Date de création :
Le 28 juin 1929
Nom Original :
Clarabelle Cow
Autre(s) Nom(s) :
Carolyn
Bellecorne
Yvette
Créateur(s) :
Walt Disney
Ub Iwerks
Apparition :
Cinéma
BD
Télévision
Parcs
Jeux Vidéo
Voix Originale(s) :
Marcellite Garner (1930)
Elvia Allman (1933-1990)
April Winchell (Depuis 1996)
Voix Française(s) :
Danièle Hazan
Sylvia Bergé (Chant dans Mickey, Donald, Dingo - Les Trois Mousquetaires)

Le portrait

Publié le 15 septembre 2019

Clarabelle Cow est un personnage secondaire de l'univers de Mickey Mouse que le public identifie sans jamais vraiment se rappeler son nom. Il faut dire que la vache anthropomorphique a eu une carrière en dent de scie restant cantonnée aux rôles secondaires aussi bien au cinéma, à la télévision qu'en bandes dessinées. Meilleure amie de Minnie et Daisy, elle a aussi vu ses affaires de cœur évoluer au fil du temps passant de la fiancée d'Horace Horsecollar à la petite amie de Dingo.

Créateurs, Personnalité et Voix

L'origine et la date de première apparition de Clarabelle Cow restent floues mais une chose est certaine : ses créateurs ne sont autres que Walt Disney et son fidèle animateur vedette lors des débuts du studio, le talentueux Ub Iwerks. Lors des années 1920, Walt Disney et ses animateurs étaient, en effet, toujours à la recherche de personnages secondaires tirés d'animaux de la ferme pour peupler les cartoons narrant les aventures de leur héros. Naturellement, une vache arrive rapidement dans le cheptel. Par contre, la date de création du personnage est soumise à controverse ; chaque spécialiste de l'animation en donnant une différente. Dave Smith, l'archiviste des studios Disney, l'acte pour sa part à la sortie du cartoon The Plow Boy en 1929. La date de diffusion du court-métrage n'est pourtant pas exactement connue mais le copyright a lui été déposé le 28 juin de 1929, ce qui en fait, par ricochet, la date officielle de la création de Clarabelle. Le personnage est donc au début de sa carrière une simple vache dont l'animateur Ub Iwerks s'amuse à faire de nombreux gags avec ses pis, chose qui amuse beaucoup le public de l'époque. Walt Disney n'aime en revanche pas cet humour mais, par respect pour le talent de son artiste, lui laisse faire ce qu'il souhaite. Ainsi, rien d'étonnant à constater qu'en 1930, à la suite du départ avec fracas des studios Disney d'Ub Iwerks, Clarabelle Cow change d'apparence et de personnalité. Elle va alors s'humaniser en s'anthropomorphant, gagner des vêtements et devenir une proche de Mickey et ses amis. Néanmoins, le virage visuel ainsi que son nom définitif apparaissent d'abord en comics strip dans l'histoire La Vallée de la Mort le 2 avril 1930 avant d'être transposés à l'écran dans le cartoon La Fête Joyeuse le 29 juillet 1930.

Walt Disney
Ub Iwerks

La personnalité de Clarabelle s'est donc construite de manière détournée. Dans ses premières apparitions, elle a été le sujet d'un reproche puritain amenant une certaine censure : ses pis à l'air gênant plus d'un bien-pensant de cette époque. Le départ d'Ub Iwerks permettra alors à Walt Disney de lui rajouter une robe de plus en plus longue, histoire de faire taire tous reproches à son encontre. Malgré cette polémique de jeunesse, le personnage ne s'inscrit jamais dans l'inconscient collectif. Ses rôles au cinéma restent pour la plupart secondaires, Clarabelle n'y disposant jamais d'une personnalité très définie. L'arrivée de Dingo puis de Donald va ensuite la faire passer encore plus au second plan ; le personnage n'apparaissant finalement que dans une dizaine de cartoons en couleur. En bandes dessinées, dans les comics strips, Clarabelle a, par contre, plus les moyens de s'affirmer. Elle devient un personnage féminin à la fois avec un fort caractère qui ne se fait jamais marcher sur les pieds mais également avec une naïveté sans borne. Très vite, elle évolue aussi en tant que voisine et amie, experte en commérages et au bagout intarissable. Cette caractéristique sera reprise lors de son exploitation à la télévision où elle va souvent passer pour une commère.

Comme les rôles de Clarabelle sont assez anecdotiques, elle possède au final peu de scènes de dialogues. La première artiste à la doubler est Marcellite Garner, connue surtout pour avoir été la voix de Minnie de 1930 à 1939. Celle qui a commencé à travailler au département encrage et peinture, couvre en effet en plus de Minnie la voix de Clarabelle dans La Fête Joyeuse. En 1933, dans Mickey’s Mellerdrammer, le personnage change de doubleuse et est désormais assumé par Elvia Allman. L'actrice qui se fera connaître dans les années 50 pour son rôle dans la série I Love Lucy se chargera de donner vie à Clarabelle de 1933 jusqu'à 1990 dans Le Prince et le Pauvre. Lors du passage à la télévision, dans la série Mickey Mania en 1999, Clarabelle obtient enfin des rôles plus parlés et sa voix est confiée à l'actrice de doublage, April Winchell. L'artiste est depuis sa voix officielle tandis qu'en français le rôle a été confié à Danièle Hazan.

Marcellite Garner
Elvia Allman
April Winchell
Une Vache au Cinéma

Si Clarabelle est née au cinéma, ses rôles ont été plus que secondaires n'étant que l'un des membres du gang de Mickey. L'historique de ses cartoons est néanmoins intéressant grâce à ses origines floues et ses polémiques de jeunesse.

