Interview de Giona Prevete
Ambassadeur Disneyland Paris 2019 • 2021

L'article

rédigé par Romain Hinault
Publié le 01 novembre 2021

Propos recueillis le 15 juillet 2021

Il est l'un des dix Ambassadeurs 2019 - 2021 d'une destination Disney à travers le monde et a représenté le Resort parisien et ses Cast Members durant trois années. Pour Chronique Disney, Giona Prevete revient sur cette expérience incroyable. Avec passion et enthousiasme, l'Ambassadeur de Disneyland Paris livre ainsi de nombreuses anecdotes sur son rôle et son admiration pour tous les talents qui font vivre la magie au sein du Resort parisien. Il évoque aussi son attachement à l'héritage de Walt Disney et ses voyages à travers les destinations Disney du monde entier. Rencontre. 

[Chronique Disney] Les InsidEars ont eu la chance de vous rencontrer le jour de votre nomination en tant qu'Ambassadeur Disneyland Paris. Quels souvenirs garderez-vous de cette journée ? 

[Giona Prevete] Cette journée était tout simplement un rêve. Parfois c'est difficile d'y repenser parce que tout s'est déroulé tellement vite… Nous arrivions à la fin du processus de sélection qui a duré un mois. Nous avions vraiment envie de savoir, que cela soit oui ou non, car cela fait un mois que l'on travaillait pour cela. 

Je me souviens que Mickey Mouse est venu me chercher au bureau, il n'était même pas neuf heures du matin. J'attendais un appel pour savoir si oui ou non j'allais être sélectionné et à ce moment-là j'ai vu Mickey arriver en courant. C'était surréaliste et je me suis dit « Ça y est, j'ai été sélectionné ». 

Je me souviens que j'avais dû me changer rapidement pour enfiler ma nouvelle tenue d'Ambassadeur. Ensuite, nous nous sommes tous retrouvés au Café Fantasia du Disneyland Hotel avec le comité exécutif de Disneyland Paris et les membres du jury. 

C'est à cet instant que j'ai découvert qui serait ma binôme : Joana Afonso Santiago. Par la suite, nous avons mangé avant de faire la conférence de presse de présentation des Ambassadeurs 2019 • 2020 de Disneyland Paris et la pré-parade de Disney Stars on Parade

Énormément de choses se sont déroulées en une journée ! C'était un rêve éveillé qui est tellement passé vite. C'était mon but, le début d'une nouvelle étape, le moment où tout a changé. J'ai évidemment fait énormément de choses depuis, qui ont d'ailleurs été très fun à faire, mais cette journée du 27 septembre 2018, je la considère jusqu'ici comme la journée la plus importante de ma carrière.

[Chronique Disney] Avant de prendre vos fonctions en tant qu'Ambassadeur Disneyland Paris 2019 • 2021, vous avez passé quelques mois avec Laura Janice Gedigk et Michaël Giordano, Ambassadeur Disneyland Paris 2016 • 2018. Pouvez-vous nous en dire plus ?

[Giona Prevete] Joana et moi avons passé trois mois avec Laura Janice et Michaël, jusqu'au 31 décembre 2018. Nous avons officiellement pris nos fonctions le 1er janvier 2019. Ces trois mois sont aussi passés très rapidement. L'idée de ce temps de passation est bien évidemment de former les nouveaux Ambassadeurs mais ce n'est pas en trois mois que l'on peut tout apprendre ! C'est en faisant le travail, en les accompagnant, que nous avons appris, petit à petit. 

En tout cas, ces trois mois avec Laura Janice et Michaël étaient très funs. Nous étions les petits nouveaux et nous devions tout apprendre. On a d'ailleurs une tradition chez les Ambassadeurs : nous qualifions les Ambassadeurs qui nous précèdent comme notre père ou notre mère. Michaël et Laura Janice étaient un peu nos parents. En ce sens, Romina Grochow et Sonia Demay étaient nos grands-parents (rires). 

C'est au bout d'un an, un an et demi, que je me suis dit « Okay, je maîtrise complètement mon sujet, je sais vraiment quoi faire ». Il y a tellement de choses à apprendre, à savoir, à faire : c'est ça qui est fun ! Nous avons appris et découvert de nouvelles choses en permanence.

Ce n'est pas un métier redondant, chaque jour est différent. Un jour, je suis en évènement presse, un autre jour je suis avec les Cast Members, et puis un troisième jour avec les Disney VoluntEARS. C'est vraiment une mission très variée. 

[Chronique Disney] Pourriez-vous nous raconter l'une de vos premières missions en tant qu'Ambassadeur ?

[Giona Prevete] Je me souviens que, avant même que je ne devienne Ambassadeur, j'avais promis aux équipes de The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut dans la Quatrième Dimension de faire un Show Time sur leur attraction, c'est-à-dire une journée en immersion au sein de leur équipe. Lorsque j'ai été sélectionné Ambassadeur, je ne voulais pas annuler cela… Et comme promis nous avons pu faire, avec Joana, ce Show Time. Il s'est déroulé en octobre, soit un mois après notre nomination. 

[Chronique Disney] Votre rôle d'Ambassadeur vous permet d'endosser de nombreux rôles et costumes. Pouvez-vous nous en parler ?

[Giona Prevete] J'en ai mis quelques-uns, vous avez dû voir de nombreuses photos sur les réseaux sociaux (rires). J'ai d'ailleurs sur mon ordinateur un dossier d'archives qui regroupe toutes les photos de tous les costumes que j'ai portés avec Joana. 

