Fourchette
Date de création :
Le 21 juin 2019
Nom Original :
Forky
Apparition :
Cinéma
Télévision
Jeux Vidéo
Parcs
Livres
Voix Originale(s) :
Anthony Russell « Tony » Hale
Voix Française(s) :
Pierre Niney

Le portrait

rédigé par Thibaut Ange
Publié le 23 janvier 2020

Fourchette est un jouet artisanal créé avec une fourchette (ou plus exactement une cuichette, mixte entre une cuillère et une fourchette) en plastique et d’autres objets de récupération par la jeune Bonnie Anderson lors de son premier jour à la maternelle. Il est l’un des personnages inédits du film Toy Story 4 (2019), quatrième épisode de la saga de films des studios Pixar centrés sur les aventures d’une bande de jouets menés par le shérif Woody et le ranger de l’espace Buzz l’Éclair.

Premier long-métrage d’animation des studios Pixar, sorti en 1995, Toy Story a marqué l’avènement d’une nouvelle forme d’animation en étant le premier long-métrage entièrement animé par ordinateur. Salué par la critique, il s’est rapidement offert une suite, Toy Story 2, sortie en 1999. Quelques années plus tard, après le rachat des studios à la lampe de bureau par The Walt Disney Company en 2006, un troisième opus est mis en chantier. Sorti en 2010, Toy Story 3 a fait encore mieux que les précédents films, décrochant alors la place du plus gros succès au box office mondial pour un film d’animation avec 1,067 milliard de dollars de recettes (il a depuis été dépassé). Plébiscité pour son intensité dramatique et sa fin parfaite marquant l’adieu d’Andy à sa fidèle bande de jouets et le relai passé à la jeune Bonnie Anderson, Toy Story 3 devait être la fin sur grand écran des aventures de Woody et Buzz (plusieurs courts-métrages étant eux sortis depuis 2010). Après des rumeurs, Toy Story 4 est toutefois officialisé en 2014. Initialement prévu pour 2017, le film devait être réalisé par John Lasseter, déjà responsable de l’animation des studios Disney et Pixar, rapidement contraint à se mettre en retrait en raison de sa charge de travail, puis à quitter ses responsabilités à la suite de révélations de gestes déplacés envers des collaboratrices. C’est finalement Josh Cooley qui récupère la réalisation de ce quatrième volet, qui sort finalement sur les écrans en 2019.

Si les spectateurs sont habitués depuis 1995 au noyau dur de la bande de jouets d’Andy, formé, outre de Woody et Buzz, de Rex, Zig-Zag, Monsieur Patate et Bayonne (pour ne citer que les principaux), chaque nouveau film a révélé de nouveaux personnages emblématiques. Toy Story 2 a vu ainsi la bande s’agrandir avec l’arrivée de la cowgirl Jessie et du cheval Pile-Poil, tandis que deux méchants faisaient une apparition remarquée : le grognon Papy Pépite et, surtout, l’infâme Empereur Zurg. Dans Toy Story 3, le groupe croisait la route de nombreux jouets dans la garderie Sunnyside, dirigés par l’ambivalent ours en peluche Lotso. D’autres jouets perçaient, tels que le couple Barbie et Ken, ainsi que la bande de nouveaux jouets détenus par la charmante Bonnie : le tricératops Trixie, le hérisson M. Labrosse ou encore la licorne Bouton d’Or. Toy Story 4 n’échappe à la règle en offrant au public de nouveaux personnages : si Fourchette est le principal d’entre eux, il introduit aussi la poupée Gabby Gabby, le duo de peluches de foire Ducky et Bunny ou encore le motard cascadeur Duke Caboom. Surtout, il permet aux spectateurs de retrouver la Bergère, personnage secondaire des deux premiers films étonnamment disparu dans le troisième.