1926 • 1930 : Des Débuts Polémiques

Une bataille d'expert a lieu sur la véritable naissance de Clarabelle Cow. John Grant, l'auteur du livre Encyclopedia of Walt Disney Animated Characters, émet l'idée que l'origine du personnage correspond en fait à la première fois qu'une vache apparaît dans l'oeuvre de Walt Disney ce qui remonte à Alice on the Farm, un épisode des Alice Comedies sorti le 1er janvier 1926. Le problème avec cette théorie, est que la vache qui est présentée dans cette aventure d'Alice et de Julius réagit réellement comme un bovin et ne possède aucune des caractéristiques qui feront d'elle Clarabelle. De plus, cette hypothèse impliquerait de prendre en compte toutes apparitions de vaches dans les cartoons suivant comme celle dans Hungry Hobos, le cartoon d'Oswald, le Lapin le Chanceux le 14 mai 1928 ce que peu d'experts font.

Alice on the Farm (1926)
Hungry Hobos (1928)

John Grant continue d'aborder la carrière de Clarabelle en citant le cartoon L'Avion Fou, le premier de Mickey Mouse sorti en 1928, où une vache se fait courser par l'aéroplane de la souris et où l'animateur Ub Iwerks s'amuse avec les pis du bovin qui partent dans tous les sens. Sauf que ce personnage est désigné dans les différents documents relatif au cartoon comme Carolyn, un patronyme utilisé uniquement ici. Enfin, pour en rajouter à la confusion, une vache similaire peut être aussi vue dans le premier cartoon sonore de Mickey, Willie, le Bateau à Vapeur (1928). Dave Smith, l'archiviste des studios Disney, date, quant à lui, la naissance de Clarabelle à la sortie de The Plow Boy en 1929. Dans ce court-métrage, qui voit aussi l'apparition d'Horace Horsecollar, Clarabelle - qui ne porte pas encore son nom - est toujours une vache non anthropomorphe. Elle est la propriété de Minnie - qui joue ici de la guitare - puis se fait traire par Mickey.

L'Avion Fou (1928)
The Plow Boy (1929)

Clarabelle apparaît ainsi en tant que simple vache dans trois autres cartoons où ses pis bougent aux quatre vents. Dans The Karnival Kid (1929), elle signe juste une petite apparition en début de cartoon en volant avec un ballon accroché à sa queue et en portant un petit chapeau la rendant coquette. Dans La Locomotive de Mickey (1929), elle se fait courser par un train dans un rôle qui ressemble beaucoup à celui de L'Avion Fou. Dans Concert Rustique (1930), elle est toujours sans habit mais épouse, de plus en plus, une gestuelle humaine puisque cette fois-ci, elle utilise, pour la toute première fois, un instrument de musique ; ici la flûte qui deviendra bien vite son instrument préféré dont elle jouera dans pas moins de cinq cartoons.

The Karnival Kid (1929)
Concert Rustique (1930)

Le dessin animé suivant, La Fête Joyeuse (1930), est assurément le plus emblématique du début de carrière de Clarabelle. Elle y obtient en effet de façon définitive et officielle son nom de Clarabelle Cow, inscrit au dessus de son étable. De plus, elle se dresse désormais sur ses deux jambes agissant comme un personnage humanisé à la façon de Mickey et Minnie. Enfin, en plus d'un chapeau, elle porte désormais une jupe qui cache ses pis. Cette nouvelle pudeur n'empêchera pas pour autant le cartoon de faire scandale. Au tout début, quand Horace vient la chercher pour aller danser à la fête de Mickey, Clarabelle est, il est vrai, visible en train de lire - complètement nue en se prélassant sur la paille - le roman Three Weeks d'Elinor Glyn qui n'est pas moins qu'un ouvrage érotique (même si la couverture ne le montre pas) très populaire à l'époque. Cette scène choque tellement certains puritains que le court-métrage est carrément interdit de diffusion dans l'état de l'Ohio.


La Fête Joyeuse (1930)

1930 • 1934 : Les Années Noir-Et-Blanc

Durant ses apparitions suivantes, pendant le reste de sa période noir-et-blanc, Clarabelle continue à endosser des rôles secondaires même si les années 1930 à 1934 seront les plus prolifiques du personnages au cinéma. Dans Symphonie Enchaînée (1930), la vache est, en effet, une des détenues de la prison dont Mickey va s'évader. Les spectateurs peuvent la remarquer notamment jouant de la flûte avec la pioche lui servant à casser ses cailloux. L'année suivante en 1931, elle est vue en train de danser avec Horace durant l'anniversaire de Mickey dans le cartoon Le Goûter d’Anniversaire. La même année, elle tient souvent le rôle d'une musicienne à l'exemple de Rythme en Bleu où elle fait partie de l'orchestre de Mickey et joue de la contrebasse ; ou encore dans Diffusion Maison où elle est pianiste.

Symphonie Enchaînée (1930)
Diffusion Maison (1931)

Toujours en 1931, The Beach Party représente pour Clarabelle dans son premier cartoon avec un rôle conséquent. Elle vient, en effet, passer une journée à la plage avec ses amis Mickey, Minnie, Horace et Pluto. Elle commence déjà par rentrer dans l'eau mais a un peu de mal à cause des vagues qui la ramènent sur le bord. Ensuite, pendant le pique-nique, une longue séquence de gags la voit se démener avec un bocal de pruneaux. Enfin, à la conclusion du cartoon, elle aide ses amis à défendre Pluto attaqué par une pieuvre. Autre fait notable de 1931, Clarabelle fait une unique incursion dans la série Silly Symphonies au sein du cartoon Les Chansons de Mère l'Oie. Elle est vue d'abord vêtue lors d'une parade pour accueillir le Roi Cole avant d'être visible plus tard les pis à l'air jouant de la musique et dansant sur la lune.