Avec la crise de la Covid-19, je n'ai pas pu faire de Show Time pendant longtemps mais j'ai récemment eu l'occasion d'en refaire un, mon tout premier sans Joana… C'était à l'hôtel Disney's Hotel New York - The Art of Marvel et c'était magique !

Au-delà de porter des costumes, qui sont hyper bien réalisés, je me sens vraiment privilégié de pouvoir passer une journée auprès d'équipes que je n'aurais peut-être pas connues sans mon rôle d'Ambassadeur. J'ai conscience que tout le monde ne peut pas faire un Show Time comme cela. C'est pour cette raison que j'ai toujours voulu faire de la communication sur ces actions. Ce sont nos talents que j'ai envie de mettre en avant.

[Chronique Disney] En juin 2021, une vidéo a été dévoilée pour le lancement du recrutement du nouvel Ambassadeur, ou de la nouvelle Ambassadrice Disneyland Paris. Pouvez-vous nous en dire plus ?

[Giona Prevete] Cela a été un grand moment pour moi. Nous avons travaillé sur cette vidéo durant longtemps ! Sur cette vidéo qui a annoncé mon départ, je ne parle pas mais on voit que je prépare quelque chose. Je voulais créer une vidéo un peu fun que l'on peut regarder en se demandant ce que je fais. À la fin, on dévoile la raison pour laquelle la vidéo a été faite : l'annonce de l'ouverture des candidatures pour le prochain Ambassadeur ou la prochaine Ambassadrice. C'était définitivement un moment marquant.

[Chronique Disney] D'ailleurs, en 2018, comment vous étiez-vous préparé lorsque vous avez postulé au poste d'Ambassadeur Disneyland Paris ? Quels conseils donneriez-vous à un Cast Member qui voudrait se lancer dans l'aventure ?

[Giona Prevete] J'ai eu la chance d'avoir déjà postulé dans le passé, en 2018. C'était la deuxième fois que je postulais. Je connaissais déjà un peu le processus car j'ai été finaliste la première fois en 2014. Je savais comment faire le dossier, comment se déroulaient les entretiens, etc. 

Je vais formuler une réponse un peu typique … mais il n'y a pas une façon de se préparer à cela. Il y a certes un dossier à préparer avec certaines informations à renseigner. On demande aussi une vidéo que les candidats doivent réaliser en parlant français et anglais ainsi que certains écrits de motivation. Au-delà de cela, moi je dis toujours « Ne vous préparez pas trop ». 

Il ne faut surtout pas essayer d'être quelqu'un que l'on est pas. Les personnes ont facilement tendance à vouloir rentrer dans des cases et pensent qu'un Ambassadeur doit être comme ceci ou comme cela alors que ce n'est pas forcément le cas. De toutes les façons, jouer un rôle ne sert à rien car c'est quelque chose que l'on peut faire pendant un mois mais après un certain moment tu es qui tu es. Moi je suis resté qui je suis, avec l'enthousiasme et la passion que j'ai et cela a fonctionné !

[Chronique Disney] Quel était votre parcours à Disneyland Paris avant de devenir Ambassadeur ?

[Giona Prevete] Même si je n'ai pas fait beaucoup d'équipes différentes, j'ai eu la chance de voir beaucoup de choses. J'ai connu des postes plutôt stratégiques où j'avais une vision un peu globale de ce qui se passait dans l'entreprise. 

J'ai commencé avec les enquêtes de satisfaction et les statistiques puis j'ai été guide VIP. Au bout de cinq ans et demi, j'ai changé pour aller au département Communication Visiteurs qui est en charge des communications par courriel. J'ai fait cela pendant trois ans. 

C'étaient des expériences très enrichissantes. J'ai été en contact avec beaucoup de personnes et j'avais une vaste connaissance de l'entreprise. Pas seulement dans le domaine de la communication ou du research (analyse de données, NDLR) mais sur plein d'autres sujets. Cela m'a vraiment fait plaisir de pouvoir réaliser toutes ces expériences. 

[Chronique Disney] Peux-tu nous en dire plus sur ton arrivée à Disneyland Paris ?

[Giona Prevete] Je suis arrivé avec mes petites valises à Disneyland Paris en 2010, j'avais dix-neuf ans. Je ne parlais que très peu le français... et je suis aujourd'hui Ambassadeur de Disneyland Paris, si cela n'est pas incroyable ! En voyant cela, je dis toujours « croyez en vos rêves ». 

Je suis arrivé jeune dans l'entreprise et je n'avais pas forcément fait de grandes études mais j'ai quand même pu faire ce parcours à Disneyland Paris. Ce n'est pas dans toutes les entreprises que l'on peut évoluer de cette façon là et j'en suis très reconnaissant.

[Chronique Disney] Vous menez de très nombreuses actions internes pour les Cast Members. Pouvez-vous nous expliquer votre rôle et nous parler des évènements qui vous ont le plus marqué ? 

[Giona Prevete] Le programme Ambassadeur se décompose en trois piliers. Tout d'abord, il y a l'entreprise : l'Ambassadeur représente « l'image » de Disneyland Paris. Ensuite, l'Ambassadeur représente tous les Cast Members. Enfin, il y a le volet communautaire du programme, en lien avec la responsabilité sociétale de l'entreprise comme, par exemple, les actions menées par les Disney VoluntEARS.

