable, est ainsi sacrifié sur l’autel de la comédie en n’étant visible qu’une fraction de seconde à peine avant qu’Hercule ne transforme l’essai en l’envoyant valser dans les airs tel un ballon de football américain ! Field Goal !

Difficile de percevoir du premier coup d’œil le terrible lion de Némée au cours de sa fugace apparition. Envoyé par Hadès, Héra n’ayant rien à voir dans cette histoire, l’animal est un félin énorme, à la fourrure couleur marron et à la crinière noire. Les pupilles rouge sang, il possède des griffes et des dents acérées dont certaines ne manquent pas de voltiger dans tous les sens sous le choc du coup de poing d’Hercule.

Le lion est de retour un peu plus tard dans le film. Posant pour un peintre sur vase au caractère bien trempé et à la patiente mise à rude épreuve, Hercule porte en effet sur sa tête et ses épaules la peau de l’animal vaincu. Le public découvre alors que la peau est en fait celle de Scar, le grand méchant du (Le) Roi Lion. Le caractère comique est évident, plus encore lorsqu'il est su que le superviseur de l’animation d’Hercule, Andreas Deja, n’est autre que le créateur de Scar ! Le clin d’œil est amusant, donc, même si scénaristiquement, les spectateurs se trouvent face à une incohérence. La taille et la gueule du lion ne correspondent en effet pas. Seules la fourrure marron et la crinière noire coïncident. Mais la blague réussit néanmoins à joliment faire son petit effet.

Le lion de Némée fait une apparition plus remarquée dans Hercule et le Héros d’Athènes, l’un des épisodes d’Hercule, la série animée dérivée du grand classique. Les téléspectateurs apprennent alors que la bête, présentée comme la créature la plus redoutée de son temps, n’a en fait pas été vaincue par Hercule, mais par son copain d’école Icare. Pendant qu’il visite le palais de l’olive d’Athènes, celui-ci vient en effet complètement par hasard à bout du félin qui est à la recherche de celui qui aura assez de courage pour l’affronter. Hercule décide de se mesurer au fauve mais détruit par mégarde la Halle aux piments. L’animal est sonné... et les dégâts colossaux. En se dénonçant à la place d’Hercule afin de lui éviter les ennuis, Icare passe alors pour celui qui est venu à bout du lion de Némée. Parvenant à s’échapper de sa cage, le lion revient pourtant bientôt à la charge, deux fois. Il est finalement réellement battu par Icare qui l’assomme sans même le faire exprès !


Hercule, la série animée

Possédant une apparence bien différente de celle du long-métrage, le lion, désormais pourvu d’une crinière marron et d’une fourrure orangée, est pour l’occasion doublé par le comédien new-yorkais Jeremy Piven. Interprète d’Ari Gold dans la série Entourage produite par HBO, il est notamment apparu dans Heat, Le Collectionneur, La Chute du Faucon Noir et Sin City : J’Ai Tué pour Elle. Pour Disney, il est aussi la voix du cerveau #57 dans Les Aventures de Buzz l’Éclair et d’Harv, le coach de Flash McQueen dans Cars - Quatre Roues.


Once Upon a Time - Il Était une Fois

De façon plus anecdotique, le lion de Némée est mentionné dans la série Once Upon a Time - Il Était une Fois. Dans l'épisode Labor of Love de la saison 5, en partie centré sur la mythologie grecque, Hercule montre en effet sa collection de médailles à Blanche Neige. La première d'entre elles représente la tête du redoutable fauve.

D’aucuns pourraient dire que le lion de Némée présenté dans Hercule ne sert à rien. N’apparaissant qu’une fraction de seconde, il participe toutefois à un bref instant de comédie. Surtout, il permet de rappeler les mythiques exploits du célèbre héros que chacun a appris à l’école.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.