The Beach Party (1931)
Les Chansons de Mère l'Oie (1931)

1932 sera l'année la plus productive de sa carrière. Clarabelle joue ainsi une vieille vache dans Chien Enragé en pensant que le pauvre Pluto est dangereux alors qu'il a juste du savon dans la gueule. Dans Olympiques Rustiques comme dans Mickey Marque un Essai, elle fait partie avec Minnie des supportrices de Mickey dans les gradins. Dans Mickey au Théâtre, elle interprète trois danseuses étoiles. Dans Le Cauchemar de Mickey, elle est seulement vue, dans un rêve, au loin parmi la foule assistant au mariage de Mickey et Minnie. Dans The Whoopee Party, elle assume un rôle plus important jouant non seulement du violon mais aussi dansant parmi les invités avant que Dingo ne lui fasse des misères au point qu'elle décide de lui renvoyer la pareille pour se venger. Mais le cartoon le plus emblématique de cette année 1932 est sûrement Parade of Award Nominees où elle apparaît pour la première fois en couleur. Elle est, en effet, vue avec un bouquet de fleurs jaunes ainsi qu'une petite robe rose.

The Whoopee Part (1932)
Parade of Award Nominees (1932)

L'arrivée de Dingo va espacer les apparitions de Clarabelle. Il faut dire que ce nouveau personnage a bien plus de personnalité que la pauvre vache. Durant les années 1933 et 1934, elle n'apparaîtra ainsi plus que dans cinq cartoons. Dans Mickey’s Mellerdrammer, elle est l'une des actrices de l'adaptation théâtrale de La Case de l'Oncle Tom par Mickey. Dans Mickey au Moyen-Âge, elle est la dame de compagnie de la princesse Minnie, la souris étant cloîtrée dans un donjon pour avoir refusé d'épouser le prince que son père lui destinait. Dans Mickey's Gala Premier, elle fait partie des nombreux invités et célébrités à l'avant-première du dernier cartoon de Mickey. Dans L'Art du Camping, Clarabelle est en vacances avec Mickey, Minnie et Horace tandis que, dans Mickey Bienfaiteur, elle fait partie de la troupe du spectacle de Mickey donné en faveur des orphelins.

Mickey’s Mellerdrammer (1933)
L'Art du Camping (1933)
1935 • 1942 : Les Années Couleurs

L'arrivée de Donald en 1934 va encore plus ringardiser Clarabelle et Horace. Les deux personnages deviennent ainsi des faire-valoir dans des rôles assez anecdotiques. Souvent, ils sont des membres d'un orchestre ou d'une troupe de spectacle à l'image de La Fanfare en 1935 où la vache joue de la flûte traversière, instrument qu'elle reprend dans Grand Opéra en 1936. Dans ce dernier cartoon, elle signe juste une apparition là où Donald Duck ainsi que la poule Clara Cluck volent eux la vedette. Toujours joueuse d'un instrument, elle est vue aussi en train d'interpréter un morceau sur un piano pour l'émission radiophonique de Mickey pour le court-métrage Amateurs de Mickey en 1937. Elle reprend ensuite son rôle de danseuse dans le remake couleur de Mickey Bienfaiteur en 1941.

La Fanfare (1935)
Amateurs de Mickey (1937)

Néanmoins, l'un des plus grands rôles de Clarabelle en cartoon est assurément celui dans Mickey Pompier en 1935 où elle est tout simplement hilarante. Dans ce court-métrage, Mickey, Donald et Dingo s'improvisent en effet pompiers et tentent d'éteindre l'incendie d'un grande maison. Parmi les habitants piégés par le feu, se trouve ainsi la vache qui ne se rend absolument pas compte du danger qu'elle courre. Prenant son bain, elle ignore que sa maison est en proie aux flammes et accueille, dès lors, littéralement hystérique, les pompiers venus la sauver. Ils passent, pour le coup, pour d'horribles malotrus alors que ce sont en réalité des bienfaiteurs... Les pauvres Mickey, Dingo et Donald sauvent donc la vache malgré elle alors qu'elle n'arrête pas de les taper avec sa brosse de bain. La cartoon offre ainsi au personnage de Clarabelle l’occasion de briller comme rarement dans sa carrière.


Mickey Pompier (1935)

Le reste de ses apparitions dans les cartoons de la fin des années 30 sont plutôt des caméos qu'autre chose. Dans Mickey Patine (1935), elle fait du patin à glace avec Horace au début du court-métrage. Dans Constructeurs de Bateau en 1938, elle est à peine entr'aperçue quand Minnie baptise la nouvelle construction de Mickey avec une bouteille de Champagne. Mais son meilleur caméo reste sûrement celui dans L'Équipe de Polo. Dans ce court-métrage, Mickey joue donc au polo avec de nombreuses célébrités d'Hollywood. Dans les gradins, d'autres stars assistent à la compétition sportive. Dans l'un des boxes, l'acteur Clark Gable envoûte Clarabelle qui tombe littéralement sous son charme. Elle va même jusqu'à l'embrasser ce qui fait rougir l'artiste.

Mickey Patine (1935)
L'Équipe de Polo (1936)

L'année 1942 marque une étape importante dans la carrière de Clarabelle. Ce sera, en effet, la dernière année avant longtemps où elle apparaîtra au cinéma. Il faudra ainsi attendre plus de quarante ans avant de la revoir sur grand écran. Elle commence donc l'année en étant présente dans le cartoon de propagande All Together. Il s'agit d'une commande du gouvernement canadien pour promouvoir les obligations de guerre. Le court-métrage reprend beaucoup de séquences de précédents dessins animés ; l'apparition de Clarabelle venant d'une scène de La Fanfare. Un peu plus tard dans l'année, elle participe à L'Anniversaire de Mickey se trouvant parmi les invités qui attendent la souris pour lui faire une surprise. Enfin, dans L'Heure Symphonique, elle est l'une des membres de l'orchestre de Mickey qui joue pour le grand producteur de radio, Sylvester Macaroni. Chargée de jouer du violon, elle a bien du mal à interpréter son morceau (comme le reste de la troupe) après que Dingo a complètement abîmé tous les instruments.