Lorsque le programme (des Ambassadeurs Disney, NDLR) a été créé, en 1965, il ne devait durer qu'une seule année. Walt Disney voulait être aidé par quelqu'un pour le représenter à l'occasion du dixième anniversaire de Disneyland. Julie Reihm, qui était la première Ambassadrice Disney, avait pour mission de représenter Walt Disney et de communiquer sur Disneyland Resort

Le rôle a énormément évolué avec le temps. Aujourd'hui, les Ambassadeurs représentent l'ensemble des Cast Members qui travaillent au sein des Parcs Disney, c'est quelque chose d'incroyable… C'est vraiment un honneur de pouvoir représenter toutes ces personnes !

On a vraiment un programme divers en termes d'activités pour nos Cast Members et c'est toujours un plaisir de passer un moment avec eux. C'est vrai qu'en tant qu'Ambassadeur, on fait plein de choses différentes, on ne se rend pas tout le temps compte... C'est toujours sympathique de passer une journée ou une soirée avec mes collègues Cast Members.

Par exemple, Joana et moi avons effectué de nombreux Show Time afin de comprendre, en immersion, le rôle de chaque membre d'une équipe. Ces derniers nous apprennent comment ils font vivre une attraction, un restaurant ou encore une boutique pour nos visiteurs. 

Il y a aussi de nombreux événements internes : cela peut être par exemple une course de canoës ou encore la Cast Member Party. Ces événements nous permettent de passer un bon moment entre Cast Members.

Il existe aussi des choses plus officielles comme par exemple le Service Awards, une tradition qui récompense l'ancienneté de nos talents ! Pour moi, cela est un évènement qui est très important et remarquable. Cette tradition date de l'époque de Walt Disney lui-même qui souhaitait célébrer l'ancienneté des Cast Members. La cérémonie de Service Awards se déroule au cours d'une grande soirée avec le ou la Président•e de Disneyland Paris, les Ambassadeurs et, de fait, nos propres collègues. C'est un moment certes officiel mais aussi très convivial. On est tous de la même famille dans ces moments-là !

Au final, il y a énormément d'évènements organisés pour nos Cast Members. En tant qu'Ambassadeur, j'ai la chance de pouvoir y prendre part, que ce soit en tant que maître de cérémonie ou en tant que participant ! C'était le cas lors de la course de canoës où j'ai remplacé des personnes qui ne pouvaient finalement pas être présentes. Je ne sais pas combien de tours de Rivers of the Far West j'ai fait... Cinq peut-être… J'étais exténué à la fin mais au moins cela m'a fait bouger (rires).

[Chronique Disney] Vous êtes très investi au sein du programme Disney VoluntEARS. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce programme et votre rôle en tant qu'Ambassadeur ?

[Giona Prevete] Au sein de Disneyland Paris, il existe la division de la Responsabilité Sociétale de l'Entreprise. Cela date aussi de l'époque de Walt Disney qui mettait déjà en place des activités pour faire du bien autour de lui. Dans les années 1950, Walt Disney et ses équipes avaient été accueillis par la communauté de Anaheim pour la construction de Disneyland et Walt voulait leur rendre quelque chose, il voulait participer. 

C'est une tradition que nous poursuivons dans les Parcs Disney du monde entier. Aujourd'hui encore, nous entreprenons énormément d'actions. Depuis l'ouverture de Disneyland Paris, plus de dix mille Cast Members sont devenus Disney VoluntEARS ! C'est assez incroyable de se dire que l'on travaille dans une entreprise où les employés souhaitent participer à la magie au sein du Resort mais ont aussi envie de venir en aide à différentes communautés. Le mieux : c'est que Disneyland Paris nous donne les outils pour pouvoir mener ces actions. Ce sont là aussi des moments conviviaux entre collègues et parfois avec Mickey. Cela me touche toujours de voir tout ce que les Disney VoluntEARS réalisent ! Il ne sont pas obligés de le faire mais ils ont envie de le faire car ils se reconnaissent dans les valeurs de l'entreprise. 

Quand je vois tout ce qui a été réalisé durant la fermeture de Disneyland Paris, toutes les donations, que ce soit des produits alimentaires, du merchandise (produits vendus sur le Resort parisien, NDLR) ou encore des masques… Tout cela vient d'une volonté de vouloir faire du bien. Évidemment, quand on fait ce type de donations, il faut aussi penser à toute la logistique derrière : l'emballage, le transport, etc. Pendant la fermeture, on a donc fait appel à nos Disney VoluntEARS qui donnent de leur temps libre pour faire du bénévolat. C'est vraiment top de voir cela. 

Outre la période de fermeture, nous menons de nombreuses autres actions avec les Disney VoluntEARS. Nous faisons visiter le Parc à des familles défavorisées. L'entreprise a aussi la volonté d'éduquer les jeunes qui seront les adultes de demain. Nous menons des actions en faveur de l'environnement, du développement personnel et professionnel... C'est encore une fois un programme très divers !

Personnellement, je suis toujours très touché lorsque j'effectue des visites d'hôpitaux. Si les enfants ne peuvent pas venir à Disneyland Paris, on apporte alors la magie auprès d'eux. Ces enfants sont dans un cadre qui n'est évidemment pas très fun… Et pouvoir leur offrir un moment où ils oublient leurs soucis, c'est magique ! Ils peuvent rencontrer leurs héros, c'est très touchant. Je me souviens d'une jeune fille que j'ai vue dans un hôpital à Bruxelles. Je suis venu avec Mickey à sa porte mais elle avait très peur car elle ne comprenait pas trop ce qui allait se passer. On a attendu deux à trois minutes et tout d'un coup, elle s'est juste levée et elle a sauté dans les bras de Mickey. J'avais évidemment les larmes aux yeux.