Fourchette apparaît ainsi au début de Toy Story 4. Le personnage naît de l’imagination de Bonnie Anderson. Lors de sa journée de découverte à l’école maternelle, la jeune fille se retrouve seule, aucun autre enfant ne souhaitant s’asseoir à sa table alors que la maîtresse demande à chaque élève de la classe de réaliser un pot à crayons. Pire, un petit garçon vient prendre le bac à ustensiles nécessaires sur la table de Bonnie, ne lui laissant rien pour son activité manuelle. Woody, qui s’était discrètement inséré dans son cartable et qui assiste à la scène, décide alors d’intervenir pour remonter le moral de sa propriétaire : il récupère divers objets jetés dans une poubelle et les dispose sur son bureau. Retrouvant le sourire, Bonnie conçoit un nouveau compagnon de jeu : elle prend une fourchette en plastique à laquelle elle adjoint un bâtonnet de glace coupé en deux et collé avec de la pâte à modeler en guise de pieds, un cure-pipe rouge pour former les bras, deux yeux mobiles en plastique ainsi qu’une bouche bleue et un sourcil rouge. Elle n’oublie pas d’inscrire les lettres de son prénom sur le dessous des pieds de ce nouveau jouet entièrement créé avec des objets de récupération.

À la fin de la journée, Bonnie est très fière de montrer sa création à ses parents qui l’informent l’emmener pour un voyage de vacances avant qu’elle ne commence véritablement son année d’école. Sur le chemin du retour vers la maison de Bonnie, Fourchette, mis dans son cartable, prend vie devant Woody qui le présente alors aux autres jouets une fois revenu dans la chambre de la jeune fille. Terrorisé, Fourchette ne pense qu’à une chose : rejoindre la poubelle. Fabriqué à partir de déchets, il ne conçoit son existence que comme un objet à utilisation unique ayant vocation à être jeté. Alors que Woody explique aux autres jouets que Fourchette est très important pour Bonnie, l’objet en plastique court en direction de la corbeille et plonge dedans. Le shérif tente de lui expliquer qu’il est désormais un jouet et qu’il doit assumer son rôle auprès de Bonnie, mais rien n’y fait : Fourchette replonge inlassablement dans la poubelle jusqu’au lendemain matin, moment du départ en vacances de la famille Anderson.

Fourchette est donc de la partie parmi la fidèle bande de jouets de Bonnie sur la route des vacances. Tout au long du trajet, il tente de se faire la malle du camping-car familial pour rejoindre une poubelle trouvée le long du trajet, mais Woody veille au grain pour le récupérer à chaque fois et le ramener auprès de Bonnie. La nuit venue, alors que les Anderson roulent toujours et que Bonnie s’est endormie, Fourchette profite d’un moment d’inattention de Woody qui discute avec Buzz pour s’approcher d’une fenêtre en déclarant « je ne suis pas un jouet, je suis une cuichette. J’étais fait pour la soupe, la salade, peut-être un petit taboulé, et puis hop, à la poubelle, je suis un détritus… libre ! ». Il saute alors par la fenêtre du camping-car en marche qui se trouve à plus de huit kilomètres du prochain arrêt prévu.

Woody décide une nouvelle fois de sauver le nouveau jouet préféré de Bonnie en s’éjectant lui-même du véhicule, après avoir donné rendez-vous aux autres jouets sur le parking à camping-car prévu pour la nuit, à Grand Basin. Le cowboy retrouve la cuichette sur le bord de la route et marche avec lui toute la nuit, en tentant de le convaincre de son rôle de jouet à assumer auprès de Bonnie, non sans peine, ce dernier restant persuadé qu’il est un déchet, mais prenant toutefois progressivement conscience de l’intérêt que lui porte la petite fille. Ce n’est qu’au petit matin que le duo arrive à Grand Basin. Woody marque l’arrêt devant une boutique d’antiquités qui expose en vitrine une lampe lui rappelant celle de la Bergère. Espérant retrouver son ancien amour, Woody pénètre dans le commerce, accompagné de Fourchette. Ils y rencontrent la poupée Gabby Gabby et les frères Benson qui, mal intentionnés, tentent de les capturer. Woody parvient à s’échapper mais Fourchette est fait prisonnier, sans toutefois en avoir vraiment conscience.

