Titre original :
Muppets Haunted Mansion
Production :
The Muppets Studio
Date de mise en ligne USA :
Le 8 octobre 2021 (Disney+)
Genre :
Marionnettes
Réalisation :
Kirk R. Thatcher
Musique :
Ed Mitchell
Steve Morrell
Durée :
50 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Le Grand Gonzo a tout fait, tout vu et survécu à tout. Mais le soir d'Halloween, l'intrépide Muppet, accompagné de son ami Pépé, relève le plus grand défi de sa vie en passant une nuit dans l'endroit le plus sinistre qui existe… un manoir hanté !

La critique

rédigée par
Publiée le 24 octobre 2021

Muppets Haunted Mansion est un téléfilm jubilatoire, la meilleure production des marionnettes depuis des années, qui allie parfaitement les hommages à la fois au Muppet Show, aux fameuses versions de l'attraction Disney ainsi qu'à la fête d'Halloween.

Le Muppet Show (The Muppet Show) est une série télévisée américano-britannique en 120 épisodes de 24 minutes créée par Jim Henson. Elle est diffusée entre le 25 septembre 1976 et le 6 août 1981 sur le réseau de télévision privé ITV1 au Royaume-Uni et sur CBS aux États-Unis. Chaque semaine, Kermit la grenouille et ses amis animent le "Muppet Show" dans un théâtre déjanté où une foule de spectateurs, dont certains sont de vrais habitués, assiste à un programme de variété dont il est permis de se demander s'il va pouvoir être mené à son terme tant le délire est permanent.
En France, la série fait son apparition sur la deuxième chaîne publique, Antenne 2 (l'ancêtre de l'actuelle France 2), en 1979. Son succès dans l'hexagone est très important. Il est, d'ailleurs, largement dû au doublage impeccable d'acteurs de talent qui ont su donner à chacun des Muppets une "épaisseur" incroyable. Roger Carel (Kermit), Micheline Dax (Piggy), Francis Lax (Fozzie) et Gérard Hernandez (Gonzo) ont ainsi tellement marqué de leur empreinte le show que les spectateurs s'en souviennent encore aujourd'hui.
Les personnages des Muppets sont si populaires qu'ils vivent au-delà de leur série. Déjà, ils s'exportent au cinéma à travers trois films Les Muppets, Ça C'est du Cinéma ! (1979), La Grande Aventure des Muppets (1981) et Les Muppets à Manhattan (1984). Ils reviennent ensuite à la télévision pour une deuxième série, animée cette fois-ci (Les Muppets Babies diffusée de 1984 à 1991) ainsi qu'un téléfilm, Le Noël des Muppets, en 1987.

Alors que la construction de l'attraction Muppet*Vision 3D du Parc Disney's Hollywood Studios à Walt Disney World Resort en Floride n'est pas encore achevée, Jim Henson et The Walt Disney Company annoncent, en août 1989, le rachat par cette dernière de tous les droits et licences couvrant les Muppets. Hélas, un blocage juridique et le décès prématuré de Jim Henson, en mai 1990, rendent moins d'un an plus tard l'accord caduc. Cette situation, pour le moins instable, explique ainsi que Disney n'ait, en fait, produit que les quatrième et cinquième films des Muppets, à savoir : Noël Chez les Muppets en 1992 et L'Ile au Trésor des Muppets en 1996 mais aussi le petit téléfilm Les Muppets à Walt Disney World en 1990. Ils auront également distribué le premier long-métrage produit directement pour la vidéo, Muppet Classic Theater. Ensuite, les Muppets voleront de leur propres ailes notamment avec une troisième série, Les Muppets (1996 - 1998), un sixième film de cinéma, Les Muppets dans l'Espace (1999), un téléfilm, Joyeux Muppet Show de Noël (2002) et un deuxième opus sorti directement en vidéo, Kermit, les Années Têtard (2002). Il faudra attendre, enfin, près de quatorze ans après la mort de leur créateur, en avril 2004, pour voir Disney mettre définitivement la main sur le catalogue de Jim Henson et sceller à jamais la filiation entre Mickey et Kermit.