Tous ces moments-là vont au-delà du travail. Lorsque tu es Cast Member, tu es à Disneyland Paris pour une raison. Tu ne viens pas juste travailler. Même si tu n'es pas Disney VoluntEARS, tu es là car tu as envie de partager la magie avec les visiteurs. C'est ce qui fait la différence entre Disneyland Paris et d'autres entreprises. 

[Chronique Disney] Au-delà de la représentation des Cast Members en interne, les Ambassadeurs Disneyland Paris apparaissent aujourd’hui plus proches que jamais des visiteurs et fans Disney. Comment avez-vous appréhendé cette mission ?

[Giona Prevete] Lorsque j'ai participé à la sélection, j'ai tout de suite mis en avant mon appétence pour le digital. C'est un outil qui permet facilement de réduire la distance entre les personnes. À l'époque, il existait déjà la page Facebook des Ambassadeurs de Disneyland Paris et je souhaitais développer cet aspect car le digital allait aussi permettre aux Cast Members et visiteurs de facilement suivre les actions des Ambassadeurs. C'est comme cela qu'est née l'idée d'ouvrir un compte Instagram.

C'était quelque chose de vraiment important pour moi. Un compte Instagram dédié aux Ambassadeurs existait déjà en Californie. Nous avons donc effectué un benchmark (technique visant à effectuer une comparaison entre une entreprise et une ou plusieurs autres entreprises, NDLR) de ce qui se déroulait là-bas. C'était très sympa à faire !

Alors même que je n'avais pas encore pris mon poste d'Ambassadeur, j'avais déjà fait un premier plan d'action pour monter ce compte Instagram. Ce projet, que j'avais identifié et défendu durant la phase de sélection, je voulais vraiment le lancer au plus vite. 

Le compte Instagram m'a permis d'être plus près des visiteurs et des Cast Members. Dès que je ne suis pas au bureau, je suis sur le Parc. Je me balade comme Walt Disney le faisait à l'époque. J'essaie de regarder autour de moi tout ce qui se passe. Je n'ai pas forcément besoin de faire des attractions, j'ai juste envie de voir les gens et d'avoir un contact humain. 

Le contact avec les visiteurs est vraiment primordial pour moi. Je l'ai particulièrement remarqué durant les journées de réouverture (de Disneyland Paris, causées par la crise sanitaire suite à la pandémie de Covid-19, NDLR). Les visiteurs viennent me parler pour partager leur passion et échanger sur Disney. Cela me fait évidemment très plaisir et j'adore ce contact humain ! Le fait d'être reconnu sur le Parc, je ne le vois pas comme quelque chose de glamour… pour moi, cela me permet juste d'en apprendre toujours plus et de connaître de nouvelles personnes. 

Je regarde d'ailleurs beaucoup ce qui se déroule sur les réseaux sociaux. Certains pensent que je ne gère pas directement le compte Instagram… lorsque je réponds à des messages, les internautes sont souvent étonnés. Dès que j'ai dix ou quinze minutes, je consulte les hashtags, je commente des publications. Cela me permet vraiment de rester en contact avec les visiteurs et les Cast Members. Au final, on est tous là pour la même raison : on adore Disneyland Paris

[Chronique Disney] En effet, la page Instagram @dlpambassador a été lancée le 20 septembre 2019, pouvez-vous nous raconter les coulisses de ce lancement ?

[Giona Prevete] Nous avions cette idée parmi tant d'autres et il a fallu prioriser les projets. C'est celui-ci que nous avons décidé de lancer dès le départ. Ce projet répondait vraiment aux besoins qu'exprimaient visiteurs et Cast Members à ce moment-là. Nous avons rapidement effectué des réunions pour définir la ligne éditoriale, regarder ce qu'il se fait aux États-Unis et avoir leur retour d'expérience ou encore réfléchir à la gestion des messages privés. Nous avons préparé tout cela. Je ne voulais pas me lancer dans un projet puis me retrouver dans une situation imprévue. 

La crise de la Covid-19 est arrivée et a mis à l'agenda de nouvelles priorités. C'est à l'occasion de la première réouverture de Disneyland Paris que nous nous sommes dit que c'était vraiment le bon moment pour lancer le compte Instagram. C'était une nouvelle période qui débutait et l'on voulait rester au plus proche des visiteurs, des fans et des Cast Members. Il fallait capter nos audiences là où elles étaient et c'était bien évidemment sur les réseaux sociaux. 

En parallèle a été lancé le compte de Natacha Rafalski, Présidente de Disneyland Paris. Nous avons d'ailleurs passé pas mal de temps ensemble à la réouverture des Parcs. C'était l'occasion de mettre des stories sur Instagram ! Je me souviens d'ailleurs que nous faisions un tour au sein de Alice's Curious Labyrinth et nous nous sommes retrouvés à faire une story boomerang autour d'un rocher sur lequel Monsieur Dodo était perché. Nous avons adoré faire ces stories !