À l’extérieur, Woody retrouve la Bergère (renommée Bo) qui accepte de l’aider à retourner dans le magasin d’antiquités pour sauver Fourchette. Le shérif est aussi accompagné de Buzz l’Éclair, qui était parti à sa recherche, et des peluches Ducky et Bunny. Dans la boutique, la bande doit affronter les terribles Benson et mettre la main sur la clé de la vitrine dans laquelle Gabby Gabby maintient Fourchette enfermé, en possession de la propriétaire de la boutique. La Bergère fait appel au jouet motard Duck Caboom, spécialiste des cascades à deux roues, pour leur venir en aide. Après une première tentative de sauvetage infructueuse au cours de laquelle les jouets sont contraints de quitter le magasin poursuivi par un chat mais sans avoir pu récupérer Fourchette, Woody se décide à y retourner, convaincu qu’« on n'abandonne pas un jouet ».

Pour sauver Fourchette, le cowboy accepte de donner sa boîte vocale à Gabby Gabby dont la sienne était défaillante. La poupée rêvait en effet de retrouver son parfait état de marche afin de séduire un enfant qui l’adopterait après toutes ces années passées dans la boutique d’antiquités. Par la suite, Woody et Fourchette réintègrent le sac à dos de Bonnie qu’elle avait oublié et qu’elle vient récupérer dans le magasin. La jeune fille est heureuse de retrouver son nouveau jouet préféré. Au moment du départ, Woody remarque que la tentative de séduction de Gabby Gabby auprès d’Harmonie, la petite fille de la propriétaire du magasin, a échoué, celle-ci jetant la poupée dans une vieille malle après avoir tiré sur le fil de sa boîte vocale. Le shérif demande alors à Fourchette de retenir le camping-car familial pendant qu’il convainc Gabby Gabby de le suivre pour être adoptée par une autre petite fille.

De retour dans le camping-car avec les autres jouets, Fourchette participe au plan de sauvetage consistant à dérouter le véhicule conduit par Monsieur Anderson pour retourner récupérer Woody à la fête foraine. Après un contrôle du père de Bonnie par un agent de police, Buzz l’Éclair charge la cuichette de s’occuper de verrouiller la porte pour empêcher aux Anderson de revenir dans le véhicule, le temps de récupérer Woody. Après quelques hésitations, le cowboy décide finalement de rester vivre aux côtés de la Bergère. Au cours de déchirants adieux avec les autres jouets de Bonnie, Woody salue Fourchette en le serrant dans ses bras. La bande regagne ensuite le camping-car qui reprend sa route, sous le regard nostalgique et bienveillant de Woody et la Bergère, perchés au sommet d’un manège.

Au cours du générique de fin, un an est passé et Bonnie est désormais entrée au CP. Fourchette assiste au retour de la jeune fille à la maison après son premier jour d’école. Jessie, qui a accompagné Bonnie dans son sac à dos, présente la nouvelle amie qu’elle a fabriquée en classe : un couteau en plastique aux traits féminins dont Fourchette tombe instantanément amoureux. Surnommé Karen Beverly, ce nouvel ustensile est, comme Fourchette quelques temps plus tôt, persuadé qu’il est un déchet. Il est rassuré par Fourchette qui lui explique être un jouet, dans une séquence finale qui n’est pas sans rappeler la première rencontre entre Monsieur et Madame Patate et celle entre Barbie et Ken.

En version originale, Fourchette est interprété par l’acteur américain Tony Hale. Ayant commencé sa carrière par des rôles de figuration dans les séries Dawson (1998-2003), Les Soprano (1999-2007) et Sex and the City (1998-2004), il se fait un nom avec le rôle de Byron « Buster » Bluth qu’il incarne dans la série Arrested Development entre 2003 et 2019. Jouant aussi des seconds rôles dans plusieurs films, il poursuit en parallèle sa carrière d’acteur de série télévisée, jouant notamment dans Chuck (2007-2012) diffusée sur NBC et Veep (2012-2019) diffusée sur HBO.
Pour la version française, Fourchette prend pour voix celle de Pierre Niney. Entré à la Comédie-Française en 2010, il la quitte cinq ans plus tard. Il a ainsi commencé sa carrière de comédien au théâtre avant d’obtenir ses premiers rôles au cinéma, jouant notamment dans les films LOL de Lisa Azuelos (2009) et Les Émotifs Anonymes de Jean-Pierre Améris (2010). En 2014, il est choisi pour incarner le couturier Yves Saint Laurent dans le film éponyme de Jalil Lasper. Sa prestation lui vaut alors le César du meilleur acteur, devenant le plus jeune acteur à remporter ce prix à l’âge de 25 ans. Par la suite, il a joué d’autres rôles remarqués, tels que celui d’Adrien Rivoire dans le film Frantz de François Ozon (2016) pour lequel il a obtenu une nouvelle nomination pour le César du meilleur acteur, et celui de Franck Pasquier, un pompier gravement brûlé lors d’une intervention, dans le film Sauver ou périr de Frédéric Tellier (2018). Avec Fourchette, ce n’est pas la première fois qu’il prête sa voix à un personnage Pixar : il était, en effet, déjà la voix française de Peur dans le film Vice-Versa (2015).

