Les Vélociraptors (Dinosaure)
Date de création :
Le 19 mai 2000
Nom Original :
Velociraptors
Créateur(s) :
Ricardo Delgado (Conception visuelle)
Ian S. Gooding (Conception visuelle)
Mark Hallett (Conception visuelle)
Doug Henderson (Conception visuelle)
David Krentz (Conception visuelle)
Apparition :
Cinéma

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 26 octobre 2022

En 2000, les studios Disney plongent les spectateurs au cœur du Crétacé avec Dinosaure. Associant des personnages animés par ordinateurs et des décors naturels totalement réels, le long-métrage rassemble alors à l’écran les monstres préhistoriques les plus emblématiques, en particulier les terrifiants Vélociraptors.

Les Vélociraptors, monstres du Crétacé supérieur

Espèce de la famille des droméosauridés, les Vélociraptors sont des carnivores bipèdes dont le nom signifie « voleur rapide ». Pouvant peser jusqu’à vingt kilos et mesurer jusqu’à deux mètres de la tête à la queue, ces derniers vivaient entre 75 et 71 millions d’années avant Jésus-Christ en Asie, dans des régions comme la Chine et la Mongolie.


"Le Raptor", squelette de Deinonychus Antirrhopus vendu en 2022 chez Christie's à New York

Chasseurs redoutables parmi les plus rapides avec une vitesse de pointe d’environ quarante kilomètres par heure, les Vélociraptors possèdent une mâchoire puissante surmontée de quatre-vingts dents acérées comme des couteaux ainsi qu’une griffe rétractile présente sur chacun de leurs membres postérieurs grâce à laquelle ils peuvent poignarder et tuer leurs proies.


Reconstitution de deux Vélociraptors dans leur environnement par Daniel Eskridge/Stocktrek Images

Le premier crâne complet et la première griffe rétractile de Vélociraptor sont retrouvés en 1922 dans le désert de Gobi. Un premier squelette complet est ensuite déterré deux ans plus tard par le paléontologue américain Henry Fairfield Osborn au cours de recherches menées en Mongolie. Les découvertes récentes laissent à penser que l’espèce possédait un plumage qui recouvrait tout leur corps sans pour autant leur donner la faculté de voler.

Les Vélociraptors, chasseurs impitoyables chez Disney

Les Vélociraptors entrent dans l’histoire à la vingt-troisième minute de Dinosaure. La situation est alors tragique. Aladar et sa famille de lémuriens viennent de tout perdre. Leur île a été pulvérisée par une pluie d’astéroïde. Le nombre de victimes est astronomique. Le monde verdoyant d’antan a laissé place à un paysage de désolation dans lequel toute trace de végétation ou d’eau a disparu. La poussière et le sable s’étendent à perte de vue. Aladar, Yar, Plio, Suri et Zini marchent dans ce désert de rocailles sans trop d’espoir de retrouver un quelconque survivant.

Sur une crête, une silhouette apparaît. Aladar et ses compagnons ne sont pas certains d’avoir vu quelque chose. Si Yar est terrifié, les autres, curieux, veulent en avoir le cœur net. Quelques mètres plus loin, ils aperçoivent finalement un Vélociraptor, puis un deuxième, puis trois autres, et encore trois autres. Aladar et les lémuriens sont encerclés. Un Vélociraptor, plus massif et reconnaissable avec sa peau bleutée, saute soudain près d’eux et pousse un cri redoutable. Dès lors, il n’y a plus aucun doute. Ces créatures sont mauvaises. Ce sont des prédateurs aux dents et aux griffes acérées. Il faut fuir au plus vite !

Pouvant compter sur sa taille colossale, Aladar commence à reculer vers la crête. La paroi est cependant glissante. Les Vélociraptors, dont le piège est en train de se refermer, commencent à se jeter sur leurs proies. Une course-poursuite commence alors. Plus rapides, les Vélociraptors parviennent à s’agripper à Aladar, sévèrement mordu. Yar manque d’être tué. Par miracle, les Vélociraptors s’arrêtent bientôt. À travers la tempête de sable qui se lève, ils viennent d’apercevoir la horde dirigée par Kron. Incapables de faire le poids face à autant de dinosaures de toutes tailles et de toutes formes, les Vélociraptors préfèrent prendre la fuite.