À ce titre, Natacha, Joana et moi sommes très proches. Joana et moi avons été sélectionnés en septembre 2018 et Natacha est devenue Présidente peu après, en décembre 2018. Je dis toujours qu'on a un peu commencé cette aventure ensemble et elle est d'accord. Nous étions le premier couple d'Ambassadeurs que Natacha a connu en tant que Présidente et on s'entend très bien. C'est toujours un plaisir de faire des évènements ensemble. 

[Chronique Disney] Vous avez passé plus de deux ans aux côtés de Joana qui a été nommée Ambassadrice Disneyland Paris en même temps que vous. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette période ?

[Giona Prevete] Joana et moi avons vécu tellement de bons moments ! Certains « behind the scene » (en coulisses, NDLR)… Je me souviens tout particulièrement d'une journée de décembre 2019. Ce jour-là, nous avions un planning chargé avec plusieurs évènements. Nous avons commencé la journée à Paris, au Palais de l'Élysée, puis nous sommes retournés à Disneyland Paris pour une soirée de Noël dédiée aux Cast Members. À cette occasion, nous devions porter des costumes victoriens. Moi j'étais en rouge avec un chapeau et Joana avec une robe très imposante. Nous avions aussi des grelots car il était prévu que nous chantions des musiques de Noël. L'un de mes souvenirs préférés avec Joana… mais pour se rendre de Paris à cet événement, nous avons eu quelques complications !

Le matin, nous avons pris le RER pour effectuer le trajet vers Paris, mais c'était durant la grève des transports en commun ! Pour le retour, nous manquions un peu de temps. Et il fallait en plus que nous nous changions pour mettre nos costumes de Noël. Finalement, nous sommes arrivés au bureau, où nos costumes nous attendaient. Pour se rendre jusqu'au Resort nous avons emprunté la voiture de Joana, qui est assez petite. Or la robe de Joana était vraiment imposante, c'était un trajet dont je me souviendrai longtemps ! Nous sommes néanmoins arrivés à l'heure et nous avons passé une excellente soirée après cette journée remplie de péripéties.

Un autre très bon souvenir avec Joana étaient les Soirées Halloween Disney. Nous avons eu la chance d'incarner le maire et la femme du maire de Thunder Mesa. C'était aussi quelque chose d'extraordinaire à faire ! J'ai eu la chance de pouvoir reprendre ce rôle trois ou quatre fois depuis.

[Chronique Disney] Pouvez-vous nous raconter comment vous avez vécu la crise sanitaire et quels projets ont été développés durant cette période ?

[Giona Prevete] Tout au début de la crise, le Parc ferme, la vie sociale s'arrête. Nous gardons contact via Zoom et Teams mais j'étais comme tout le monde, un peu perdu. Il faut dire à ce titre que le rôle d'Ambassadeur a changé et changera toujours. 

Les équipes qui nous accompagnent changent elles aussi. J'ai eu la chance de pouvoir créer avec l'équipe qui m'entoure de très nombreux contenus comme le Trivia Tuesday. Cette idée est née durant la période de crise sanitaire ! D'ailleurs en parlant du Trivia Tuesday, le concept vient de la Californie. Les équipes californiennes réalisaient le programme sous un autre format. Nous avons décidé de le décliner en story Instagram à Disneyland Paris et l'idée leur a plu. Ils ont à leur tour repris notre format. On s'entraide entre Ambassadeurs des Resorts Disney, avec les équipes de Californie, de Floride ou encore de Hong Kong. 

En juillet 2020, quand Joana est partie, j'étais vraiment très triste car nous nous entendions très bien. C'était mon binôme ! Et quand tu es Ambassadeur, personne d'autre ne sait vraiment ce que tu vis à part ton binôme… Mais j'ai été accueilli dans une nouvelle équipe dont je suis très proche maintenant. Ils m'ont aidé à me sentir moins seul, ils sont un vrai soutien. Sans eux, je n'aurais pas pu faire tout le contenu qui est aujourd'hui diffusé, notamment sur notre compte Instagram. Tout cela c'est grâce à un énorme travail d'équipe. On me voit devant la caméra mais il y a de nombreuses personnes derrière la caméra qui réalisent tous ces contenus. 

Ce qui m'a fait très plaisir c'est que, à l'occasion de la journée de réouverture, plein de visiteurs sont venus me voir pour me remercier de tout ce que l'on a réalisé sur les réseaux sociaux durant la période de fermeture. Une partie de l'équipe était avec moi. C'était l'occasion de présenter l'équipe qui m'accompagne au quotidien dans toutes nos réalisations. Les visiteurs avaient la possibilité de les remercier directement. Et cela nous a beaucoup touchés. 

Nous prenons beaucoup de plaisir à réaliser tous ces contenus comme l'émission de Noël, ou celle pour le 29e anniversaire. Comme vous vous doutez, cela ne se fait pas en une journée. C'est un très gros travail… Ce qui ne nous empêche pas de bien rigoler ! Je me souviens que nous avons eu la chance de filmer à 23 heures sur Main Street, U.S.A. complètement vide. Nous avons enregistré une scène pour l'émission de Noël où j'ai fait un numéro de Music Hall : j'ai chanté et dansé, enfin essayé (rires). Tout ça constitue des moments inoubliables.

Mais c'est vrai que tous ces beaux projets se faisaient sans nos visiteurs… Lorsque nous étions encore en période de fermeture, c'était pas évident car l'organisation du travail a été chamboulée. Bien sûr, avec mon équipe, nous avons eu la chance de rencontrer quelques Magic Keepers, ces Cast Members essentiels à l'entretien des Parcs, comme les équipes d'horticulture, de sécurité, de maintenance, etc. Nous avons d'ailleurs pu intégrer ces Cast Members au sein de nos émissions, mais au bout d'un certain temps nous avions envie de revoir les visiteurs. 

