Agent Carter
Saison 1

Agent Carter - Saison 1
L'affiche
Titre original :
Agent Carter – Season 1
Production :
Marvel
Date de sortie USA :
6 janvier 2015 - 24 février 2015
Genre :
Enquête
Création :
Christopher Markus
Stephen McFeely
Durée :
328 minutes

Liste et résumés des épisodes

1. Now Is Not The End
Genre : Episode télé
Série : Agent Carter
Saison 1 Épisode 1
Date de Sortie USA : Le 6 janvier 2015
Réalisé par : Louis D'Esposito
Durée : 41 minutes
Howard Stark se fait dérober des armes peu communes...
2. Bridge and Tunnel
Genre : Episode télé
Série : Agent Carter
Saison 1 Épisode 2
Date de Sortie USA : Le 6 janvier 2015
Réalisé par : Joseph V. Russo
Durée : 41 minutes
Une sombre organisation se fait connaitre...
3. Time and Tide
Genre : Episode télé
Série : Agent Carter
Saison 1 Épisode 3
Date de Sortie USA : Le 13 janvier 2015
Réalisé par : Scott Winant
Durée : 41 minutes
Carter est à la recherche des armes de Stark volées...
4. The Blitzkrieg Button
Genre : Episode télé
Série : Agent Carter
Saison 1 Épisode 4
Date de Sortie USA : Le 27 janvier 2015
Réalisé par : Stephen Cragg
Durée : 41 minutes
Howard Stark refait surface...
5. The Iron Ceiling
Genre : Episode télé
Série : Agent Carter
Saison 1 Épisode 5
Date de Sortie USA : Le 3 février 2015
Réalisé par : Peter Leto
Durée : 41 minutes
Peggy se rend en Russie avec un groupe d'intervention...
6. A Sin to Err
Genre : Episode télé
Série : Agent Carter
Saison 1 Épisode 6
Date de Sortie USA : Le 10 février 2015
Réalisé par : Stephen Williams
Durée : 41 minutes
L'agent Carter est recherché par le S.S.R....
7. SNAFU
Genre : Episode télé
Série : Agent Carter
Saison 1 Épisode 7
Date de Sortie USA : Le 17 février 2015
Réalisé par : Vincent Misiano
Durée : 41 minutes
Peggy doit s'expliquer auprès du S.S.R....
8. Valediction
Genre : Episode télé
Série : Agent Carter
Saison 1 Épisode 8
Date de Sortie USA : Le 24 février 2015
Réalisé par : Christophe Misiano
Durée : 41 minutes
Stark décide de se rendre...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 08 mars 2015

Programmée pendant la pause hivernale de Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D., la série Agent Carter, une production signée ABC Studios, Marvel Studios et Fazekas & Butters, est diffusée du 6 janvier au 24 février 2015 sur ABC.

Une fois la guerre terminée et les champs de batailles délaissés, Peggy Carter doit faire le deuil de Steve Rodgers, alias Captain America, qu'elle croit mort depuis son combat avec Crâne Rouge qui l'aura entrainé sous les glaces. En 1946, l'agent Carter travaille donc à New York, pour une organisation secrète, le S.S.R. (Strategic Scientific Reserve). Mais voilà, dans un climat post-seconde guerre mondiale où la place des femmes dans le monde du travail est fortement dégradée par rapport aux hommes, Peggy Carter se retrouve limitée aux seules tâches administratives quand elle ne sert pas juste le café. Elle se voit pourtant fort occupée lorsqu'une organisation mystérieuse met la main sur les toutes dernières inventions d'Howard Stark et en fait usage à mauvais escient ! Alors que tous ses collègues prennent Stark pour un traitre, Carter, qui le connait depuis ses nombreuses missions pendant la guerre, va tenter de rétablir la vérité, sans piper mot aux autres agents de l'S.S.R., mais avec l'aide de Jarvis, l'homme à tout faire du célèbre milliardaire...

Marvel, maitre incontesté du genre super-héroïque au cinéma s'attaque désormais au monde du petit écran. Depuis 2013 et le lancement de la série Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D., les studios prolifiques de la compagnie de Mickey continuent en effet leur tentative de percée à la télévision. Ainsi en 2015 voient le jour de bon nombre de séries signées Marvel, Agent Carter en tête sur ABC, mais aussi les nouvelles adaptations, par Netflix et Marvel Studios de Daredevill ou encore Jessica Jones ! Toutes connectées à l'Univers Cinématographique Marvel, c'est-à-dire se déroulant dans le même univers que les films produits par Marvel Studios, ces séries bénéficient d'un véritable bonus en distillant ici et là des indices et autres clins d'œil à d'autres productions des studios, avantage que ne possède pas le principal rival de la maison des idées, DC Comics. Car là où Marvel réussit le tour de force de faire vivre ses différentes licences sur plusieurs médias tout en les regroupant dans le même univers, la Warner, elle, s'évertue à produire, avec succès certes, de nouvelles aventures super-héroïques pour ses personnages dans des univers bien distincts les uns des autres ; l'univers télévisuel regroupant plusieurs de ses séries n'ayant pas de liens avec l'univers construit au cinéma...