Leur ombre plane cependant encore. Hésitant à continuer seul ou à rejoindre la horde, Aladar décide de suivre ses semblables afin d’échapper aux Vélociraptors qui guettent à bonne distance. De la bouche d’Eema, la vénérable et canonique Styracosaurus, le héros et ses compagnons apprennent qu’ils doivent s'estimer heureux s'il n'y a que des Vélociraptors à leurs trousses, ce qui laisse entendre qu'il existe des dangers bien plus grands...

La route vers la Terre des Nids est dangereuse et la migration devient un piège mortel pour les dinosaures incapables de supporter la marche, la fatigue, la chaleur et la sécheresse. Nombreux sont ceux qui trépassent tels ce Struthiomimus dont le cadavre est dévoré par les Vélociraptors, toujours à l’affût... À la tour chassés par deux Carnotaures, les charognards disparaissent finalement de l’intrigue.

La Conception des personnages

Le développement initial de Dinosaure remonte à 1986. Confié au réalisateur Paul Verhoeven, au responsable des effets spéciaux Phil Tippett et au scénariste Walon Green, il s’agit alors d’un film en prises de vues réelles utilisant notamment des maquettes et la technique de l’animation en volume pour la création des monstres. Victime de dizaines d’atermoiements et de soubresauts, le projet est récupéré en 1990 par le réalisateur Thomas G. Smith et la scénariste Jeanne Rosenberg avant d’être finalement remisé au placard. Il n’en ressort que quelques années plus tard. Entre temps, Jurassic Park a crevé le box-office. La réalisation du film passe alors entre les mains du département animation des studios Disney.

Sous la direction de George Scribner, le réalisateur d’Oliver & Compagnie qui, après son départ pour Walt Disney Imagineering, laisse sa place à Eric Leighton et Ralph Zondag, de nouveaux outils informatiques sont mis au point au sein du Secret Lab pour animer les dinosaures au cœur de décors entièrement naturels filmés aux quatre coins du monde. Afin de rendre l’ensemble crédible, décision est rapidement prise de représenter les monstres préhistoriques de la manière la plus réaliste possible à deux exceptions près. Les personnages principaux étant doués de parole, il faut modifier leur tête et leur bouche. Surmontés d’arcades sourcilières, les yeux sont également adaptés afin de mieux faire passer les émotions.

Au moment de lister les espèces qui seront montrés à l’écran, les réalisateurs et les scénaristes, épaulés par l’artiste David Krentz, font le choix d’utiliser des dinosaures souvent peu représentés au cinéma. Aladar, Neera, Kron et Bruton appartiennent à la famille des Iguanodons. Eema et Baylene sont respectivement un Styracosaurus et un Brachiosaure. Déjà mis en scène dans Jurassic Park, le Tyrannosaure est éclipsé. Le rôle des antagonistes principaux revient alors à d’autres espèces. Pour remplacer le T-Rex, les Carnotaures, découverts en 1985 et peu connus du grand public, sont introduits dans l’histoire. Tout au long de leur voyage, Aladar et la horde sont par ailleurs suivis par un Avimimus, un Garudimimus et un seul et unique Vélociraptor. Un Utahraptor, un cousin éloigné du raptor plus massif, plus grand, plus effrayant et plus dangereux, est également un temps envisagé. Au final, tous sont abandonnés au profit d’un groupe de Vélociraptors, une espèce plus familière auprès du public depuis la sortie du film de Steven Spielberg et de sa suite en 1997.


Concept Art d'un Vélociraptor

Conçus avec les connaissances scientifiques disponibles au moment de la production du film au cours de la seconde moitié des années 1990, les Vélociraptors de Dinosaures apparaissent sous la forme de prédateurs dont la survie ne dépend que de la mort de leurs congénères. Malins et vicieux, ils chassent en meute et sont capables de tendre un piège en encerclant leur proie. Lorsque celle-ci parvient malgré tout à fuir, l’instinct de survie reprend le dessus et le chasseur se mute alors en charognard, se contentant de dévorer n’importe quel cadavre abandonné par la horde.