C'était un peu comme si les Parcs nous appartenaient (rires). Nous étions plongés au cœur d'un décor de cinéma… Cette période était étrange. Un Parc Disney vide c'est très sympa le premier mois, on peut y tourner de très belles images. Mais après c'est un peu triste... Disneyland Paris n'est pas fait pour être vide, c'est fait pour entendre les rires et la joie des visiteurs. À la fin, nous étions tous impatients de retrouver nos visiteurs.

À chaque ouverture et réouverture des expériences du Resort : pour les Cast Members, les adhérents Pass Annuels ou encore à l'occasion de l'inauguration du Disney's Hotel New York - The Art of Marvel, ça a été un réel plaisir de nous retrouver enfin ! C'était surréaliste, toute cette période a été un challenge mais nous en avons tiré de beaux projets.

Durant toute la période de fermeture, et d'autant plus lors de la réouverture, nous étions très occupés. J'ai tellement apprécié de retrouver le contact humain avec nos visiteurs. Maintenant que cette période est passée, nous commençons petit à petit à réfléchir à la suite : « Qu'est ce que l'on va faire en termes de contenus ? ». Le contenu ne sera bien évidemment pas le même. Les visiteurs sont de retour dans les Parcs et il n'y a plus le même besoin.

[Chronique Disney] Par ailleurs, du fait de la crise sanitaire, votre mandat a été prolongé jusqu'au 31 décembre 2021. Comment avez-vous appris la nouvelle ? 

[Giona Prevete] La décision de prolonger les mandats des Ambassadeurs Disney n'a pas été prise tout de suite. D'ailleurs, cette décision a été prise au niveau mondial. La direction nous a demandé si nous étions prêts à prolonger notre mandat et nous avons tous dit oui tout de suite. C'est un rôle de rêve, ça fait très plaisir de pouvoir continuer un peu plus longtemps. Nous avons vu que c'était une période difficile pour tout le monde et qu'on avait aussi besoin des actions menées par les Ambassadeurs. The Walt Disney Company aurait bien sûr survécu sans nous (rires)... mais la destination était fermée, les visiteurs avaient moins de contact avec Disneyland Paris. On ressentait un réel besoin de produire du contenu pour préserver le lien entre le Resort et les visiteurs, les Cast Members. 

Parfois, certains me disent que l'on se souviendra de moi comme de « l'Ambassadeur Covid », mais pour moi ce n'est pas négatif ! Ça a été un réel honneur de représenter Disneyland Paris et de créer tous ces nouveaux contenus durant cette période où les visiteurs et les Cast Members en avaient vraiment besoin.

[Chronique Disney] Vous avez eu l’immense chance de pouvoir visiter d’autres Resorts Disney et participer à des évènements Disney en tant qu’Ambassadeur, quels souvenirs garderez-vous de ces voyages ? 

[Giona Prevete] J'ai eu la chance d'effectuer quelques voyages officiels. Notamment notre formation de deux semaines et demie aux États-Unis en novembre 2018. Nous avons aussi participé à la D23 Expo 2019 et à l'inauguration de Star Wars: Galaxy's Edge en Floride.

Lors de la formation nous n'étions pas encore Ambassadeurs officiellement. C'était tellement excitant, il y avait tellement de choses qui se passaient. On a été à Burbank et à Glendale, nous avons assisté à des présentations à Disneyland… Tous les jours étaient vraiment intenses. Ce n'étaient pas des vacances (rires)… Mais c'était génial, nous avons visité le bureau de Walt Disney et avons eu la chance de pouvoir poser des questions à Bob Chapek (Directeur Général de The Walt Disney Company depuis 2020, NDLR). Ce sont des choses qui ne se passeront pas deux fois.

On a aussi eu de nombreuses présentations sur l'histoire et la stratégie de l'entreprise et des formations très utiles aux Ambassadeurs comme la prise de parole en public ou encore l'écriture. Bien sûr, nous nous sommes aussi beaucoup amusés et nous avons bien mangé (rires).

Et puis il y a eu la D23 Expo. Ça, c'est la folie totale. Il y a tellement de choses qui se passent et tu ne peux pas être partout… Tu es obligé de faire des choix. Nous avons eu la chance de faire la pré-parade où nous avons été encouragés par des Français, et franchement, c'étaient les plus funs (rires). Nous avons aussi fait une séance d'autographes et assisté à la cérémonie des Disney Legends où Christina Aguilera est venue chanter, ce n'est pas rien !

Je me souviens aussi très bien de l'inauguration du Star Wars: Galaxy's Edge en Floride. C'était très sympa de voir comment ils créent ce type d'évènements. Nous avons l'habitude de faire des évènements presse à Disneyland Paris mais voir comment nos collègues floridiens les gèrent était très intéressant. Ce sont des moments inoubliables avec une petite famille, car il s'agit vraiment de cela, onze personnes devenues Ambassadeurs d'une destination Disney. On est forcément devenus très proches.

