Descendants
Le Mariage Royal

Titre original :
Descendants : The Royal Wedding
Production :
Disney Channel
Date de diffusion USA :
Le 13 août 2021
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Salvador Simó
Musique :
Arturo Cardelús
Matthew Tishler
Andrew Burns
Durée :
22 minutes

Le synopsis

Mal et Ben sont sur le point de se marier mais Hadès, le père de Mal, met le feu à l'endroit de la cérémonie...

La critique

rédigée par
Publiée le 05 octobre 2021

Descendants : The Royal Wedding est un moyen-métrage animé qui est une suite directe à Descendants 3.

Descendants est devenue une franchise lucrative pour Disney Channel. Le premier téléfilm signe en effet lors sa première diffusion en 2015 un bon score d'audience, rassemblant 6,6 millions de téléspectateurs sur Disney Channel aux États-Unis, auxquels il faut ajouter 1,4 million qui a pu le découvrir sur l'application Disney Watch en avant-première le 24 juillet 2015. Ce résultat, s'il n'est pas exceptionnel, permet au téléfilm de battre Teen Beach 2 et de devenir le meilleur score de la collection depuis Teen Beach Movie en 2013 tandis que le recours au replay améliore encore son compteur.

Descendants gagne ainsi au fur et à mesure de ses rediffusions de la popularité et voit même sa franchise s'élargir. Afin d'entretenir l'envie des téléspectateurs à son endroit, une série d'animation en 3D produite par Disney Television Animation, Descendants : Génération Méchants, est ainsi proposée pendant deux saisons ; chaque épisode d'une durée de deux minutes permettant d'en retrouver les personnages préférés. En plus d'un important marchandisage, le téléfilm donne lieu également à l'édition de nombreux livres, que cela soit la novélisation de son histoire, des romans junior autour de Descendants : Génération Méchants, une série inédite de romans juniors intitulés Descendants : L'École des Secrets mais aussi une série de romans jeunes adultes signés de Melissa de La Cruz : L'Île de l'Oubli (2015), Retour sur l'Île de l'Oubli (2016), L'Île de l'Oubli se Rebelle (2017) et Panique sur l'île de l'Oubli (2019).

Descendants 2 est diffusé, quant à lui, deux ans plus tard et réunit pas moins de 13 millions de téléspectateurs lors de sa toute première diffusion à la télévision américaine. À la différence du premier opus qui avait été proposé sur Disney Channel uniquement, il se voit diffusé le même jour à des horaires décalés sur Disney Channel, Disney XD, ABC, Freeform, Lifetime et Lifetime Movies. Sur Disney Channel seule, ce sont 5,3 millions de fans du premier opus qui sont venus découvrir sa suite ; Descendants 2 signant ainsi le meilleur score pour un téléfilm diffusé sur le câble américain depuis Descendants en 2015. Sa campagne de promotion sur les réseaux sociaux a également été la plus fructueuse et la plus suivie dans l'histoire de Disney Channel : plus de 174 millions de vidéos promotionnelles de Descendants 2 ont ainsi été visionnées à travers le monde... Rien d'étonnant dès lors qu'un troisième opus soit vite annoncé !

Pour préparer l'arrivée du troisième volet, Disney Channel propose une nouvelle façon de promouvoir sa future production : le court-métrage. Le premier d'entre eux, Sous l'Océan : Une Histoire de Descendants, est offert le 28 septembre 2018 tandis que le second, L'Histoire des Descendants Vue par Audrey, débarque sur les écrans le 5 juillet 2019. Descendants 3, annoncé comme le dernier volet de la trilogie, est diffusé pour sa part le 2 août 2019. Le succès est à nouveau au rendez-vous avec pas moins de 8,4 millions de téléspectateurs en trois jours. Mais une terrible nouvelle vient ternir ce résultat : le décès prématuré de Cameron Boyce des suites d'une longue maladie, l'acteur âgé à peine de 20 ans jouant le personnage de Carlos. Les fans sont dévastés et pleurent le jeune homme. L'une des dernières œuvres auxquelles il participe est ainsi le court-métrage Wicked Woods : A Descendants Halloween Story où il prête sa voix à Carlos ; les autres acteurs des téléfilms doublant également leurs personnages respectifs. En 2020, Descendants : The Planning of the Royal Wedding, une mini-série de trois épisodes de moins de deux minutes, prépare à l'arrivée du spécial animé Descendants : The Royal Wedding qui est, lui, diffusé le 13 août 2021.

