La Plage de Tous les Mystères !
(L’Île Terrifiante de Jack Sparrow)

La Plage de Tous les Mystères ! (L’Île Terrifiante de Jack Sparrow)
Vue d'ensemble
Nom anglophone :
Spooky Encounters Ashore!
Jack Sparrow’s Scary Island
Date d'ouverture :
Le 31 octobre 2018
Date de fermeture :
Le 31 octobre 2019
Type d'attraction :
Parcours scénique à pied
Crédit Photos :
Disneyland Paris Forever & More
Durée :
10 minutes
(selon l’allure de visite souhaitée)

Le synopsis

Si les plages des Caraïbes sont généralement accueillantes aux visiteurs sachant éviter les navires pirates, il en est tout autre d’Adventure Isle qui se transforme du tout au tout lors de certaines nuits d’octobre. Le brouillard emplit les lieux, l’ambiance devient inquiétante, voire surnaturelle, le danger omniprésent, pouvant survenir à chaque recoin de grottes. Les téméraires qui osent s’y aventurer sont alors livrés à eux-mêmes, à leurs risques et périls...

L'expérience

Après moult aventures dans les mers du Pacifique Sud, les aventuriers en quête d’un lieu sûr pour passer la nuit entrevoient au loin les pics saillants d’Adventure Isle. Remontant la Mer des Bretteurs, ils longent alors tranquillement les abords de Cannonball Cove, en faisant attention de ne pas se faire remarquer par l’équipage du Capitaine Crochet. De nuit, seules les lanternes parsemées le long du chemin guident alors les voyageurs jusqu’à leur destination. Leur attention est pourtant rapidement attirée par quelques feux brûlant sur les plages entourant la baie, indiquant la possible présence de pirates.

Sur leurs gardes, les aventuriers découvrent aussitôt une ambiance pesante et angoissante en approchant d’un galion échoué près de Skull Rock, l’énorme rocher en forme de crâne dominant la baie. Mais voilà, un dense brouillard s’est frayé un chemin entre les formations géologiques de l'île et et rend difficile la vision à quelques mètres devant soi. Une lumière bleue provenant de l’eau illumine la coque du bateau, tandis que des flashs de lumières vives parsèment les voiles. La terreur commençant à se faire sentir, les explorateurs d’un soir se dépêchent de remonter le chemin pour arriver face à Skull Rock.

Bien que généralement inquiétante en plein jour, la tête devient littéralement horrifiante la nuit tombée. Un rythme angoissant de coups frappés sur des bouts de bois augmente d'ailleurs le niveau de crainte du groupe. Sur la roche, des couleurs et des mouvements apparaissent. Des traits verts partent du front de la tête pour rejoindre le côté droit de son menton, tandis que quelques lignes font le chemin inverse. Pendant ce temps, des flashs de lumière retentissent au fond des orbites creuses et de la bouche du crâne, en communion avec les sons entendus. À quelques reprises, un plus gros flash éclaire la tête. Lorsque la lumière disparaît des yeux, les images sur la roche changent. Aux lignes vertes et rouges succèdent en effet des traits verts plus épais qui saucissonnent la pierre. La baie se trouve ensuite baignée dans une lumière rouge. Le groupe, paralysé par la peur, mais aussi intrigué par ce phénomène étrange, observe de loin Skull Rock.*

Soudain, les bruits s’arrêtent et la lumière fait son retour dans les artères de la roche. Après quelques secondes, la roche se fissure et laisse apparaître un bandeau rouge, orné de coquillages, autour du front de la montagne. Des orbites sortent deux traits de lumière blanche tandis que la tête déclame un discours terrifiant pour les voyageurs du lieu. Skull Rock appelle ainsi ses pirates à s'occuper des étrangers ayant souillé ses terres. Puis il met en garde les intrus en leur proposant de fuir ou de le nourrir de leurs cris. Une fois son discours terminé, la roche reprend sa position habituelle, tandis que le rythme entendu plus tôt revient aux oreilles des aventuriers de fortune.*