Un autre souvenir de la Floride, où il fait chaud et humide. En novembre ça va encore… mais quand même ! À un moment donné nous avions une réunion de présentation à Disney Springs qui n'est pas loin des Parcs aquatiques. Et nous avions une heure de visite à Disney’s Typhoon Lagoon. On était donc une vingtaine de personnes, arrivant en costume et cravate, parmi des visiteurs en maillots de bain et cela par 35 degrés. J'avais la sueur qui coulait sur mon front. Je garderais à tout jamais cette image en mémoire (rires). 

En tout cas, ce voyage était vraiment un rêve. J'ai vécu des choses en sachant que c'était exceptionnel. J'en ai profité à fond ! J'ai rencontré Bob Iger (Président exécutif de The Walt Disney Company, NDLR), Bob Chapek et Josh d'Amaro (Président de Disney Parks, Experiences and Products, NDLR) à plusieurs reprises. C'est très drôle car à un moment donné, on commence un peu à se connaître. On s'envoie parfois des messages ! 

J'ai aussi visité Hong Kong Disneyland Resort et Shanghai Disney Resort dans le cadre d'un voyage privé. Même si en tant qu'Ambassadeur, lorsque l'on visite une autre destination Disney, c'est mine de rien une expérience un peu plus spéciale (rires).

[Chronique Disney] De nombreuses vidéos mettent en scène les Ambassadeurs Disney du monde entier, notamment à l'occasion des diverses réouvertures. Quelles relations entretenez-vous avec vos collègues Ambassadeurs du monde entier ?

[Giona Prevete] C'est toujours chouette de se retrouver même si nous sommes tous un peu éparpillés dans le monde entier. Ne serait-ce qu'au niveau des horaires… Imaginez lorsque nous devons faire une réunion ! Souvent je me joins aux réunions Ambassadeurs à minuit, c'est encore faisable (rires). 

Mais c'est une vraie famille. Je ne peux pas juger pour les autres équipes Ambassadeurs qui étaient là avant moi mais je sais que les Ambassadeurs du monde entier sont toujours très proches. Je ne m'y attendais pas forcément au début. Je me souviens, quand nous sommes partis de la formation en octobre 2018 avec Joana, nous avons pris le taxi pour revenir à l'aéroport et rentrer en France et nous étions un peu triste car nous avions passé 24h/24 avec des personnes pendant deux semaines et demie, ce n'est pas rien !

Il y a des liens qui se sont créés, de vraies amitiés. À Disneyland Paris, seule Joana savait ce que je vivais en tant qu'Ambassadeur. Je partageais tout avec elle même des frustrations parfois, mais c'est aussi avec les Ambassadeurs du monde entier que je peux partager cela. Ce sont les seules personnes qui savent vraiment ce que je vis en ce moment. 

[Chronique Disney] Parlons un peu de vos expériences Disney préférées. À Disneyland Paris par exemple, quelle est votre attraction préférée ? Une saison ou un spectacle qui vous a marqué ? 

[Giona Prevete] Mes attractions préférées sont Phantom Manor et Pirates of the Caribbean, « Dark rides only » (parcours scéniques plongés dans le noir, NDLR) bien sûr (rires). 

Concernant les saisons, c'est plus difficile… Ma saison préférée est Noël mais en tant qu'Ambassadeurs, nous avons eu l'honneur d'ouvrir Le Festival du Roi Lion et de la Jungle. C'était une expérience de folie. Nous avons vécu de forts moments durant le lancement de cette saison, notamment avec Natacha Rafalski. 

Au niveau des restaurants, je choisis la Pizzeria Bella Notte en restauration rapide. Lorsque j'étais plus jeune, nous venions avec ma famille au moins une fois par an à Disneyland Paris. Ma première visite remonte à 1994, j'avais quatre ans. Je ne me souviens pas de tout sur ces premières années mais j'ai un souvenir très précis de la Pizzeria Bella Notte. En plus, mes parents ont un restaurant italien… Donc ça faisait le lien, notamment à travers la musique que je reconnaissais car c'était la même que celle du restaurant de mes parents. La Pizzeria Bella Notte évoque pour moi de nombreux souvenirs. 

Concernant le service à table, mon choix se porte sur le Bistrot Chez Rémy et pour un buffet à volonté, le Downtown Restaurant. Je crois que j'y ai déjà mangé trois fois depuis son ouverture, il y a environ un mois (rires). C'est excellent, j'ai adoré ce mélange de trois types de cuisines différentes. C'est très qualitatif au niveau des produits … et la pinsa ! Je pourrais y aller juste pour cela (rires). 

Au niveau des boutiques, j'adore Harrington's Fine China and Porcelains car il y a de nombreux produits collectors. 

Concernant les Hôtels, aujourd'hui j'adore le Disney's Hotel New York - The Art of Marvel. J'aime aussi beaucoup le Disney's Newport Bay Club car je pense que c'est l'un de mes thèmes préférés. Mais l'expérience du nouveau Disney's Hotel New York - The Art of Marvel est tellement magnifique… Après, à voir aussi ce que donnera la rénovation du Disneyland Hotel

Sinon, plus généralement, j'aime beaucoup flâner dans Main Street, U.S.A., j'adore l'ambiance, la musique, les décors ! Le style victorien me plaît énormément. J'adore regarder les visiteurs entrer dans le Parc Disneyland

[Chronique Disney] Parmi les autres destinations Disney à travers le monde, quelle est l'expérience qui vous fait véritablement rêver ?