Après ce fameux rachat, le studio du grand Walt met du temps à trouver comment exploiter "ses" délirantes marionnettes. Il agit en effet avec elles au coup par coup, sans véritable politique ni éditoriale, ni commerciale. Seul le média de diffusion (la télévision) semble, une période durant, stabilisé. Ainsi, en 2005, Le Magicien d'Oz des Muppets, un téléfilm (du reste fort sympathique) débarque sur le petit écran et réalise un score d'audience tout à fait honorable. Tout le monde pense alors - les fans les premiers - que le retour en force de Kermit et ses amis est enfin arrivé. Que nenni ! Plus rien ne se passe, il est vrai, pendant plusieurs années. Oubliant le sol américain, une expérience est même tentée en France, au gré d'une opportunité due au présentateur alors en vogue, Sébastien Cauet. Muppets TV débarque donc sur TF1 à la fin de l'année 2006 pour seulement dix petits épisodes ; le show est depuis sous black-out, n'ayant même pas eu l'honneur d'une édition DVD...
Retour aux États-Unis, deux ans plus tard, les 3 août et 5 octobre 2008, quand deux émissions spéciales sur Disney Channel, intitulées Studio DC : Almost Live, voient toute la troupe des Muppets interviewer les stars maison de la chaîne dont Selena Gomez et Miley Cyrus. En France, les deux shows sont découpés en épisodes de cinq minutes puis diffusés sous le titre de Disney Channel Muppet Show.
Un peu plus tard, toujours en 2008, les studios Disney livrent un téléfilm, dit de Noël, affichant une durée de moins d'une heure, A Muppets Christmas : Letters to Santa. Contre toute attente, ils le font diffuser sur NBC, filiale d'Universal et grande concurrente d'ABC devant l'Éternel...

En 2011, Disney décide de relancer la franchise au cinéma en sortant Les Muppets, Le Retour sous l'impulsion de Jason Segel. Le film est alors un succès critique mais aussi public. Rapportant 88 millions de dollars aux États-Unis et 76 dans le reste du monde, il rembourse ainsi largement son budget de 45 millions de dollars et emporte également l'Oscar de la Meilleure Chanson pour Man or Muppet. Surtout, il relance toute la franchise et fait sortir de la naphtaline ces personnages qui, bien qu'entrés dans l'inconscient collectif des Américains, avaient un peu disparu de leur cœur. Il faut dire que la promotion pour ce film a juste été énorme, faisant apparaître les marionnettes dans de nombreuses émissions comme s'ils étaient de vrais acteurs. Succès aidant, il ne faut pas longtemps à Disney pour annoncer une suite qui sort finalement le 21 mars 2014 sous le titre d'Opération Muppets. Malheureusement, le succès n'est plus vraiment au rendez-vous avec un box-office à 51 millions de dollars. Le renouveau de la carrière des marionnettes au cinéma est coupé net dans son élan.

Disney ne sait toujours pas trop quoi faire des marionnettes. The Muppets Studio change alors de service gestionnaire, passant du département cinéma vers celui du merchandising. Ce dernier essaye alors de faire revenir les Muppets à la télévision. La première tentative se produit en 2015 sur la chaîne ABC avec la série Les Muppets. Prenant le format du mockumentary (un documentaire parodique), la série ne convainc pas et ne dure finalement qu'une saison de seize épisodes. Disney Junior prend alors le destin des Muppets en main en proposant en 2018 un remake de la fameuse série pour enfant Les Muppet Babies, mais en animation assistée par ordinateur cette fois-ci. Le succès est au rendez-vous et la série, toujours en cours de diffusion, voit débuter une quatrième saison. Toujours 2018, avec la réorganisation de The Walt Disney Company, The Muppets Studio change une nouvelle fois de service gestionnaire, passant étonnement au sein de la branche Parcs. L'arrivée de Disney+ change quelque peu la donne : Disney propose ainsi en 2020 Le Nouveau Muppet Show, une série courte laissant place à l'improvisation des marionnettistes mais qui s'avère particulièrement décevante. L'année suivante sort le petit téléfilm spécial de 52 minutes Muppets Haunted Mansion, toujours à destination de la plateforme.

Si les Muppets ont eu droit à plusieurs téléfilms de Noël, étonnamment aucun spécial d'Halloween n'a vu le jour en plus de quarante ans de carrière ! Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Avant même la création du Muppet Show, Jim Henson envisageait en effet un spécial au début des années 1970 sous le titre The Muppet Halloween Show qui ne verra finalement pas le jour. Après la mort du créateur de Kermit, son fils Brian Henson annonce en 1991 la mise en chantier d'un téléfilm d'Halloween où les personnages principaux devaient se transformer en monstres classiques comme Frankenstein ou le Loup-Garou : lui aussi ne se fera pas. Avant la vente des marionnettes à Disney en 2004, deux autres projets autour du thème d'Halloween seront en préparation puis avortés : un long-métrage de manoir hanté ainsi qu'une série autour du personnage d'Uncle Deadly. Finalement, en 2009, le développement d'un spécial Halloween revient sur la table. Prévu pour une sortie en 2010, il est finalement mis de côté puis abandonné pour se concentrer sur le nouveau long-métrage Les Muppets, Le Retour.

