Mickey's Gala Premier

Mickey's Gala Premier
L'écran titre
Titre original :
Mickey's Gala Premier
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 1 juillet 1933
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Burt Gillett
Musique :
Frank Churchill
Durée :
7 minutes

Le synopsis

Mickey et ses amis sont invités à la première de leur film. Ils côtoient alors un parterre de stars : Greta Garbo, Clark Gable, Charlie Chaplin, Mae West, Laurel et Hardy, Harold Lloyd ou les Marx Brothers...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 15 novembre 2018

Mickey's Gala Premier est une pépite qui permet de se replonger dans le tout Hollywood des années 30. Aussi inventif que passionnant pour les cinéphiles qui s'intéressent à cette époque, le cartoon est aussi un aveu tout en humilité de ce qu'était devenu le personnage de Mickey.

Les caricatures vues dans le cartoon sont signées de l'artiste Joe Grant. Né le 15 mai 1908 à New York, il est le fils du directeur artistique du New York Journal, détenu par William Randolph Hearst. Deux ans après sa naissance, sa famille déménage en Californie pour suivre son père qui est embauché par le Los Angeles Examiner. Après des études au Chouinard Art Institute, il intègre lui aussi le journal mais au service des caricatures. Grâce à cela, il côtoie les studios Disney qui lui demandent de les aider pour le cartoon spécial commandé par l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, Parade of Award Nominees, destiné à être diffusé en 1932 durant la cérémonie des Oscars. Pour la petite histoire, il s'agira alors de la première apparition couleur de Mickey au cinéma. Joe Grant commence alors sa carrière d'animateur sur le cartoon Mickey's Gala Premier où il va pouvoir mettre en avant ses talents pour la caricature. Par la suite, trois autres cartoons Disney proposeront des caricatures des stars d'Hollywood : L'Equipe de Polo en 1936 dans la série Mickey Mouse, Mother Goose Goes Hollywood en 1938 dans la série Silly Symhonies et, le tout dernier du genre, Chasseur d'Autographes en 1939 dans la série Donald Duck.


Le cartoon présente donc Mickey, accompagné de sa fiancée Minnie, de son chien Pluto et des amis Horace et Clarabelle, venu présenter son dernier court-métrage en avant-première à tout le parterre d'Hollywood. Le dessin animé en question s'appelle ainsi Gallopin' Romance. Il est d'ailleurs amusant de noter que c'est un faux cartoon dans un vrai. Il est, en réalité, une parodie de trois des anciens courts-métrages de Mickey que sont Mickey Gaucho en 1928, Qui s'y Frotte s'y Pique en 1931 et Mickey au Grand Nord en 1932, où Pat Hibulaire enlève Minnie tandis que Mickey part à sa rescousse ; le spectateur remarquant aussi Horace redevenu ici un vrai cheval comme à ses débuts.


Grauman's Chinese Theatre

L'avant-première se déroule à Hollywood dans le fameux Grauman's Chinese Theatre. La construction du cinéma a débuté en janvier 1926, sous l'impulsion d'un groupe d'investisseurs menés par Sid Grauman mais comprenant aussi Mary Pickford, Douglas Fairbanks et Howard Schenck. La salle, qui compte parmi les plus célèbres au monde, présente en avant-première la plupart des grandes productions hollywoodiennes. Son ouverture a lieu le 18 mai 1927 avec la première du (Le) Roi des Rois de Cecil B. DeMille. La devanture du cinéma fut d'ailleurs reproduite, des années plus tard, en emblème pour le Parc Disney's Hollywood Studios à Walt Disney World Resort en Floride. Mickey's Gala Premier l'utilise donc logiquement pour l'avant-première fictive du cartoon de Mickey. Le propriétaire des lieux a même droit, lui aussi, a une caricature en étant vu à l'entrée en train de récupérer les tickets des invités.