Terrorisés, ils se déplacent prudemment vers un lieu plus accueillant, afin d’y trouver refuge. Mais le pont passé, la brume envahit l’espace et rend désormais la vision quasiment impossible. Alarmés par des cris venant des grottes situées non loin, les braves visiteurs s’approchent de Skull Rock et ne peuvent alors s’empêcher de crier, lorsqu’ils rencontrent un premier pirate dont le visage est marqué, coupé et sa chair pleinement visible. Rapidement, les aventuriers comprennent la nature de ce nouveau venu : il est un pirate-zombie cherchant sa prochaine proie. Réussissant à éviter son attaque, ils se rendent près du quai auquel est amarré le galion du Capitaine Crochet. Là, un autre pirate tente de constituer un équipage pour fuir. Portant un bandeau sur la tête, des bottes noires, une chemise blanche et une veste noire aux manches recourbées, il ne fait aucun doute : c’est le Capitaine Jack Sparrow ! Connu dans toute la mer des Caraïbes, le célèbre contrebandier indique avoir caché son trésor dans les grottes de Skull Rock, mais de ne plus savoir où précisément. Il propose ainsi aux plus courageux de le retrouver pour le lui remettre et d’intégrer son équipage. Afin de donner une preuve de ce qu’il avance, il distribue quelques piécettes d’or aux futurs candidats.*

L’or à l'abri dans leurs poches, les chercheurs de trésor en herbe se mettent en chasse du coffre perdu et entrent, à leurs risques et périls, dans une première grotte. L’atmosphère y est lourde, la brume masquant le chemin devant eux. Avançant prudemment, la bande tente alors de se frayer un chemin et d’éviter toute rencontre avec l'un des fameux pirates-zombies de Skull Rock. Des cris retentissent non loin, indiquant la présence potentielle d’un ennemi. Quelques secondes plus tard, à la faveur d’un détour, ils assistent, impuissants, à l’attaque d’un des futurs équipiers de Sparrow qui n’en sera jamais un... Le pirate, tout de rouge vêtu, le coince contre un mur de la grotte et tente de lui manger le visage. La fuite silencieuse est le meilleur moyen de ne pas attirer l’attention du zombie et d’échapper au même destin funeste. Quelques marches plus bas et virages plus tard, l’équipée voit apparaître devant elle un nouveau zombie, plus lent et ne semblant pas chercher à se sustenter. Le nouveau venu est quasiment chauve, quelques cheveux longs parsèment son scalpe, tandis que son visage est marqué d’une large balafre sur la joue droite. L’intérieur de la chair y est clairement visible. Autour du cou, il semble porter une collection de boyaux et d’intestins, reliques d’un précédent repas. Les voyageurs se plaquent contre les parois de la grotte et le laissent passer, espérant que la faim ne le frappe pas. Il hume un peu l’air, mais finit par disparaître au fond du couloir.

Laissant ce moment de terreur derrière eux, les aventuriers finissent par trouver une sortie, à défaut du trésor, et se retrouvent près d’un pont flottant construit autour de l’épave de la famille Robinson dans la Crique des Naufragés. Quelques mètres au-dessus d’eux, ils entendent crier sur le pont suspendu, alors qu’un groupe de courageux rencontre un autre pirate. Le pont traversé, la retraite du groupe est stoppée par trois zombies, plutôt immobiles au milieu du chemin. Tous chauves, ils montrent à la troupe leurs victuailles, les différents boyaux récupérés lors de leurs attaques comme autant de trophées de guerre. Effrayé, le petit groupe se précipite dans une caverne située au-dessous d’un grand arbre habité. Alors qu’ils avaient espéré trouver un lieu sûr et désert dans ce Ventre de la Terre, les baroudeurs se retrouvent en fait entourés de plusieurs zombies, qui les poussent involontairement vers une sortie. Apeurés, les aventuriers montent quelques marches et se retrouvent sur le pont suspendu désert. Tranquillement, ils le traversent et tombent sur un nouveau zombie, moins amoché que les autres avec une simple plaie ouverte au visage, mais bien apprêté dans son pantalon, sa chemise blanche et son corset noir. S’approchant d’eux, il ne les attaque pas, mais se félicite de voir autant d’âmes neuves le rejoindre.