Le récit de Descendants : The Royal Wedding est certes enfantin mais pas fatalement désagréable pour autant. Le but est de mettre un point final aux aventures de Mal et de ses amis, notamment en proposant enfin le mariage de la fille de Maléfique avec Ben, le fils de Belle et la Bête. Mais alors que les invités arrivent, Hadès, le père de Mal, provoque du grabuge et met le feu au lieu où doivent se dire « oui » les futurs mariés, faisant fuir une grande partie des convives. Le moyen-métrage va alors essayer de comprendre ce qu'il s'est passé entre enquête rapide, justification grossière, réconciliation sirupeuse pour arriver finalement au mariage qui se déroule un peu différemment de ce qui était prévu au départ. L'ensemble est très naïf et se termine par une nouvelle chanson inédite, Feeling the Love, produite par Matthew Tishler et Andrew Burns, au demeurant très sympathique et réussie. Après, ce petit téléfilm sert plus d'épilogue à la trilogie que d'une conclusion digne de ce nom au devenir des personnages. Ainsi, même si d'un point de vue narratif, le spécial est quelconque, il a tout de même le mérite de continuer à faire vivre la franchise. Surtout qu'il semble teaser une potentielle suite basée sur Alice au Pays des Merveilles. Verra-t-elle le jour ? Et sous quelle forme ? Animation ou prises de vues réelles ? Long-métrage ou court-métrage ? Le mystère reste entier à ce stade...

Si l'histoire de Descendants : The Royal Wedding est passable, le visuel est par contre une honte au label Disney. C'est bien simple, il s'agit sûrement de l'animation 2D la plus affreuse produite par la chaîne depuis des lustres. Même la web série Descendants : The Planning of the Royal Wedding ne durant pourtant que quelques minutes, totalement insipide et surtout bien moins ambitieuse, disposait d'images plus avenantes et d'une animation certes saccadée mais qui convenait idéalement au projet. Ici, Disney n'a fait que commissionner le projet sans le produire en interne ; le spécial étant confié au jeune studio Final Frontier Entertainment et réalisé par Salvador Simó. Et cela se voit ! Clairement, le label Disney ou la chaîne Disney Channel auraient dû être plus exigeants sur la qualité du moyen-métrage, en commençant par lui octroyer un budget plus conséquent. Les premières secondes débutent pourtant plutôt bien, le spectateur pense même qu'il aura droit à une animation qui se rapproche d'Il Était une Fois. Mais très vite, il se rend compte qu'il se trompe lourdement. Tout est ici fait au rabais que ce soit les décors, souvent vides même s'il y a parfois quelques fulgurances ; l'apparence des personnages, quasiment toutes les jeunes filles ayant la même tête ; et l'animation qui ressemble plus à une animatique de jeu vidéo des années 1990.

La seule note positive vient alors du fait que tous les acteurs des téléfilms ont repris leur rôle dans le spécial. Le seul qui n'a bien sûr pas pu être présent est malheureusement Cameron Boyce. Les producteurs ont d'ailleurs l'humilité de ne pas inclure le personnage de Carlos dans le moyen-métrage. Ils avaient, par contre, promis que son absence serait expliquée. Il y a ainsi bien une scène qui rend hommage au personnage (et indirectement à l'acteur) mais étonnamment, Descendants : The Royal Wedding n'est pas très clair sur ce qui est arrivé exactement au fils de Cruella. Les téléspectateurs comprendront donc ce qu'ils veulent sur le destin du personnage. Mais il est impossible de ne pas le lier à celui de l'acteur et d'avoir fatalement le cœur serré en pensant à lui. En tout cas, cette scène est réellement touchante et, même si ce n'est que de la mauvaise animation, les voix des acteurs Dove Cameron, Sofia Carson et Booboo Stewart font malgré tout particulièrement ressortir leur émotion à ce moment-là du spécial.

Si le récit de Descendants : The Royal Wedding est correct bien qu'un peu enfantin, le spécial est plombé par une animation indigne du label Disney. Dommage ! La franchise Descendants méritait évidemment mieux que cette ignominie.

Les personnages

2021
Cinéma
2021
Cinéma
2021
Cinéma

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.