L'Anniversaire de Mickey (1942)
L'Heure Symphonique (1942)
Depuis 1983 : Les Années Modernes

Après quarante années d'absence, Clarabelle revient sur les écrans dans le moyen-métrage Le Noël de Mickey en 1983. La vache y fait un court caméo non parlé en dansant avec Horace dans la scène du Noël passé lors de la fête du vieux Fezziewig. En 1988, elle signe deux nouveaux caméos dans le film Qui Veut la Peau de Roger Rabbit. Le premier se produit au début du long-métrage quand elle fait la queue avec d'autres vaches pour participer à un casting chez Maroon Cartoons. Elle réapparaît aussi à la fin du film parmi toute la foule venue de Toonville fêter Roger Rabbit et Eddie Vaillant. Elle est à nouveau vue en 1990 dans un plan fixe dans le cartoon de Roger Rabbit, Lapin Looping, où elle propose de lire la bonne aventure. Enfin, elle accède à son premier rôle parlé depuis des décennies dans Le Prince et le Pauvre. Dans le moyen-métrage, elle est une paysanne qui est en train de se faire voler son poulet par les soldats du capitaine Pat Hibulaire. Le Prince vient alors à son secours.

Le Noël de Mickey (1983)
Qui Veut la Peau de Roger Rabbit (1988)
Lapin Looping (1990)
Le Prince et le Pauvre (1990)

En 1999, Clarabelle refait un caméo mais en vidéo cette fois-ci dans le long-métrage, Mickey, Il Était Une Fois Noël. Dans la séquence Mickey and Minnie's Gift of the Magie, elle est en effet vue avec Horace dans la foule qui regarde Mickey faire son spectacle d'harmonica. Mais son plus grand rôle, à contre emploi qui plus est, est clairement dans Mickey, Donald, Dingo - Les Trois Mousquetaires, un film sorti directement en vidéo en 2004. Dans le long-métrage, pour la première fois, Clarabelle est une méchante, acolyte sadique du Captaine Pat Hibulaire. Ce dernier complote secrètement pour renverser la Princesse Minnie et s'emparer du trône de France. Durant le film, la machiavélique vache, qui n'est pas à son premier meurtre comme le prouve les squelettes gisant dans le fond de la rivière, kidnappe Dingo pour le jeter par dessus un pont. Mais contre toute attente, le mousquetaire maladroit et Clarabelle ont un véritable coup de foudre lors de la magnifique chanson Habañera dont la musique s'inspire de l'opéra Carmen de Georges Bizet. C'est d'ailleurs à partir de ce film que Clarabelle est devenue de façon plus régulière la petite amie de Dingo alors qu'il était jusqu'à maintenant vu sans compagne (mis à part sa femme sans visage dans les cartoons des années 50).

Mickey, Il Était Une Fois Noël
(1999)
Mickey, Donald, Dingo - Les Trois Mousquetaires
(2004)

Clarabelle revient ensuite dans le court-métrage de Mickey, nommé pour l'Oscar du Meilleur Court-Métrage, À Cheval ! (2013). Le cartoon est tout à la fois un hommage vintage avec son animation traditionnelle en noir-et-blanc, une prouesse technique en mélangeant animation à plat avec celle assistée par ordinateur en volume et en couleur, un retour aux sources en réutilisant des dialogues de Walt Disney lui-même et une expérience bluffante en permettant aux personnages de sortir de l'écran grâce à une utilisation bluffante de la 3-D. Certaines scènes sont ainsi extraordinaires notamment celle de la grande course-poursuite sous forme de farandole où les personnages crèvent littéralement l'écran en passant du dessin au CGI et de deux à trois dimensions.


À Cheval ! (2013)

Clarabelle revient ensuite au cinéma le 21 novembre 2018 dans le long-métrage des Walt Disney Animation Studios, Ralph 2.0. Il s'agit là d'un court caméo mais vraiment sympathique. Dans la scène se déroulant dans le site web Oh My Disney, de très nombreux personnages des univers Disney, Marvel et Star Wars signent, il est vrai, de petites apparitions. Se remarquent ainsi de nombreux clins d'oeil, certains plus faciles à voir que d'autres. Parmi eux, il est donc possible de remarquer Clarabelle dans une version CGI mais dans sa version noir-et-blanc. Le personnage se balade en arrière plan dans une foule d'avatars tandis que le spectateur se focalise sur Vanellope von Schweetz qui se trouve au premier plan.


Ralph 2.0 (2018)

Clarabelle à la Télévision

Le passage sur le petit écran de Clarabelle va lui être bénéfique. Si elle a enchaîné les petits rôles anecdotiques au cinéma, c'est en effet la télévision qui va lui donner une personnalité plus définie. Elle va ainsi devenir la deuxième amie de Minnie, après Daisy. Mais surtout, elle se fait la grande spécialiste des ragots et autres rumeurs.

Four Tales on a Mouse (1958)
Donald, Vedette de Télévision (1960)

Walt Disney s’essaie au média télévision dès 1950 en prenant les rênes d’une émission spéciale : One Hour in Wonderland. Le show possède alors déjà tous les ingrédients qui feront, pendant des années, la renommée de ses programmes hebdomadaires. Une deuxième tentative avec The Walt Disney Christmas Show finit par le convaincre de l’intérêt pour sa compagnie toute entière d’une présence récurrente sur le petit écran. Dans cet esprit, Walt Disney accepte de collaborer sur la durée avec la chaîne ABC en produisant, pour elle, dès 1954, plusieurs émissions dont le sujet central est son Parc à thèmes, Disneyland. En bon maître de cérémonie (et véritable VRP !), il enchante ainsi l'Amérique chaque semaine dans un show qui traite sans détour des quatre « lands » du resort naissant. Fantasyland décortique donc l'univers des films d'animation et cartoons ; Adventureland sert de base aux documentaires animaliers ou géographiques (True-Life Adventures, People and Places) ; Tomorrowland explore le futur et l'espace tandis que Frontierland présente des séries "western" dont le fameux Davy Crockett. Ces émissions d'anthologie changeront de nom ou de chaîne au fil des années passant de Disneyland à Walt Disney Presents ou Walt Disney's Wonderful World of Color mais garderont toujours le même principe.
Au tout début de son aventure télévisuelle, Walt Disney prend vite l'habitude de proposer aux téléspectateurs des compilations de cartoons de grande qualité. Et pour les valoriser plus encore, il demande à ses artistes de créer des scènes de transition destinées à les lier de façon harmonieuse. Clarabelle Cow est ainsi apparue dans deux épisodes, dans le rôle d'amis de la bande à Mickey ou Donald : Four Tales on a Mouse et Donald, Vedette de Télévision.