Le fait que les Muppets soient dans la même filiale que Walt Disney Imagineering permet sûrement qu'un projet comme Muppets Haunted Mansion voie le jour et soit surtout très respectueux avec l'attraction iconique. L'idée d'une maison hantée remonte en effet aux premiers concept arts de Disneyland, avant même la construction du Parc. En 1952, Walt Disney demande à l'artiste Harper Goff, responsable entre autres de l'apparence du Nautilus dans le film de 1954 20 000 Lieues Sous les Mers, de lui proposer des croquis pour une attraction d'une maison hantée où les visiteurs se déplaceraient à pied. Prévu à l'origine pour être situé dans le Land Main Street U.S.A., le projet est mis de côté avant qu'il ne soit finalement décidé de l'installer dans le nouveau Land New Orleans Square qui ouvre en 1966. Les travaux de l'attraction commencent dès 1961 et l'extérieur est même terminé en 1963 tandis que les premiers concepts de l'attraction sont présentés à la télévision en 1965 dans l'épisode Disneyland 10th Anniversary de l'émission d'anthologie Walt Disney's Wonderful World of Color. Pourtant, Haunted Mansion n'ouvrira finalement qu'en 1969 ; les projets de l'exposition universelle de New York de 1964 puis la mort de Walt Disney retardant considérablement son développement. L'attraction sera pourtant tout de suite un succès auprès des visiteurs. Ses décors, son ambiance et ses Audio-Animatronics en font très rapidement un classique du Parc. Elle est ensuite dupliquée en 1971 lors de l'ouverture du Magic Kingdom à Walt Disney World Resort mais également en 1983 à Tokyo Disneyland. En 1992, une version largement remaniée ouvre à Disneyland Paris sous le nom de Phantom Manor tandis que la version de Hong Kong Disneyland, Mystic Manor, est encore plus différente. Pour la petite histoire, Haunted Mansion et ses petites sœurs sont la seule attraction Disney à être présentes dans presque tous les Parcs de type royaume enchanté mais à chaque fois dans un Land différent : New Orleans Square en Californie, Liberty Square en Floride, Fantasyland au Japon, Frontierland en France et Mystic Point à Hong Kong.

Muppets Haunted Mansion est ainsi un parfait hommage à l'attraction Disney. Le téléfilm s'amuse à reproduire mais aussi à détourner les décors du fameux manoir hanté avec, qui plus est, une direction artistique superbe. Le style peluche et marionnettes se marie ainsi à merveille avec les éléments phosphorescents, transparents ou en carton-pâte typique de Haunted Mansion. Toutes les scènes emblématiques sont présentes dans le téléfilm que cela soit le cimetière avec ses fantômes loufoques, son gardien et son chien ; le hall sans porte ni fenêtre et ses tableaux qui s'allongent ; la salle de bal avec les spectres qui font la fête ; la pièce avec la diseuse de bonne aventure et son visage dans une boule de cristal ; le grenier où la mariée garde les souvenirs de ses anciens maris décédés ; ou encore le message entendu quand le véhicule des visiteurs s'arrête de manière impromptue. En réalité, il y a tellement de clins d'œil à l'attraction, que cela soit dans les détails des décors, dans les lignes de dialogues ou dans les notes de musique, dont la fameuse chanson Grim Grinning Ghosts, que pour les fans de l'attraction chaque minute du téléfilm est un ravissement pour leurs yeux et leurs oreilles. Et quel plaisir aussi de voir le fameux fantôme à la boîte à chapeau surtout quand il est interprété par un Fozzie aux blagues toujours aussi nulles.

Muppets Haunted Mansion fait aussi la part belle aux Muppets. Le téléfilm est en réalité un mélange de style des différents films Muppets. Il y a d'un côté Gonzo et Pépé qui jouent leur propre rôle tandis que leurs amis font de la figuration ; et de l'autre, différents Muppets qui campent un rôle pour interpréter certains des 999 fantômes du manoir. Ainsi, le spécial apparaît comme un mixte entre Les Muppets dans l'Espace où Gonzo avait le premier rôle et Noël Chez les Muppets où les marionnettes interprétaient les personnages du livre de Charles Dickens. Même si la majorité des blagues et des clins d'œil tournent plutôt autour de l'attraction, il y a quelques références bien senties à la série originale. Par exemple, une scène lors du spectacle de la chanson Life Hereafter rappelle beaucoup le générique iconique de 1976 lorsque les personnages se trouvaient sous des arches tout comme la séquence du bal où des danseurs discutent avec humour reprend celle qui était régulière dès les premières saisons de la série. Le téléfilm propose aussi des blagues typiquement Muppets à l'image des deux squelettes qui n'arrêtent pas de revenir chaque fois qu'il faut dire « dum-dum », le fameux son lugubre et inquiétant. L'un des deux n'arrive d'ailleurs pas à le dire en rythme et il va ainsi se tromper durant tout le spécial dans un beau gag à répétition. Les jeux de mots et les calembours sont évidemment nombreux dans le spécial avec par exemple Gonzo qui demande à Pépé de se dépêcher avant que « les revenants reviennent » et la crevette de lui rétorquer qu'« il ne manque pas d'esprit ». Un autre exemple de dialogue improbable se produit un peu plus loin lorsqu'un porc danse avec une dinde et qu'il s'inquiète de sa réponse après qu'il lui a demandé ce qu'elle faisait pour Thanksgiving ; elle-même répondant que ses amis ne pouvait pas dîner sans elle...