De retour dans les cavernes d’Adventure Isle, les baroudeurs évitent quelques nouveaux pirates, dont un élégamment vêtu d’un manteau de cuir noir et d’un chapeau de la même couleur. Descendant dans les entrailles de l'île maudite, s’enfonçant dans Le Ventre de la Terre, ils perçoivent une certaine agitation ambiante, entendant les cris qui résonnent dans les cavernes centenaires. Déboulant sur un léger promontoir, ils découvrent enfin en contrebas l’objet de leur quête : le fameux trésor de Jack Sparrow. Quelques pirates en herbes se sont déjà emparés de quelques pièces, mais il en reste assez pour que chaque membre de l'équipe puisse remplir ses poches. Désormais riches, ils doivent toutefois encore sortir des grottes, sans être agressés par un des défenseurs de Skull Rock.

Si le chemin vers la sortie se fait relativement facilement, la troupe découvre qu’une bonne partie des pirates-zombies attendent à l’extérieur des grottes sous les arches de Skull Rock. Menaçants et effrayants, la plupart ayant une partie du visage déchiquetée et du sang sur leurs vêtements, ils n’agressent que peu les quelques courageux ayant contourné la mise en garde du Rocher du Crâne. En essayant d’effrayer les intrus avant qu’ils quittent la zone, les pirates tentent de nourrir leur maître avec les cris des malotrus ayant foulé leur territoire.

Contournant les dangers, les plus téméraires arrivent à s’extirper de ce lieu maléfique, les poches pleines d’or. Désireux de trouver un refuge sûr, ils délaissent les alentours de Skull Rock, et partent en direction d’une autre contrée plus calme en cette nuit où les pires cauchemars prennent vie…

*Version 2019 uniquement.

La critique

rédigée par Grégory Vauthier
Publiée le 27 octobre 2020

Les jours qui se raccourcissent, l’air plus frais de septembre et d’octobre et le rougissement des feuilles sont accompagnées à Disneyland Paris par la saison d’Halloween, sobrement nommée Festival Halloween. Véritable institution du Parc Disneyland, cette célébration envahit les quatre coins - ou plutôt les cinq Lands - du Resort parisien. À grand renfort de fantômes à Main Street, U.S.A., de sympathiques épouvantails à Frontierland ou de Méchants Disney à Fantasyland, pendant près d’un mois, une atmosphère festive et parfois effrayante règne sur le Parc Disneyland. En comparaison de ces trois Lands, Adventureland semble être souvent le parent pauvre de cette saison, se contentant de quelques spectacles participatifs. Toutefois, lors de la Soirée Halloween Disney 2018, se tenant le 31 octobre dans le Parc Disneyland, une animation atypique est présentée aux visiteurs munis du fameux sésame pour la soirée : La Plage de Tous les Mystères ! qui prend place au cœur d’Adventure Isle et ses entrailles rocailleuses.

Unique en son genre, La Plage de Tous les Mystères ! tient une place particulière dans l’offre des expériences proposées au sein du Parc Disneyland pour cette Soirée Halloween Disney 2018 qui, en dehors des rencontres saisonnières avec les méchants Disney, sont légion et variés. Ainsi, Frontierland pousse les visiteurs à remuer leur corps lors de La Skeletoons Party de Dingo, durant laquelle Dingo et son fils Max jouent les DJs en herbe pendant que, devant Star Tours : L'Aventure Continue à Discoveryland, Buzz l’éclair se propose de mettre une ambiance du tonnerre et de transformer le Land rétrofuturiste en une piste de danse pour la Soirée Disco de l’Infâme Empereur Zurg. Tout proche, sur la scène de Videopolis, les super-héros du film Les Nouveaux Héros, Baymax et Hiro accompagnés de leurs amis, GoGo Tomago, Honey Lemon et Fred, doivent déjouer un nouveau plan du méchant Yokai dans Big Hero 6 : La Revanche de Yokai. Quelques mètres plus loin, ce sont les enfants des Méchants Disney qui envahissent le Discoveryland Theatre avec le spectacle Chantez avec les Enfants Maudits. Sans les oublier, les méchants Disney sont mis à l'honneur au cours de La Célébration Halloween des Méchants Disney à Central Plaza et dans le spectacle Bouge Ton Corps en Compagnie des Méchants Disney au Théâtre du Château !