Mickey Mouse Club (1955)

Parallèlement (du 3 octobre 1955 et ce jusqu'au 25 septembre 1959), Walt Disney produit une émission, Mickey Mouse Club, d'une durée d'une heure, du lundi au vendredi, présentant 24 talentueux enfants. Surnommés les "mouseketeers", ces enfants, triés sur le volet, font des claquettes, jouent de la musique et introduisent les invités, séries et autres cartoons, sous la direction de deux adultes, Jimmie Dodd et Roy Williams. Nombreux de ces "mouseketeers" (Annette, Tommy, Darlene, Lonnie, Sharaon, Sherry, Doreen, Bobby, Cubby, Karen, Dennis ou Cheryl) connaissent d'ailleurs instantanément la célébrité. Clarabelle Cow intervient là uniquement dans le générique de l'émission. Les téléspectateurs la remarquent d'abord en tant que chef des cheerleaders puis, un peu plus tard, parmi les toons qui tiennent le trampoline envoyant voltiger Mickey.

Bonkers - CasaBonkers (1993)
Bonkers - The Stork Exchange (1993)

Clarabelle restera ensuite absente du petit écran pendant plus de trente ans. Et encore, elle reviendra par la petite porte via deux courtes apparitions dans la série Bonkers en 1993 : à peine un caméo dans l'épisode CasaBonkers et quelques secondes dans un rôle muet au cours de l'épisode The Stork Exchange où elle travaille à la chaîne dans une nurserie industrialisée pour bébés. Le personnage revient ensuite en 1999 dans la série Mickey Mania où elle accède à quelques courts-métrages en reprenant son rôle de l'amie de Minnie et de Daisy ou en tombant amoureuse de Dingo. Le concept de la série est celui d'une anthologie de courts-métrages plus ou moins longs allant de 2 minutes à 12 minutes en passant par une durée normale de 7 minutes. Chacune des séquences est totalement inédite et propose des aventures séparées ou groupées de plusieurs personnages tournant autour de l'univers de Mickey et de ses amis. Tous les cartoons sont ensuite montés les uns à la suite des autres pour former un ensemble d'une durée de 20 minutes. Deux ans plus tard, en 2001, dans Disney's Tous en Boîte, Clarabelle Cow devient la dame potin du club de Mickey, véritable commère qui tape vite sur les nerfs, et reste toujours sous le charme de l'ami maladroit de Mickey, Dingo. Il s'agit en réalité d'une évolution de la série précédente dont l'un des reproches était de lancer ses cartoons sans transition. La nouvelle série change ainsi la donne et offre des introductions inédites tout en rediffusant la plupart des courts-métrages de l'ancienne série ainsi que quelques-uns produits mais non diffusés.

Mickey Mania (1999)
Disney's Tous en Boîte (2001)

Clarabelle revient à la télévision en 2006 dans la série La Maison de Mickey. Réservée aux plus jeunes des téléspectateurs, sa diffusion a été la plus longue de toute l’histoire de la filiale Disney de productions animées télévisées puisqu’elle s’étale sur plus de dix ans, de 2006 à 2016, comprenant 4 saisons de 114 épisodes au total en plus de 11 téléfilms. Conçue en animation 3D, elle est étonnement très qualitative. Les scénarios, tout d'abord, exclusivement à destination des tout-petits, sont soignés et divertissants. Leur interactivité permanente fait, il est vrai, des merveilles tant le contact entre Mickey et l'auditoire semble réel. Dans La Maison de Mickey, Clarabelle est une amie de Minnie, Mickey et leur bande. Elle tient une boutique où elle organise régulièrement des événements. Dans l'un des épisodes, elle est présentée comme la petite amie de Dingo tandis qu'elle apparaît aussi dans la série dérivée La Boutique de Minnie où elle est remarquée dans quelques épisodes.

La Maison de Mickey (2006)
La Boutique de Minnie (2011)

Clarabelle Cow continue d'être vue dans de petits rôles dans les séries des années 2010. En 2013, Disney Television Animation apporte, en effet, un vent de fraîcheur bienvenu aux personnages de Mickey et ses amis avec la série Mickey Mouse. À la fois ambitieuse et déjantée, elle allie une modernité dans le design et dans le comportement des personnages tout en montrant un profond respect nostalgique via de nombreux clins d'oeil au patrimoine Disney. Drôle, imaginative, irrévérencieuse, rythmée, apportant un bel hommage à destination des fans, la série est un véritable régal. La vache fait quelques caméos muets dans plusieurs épisodes avant d'avoir son premier rôle parlé dans l'épisode Une Table pour Trois diffusé le 3 juin 2016. Enfin, 2017 voit l'arrivée d'une nouvelle série animée en 3D, héritière de La Maison de Mickey, pour Disney Junior : Mickey et ses Amis : Top Départ !. Mickey et ses amis s'y affrontent dans des courses automobiles endiablées tout autour du monde leur permettant ainsi de découvrir de nombreux pays. Clarabelle Cow reprend là le rôle qu'elle avait dans les précédentes série 3D en restant une amie fidèle de Minnie.

Mickey Mouse (2013)
Mickey et ses Amis : Top Départ ! (2017)
Une Bovine en Comics

Comme pour sa carrière audiovisuelle, ses aventures sur papier sont plutôt discrètes. Clarabelle est, en effet, souvent utilisée comme un personnage secondaire et porte très peu d'histoires sur son seul nom. Même si de nombreux auteurs dans le monde entier l'ont dessinée (principalement en Italie), de grands auteurs américains se seront tout de même penchés sur son cas.

