Le Collectionneur
Date de création :
Le 25 novembre 2015
Nom Original :
Forrest Woodbush (a.k.a. the Pet Collector)
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Peter Sohn
Voix Française(s) :
Éric Cantona

Le portrait

Publié le 07 septembre 2020

Le Collectionneur est un styracosaure, un herbivore du Crétacé possédant de nombreuses cornes, figurant au casting du film des studios Pixar Le Voyage d’Arlo (2015). Névrosé, il ne se déplace jamais sans ses « amis », de petits animaux qui l’accompagnent, jonchés sur ses cornes et qui sont censés le protéger des différentes menaces auxquelles il pourrait être exposé. Croisant la route d’Arlo et de Spot, il tente ainsi de recruter le jeune humain dans sa bande de « petits garde-du-corps ».

De façon officielle, le Collectionneur est présenté comme appartenant à l’espèce des styracosaures, des dinosaures herbivores du Crétacé. Pour autant, il n’en est pas un parfait représentant car il possède plus que neuf cornes sur sa tête ! Certaines d'entre elles sont ainsi caractéristiques des tricératops, cousins des styracosaures, ayant vécu à la fin du Maastrichtien, au Crétacé supérieur, il y a 68 à 65 millions d'années. Le Collectionneur est donc un savant mélange de plusieurs dinosaures de la famille des cératopsidés qui se caractérisent par leur bec, leurs rangées de dents pour mâcher l'herbe au fond de la bouche, de même que par des cornes et des collerettes élaborées.

Le Collectionneur apparaît à Arlo et Spot alors que, très éloignés de la ferme natale du petit apatosaure, ils ont entrepris le chemin censé les y reconduire. Parfaitement fondu dans le décor, il s’adresse à Arlo qui peine à le voir tant son corps se confond avec les arbres et les végétaux situés derrière lui. Il reste néanmoins repérable car ses nombreux « amis » n’ont pas sa parfaite science du camouflage.

Le Collectionneur a, en fait, assisté au combat entre Spot et un agressif Tetrapodophis, un serpent muni de quatre pattes, durant lequel le jeune humain n’a pas hésité à protéger Arlo. Le courage du petit garçon a beaucoup impressionné l’étrange styracosaure. Ne répondant pas aux questions que lui pose Arlo, le vieux dinosaure n’a ainsi qu’une seule obsession, récupérer dans sa « collection » le petit humain qu’il appelle « l’animal ». Il le pense en effet capable de le prévenir de nombreux dangers comme le font déjà ses autres « amis » selon lui : il prétend ainsi que Furie, un hylonomus (petit lézard figurant parmi les plus anciens reptiles connus), le protège des créatures qui rampent dans la nuit, que Destructor, un hesperocyon (petit mammifère de la famille des canidés) est redoutable contre les moustiques ou encore que Briseur de Rêves, un didelphodon (sorte de curieux castor préhistorique), l’empêche de se perdre dans des ambitions irréalistes… Il semble bien plus difficile pour lui d’expliquer de quelle menace Debbie, le petit avisaurus rouge (moineau préhistorique) qui l’accompagne, est censée le protéger !

Furie
Destructor
Briseur de Rêves
Debbie

Alors qu’il demande à Arlo comment se prénomme son compagnon de route, le frêle apatosaure répond qu’il ne le sait pas. Entrant dans une étrange méditation, le Collectionneur se concentre alors pour trouver comment l’« animal » qu’il convoite pourrait s’appeler. Au milieu de sa transe divinatoire, il prévient Arlo que, s’il parvient à trouver son prénom, il gardera auprès de lui le petit humain. Après quelques instants d’inquiétante réflexion, il baptise le garçon d’une série de noms plus incongrus les uns que les autres (« Terreur », « Misère », « Croquemitaine » ou encore « Psychopathe » !) en espérant qu’il se retourne, prouvant ainsi qu’il est parvenu à trouver son véritable prénom. Semblant pour la toute première fois inquiet de perdre son turbulent compagnon d’aventure, Arlo essaye lui aussi de trouver son prénom… Et c’est lui qui y parvient finalement : le petit garçon s’appelle bel et bien « Spot ».

Beau perdant, le Collectionneur renonce à enrôler dans son équipe de « protecteurs » le petit garçon et reconnaît qu’Arlo et Spot sont « clairement connectés ». Debbie, elle, refuse obstinément d’abandonner le petit humain à Arlo et, à grands coups de bec et de plumes, fond sur l’apatosaure qui est alors forcé de fuir avec Spot. Toute à sa colère, Debbie les poursuit et le Collectionneur, totalement paniqué à l’idée de la perdre, lui emboîte le pas. Alors qu'il court à en perdre haleine en hurlant à sa « protectrice » de lui revenir, Arlo et Spot parviennent à se cacher laissant leurs loufoques rencontres s’éloigner. Le Collectionneur et ses nombreux « protecteurs » ne réapparaissent ensuite plus du tout dans la suite du long-métrage.

Peter Sohn
Éric Cantona

Dans la version originale, le Collectionneur est interprété par Peter Sohn, le réalisateur du long-métrage en personne ! Ce n’est pas la première fois qu'il prête sa voix à un personnage d’un film d’animation Pixar : par le passé, il a en effet déjà incarné Émile, le glouton frère du rat Rémy dans Ratatouille (2007) et dans le court-métrage Notre Ami le Rat (2007), le jeune Russell dans le court-métrage George et A.J. (2009) dérivé du film Là-Haut (2009), Squishy dans Monstres Academy (2013) et dans le court-métrage QG de Soirée (2014) et le jouet benne de recyclage Thierry Sélectif dans le court-métrage Mini Buzz (2012) faisant partie de la série des Toy Story Toons. Il a aussi assuré des voix additionnelles pour Les Indestructibles (2004), plusieurs courts-métrages de la série des Cars Toons - Martin se la Raconte dont Tokyo Martin (2008) ou encore dans le moyen-métrage Toy Story : Angoisse au Motel (2013).

Dans la version française, l’étrange styracosaure est joué par une légende du football reconvertie au métier d’acteur : Éric Cantona. Si le rôle de Collectionneur est sa première participation à une production de The Walt Disney Company, l’ancienne gloire du foot a déjà prêté sa voix à un personnage d’un film d’animation pour Moi, Moche et Méchant 2 (2013), long-métrage d’Illumination, où il incarnait le super-méchant El Macho alias Eduardo Perez.


Vice-Versa (2015)

Parmi les nombreuses traditions des studios Pixar trône en bonne place celle consistant à faire apparaître brièvement dans leurs longs-métrages d’animation un personnage de leur production suivante. C’est ainsi le Collectionneur qui a eu la lourde charge d’honorer cette coutume tellement appréciée par les fans des studios à la lampe de bureau. Le grand styracosaure apparaît en effet quelques instants dans Vice-Versa (2015) : dans un souvenir de Riley projeté par ses émotions, la petite-fille et ses parents sont vus en train de se photographier à côté d’une gigantesque statue à l’effigie du Collectionneur !

Le Collectionneur n’apparaît qu’au cours d’une scène dans Le Voyage d’Arlo qui, au-delà de ses décors somptueux, de sa superbe musique et de ses deux personnages principaux terriblement attachants, est sans doute le film des studios Pixar ayant le moins séduit le public.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.