Mais Peggy Carter n'en est pas à sa première incursion dans l'Univers Cinématographique Marvel ! Elle est tout d'abord la première femme à obtenir un rôle de premier plan dans un film Marvel Studios au sein de Captain America - First Avenger. Elle revient par la suite dans ce qui peut être considéré comme l'épisode pilote de la série, le court-métrage Agent Carter, un Marvel One-Shot, disponible en bonus sur l'édition Blu-ray d'Iron Man 3. C'est donc après une brève apparition dans Captain America : Le Soldat de l'Hiver que le personnage tient enfin un programme entièrement sur ses épaules !

La série offre une nouvelle plongée dans les Etats-Unis des années 1940. Tout aussi dépaysant et bluffant que dans les premières aventures de Captain America au cinéma, elle propose, grâce à des effets-spéciaux réalisés d'une main de maitre par les équipes d'ILM, le célèbre studio d'effets spéciaux créés par George Lucas, un résultat somptueux encore peu vu à la télévision.

Au rang du casting, Hayley Atwell reprend son rôle de Peggy Carter pour la cinquième fois à l'écran ! Après Captain America - The First Avenger, le court-métrage Agent Carter, Captain America : Le Soldat de l'Hiver, Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D., l'actrice retourne donc dans la peau de ce personnage-clé de l'Univers Cinématographique Marvel puisqu'il n'est pas moins qu'à l'origine de la création du S.H.I.E.L.D. ! Femme forte sachant user de ses charmes pour arriver à ses fins, Carter reste très affectée par la disparation de Steve Rodgers survenue quelques années auparavant. Au cours de cette première saison, elle s'occupe néanmoins du sort d'un autre de ses amis en la personne d'Howard Stark qu'elle essaie d'innocenter tout en veillant à ne pas éveiller les soupçons de ses collègues sur elle et ses activités.

Dans sa quête pour blanchir Stark, Peggy Carter reçoit l'aide du majordome du milliardaire, Jarvis. Véritable Butler anglais et peu enclin à l'aventure, il doit se surpasser de mission en mission pour tenir la route et épauler l'agent Carter. Interprété par James D'Arcy, l'acteur britannique a tenu notamment l'un des premiers rôles du film Master et Commanders : De L'Autre Côté du Monde ainsi que deux rôles secondaires dans les films des Wachoswki, dans Cloud Atlas et Jupiter : Le Destin de l'Univers.

Se retrouve également, à la tête de la plus grande agence d'information des Etats-Unis, Roger Dooley. Interprété par Shea Whigham, ce chef de bureau digne d'un film noir avoisine de temps en temps une mauvaise imitation de Robert De Niro dans un film de mafieux. L'acteur s'est principalement fait remarqué chez HBO, aux côtés de Steve Buscemi dans la série Boardwalk Empire. Parmi les autres membres de l'S.S.R., Chad Michael Murray, rendu célèbre par la série Les Frères Scott, interprète quant à lui l'agent Jack Thompson. Particulièrement misogyne, il mettra les nerfs de Peggy Carter souvent à rude épreuve. Enver Gjokaj campe pour sa part le personnage de l'agent Daniel Sousa, blessé à la guerre et probablement l'un des agents les moins détestables de l'S.S.R. Le comédien est l'un des acteurs principaux de la série Dollhouse, créée par Joss Whedon, une opportunité qui lui a déjà permis d'obtenir un petit rôle dans Marvel's Avengers en 2012.

De son côté, Dominic Cooper est de retour pour incarner Howard Stark à l'écran après avoir déjà porté le personnage dans le premier épisode des aventures de Captain America. Le célèbre milliardaire est contraint ici à se cacher des forces de l'ordre car accusé de haute trahison pour avoir vendu des armes à l'ennemi. Il tente en compagnie de Peggy Carter et de Jarvis de prouver son innocence en clamant à qui veut l'entendre que toutes ses inventions lui ont été volées.

La série est par ailleurs truffée de références au personnage de Captain America. Au fil de la saison sont distillées, en effet, des scènes pour le moins atypiques. Sans réels liens avec l'action en cours pendant l'épisode, elles voient des comédiens jouer un feuilleton radiophonique contant les aventures du sauveur de l'Amérique accompagné également d'une actrice jouant à son tour le personnage de l'Agent Carter. Et c'est un de ces détails qui fait tout le charme de la série ! Cette plongée dans l'époque d'après-guerre dans un New York en pleine renaissance est maitrisée avec brio !

Du côté de la réalisation, Louis D'Esposito, déjà aux commandes du Marvel One-Shot, Agent Carter, assure le premier épisode. Connu pour son rôle de producteur exécutif chez Marvel Studios depuis le commencement de l'aventure cinématographique récente du label, le réalisateur a déjà réalisé un autre court-métrage, Article 47, en 2012. A la barre du second épisode, se retrouve Joe Russo mais sans son frère, Anthony Russo avec lequel il avait  pourtant réalisé Captain America : Le Soldat de l'Hiver. Ce dernier, pressenti pour la réalisation du troisième épisode, demeure aux abonnés absents. Autre départ inexpliqué dans les équipes de réalisation : Joe Johnston. Le réalisateur entre autres de Chérie, J'Ai Rétréci les Gosses, des (Les) Aventures de Rocketeer et surtout pour Marvel Studios de Captain America - First Avenger a lui aussi quitté le projet sans que la raison ne soit connue...

Malgré une histoire bien ficelée, des personnages parfaitement développés et des décors d'époque magnifiques, il manque un petit quelque chose à Agent Carter pour tout à fait convaincre : elle reste une série assez fade qui laisse sur le chemin les non-fans de l'Univers Cinématographique Marvel... Dès lors, ils sont nombreux à la déserter !