Floyd Gottfredson
Tony Strobl
Paul Murry

Le premier des dessinateurs à avoir mis sa patte sur le personnage est clairement Floyd Gottfredson.
Né le 5 mai 1905 à Kaysville dans l'Utah, il est engagé aux Studios Disney en 1929 comme intervalliste pour l'animation. Alors que Walt Disney lui demande ce qui l'intéresse le plus, il répond qu'il aime par dessous tout la bande dessinée. Quatre mois plus tard, le Maître l'exhausse en lui confiant les aventures de Mickey Mouse en comic strips afin de prendre la suite d'Ub Iwerks qui vient de quitter le studio. Son tout premier comic strip de Mickey Mouse remonte ainsi au 5 mai 1930. De 1932 à 1938, il prend la responsabilité, en plus des bandes quotidiennes en noir-et-blanc, des bandes dominicales, en couleur cette fois-ci. Il s’installe aussi à la tête du département Comic Strip de Disney de 1930 à 1946. Au fil du temps, les strips de Mickey passent d'histoires longues à suivre vers des gags journaliers. Il continuera à scénariser et illustrer les aventures de Mickey en bandes dessinées jusqu'en 1975, année où il prend sa retraite.


Première apparition de Clarabelle Cow par Win Smith (2 avril 1930)

Même si le premier auteur à avoir dessiné Clarabelle est Win Smith dans le deuxième numéro du Daily Strips, La Vallée de la Mort, Floyd Gottfredson prend très rapidement le relais. L'auteur propose ainsi de nombreuses histoires avec la vache. Dans La Pension de Famille de Clarabelle (1931 • 1932), par exemple, Mickey joue les entremetteurs entre Horace et Clarabelle afin qu'ils se marient. La demande se fera d'ailleurs dans la superbe histoire à suivre Le Grand Cambriolage de l'Orphelinat (1932) même si au final la cérémonie ne sera jamais montrée dans les futurs récits au point de se demander si le mariage a réellement eu lieu. La même question se pose dans une autre superbe histoire de l’auteur autour du personnage, Le Trésor de Clarabelle (1935) au cours de laquelle Clarabelle se fait courtiser par un personnage peu recommandable, Eli Squinch. Ce dernier est en réalité à la recherche du trésor du grand-père de la belle vache (dont elle ignore l’existence). En l’épousant, il pense ainsi pouvoir accéder à son grenier et à tous les indices le menant à son but, sans parler de la propriété familiale qu’il vise aussi.


Clarabelle Cow par Floyd Gottfredson (3 décembre 1931)

La carrière de Clarabelle en Comic Book américain sera toutefois discrète. Elle fera, par exemple, très peu la une des magazines en égérie. L'un des seuls contre-exemples est ainsi la couverture du Walt Disney's Comics and Stories #8 en mai 1941 où elle est vue en train d'arroser ses plantes. Dans les années 40, elle apparaît seulement dans une dizaine d'histoires dont une signée de Carl Barks (Le Chapeau Rouge en 1945). Mais c'est réellement dans les années 50 qu'elle investit les histoires américaines.
Tony Strobl sera en effet l'un des premiers dessinateurs US à la mettre en image dans les années 50 dans le récit Monkey Business dès juin 1950 puis la dessinera ensuite dans une cinquantaine d'aventures. Né le 12 mai 1915 de parents d’origine Austro-Hongroise, il acquiert une solide éducation dans l’art en allant au Cleveland School of Art de 1933 à 1937. Impressionné par Blanche Neige et les Sept Nains, il se fait embaucher par les studios Disney en décembre 1938 en tant qu’intervalliste. Il débute alors sur La Symphonie Pastorale de Fantasia puis sur Pinocchio et Dumbo avant d’être mobilisé pour la Seconde Guerre Mondiale. À la sortie du conflit, il revient dans l’industrie de la bande dessinée, d’abord en tant qu’illustrateur, avant de se faire embaucher chez Western Publishing en 1947. Son premier comics est ainsi une histoire Disney sur Bucky Bug publiée en janvier 1949 dans le numéro 100 de Walt Disney's Comics and Stories. Tony Strobl mène au final une carrière impressionnante au service des bandes dessinées Disney produisant plus de 1 000 comics américains, autant de productions internationales et près de 150 strips quotidiens ou dominicaux. Il a également dessiné quasiment tous les personnages Disney : principalement les habitants de Donaldville dont Toby Duck dont il crée le personnage mais aussi ceux de Mickeyville, des Silly Symphonies comme les Trois Petits Cochons ou Hiawatha ou des Grands Classiques comme Madame Mim ou Peter Pan. Il travaille ainsi pour la Western de 1949 jusqu’en 1968 et pour le Disney Studio Program de 1963 jusqu’à sa retraite en 1987 ; un de ses derniers travaux se faisant sur un script pour un comics tiré de La Bande à Picsou. Il meurt peu d’années après, le 29 décembre 1991.

Walt Disney's Comics
and Stories #8 (1941)
Clarabelle Cow par Tony Strobl
dans Monkey Business (1950)

Parmi les nombreux auteurs à faire vivre Clarabelle Cow en bande dessinée, l'un des plus remarquables est le dessinateur Paul Murry. Plutôt oublié en France, il est connu particulièrement pour avoir créé le personnage de Super Dingo en 1965. Né le 25 novembre 1911, il commence, comme beaucoup d'auteurs de comics Disney, par un passage aux Walt Disney Studios où il est un assistant de Fred Moore. Au début de sa carrière de dessinateur, dans la première moitié des années 40, il se fait la main sur les strips dominicaux des Silly Symphonies notamment sur les personnages de José Carioca et Panchito Pistoles puis remplace un temps Manuel Gonzales pour les strips dominicaux de Mickey Mouse pendant que ce dernier est mobilisé, avant d'entamer la nouvelle série de strips Uncle Remus and His Tales of Brer Rabbit jusqu'en 1946. Il quitte ensuite les studios Disney et devient dessinateur indépendant pour Western Publishing où il va continuer à dessiner, pour des comic books, des personnages Disney durant toute sa carrière. Sa première histoire de Clarabelle Cow est La Loi de l'Ouest en août 1953. Le dessinateur utilise au total le personnage dans plus d'une vingtaine d'histoires. L'un des récits les plus emblématiques est sûrement Super Dingo et le voleur de Zanzipar publié en août 1965 qui voit la naissance du super héros Super Dingo. Il vient sauver la pauvre vache enlevée par Pat Hibulaire.