Sid Grauman

Par la suite, ce ne sont pas moins de quarante personnalités d'Hollywood qui vont défiler sous forme de caricatures animées. Il est difficile pour les cinéphiles d'aujourd'hui de tous les nommer ; certains étant tombés dans l'oubli. Pour autant, il convient de les lister au maximum.
Les premiers à apparaître sont donc des vedettes de l'époque muette. Rien d'étonnant à cela : en 1933, le parlant n'avait encore que cinq ans d'existence et les anciennes stars du muet étaient toujours dans tous les esprits. Les cinq premières célébrités à être dévoilées viennent des Keystone Cops. Ce sont des policiers de vaudeville qui étaient aussi hystériques et qu'incompétents et qui sont apparus dans de nombreuses productions burlesques des studios Keystone. Ici, il est ainsi possible de reconnaître Ben Turpin, Ford Sterling, Max Swain, Harry Langdon et Chester Conklin.


Les Keystone Cops

Ben Turpin
Ford Sterling
Max Swain
Harry Langdon
Chester Conklin

Vient ensuite une séquence où les stars descendent de leur voiture pour remonter le tapis rouge. Le spectateur reconnaît alors Wallace Beery et Marie Dressler ; les deux acteurs ayant souvent joué ensemble dans les années 30 notamment dans Min and Bill (1930), qui, pour la petite histoire, a servi d'inspiration pour le restaurant Min and Bill's Dockside Diner de Disney's Hollywood Studios avant que celui-ci soit simplement baptisé Dockside Diner.

Wallace Beery & Marie Dressler
Min and Bill
Min and Bill's Dockside Diner

Ils sont suivis par Lionel, John et Ethel Barrymore qui apparaissent eux dans le costume de leur film Raspoutine et l'Impératrice (1932) puis Laurel et Hardy qui joueront l'année suivante dans un long-métrage avec Mickey Mouse, Hollywood Party  et les Marx Brothers alias Groucho, Harpo, Zeppo et Chico Marx à l'époque où ils étaient encore quatre avant que Zeppo quitte le groupe un an plus tard.

Lionel Barrymore
John et Ethel Barrymore
Raspoutine et l'Impératrice
Laurel et Hardy
Les Marx Brothers

Plusieurs personnalités se mettent  alors à parler devant le micro de la radio qui retransmet en direct l'avant-première. Les spectateurs retrouvent ainsi Maurice Chevalier. Le chanteur français aura, d'ailleurs, une petite carrière chez les studios Disney dans les années 60 puisqu'il jouera dans deux films à prises de vues réelles, Les Enfants du Capitaine Grant (1962) et Singes, Go Home ! (1967), et interprétera la chanson du générique des (Les) Aristochats. Il est reconnu ensuite Eddie Cantor dans son costume du film Le Kid d'Espagne (1932) suivi par Jimmy Durante qui aura l'honneur de partager une scène avec Mickey lui-même l'année suivante dans le film Hollywood Party.

Maurice Chevalier
Eddie Cantor
Jimmy Durante

Toujours au micro, viennent après trois starlettes : Jean Harlow, Joan Crawford et Bette Davis ; cette dernière jouant pour les studios Disney à la fin de sa carrière dans Les Visiteurs d'un Autre Monde (1978) et Les Yeux de la Forêt (1981). Enfin, vient le tour d'un quatuor d'acteurs : Harold Llyod, Edward G. Robinson, Clark Gable et Adolphe Menjou (qui fera des années plus tard sa toute dernière apparition au cinéma dans un film Disney, Pollyanna en 1960).

Jean Harlow, Joan Crawford
et Bette Davis
Harold Llyod, Clark Gable,
 Edward G. Robinson et Adolphe Menjou

Une nouvelle scène voit alors Sid Grauman récupérer les invitations de plusieurs invités. Les spectateurs remarqueront ainsi Charlie Chaplin longer le sol afin d'esquiver le gérant de cinéma subjugué, lui, par la beauté de Mae West dans le costume qu'elle portait pour le film Lady Lou (1933).