Les personnages de Gonzo et de Pépé sont particulièrement mis en avant dans Muppets Haunted Mansion. Le drôle de Muppet au gros nez a ainsi été choisi pour relever un défi d'Halloween ; lui qui n'a peur de rien est bien le seul à même de réussir le pari fou de rester une nuit dans la maison la plus hantée qui soit. Pépé, quant à lui, cherche à passer uniquement une belle fête d'Halloween et si possible de rencontrer des VIP et se trouver une ou deux conquêtes féminines. Ainsi, même si le téléfilm fait la part belle à la parodie de l'attraction saupoudrée de blagues typiquement Muppets, il se permet d'apporter aussi une petite touche d'émotion familiale comme les marionnettes savent parfaitement le faire. Gonzo se rend ainsi compte qu'il n'a pas besoin de se prouver qu'il est le plus grand ; l'important est qu'il le soit aux yeux de ses amis. Et quand Pépé risque sa vie à cause d'un mariage arrangé avec une fiancée sanguinaire et psychopathe, Gonzo se rend compte que perdre son ami est bien plus effrayant que toutes les pièces du manoir qu'il a visitées. Enfin, un dernier mot sur le doublage : si les fans américains se désolent que le marionnettiste Steve Whitmire ait dû laisser sa place à Matt Vogel dans le rôle et la voix de Kermit, les fans français apprécieront eux l'incroyable qualité de la version francophone.

Comme toutes bonnes productions Muppets qui se respectent, Muppets Haunted Mansion possède trois chansons façon comédies musicales, toutes composées par Ed Mitchell et Steve Morrell et dont les paroles sont de Bill Barretta, de Kirk R. Thatcher et de Kelly Younger. La première, Rest in Peace, voit le gardien du cimetière conseiller à Gonzo et Pépé de ne pas faire de bruit afin de ne pas réveiller les fantômes. Cette chanson se termine aussi par quelques notes de Grim Grinning Ghosts, la fameuse mélodie de l'attraction des Parcs Disney. La seconde, Life Hereafter, est la pièce de résistance du téléfilm où dans la salle de bal, les 999 fantômes du manoir font un spectacle à Gonzo et Pépé. Les fans Disney remarqueront aussi quelques scènes et paroles qui rappellent la chanson C'est la Fête du film d'animation La Belle et la Bête. La troisième, Tie the Knot Tango, est la chanson d'amour et de séduction entre Pépé et sa fiancée psychopathe tandis que les fantômes de ses défunts ex-maris essayent de prévenir la crevette de ne pas tomber dans les griffes de la veuve noire. Enfin, la chanson de générique est Dancing in the Moonlight, une reprise de la chanson de 1972 par King Harvest et interprétée ici par Dr. Dent & The Electric Mayhem.

Muppets Haunted Mansion possède également un certain nombre d'invités humain. L'acteur principal du spécial est sûrement Will Arnett (C'Était à Rome) qui est le grand magicien MacGuffin ainsi que l'hôte de la maison hantée. Il est entouré par Yvette Nicole Brown (La Belle et le Clochard) dans le rôle de la conductrice de limousine, Darren Criss (Glee) dans celui du gardien de cimetière, Taraji P. Henson (Les Figures de l'Ombre) dans le rôle de la fiancée psychopathe du nom de Constance Hatchaway, John Stamos (Big Shot) qui tient lui son propre son rôle ou encore l'imagineer Kim Irvine qui nettoie la boule de cristal de Madame Pigota. Parmi les fantômes, les spectateurs reconnaîtront entre autres Ed Asner (Là-Haut) dans l'un de ses derniers rôles avec la série Pixar Bienvenue chez Doug, Chrissy Metz (De l'Autre Côté), Alfonso Ribeiro (Le Prince de Bel-Air) ou Danny Trejo (Les Ailes de l'Enfer) qui refait d'ailleurs une apparition similaire à celle vue dans le film Opération Muppets. Enfin, parmi les bustes chantant, le public remarquera entre autres Skai Jackson (Zuri Ross dans Jessie et Camp Kikiwaka) ou Craig Robinson (Timmy Failure : Des Erreurs Ont Été Commises).

Muppets Haunted Mansion est une belle et franche réussite alliant l'hommage appuyé à l'attraction iconique des Parcs Disney et le zeste de folie des Muppets. Mélangeant parodies, calembours et émotions, le téléfilm retrouve le charme des marionnettes qui avait été perdu depuis quelques années.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.