Bobby et Paula
Date de création :
Le 19 juin 2015
Nom Original :
Bobby and Paula
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Bobby Moynihan et Paula Poundstone
Voix Française(s) :
Fabrice Leylon et Isabelle Leprince

Le portrait

rédigé par Claire Royo
Publié le 12 juin 2022

Bobby et Paula sont des effaceurs de mémoire qui vivent dans la tête de Riley Andersen, le personnage principal du film d’animation Vice-Versa, sorti le 19 juin 2015 et produit par les studios Pixar. Alors que Joie et Tristesse sont coincées dans la mémoire à long terme et tentent de se frayer un chemin dans les étagères de souvenirs, elles croisent leur route.

Ces derniers sont d'ailleurs en plein travail qui consiste à trier les souvenirs de la fillette pour ne garder que les principaux, envoyant les autres dans le vidage mémoire, un lieu où tout est oublié... définitivement ! Les deux émotions les découvrent ainsi habillés de gants, d’un casque de chantier et de lunettes de protection, munis d’un tuyau d’aspiration pour se débarrasser des souvenirs superflus. Ils affichent l’apparence d’une petite boule turquoise avec des bras et des jambes très fines ; Paula arborant spécifiquement des cheveux courts mais épais qui dépassent de son casque.

Tristesse et Joie découvrent alors la manière dont les deux effaceurs trient les souvenirs. Paula dispose d'un listing pour effectuer une sélection « Numéro de téléphone ça sert à rien, ils sont tous dans son portable » tandis que Bobby se charge d'aspirer les boules de souvenirs concernées, visiblement convaincu des critères retenus « Ouais, faut se débarrasser de tout ça : on oublie ! ». Ils sont d'ailleurs tellement concentrés qu’ils ne prêtent pas attention à Joie, et continuent de discuter : « Regarde-moi ça, quatre ans de leçons de piano ! », dit Paula en montrant des boules grises où les souvenirs sont « presque effacés », comme le souligne Bobby. Paula choisit ainsi de garder « La lettre à Élise et Au Clair de la Lune », et intime à Bobby « Vire le reste », sans aucune autre forme de procès. Elle enchaîne ensuite avec les présidents américains, et explique à son comparse « On garde Washington, Lincoln et le dernier ! » avant de faire aspirer tous les autres.

Choquée devant ce tri plus que trop large, Joie s’interpose pour sauver des souvenirs, pourtant presque effacés : « vous pouvez pas faire ça ! Ces souvenirs sont en parfait état ! », ce à quoi Bobby répond en montrant les boules grises « ah ouais ? Les noms de toutes les poupées, princesses, poneys !? » ; Joie lui affirmant du tac-au-tac « Oui, ce sont des informations essentielles : princesse guimauve, poney sucre d’orge, poney caramel… ». Mais l'émotion principale est immédiatement coupée par Paula qui prononce un définitif « on oublie ! », avant que Bobby ne s’exécute et les aspire. Joie essaie bien d’intervenir à nouveau en leur demandant de les remettre en place, mais Paula répond « trop tard, on peut pas récupérer ce qui est passé aux oubliettes ». Bobby temporise alors en prenant un air détaché et commentant « écoute petite, on connaît notre boulot » avant que sa coéquipière renchérisse dans la conviction « quand Riley néglige un souvenir, il s’efface ! ça arrive même aux meilleurs ».

Désormais moqueur, Bobby s'empare d'une boule de souvenir posée sur leur desserte, et chambre Paula en s'esclaffant « oui, sauf ce p’tit bonhomme ! Hahaha ! Celui-là il risque pas de s’effacer ! » ; tous deux riant en revoyant le souvenir de la ritournelle d'une pub d'une marque de dentifrice dont l'air reste dans la tête… Ce moment est particulièrement drôle, car il explique le pourquoi du comment de ces airs de musique qui reviennent sans cesse en tête sans explication : le spectateur comprend grâce à Pixar que ce sont les effaceurs de mémoire qui s'amusent à renvoyer sans cesse ces souvenirs à la mémoire centrale. Cela provoque la projection automatique et incontrôlée du souvenir dans le quartier général, et fait que la chansonnette arrive en tête de Riley, qui se met aussitôt à la chanter. Bobby explique ainsi « ça nous arrive de l’envoyer dans les tuyaux », Paula enchaînant « c’est comme une petite rengaine qui tourne et retourne dans sa tête des millions de fois », avant d’envoyer le souvenir, sous les yeux agacés de Joie, qui semble avoir subi bien trop de fois ce tour pendable... Les deux effaceurs s'éloignent ensuite en chantant la publicité, en ignorant les demandes d’orientation de l’émotion jaune. 

En version originale, Bobby prend la voix de l’acteur et humoriste Bobby Moynihan qui lui a donné son prénom. Pour Disney, il a notamment doublé Loulou, membre du célèbre trio Riri, Fifi et Loulou, dans la série La Bande à Picsou (2017-2021). Paula tient elle aussi son prénom de sa doubleuse, l’humoriste Paula Poundstone, principalement connue aux États-Unis pour ses apparitions à la télévision. 

Bobby Moynihan
Paula Poundstone

En version française, Bobby est doublé par l’acteur Fabrice Leylon, ayant notamment vocalisé le vice-amiral Rampart dans la série d’animation Star Wars : The Bad Batch (2021). Paula emprunte quant à elle la voix de l’actrice Isabelle Leprince, qui a notamment incarné Germaine dans Monstres & Cie (2001), la poule Audrey dans La Ferme se Rebelle (2004) et Stretch dans Toy Story 3 (2010).

Fabrice Leylon
Isabelle Leprince

Apportant humour et légèreté, Bobby et Paula offrent une parenthèse au moment plutôt dramatique que vivent Joie et Tristesse, perdues dans le labyrinthe de la mémoire à long terme. Ces deux personnages apportent en outre une justification du monde cérébral construit par les réalisateurs du film d’animation, dévoilant peu à peu les rouages de leur vision de la mémoire humaine, et de sa capacité à oublier certains événements vécus plus facilement que d'autres...

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.