Loin de ces festivités familiales et bienveillantes, l’expérience de La Plage de Tous les Mystères ! donne un tout autre ton à la soirée. Avant tout, le concept est simple et s’inspire de l’utilisation primaire du lieu en temps normal : il s’agit d’un parcours scénique à pieds comme il en existe d’autres sur le Parc parisien, véritables marques de fabrique uniques de la destination européenne et intrinsèquement liés à l’histoire de Disneyland Paris. À Adventure Isle, les visiteurs déambulent à leur rythme dans les grottes de l’île dont la Ben Gunn’s Cave et Le Ventre de la Terre, sur les différents ponts - le Pont Suspendu et le Pont Flottant - rattachant l'îlot à la zone de La Cabane des Robinson et autour du navire du Capitaine Crochet, aux alentours de Cannonball Cove. La Plage de Tous les Mystères ! prend donc avantage de la configuration de l'endroit en la revisitant sur un des personnages phares d'Halloween (les zombies), tout en restant raccord avec l’histoire du Land (l’aventure), sur fond de piraterie. Ainsi, la narration de l’animation reste relativement simple : les visiteurs sont confrontés, dans une ambiance lugubre, à des pirates-zombies.

Cette animation fonctionne parfaitement tout en prenant un virage à 180 degrés, face à la majorité des animations des autres saisons d’Halloween dans le Land. Il est vrai que les précédentes éditions ont laissé place à des spectacles joyeux et humoristiques mettant en scène des Personnages Disney à l’instar de Minnie et sa (La) Fête Pirate de Minnie pour Halloween lors de La Fête Pas-Si-Trouille de Mickey, ou le Capitaine Crochet et son second Monsieur Mouche et leur (La) Pirate Académie du Capitaine Crochet. Il faut attendre la Soirée Halloween 2018 pour remarquer un changement notable dans le ton et l’ambiance des animations proposées avec La Plage de Tous les Mystères !, un parcours à pieds dans les grottes d’Adventure Isle fourmillant de pirates-zombies. Une année plus tard, l’animation se voit renommée L’Île Terrifiante de Jack Sparrow et complétée du nom du célèbre pirate dans sa nomenclature. Dès lors, La Plage de Tous les Mystères ! ou L’Île Terrifiante de Jack Sparrow ne sont pas sans rappeler d’autres animations à la signature similaire, cette fois-ci en dehors des grilles du Parc Disneyland, au Parc Walt Disney Studios.

Il faut ainsi remonter en 2008 pour retrouver cette même volonté de qualité d’expérience à la faveur des Terrorific Nights, ces soirées inédites du Parc Walt Disney Studios organisées pour les festivités d’Halloween et qui accentuaient les notions de frayeur et d’horreur, n’ayant pas peur du gore et du sang, bien loin des standards Disney. Tenues de 2008 à 2012, ces soirées spéciales proposaient des expériences différentes selon les attractions présentes dans le Parc Walt Disney Studios. Ainsi, des personnages habillés de tenues des années 30 animaient le hall du The Hollywood Tower Hotel de l’attraction The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut dans la Quatrième Dimension, une attaque de zombies était orchestrée dans le Terrorific Tram Tour tandis que des monstres effrayaient les spectateurs de CinéMagique. Certaines zones du Parc étaient aussi embrumées et des acteurs erraient dans les rues. Le Darkness Blvd à Disney Studio 1, était envahi de zombies, sans oublier le Psycho Blvd infesté de psychopathes évadés de l'asile.

Expériences terrifiantes et réservées aux plus grands, ces zones de terreur pour Halloween sont des événements inédits du Resort parisien, jusque-là jamais vues dans un autre Resort Disney. Une animation d’Halloween reprenant cette idée de pirates morts revenant à la vie a toutefois été présentée dans le Land Treasure Cove de Shanghai Disneyland. Nommée A Trial of Darkness, l’animation se tenait près de l’attraction Shipwreck Shore et mettait en scène des pirates revenus des morts en tant que fantômes attaqués par « The Darkness », une maladie rongeant la peau. À la différence de la version parisienne, les pirates ne tentaient pas de faire peur, mais avaient pour vocation de raconter des histoires de fantômes et de prendre la pause pour des photos.