Super Goof #1
(1965)
Clarabelle Cow par Paul Murry
dans Super Dingo et le voleur de Zanzipar (1965)

Même si la carrière papier de Clarabelle est assez discrète, cela ne l'empêche pas d'être fournie. Ainsi, son entourage et sa famille sont parfois étoffés par les différents auteurs, même si la plupart de ses membres familiaux n'apparaissent que dans une seule histoire. Le cas le plus intéressant est sûrement le cousin Bertie, un petit chenapan aux airs d'anges qui ne rate pas une occasion de faire des bêtises. Il apparaît la première fois dans un comic strip du dimanche le 8 septembre 1940 dans la série Silly Symphonies dans une aventure de Pluto sur un dessin de Bob Grant. Bertie revient ensuite dans deux histoires de dix pages en comic book : Cousin Bertie dans Walt Disney's Comics and Stories #36 avec un dessin de Vivie Risto et Bertie the Jinx dans Walt Disney's Comics and Stories #37 avec un dessin de Ken Hultgren.


Cousin Bertie (1940 • 1943)

Au Delà du Papier et de l'Animation

En dehors, de sa carrière en animation et sur papier, Clarabelle Cow est apparue sur d’autres supports dont, en premier lieu, les jeux vidéo. Elle signe ainsi sa première incursion dans le monde vidéoludique sur Mickey's Racing Adventure (1999) où elle peut être vue à la caisse de Casey Junior. Elle apparaît ensuite dans la franchise Kingdom Hearts au sein des jeux Kingdom Hearts II (2005) et Kingdom Hearts III (2019). Dans le second opus, par exemple, elle est aperçue se baladant près de la Rivière Intemporelle, dans son apparence noir-et-blanc. Dans le jeu Disney TH!NK Fast (2008), elle est l'un des avatars sélectionnables pouvant être choisis par les joueurs pour répondre aux questions. Enfin, dans Epic Mickey (2010), elle est présente, toujours dans sa version noir-et-blanc : Mickey la rencontre à Wasteland avec tous les personnages Disney oubliés. 

Mickey's Racing Adventure (1999)
Epic Mickey (2010)

Côté Parcs, Clarabelle Cow a eu droit à son Personnage en costume à partir du milieu des années 2000. Elle apparaît d'abord à Walt Disney World Resort au Magic Kingdom sur des points de rencontre ou dans des parades. Elle est ensuite vue à Disneyland Resort puis Tokyo Disney Resort. Clarabelle attend 2013 pour arriver à Paris à l'occasion de La Célébration Halloween de Mickey où elle est élue Miss de la récolte 2013. L'année suivante, elle perd son titre au profit de Daisy mais gagne au change puisqu'elle a droit à un char à son nom, La Ferme en Folie de Clarabelle. Depuis, le personnage sort régulièrement dans le parc français que cela soit dans des parades saisonnières ou lors d'événement spéciaux. En 2017, le design du Personnage est changé, lui donnant un vrai coup de jeune. Sa première apparition actualisée se fait d'abord dans le Parc Disney California Adventure avant d'être exportée partout ailleurs dans les autres Parcs.

En dehors du Personnage, Clarabelle n'a droit à aucune attraction dédiée. Néanmoins, elle peut être vue dans différents éléments de décorations dans les différents Parcs à thème Disney. Déjà, elle dispose d'un point de restauration à son nom, Clarabelle's à Mickey’s Toontown à Disneyland Park à Anaheim en Californie. Naturellement, ce sont des produits laitiers qui y sont servis en grande majorité. De nombreuses illustrations et peintures reprenant le personnage peuvent être aussi aperçues dans le Land Mickey Avenue à Shanghai Disneyland. Enfin, à Disneyland Paris, une représentation statique de la vache se retrouve dans l'un des décors de la boutique The Storybook Store au Parc Disneyland où elle regarde les visiteurs depuis la rambarde de la bibliothèque.

Clarabelle's 
à Disneyland Park
Mickey & Pals Market Café
à Shanghai Disneyland
The Storybook Store
à Disneyland Paris

Clarabelle Cow est un personnage secondaire qui a eu sa mini heure de gloire durant la période noir-et-blanc des aventures de Mickey puis s'est effacée au profit de personnages plus charismatiques. Remise sur le devant de la scène dans les années 2000, elle reste l'une des membres emblématiques de l'entourage de la célèbre souris.

En réalité, si Clarabelle est souvent en retrait par rapport à d'autres personnages Disney, elle n'a pas à rougir de sa carrière...