[Giona Prevete] Lorsque l'on découvre une nouvelle expérience au sein d'un Parc Disney, il y a vraiment la magie de « la première fois », surtout en tant que fan ! C'est un ressenti que l'on a forcément de moins en moins souvent... J'étais d'ailleurs très heureux de faire l'ouverture de Cars Road Trip au Parc Walt Disney Studios. Au-delà de l'attraction, découvrir un nouvel espace sur le Resort, c'est merveilleux. 

J'ai aussi été extrêmement surpris par Indiana Jones Adventure: Temple of the Forbidden Eye à Disneyland Resort. Le système de l'attraction, utilisé aussi à DINOSAUR à Disney's Animal Kingdom, m'a vraiment marqué. Tout comme Pandora - The World of Avatar à Walt Disney World Resort qui est vraiment très populaire !

À Shanghai Disney Resort, Pirates of the Caribbean: Battle for the Sunken Treasure est très impressionnante. On pourrait même dire que ce n'est plus la même attraction que l'on connaît tous. L'expérience est tellement différente, ils utilisent beaucoup la franchise et les films. Là où le concept de "it's small world" reste similaire entre l'ensemble des Resorts, même s'il existe des différences, les attractions Pirates of the Caribbean sont vraiment différentes entre la version de Shanghai et les autres. 

À Hong Kong, c'est bien évidemment Mystic Manor. J'ai adoré ! Il y a aussi Big Grizzly Mountain Runaway Mine Cars, dans un esprit similaire à Big Thunder Mountain, que j'ai beaucoup apprécié !

J'ai aussi eu la chance de faire une Disney Cruise Line. C'était vraiment une expérience à faire ! J'ai navigué sur le Disney Dream.

D'ailleurs, il faut encore que je visite Tokyo Disney Resort. Heureusement, plein de surprises m'attendent encore…

[Chronique Disney] Dans l’univers Disney, avez-vous un film préféré ? 

[Giona Prevete] Je suis de la génération de la « renaissance » Disney, donc forcément ce sont les films des années 1990 qui m'ont le plus marqué. Tout comme ma grand-mère dirait sûrement Blanche Neige et les Sept Nains (rires), c'est le film avec lequel elle a grandi… 

Donc mes films préférés sont issus de cette époque comme Hercule, la musique et l'humour de ce film sont juste géniaux. Le Bossu de Notre-Dame aussi : c'est un film assez adulte mais le travail est tellement splendide. L'utilisation de la lumière, des couleurs, etc. Dans ce film aussi la musique est splendide ! Et bien sûr La Belle et la Bête… 

[Chronique Disney] En parlant de La Belle et la Bête, il paraît que votre personnage préféré est issu de ce film... 

[Giona Prevete] Oui c'est vrai. Je l'ai évoqué pour la première fois durant la conférence de presse qui s'est tenue à l'occasion de ma nomination en tant qu'Ambassadeur avec Joana. Mais, je peux vous avouer un secret… 

Il est vrai que Lumière est l'un de mes personnages préférés. Cela est sûr et certain. Néanmoins, je ne m'attendais pas du tout à cette question à l'époque. J'adore Lumière, je dois en avoir trois ou quatre chez moi. Et après coup je me suis dis que si maintenant on me demandait mon personnage préféré, je serais toujours obligé de répondre Lumière sinon ce n'était pas cohérent (rires).

Mon amour pour un autre personnage s'est néanmoins beaucoup développé à travers le merchandise que je retrouve un peu partout, et que je commence à collectionner… D'ailleurs, à mon bureau, il y a une armoire qui est remplie de figurines de ce personnage, il s'agit de Mickey apprenti sorcier. J'aime beaucoup sa tenue qui inconsciemment m'évoque des souvenirs de Disneyland Paris qui utilise ce costume, notamment sur les panneaux autoroutiers indiquant la direction du Resort. En tout cas, lorsque j'étais jeune, Disneyland Paris se servait beaucoup l'image de Mickey apprenti sorcier. J'ai donc un lien fort avec ce personnage qui me rappelle beaucoup de souvenirs.

[Chronique Disney] Votre mandat prendra fin d'ici quelques mois. Quels sont les derniers projets que vous souhaitez développer ?

[Giona Prevete] Pour être honnête, j'ai le sentiment d'avoir entrepris tout ce que je voulais faire. Je me focalise maintenant sur la sélection du prochain Ambassadeur ou de la prochaine Ambassadrice.

Il y a quand même une vidéo très jolie que je vais bientôt tourner sur le Disney's Hotel New York - The Art of Marvel...

Et puis nous allons bien évidemment continuer à communiquer sur les actualités de Disneyland Paris durant les derniers mois de mon mandat. Nous réfléchissons aux contenus que nous pourrions créer avec la nouvelle Ambassadrice ou le nouvel Ambassadeur de Disneyland Paris. Mine de rien, il faudra faire la passation aussi (rires). Par tradition, dès que la nouvelle personne arrivera, nous allons mener les actions ensemble !

[Chronique Disney] En conclusion, comment envisagez-vous votre vie après votre mandat d'Ambassadeur Disneyland Paris ?

[Giona Prevete] Il faut que je commence à y penser oui (rires). C'est un work in progress (projet en cours, NDLR) avec heureusement une équipe et une direction qui m'apportent beaucoup de soutien. Je suis confiant qu'on trouvera quelque chose qui conviendra à moi et à Disneyland Paris. J'ai forcément envie de mettre à profit tout ce que j'ai appris et je regarde actuellement où Disneyland Paris aurait besoin de moi. J'ai quelques pistes… Affaire à suivre !

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.