À bien des égards, La Plage de Tous les Mystères ! partage des caractéristiques propres avec le concept des Terrorific Nights. La sensation de danger y est ainsi omniprésente et renforcée par la brume ayant envahi la zone, incapacitant les visiteurs à discerner clairement ce qui se trouve à quelques mètres seulement devant eux. Cette brume persistante et les protagonistes principaux, les pirates grimés en zombies, sont aussi un double clin d’œil au premier film de la saga, Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl. Les zombies peuvent ainsi être assimilés à ceux de l’équipage maudit de Barbossa tandis que la brume près du Port-Royal de l’attraction Pirates of the Caribbean, rappelle fortement l’attaque de cette ville jamaïcaine par les scélérats du Black Pearl. Dans le film, une brume épaisse se lève en effet de l’océan à l’approche du navire, la majorité de l’attaque se faisant au travers de ce brouillard persistant.

Cette relation entre l’animation, la proximité avec l’attraction Pirates of the Caribbean et le film en découlant est renforcée avec le retour de la zone de terreur lors des Soirées Halloween Disney de 2019. Sur deux soirs, le 26 et le 31 octobre 2019, les visiteurs peuvent ainsi découvrir Adventure Isle sous un nouveau jour, ou plutôt une nouvelle nuit. Reprenant le concept applaudi en 2018, l’animation se mue en L'Île Terrifiante de Jack Sparrow et a droit à quelques changements. Comme son nom l’indique, l’animation vogue sur le succès d’un personnage marquant de l’univers cinématographique du studio aux grandes oreilles depuis le début des années 2000 : le fameux capitaine Jack Sparrow, héros de la saga Pirates des Caraïbes. Malgré le succès des films, l’intégration de ce personnage devenu mythique s’est faite relativement lentement dans le Parc Disneyland. L’une de ses premières apparitions notables date de 2006 avec l’installation du point photo Attention, Jack Sparrow en Vue !! près de l’attraction Pirates of the Caribbean, mais fut de courte durée. Homme libre, et souvent ivre, le pirate n’est pas du genre à se poser à un seul endroit. Il est par la suite possible de l’apercevoir dans les allées d’Adventureland ou de prendre la pose à ses côtés lors de quelques points photos saisonniers. Ce n’est qu’en 2017 qu'il prend véritablement une importance significative au sein du Parc par le biais de deux changements majeurs qui le propulsent sur la carte du Land de l’aventure. Cette évolution se traduit tout d’abord par la modification du nom du Blue Lagoon Restaurant, point de restauration phare d’Adventureland, en Captain Jack’s - Restaurant des Pirates, dont l’enseigne arbore désormais son visage. Dans le même temps, il est introduit au sein de l’attraction Pirates of the Caribbean, lors du passage à Port-Royal et à la toute fin, sur sa pile de pièces d’or. Enfin, il apparaît quelques secondes dans le spectacle nocturne Disney Illuminations, à travers le tableau centré sur la franchise dont il est le digne représentant. Puis 2019 signe l'arrivée d’une animation à son nom lors des Soirées Halloween Disney, bien que son rôle y est ici mineur.

En effet, le héros de l’expérience, le Capitaine Jack Sparrow en personne n’a finalement qu’une présence minime, ses apparitions se faisant rarissimes. Il peut ainsi être aperçu vers La Plage des Pirates, parlant avec certains visiteurs, leur contant comment il a caché un trésor et oublié l’emplacement de sa cachette, somme toute une petite rencontre rapide avec en bonus, une distribution de pièces d’or en chocolat. Il se balade également dans les alcôves d’Adventure Isle, mais sans qu’une photo ou une rencontre ne soit réellement possible. De ce fait, il existe un décalage quelque peu flagrant entre le titre de l’animation vendant le capitaine du Black Pearl comme le chef des lieux - et par extension de la soirée - et son réel apport dans l’expérience offerte. Cette mise en avant du fameux capitaine et de son univers dans l’animation crée aussi un certain paradoxe thématique. La zone d’Adventure Isle évoque une île perdue de l’Océan Indien et le Pays Imaginaire de l’univers de Peter Pan, bien loin de la mer des Caraïbes sur lesquelles vogue Jack et où est censée se dérouler l’animation.