Charlie Chaplin
Mae West

Enfin, c'est au tour de Mickey et ses amis d'arriver à la grand première...
Il est donc temps pour les invités de rentrer dans la salle et d'assister à la projection. Parmi le public, se trouvent encore d'autres personnalités. Il y a d'abord un plan avec Chester Morris, Gloria Swanson, George Arliss, William Powell et Helen Hayes connue elle des cinéphiles Disney pour ses rôles tardifs dans Le Nouvel Amour de Coccinelle (1974) et Objectif Lotus (1975). Une nouvelle séquence montre enfin les fameux monstres du cinéma où il sera reconnu Dracula joué par Bela Lugosi, Mister Hyde par Fredric March et le monstre de Frankenstein par Boris Karloff.

Deuxième rang à gauche : Helen Hayes
Deuxième rang à droite: William Powell
Premier rang de gauche à droite : Chester
Morris, Gloria Swanson et George Arliss
Dracula / Bela Lugosis
Mister Hyde / Fredric March
Le monstre de Frankenstein / Boris Karloff

Parmi le reste du public, peut-être aussi vus la grande Greta Garbo, les comédiens Bert Wheeler et Robert Woolsey, mais aussi le fameux Ed Wynn qui connaîtra lui aussi une petite carrière chez Disney notamment en jouant l'oncle Albert dans Mary Poppins mais aussi dans des films comme Monte là-d'ssus (1961), Babes in Toyland (1961), L'Espion aux Pattes de Velours (1965) ou Gnome-Mobile (1967).

Greta Garbo
Bert Wheeler et Robert Woolsey
Ed Wynn

Le spectateur s'amusera ensuite du duo improbable formé entre le morose Buster Keaton et Joe E. Brown connu pour son immense sourire. Douglas Fairbanks Sr., qui est apparu deux ans auparavant avec Mickey dans le film Voyage Autour du Monde, en est hilare à se rouler par terre tandis que Will Rogers attrape Mickey avec son lasso à la fin de la représentation pour le féliciter.

Buster Keaton et Joe E. Brown
Douglas Fairbanks Sr.
Will Rogers

Deux dernières caricatures méritent enfin une explication. La première est acerbe mais représentait l'avis de la majorité d'Hollywood. William H. Hays, particulièrement moqué avec ses grandes oreilles et sa fourrure d'Hermine est en fait un sénateur, premier président du Motion Pictures Producers and Distributors Association qui a mis en place, en mars 1930, le Motion Picture Production Code, un code américain de censure. La seconde caricature est, elle, bien plus sympathique : à la fin du cartoon, quatre hommes montent sur la scène entourant Mickey ; le plus à droite étant Walt Disney lui-même.

William H. Hays
Quatrième à droite : Walt Disney

Mickey's Gala Premier est intéressant car il dit deux choses sur l'état d'esprit du créateur de Mickey. Avec ce cartoon, il montre que son personnage est devenu une icône d'Hollywood au même titre que toutes les stars vus dans ce court-métrage. En 1933, il est même fort possible que la souris affiche une notoriété américaine et mondiale bien plus importante ! Mais en terminant son cartoon comme il le fait, le jeune producteur dévoile qu'il est encore plein d'humilité. Alors que Mickey est en train de se faire embrasser par Greta Garbo, il se réveille en fait dans son lit avec son chien Pluto en train de le lécher. Et si toute cette célébrité n'était au final qu'un simple rêve éphémère ?

Mickey's Gala Premier est un cartoon particulièrement truculent pour ses caricatures. Il montre que si les studios Disney ont conscience d'avoir réussi à faire leur trou dans la jungle d'Hollywood, ils ne se font pas pour autant d'illusions : le rêve éveillé peut vite se terminer...

Les personnages

1925
Cinéma
1928
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Le court-métrage est sorti, en DVD Zone 1, dans le volume Mickey Mouse : Les Années Noir et Blanc - Volume 1 de la collection des Walt Disney Treasures.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.