Retta Davidson
Date de naissance :
Le 01 novembre 1921
Lieu de Naissance :
Arcadia, en Californie, aux États-Unis
Date de Décès :
Le 12 juin 1998
Lieu de Décès :
Carlsbad, en Californie, aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Profession :
Animatrice
Encreuse

Le portrait

rédigé par
Publié le 31 juillet 2016

L’animation, à ses débuts, s’est tout de suite révélée être un milieu d’hommes particulièrement misogyne. Et autant chez Disney que chez la concurrence, peu de femmes sont parvenues à se hisser au même rang que leurs collègues masculins. Pourtant, quelques unes d’entre elles ont laissé leur nom dans l’histoire, à l’instar de Retta Scott, la première femme élevée au rang de superviseur de l’animation, Sylvia Holland, l’une des directrices artistiques de Fantasia, Mary Blair, l’une des artistes à l’origine du style de films comme Cendrillon, Alice au Pays des Merveilles ou Peter Pan, Alice Davis, qui a œuvré aux côtés de son mari Marc au développement d’attractions comme Pirates of the Caribbean, ou encore Retta Davidson. 

Pinocchio
Bambi

Retta Davidson, également créditée sous le nom de Redda Davidson, est donc née à Arcadia, en Californie, le 1er novembre 1921. En 1939, son diplôme de fin d’étude en poche, celle qui rêve de devenir professeur d’art n’a que 17 ans lorsqu’elle entre chez Disney. Elle intègre alors l’armée d’encreuses et de peintres engagée par Walt pour mettre en couleur les milliers de pages de celluloïds servant à produire des classiques comme Pinocchio. Passée experte en effets spéciaux, elle peint notamment les images de feu, d’eau et de bulles de Fantasia et Bambi. Après l’attaque de Pearl Harbor, elle participe, aux côtés de certains collègues, au programme d’entraînement mis en place afin de former de nouveaux animateurs. Plusieurs artistes, en effet, se sont enrôlés dans l’armée et comme bon nombre d’entreprises de l’époque, les studios ont besoin de nouvelles recrues pour poursuivre leurs activités. Ils invitent ainsi quiconque le souhaite à produire des dessins de Donald Duck afin de choisir les remplaçants des hommes partis à la guerre. Au final, seules dix femmes sont sélectionnées. Parmi elles, Davidson qui travaille dans le département animation pendant un an avant de rejoindre à son tour, en 1942, les rangs de la Navy. Après quatre ans de services comme dessinatrice à Washington puis comme projectionniste au Photographic Services Depot d’Hollywood, où elle croise la route de Card Walker et Bob Moore, deux autres employés de Disney, Retta Davidson revient aux studios et récupère son poste d’assistant-animateur. Prenant quelques congés pour s’occuper de ses deux enfants ainsi que pour suivre une formation au State Teacher’s College de Santa Barbara afin de devenir professeur d’art, elle participe en particulier aux productions de La Belle au Bois Dormant et Merlin l’Enchanteur.

La Belle au Bois Dormant
Merlin l’Enchanteur

En 1966, Retta Davidson quitte une nouvelle fois Disney. S’installant à son compte, elle offre son talent à des dizaines d’agences de publicité et quelques studios. Elle travaille notamment pour Donald Driver, le réalisateur de The Naked Ape, puis participe à la production de B.C. : The First Thanksgiving, au Mad Magazine TV Special de 1974 et aux films Cheap et The Mouse and His Child de Charles Swenson. En 1978, elle intègre les équipes de Ralph Bakshi œuvrant sur l’adaptation du (Le) Seigneur des Anneaux. Retta Davidson collabore aussi avec Chuck Jones sur plusieurs courts-métrages dont A Very Merry Cricket, Rikki-Tikki-Tavi, Yankee Doodle Cricket, The White Seal, Raggedy Ann and Andy in The Great Santa Claus Caper, Raggedy Ann and Raggedy Andy in the Pumpkin Who Couldn’t Smile, ou encore Bug’s Bunny’s Bustin’ Out All Over, Daffy Duck’s Thanks-for-Giving Special et Duck Dodgers and the Return of the 24½th Century qui marquent le retour de Bugs Bunny, Daffy Duck, Porky Pig et Marvin le martien, absents des écrans depuis des années.

Le Seigneur des Anneaux
Duck Dodgers and the
Return of the 24½th Century

En 1980, Retta Davidson s’installe au Canada où elle devient professeur d’animation au Concordia College de Montréal et au Sheridan College de Toronto. Par l’intermédiaire d’un ami, elle collabore à la production de Métal Hurlant de Gerald Potterton puis à l’animation de séquences incluses dans A Chipmunk Christmas de Phil Monroe, Puff and the Incredible Mr. Nobody et Peter and the Magic Egg de Fred Wolf. Elle est finalement invitée à revenir aux studios Disney où elle sert comme animateur-coordinateur sur Rox et Rouky, Le Noël de Mickey et Taram et le Chaudron Magique. Encadrant, comme Eric Larson, les nouvelles recrues, elle termine sa carrière avec Basil, Détective Privé, son dernier film, sorti un an après sa retraite en 1985.

Taram et le Chaudron Magique
Basil, Détective Privé

Profitant de sa famille et ses deux petits enfants et entretenant sa passion pour la voile à Dana Point, Retta Davidson meurt à Carlsbad le 12 juin 1998 à l’âge de 75 ans. « Si je devais décrire Retta en un mot, je dirais fringante », dira son collègue et ami Floyd Norman. « Elle était toujours optimiste et drôle. Retta avait toujours une plaisanterie ou une histoire drôle à raconter. Elle savait nous divertir comme des gosses. Elle était comme une mère pour nous tous ».