Le succès de l’animation ne serait pas total sans la présence des pirates-zombies qui, n'étant parfois aperçus qu’à la dernière seconde, suscitent la stupeur et sont responsables de la montée de l’excitation et de l’angoisse. Un soin a notamment été apporté aux tenues des acteurs dont le jeu est décisif dans ces animations. Leurs vêtements reprennent donc plusieurs styles vestimentaires typiques de l’imaginaire des pirates, avec leurs chemises blanches à jabot et en dentelle, leurs pantalons noirs et leurs bandanas noirs ou rouges. D’autres costumes mettent en avant le cuir sur des manteaux longs qui apparaissent par exemple dans Pirate des Caraïbes : La Vengeance de Salazar. Mais bien loin de l’esprit familial, l’animation, comme Skull Rock l’a ainsi prévenu, n’est pas adaptée pour les plus petits. Les tenues sont en effet empreintes de tâches de sang et autres techniques de l’univers du gore pour rendre le tout terrifiant et répugnant. Le sang qui macule à foison les habits, le maquillage rendant la moindre écorchure, la moindre peau déchiquetée profondément réaliste ou encore les boyaux portés comme des écharpes par certains pirates-zombies sont autant d’éléments s’éloignant du conformisme Disney et surfant sur une tendance sociétale en vogue.

Vendue comme une « Scary zone », ou « Zone de terreur » en français, La Plage de Tous les Mystères !, puis en 2019 L’Île Terrifiante de Jack Sparrow, reste fortement dépendante de la performance, sans fausses notes, des différents acteurs de l’animation. Les interprètes des pirates-zombies peuvent être divisés en deux groupes distincts : les parlants et les muets, chacun avec un jeu de rôles foncièrement différent mais efficace. Pour les personnages dits muets, leur jeu repose uniquement sur leur attitude, leurs actions et leur corps. Ainsi, certains marchent lentement, permettant aux visiteurs de les contourner ou de les contempler pendant que d’autres ont des gestes saccadés et des réactions plus rapides. Les pirates-zombies doués de parole sont eux plus calmes, disposés à quelques endroits précis d’Adventure Isle, comme celui situé sur le Pont Suspendu, jonglent entre lignes de dialogues scénarisés et improvisation selon la situation. Un point est à sans doute déplorer : le manque de diversité sur les bancs des zombies, exclusivement composés d’hommes, délaissant la possibilité d’introduire des femmes pirates, comme l’Histoire l’a permis, à l’instar d’Angelica Teach. Malgré tout, les pirates-zombies ne sont pas les seuls à animer ces soirées terrifiantes sur l’île maudite. En 2019, Jack Sparrow apparaît ainsi de manière irrégulière durant la soirée tandis que le personnage de Skull Rock, le Rocher du Crâne lui-même prend vie pour la première fois. La méthode de « Mapping » constituant à projeter une image sur un bâtiment ou une structure comme sur Le Château de la Belle au Bois Dormant pour Disney Illuminations ou Phantom Manor lors de The Phantom Wedding en 2004, se voit alors utilisée de manière inédite sur le Rocher mythique d’Adventureland, reproduisant la forme de la tête de mort se mettant soudainement à parler. Deux apparaissent successivement : la première représente une tête de mort blanche et bandana rouge, plus commune à l’imaginaire des pirates et la deuxième noire et or faisant référence à l’affiche de Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar. Accompagnées d’un arrangement musical à grands renforts de coups de bâtons cadencés et indomptables suivi d’un arrêt brutal de ceux-ci, sa prise de parole et sa mise en garde attisent la tension et la crainte chez le visiteur.

Remplissant parfaitement son cahier des charges, La Plage de Tous les Mystères !, renommée L’Île Terrifiante de Jack Sparrow, est une expérience unique dans le Parc Disneyland ciblant délibérément un public mature amateurs de sensations fortes. Loin des standards de la marque et emmenée par des interprètes inventifs et professionnels, l’idée manque malgré tout d’un fil conducteur robuste. Usant de technologie de pointes, cette revisite d’un joyau du Resort parisien est sans aucun doute l’animation phare des Soirées Halloween Disney 2018 - 2019, renouant avec un concept auparavant abandonné puis revitalisé, pour le plus grand plaisir des plus courageux.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.