Tony Hale
Pierre Niney

Après le succès rencontré par Toy Story 4 au cinéma, les studios Pixar décident de lancer une nouvelle collection de cartoons centrés sur le personnage de Fourchette. Proposée sur la plateforme Disney+, la série Fourchette se Pose des Questions a été lancée en novembre 2019 et se compose de dix épisodes. Son principe est simple : elle part du postulat que Fourchette, personnage naïf récemment créé par Bonnie Anderson, ne connaît rien à la vie et pose plein de questions. Chaque épisode de la série, qui est en fait une courte pastille vidéo de 3 minutes, le voit ainsi s’intéresser à un sujet particulier, interrogeant un autre personnage de l’univers Toy Story. Dans le premier épisode, C’est Quoi l’Argent ?, Fourchette sollicite ainsi le cochon-tirelire Bayonne pour comprendre ce qu’est l’argent. Par la suite, la cuichette en plastique s’interroge notamment sur ce qu’est un ami, l’art, le temps ou encore l’amour...


Fourchette se Pose des Questions

Réalisée par Bob Peterson, vétéran des studios Pixar ayant travaillé sur les quatre films de la saga Toy Story, cette série de cartoons s’avère peu convaincante. Fourchette parle trop, desservant le personnage, le rendant vraiment trop bêta et lui ôtant toute la sincère candeur dont il disposait dans le long-métrage. Un constat navrant tant, par le passé, les studios Pixar avaient su convaincre avec la série des Toy Story Toons inaugurée en 2011, surfant sur la popularité des personnages après le succès de Toy Story 3.

Dans les Parcs à thèmes Disney, Fourchette apparaît à Disneyland Resort sur un point photo localisé à Pixar Pier à Disney California Adventure. À Walt Disney World Resort, un point photo similaire a été installé à Toy Story Land dans le Parc Disney’s Hollywood Studios. Dans ce même Parc, la fourchette en plastique apparaît au cours du spectacle nocturne Wonderful World of Animation joué depuis le 1er mai 2019.

Disney California Adventure
Disney's Hollywood Studios

À Disneyland Paris, à l’occasion de la sortie de Toy Story 4 au cinéma, le Parc Walt Disney Studios a accueilli les Toy Story Play Days. Du 18 au 28 juin 2019, durant onze jours consécutifs, les visiteurs étaient, en effet, invités à participer à une chasse au trésor digitale pour retrouver Fourchette. Un point photo avec le personnage s'est alors vu installé dans Toy Story Playland pour l’occasion.

À Hong Kong Disneyland Resort, Fourchette est apparu lors de la saison d’été 2019 intitulée Toy Story & Pixar Pals Summer Splash. Il s’est notamment joint à de nombreux autres personnages Pixar au cours de la parade Pixar Water Play Street Party.

Toy Story Play Days
(Disneyland Paris)
Pixar Water Play Street Party
(Hong Kong Disneyland Resort)

Nouveau personnage intégrant la bande ultra-populaire de jouets de la saga Toy Story, Fourchette constitue le fil rouge de Toy Story 4 et séduit en apportant au récit toute sa profondeur en interrogeant sur la condition de jouet. Par les messages qu'il véhicule et les questions qu'il pose avec une certaine naïveté, le personnage a tout pour séduire les plus jeunes. Malheureusement, la série de cartoons centrés sur lui le desservent en lui ôtant toute la sincère candeur dont il disposait dans le long-métrage.

Fourchette démontre s'il en était vraiment besoin que la naissance ne conditionne pas forcément la vie : chacun, à la faveur d'une opportunité, peut être amené à quitter la route qui a été tracée pour lui et choisir ensuite d'épouser une nouvelle destinée.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.