Extraits du storyboard par Ray Shenusay

Les Vélociraptors de Dinosaure diffèrent de ce que les spectateurs ont l’habitude de voir à l’écran. Dans Jurassic Park, devenu la référence en la matière, Steven Spielberg et les responsables des effets spéciaux, Phil Tippett, Stan Winston, Michael Lantieri et Dennis Murren, ont en effet mis en scène des monstres colossaux dont la taille, excessive, avoisine les deux mètres et dépasse celle des humains. Dans Dinosaure, les créateurs font pour leur part le choix d’être plus proches de la réalité. Tout en faisant bien deux mètres de la tête à la queue, les Vélociraptors, dont le dos est courbé en avant, ne dépassent dès lors guère les soixante-quinze centimètres de haut. Cherchant à créer un film le plus crédible possible, les artistes de Disney se sont juste autorisés deux entorses. Leurs Vélociraptors possèdent ainsi une sorte de crête alors que leur crâne, plat, en est dépourvu. Surtout, aucun ne porte de plumage, trop difficile à créer et à animer compte tenu des délais et du budget impartis.


Extraits du storyboard par Ray Shenusay

La création des personnages de Dinosaure est issue du travail des artistes Ricardo F. Delgado, Ian S. Gooding, Mark Hallett, Doug Henderson et David Krentz.
Né le 25 mai 1964 à Los Angeles, Delgado débute sa carrière à la fin des années 1980. Il participe alors comme illustrateur et artiste de storyboard à des productions comme Star Trek : Deep Space Nine, Apollo 13, Men in Black, La Momie, Kuzco, l’Empereur Mégalo, Jurassic Park III, La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers, Le Manoir Hanté et les 999 Fantômes, Les Indestructibles, John Carter ou bien encore Dragons.
Originaire de la Jamaïque, Ian S. Gooding suit les cours de l’Institut CalArts avant d’entrer chez Disney en 1990. Au sein des départements effets spéciaux et décors, il travaille alors sur Le Prince et le Pauvre, Aladdin, Le Roi Lion, Hercule, Mulan et Tarzan. Promu directeur artistique, il planche ensuite sur Chicken Little, La Princesse et la Grenouille et Les Mondes de Ralph.

Ricardo F. Delgado
Ian S. Gooding

Né le 21 novembre 1947, Mark Hallett débute sa carrière au Musée d’Histoire naturelle de San Diego. Autorité reconnue et fin connaisseur des dinosaures, celui qui se qualifie lui-même de paléoartiste est alors engagé comme consultant au moment de la production de Jurassic Park puis de Dinosaure.
Doug Henderson est un autre artiste spécialiste des dinosaures. Né en 1949, il participe comme Hallett au développement de Jurassic Park et Dinosaure.
Également élève de l’Institut CalArts, David Krentz travaille notamment sur Fantasia 2000, Dinosaure, La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers et John Carter. Réputé pour sa connaissance pointue des dinosaures, il collabore en 2013 avec la BBC pour le documentaire Walking With Dinosaurs.

Mark Hallett
Doug Henderson
Doug Krentz

Aucun animateur n’est précisément associé à la création des Vélociraptors. Peut-être ceux-ci ont été animés par l’équipe en charge de la horde (Atsushi Sato, Bobby Peck, Stephen A. Buckley, Kent Burton, Chris Hurtt, Don Waller, Paul Wood) ou bien par les artistes en charge des personnages additionnels (Tom Gurney, Ethan Marak, Neil Richmond).

Afin de les rendre encore plus menaçants, les Vélociraptors font partie des dinosaures qui, à l’instar des Carnotaures, ne sont pas doués de paroles. Les Vélociraptors ne poussent dès lors que des cris créés par l’ingénieur du son Christopher Boyes à partir d’enregistrements de chihuahuas !

Les Vélociraptors dans les Parcs Disney

Un spécimen de Vélociraptor apparaît dans l’attraction Dinosaur du Disney’s Animal Kingdom.

Inaugurée le 22 avril 1998 sous le nom de Countdown to Extinction, elle a subi une mise en jour liée à la sortie du film le 19 mai 2000. Les visiteurs sont alors embarqués au cœur du Crétacé. Parmi les Audio-Animatronics qu’ils croisent sur leur passage, figure notamment un raptor.

Méchants anecdotiques d’un film aujourd’hui passablement oublié, les Vélociraptors permettent pourtant d’apporter une bonne dose de suspense et surtout de frayeur dans deux scènes majeures de Dinosaure.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.