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
Alice on the Farm
Animation 2D / Film "Live"
1926
Cinéma
1926
Cinéma
002
Hungry Hobos
Animation 2D
1928
Cinéma
1928
Cinéma
003
L'Avion Fou
Animation 2D
1928
Cinéma
1928
Cinéma
004
Willie, le Bateau à Vapeur
Animation 2D
1928
Cinéma
1928
Cinéma
005
The Plow Boy
Animation 2D
1929
Cinéma
1929
Cinéma
006
Animation 2D
1929
Cinéma
1929
Cinéma
007
Animation 2D
1929
Cinéma
1929
Cinéma
008
Animation 2D
1930
Cinéma
1930
Cinéma
009
Animation 2D
1930
Cinéma
1930
Cinéma
010
Symphonie Enchaînée
Animation 2D
1930
Cinéma
1930
Cinéma
011
Pioneer Days
Animation 2D
1930
Cinéma
1930
Cinéma
012
Animation 2D
1931
Cinéma
1931
Cinéma
013
Animation 2D
1931
Cinéma
1931
Cinéma
014
Rythme en Bleu
Animation 2D
1931
Cinéma
1931
Cinéma
015
Animation 2D
1931
Cinéma
1931
Cinéma
016
Animation 2D
1931
Cinéma
1931
Cinéma
017
Chien Enragé
Animation 2D
1932
Cinéma
1932
Cinéma
018
Olympiques Rustiques
Animation 2D
1932
Cinéma
1932
Cinéma
019
Mickey au Théâtre
Animation 2D
1932
Cinéma
1932
Cinéma
020
Le Cauchemar de Mickey
Animation 2D
1932
Cinéma
1932
Cinéma
021
The Whoopee Party
Animation 2D
1932
Cinéma
1932
Cinéma
022
Mickey Marque un Essai
Animation 2D
1932
Cinéma
1932
Cinéma
023
Animation 2D • Academy of Motion Picture Arts and Sciences
1932
Cinéma
1932
Cinéma
024
Mickey’s Mellerdrammer
Animation 2D
1933
Cinéma
1933
Cinéma
025
Mickey au Moyen-Âge
Animation 2D
1933
Cinéma
1933
Cinéma
026
Mickey's Gala Premier
Animation 2D
1933
Cinéma
1933
Cinéma
027
Animation 2D
1934
Cinéma
1934
Cinéma
028
Animation 2D
1934
Cinéma
1934
Cinéma
029
La Fanfare
Animation 2D
1935
Cinéma
1935
Cinéma
030
Mickey Pompier
Animation 2D
1935
Cinéma
1935
Cinéma
031
Mickey Patine
Animation 2D
1935
Cinéma
1935
Cinéma
032
L'Equipe de Polo
Animation 2D
1936
Cinéma
1936
Cinéma
033
Grand Opéra
Animation 2D
1936
Cinéma
1936
Cinéma
034
Amateurs de Mickey
Animation 2D
1937
Cinéma
1937
Cinéma
035
Constructeurs de Bateau
Animation 2D
1938
Cinéma
1938
Cinéma
036
Mickey Bienfaiteur
Animation 2D
1941
Cinéma
1941
Cinéma
037
Animation 2D • National Film Board of Canada
1942
Cinéma
1942
Cinéma
038
L'Anniversaire de Mickey
Animation 2D
1942
Cinéma
1942
Cinéma
039
L'Heure Symphonique
Animation 2D
1942
Cinéma
1942
Cinéma
040
Compositeur • Jeunesse • 4 Saisons
1955 • 1959
Télévision
1955 • 1959
Télévision
041
Four Tales on a Mouse
Compilation
1958
Télévision
1958
Télévision
042
Donald, Vedette de Télévision
Compilation
1960
Télévision
1960
Télévision
043
Le Noël de Mickey
Animation 2D
1983
Cinéma
1983
Cinéma
044
Qui Veut la Peau de Roger Rabbit
Animation 2D / Film "Live"
1988
Cinéma
1988
Cinéma
045
Lapin Looping
Animation 2D
1990
Cinéma
1990
Cinéma
046
Le Prince et le Pauvre
Animation 2D
1990
Cinéma
1990
Cinéma
047
Bonkers
Animation 2D
1993 • 1994
Télévision
1993 • 1994
Télévision
Partie 02
Partie 03
048
Mickey Mania
Animation 2D
1999 • 2000
Télévision
1999 • 2000
Télévision
049
Mickey, Il Était Une Fois Noël
Animation 2D
1999
Vidéo
1999
Vidéo
050
Disney's Tous en Boîte
Animation 2D
2001 • 2003
Télévision
2001 • 2003
Télévision
051
Mickey, Donald, Dingo - Les Trois Mousquetaires
Animation 2D
2004
Vidéo
2004
Vidéo
052
Animation 3D • 4 Saisons
2006 • 2016
Télévision
2006 • 2016
Télévision
053
La Maison de Mickey : La Chasse aux Œufs de Pâques
Animation 3D
2007
Vidéo
2007
Vidéo
054
Animation 3D
2009
Vidéo
2009
Vidéo
055
La Maison de Mickey : Choo Choo Express
Animation 3D
2009
Télévision
2009
Télévision
056
Animation 3D
2010
Vidéo
2010
Vidéo
057
La Boutique de Minnie
Animation 3D
2011 • 2016
Télévision
2011 • 2016
Télévision
058
Mickey Mouse
Animation 2D
2013 • ....
Télévision
2013 • ....
Télévision
059
La Maison de Mickey : Le Magicien d'Izz
Animation 3D
2013
Vidéo
2013
Vidéo
060
La Maison de Mickey : Une Super Aventure !
Animation 3D
2013
Télévision
2013
Télévision
061
À Cheval !
Animation 2D / Animation 3D • 3-D
2013
Cinéma
2013
Cinéma
062
La Maison de Mickey : Capitaine Mickey et les Pirates
Acteur : Grand-Père Dingo • Animation 3D
2014
Télévision
2014
Télévision
063
La Maison de Mickey : La Collection Hiver de Minnie
Animation 3D
2014
Vidéo
2014
Vidéo
064
La Maison de Mickey : Mickey et les Monstres en Fête
Animation 3D
2015
Vidéo
2015
Vidéo
065
La Maison de Mickey : Dingo au Pays des Contes de Fées
Animation 3D
2016
Télévision
2016
Télévision
066
Animation 3D
2017 • ....
Télévision
2017 • ....
Télévision
Saison 01
Saison 02
Saison 03
067
L'Épouvantable Halloween de Mickey
Animation 2D
2017
Vidéo
2017
Vidéo
068
Ralph 2.0
Animation 3D • 3-D
2018
Cinéma
2018
Cinéma
▲ Retour en haut de la liste ▲

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.