Shere Khan
Date de création :
Le 18 octobre 1967
Nom Original :
Shere Khan
Créateur(s) :
Milt Kahl
Ken Anderson
Apparition :
Cinéma
Télévision
Jeux Vidéo
Parcs
Voix Originale(s) :
George Sanders (1967 - dialogues)
Bill Lee (1967 - chant)
Candy Candido (1967 - rugissements)
Tony Jay (1990-2006)
Sherman Howard (The Jungle Book - Mowgli's Story, 1998)
Jason Marsden (Le Livre de la Jungle - Souvenirs d'Enfance, 1996-1997)
Idris Elba (2016)
Voix Française(s) :
Jean Martinelli (1967 - dialogues)
Pierre Marret (1967 - chant)
Gabriel Cattland (Super Baloo, 1990-1991)
Christophe Lemoine (Le Livre de la Jungle - Souvenirs d'Enfance, 1996-1997)
Dick Rivers (2003)
Sylvie Genty (Kingdom Hearts - 2002)

Le portrait

rédigé par
Publié le 01 septembre 2015

En 1967, les studios Disney sortent sur les écrans le dernier chef-d'œuvre de Walt, Le Livre de la Jungle, projeté en salles quelques mois après sa mort. Inspiré du classique de la littérature de Rudyard Kipling, le film se présente, à l'image du livre, comme une succession de récits au cours desquels le héros, le jeune Mowgli, découvre la jungle et fait face à sa faune. Parmi ses rencontres, l'imposant Colonel Hathi, le bienheureux Baloo, l'ambitieux roi Louie, le manipulateur Kaa, des vautours chanteurs et la terreur de la jungle, le tigre Shere Khan.

L'histoire originale du (Le) Livre de la Jungle germe dans l'esprit de l'auteur britannique Rudyard Kipling lors d'un séjour avec sa femme dans le Vermont, aux Etats-Unis. Publié en 1894, l'ouvrage est une sorte d'hommage de l'écrivain à sa jeunesse passée en Inde, alors colonie anglaise. Lors du rude hiver 1892, il commence à coucher sur le papier l'histoire d'un petit garçon élevé par les loups et ajoute au récit tous ces animaux présents dans les magazines qu'il lisait enfant et qui peuplent encore sa mémoire. Le Livre de la Jungle nait de son travail. Recueil de sept nouvelles, l'ouvrage se voit ajouter une suite, Le Second Livre de la Jungle, divisé pour sa part en huit histoires et publié l'année suivante, en 1895.

Le personnage de Shere Khan apparaît principalement dans deux nouvelles du premier opus des aventures de Mowgli. Dans la première histoire, Les Frères de Mowgli, le fauve est présenté dès les premières lignes comme Shere Khan le Grand, tigre de dix pieds habitant la rivière Waingunga, à vingt milles de la tanière des loups. Surnommé par sa mère Lungri, le félin est boiteux depuis sa naissance. Impulsif, il est loin d'être une terreur pour les autres animaux de la jungle. Réputé pour ne tuer que des bestiaux, des bœufs, des taureaux et de se repaître d'animaux morts, Shere Khan est incapable de mener une vraie chasse et il n'inspire que le mépris. Son habitude de dévorer les troupeaux lui attire rapidement la haine des hommes qui le traquent sans arrêt. Après avoir sauté sur un feu de bûcheron et s'être brulé les pattes, le tigre craint les flammes plus que tout. Shere Khan entre en conflit avec les loups lorsque ces derniers trouvent par hasard un enfant dans la jungle. Estimant que ce petit d'homme est sa proie, il s'oppose aux canidés qui, malgré leurs désaccords, refusent de le lui livrer. Mowgli grandit donc au milieu de la meute, sous la protection du loup Akela. Mais le tigre est bien décidé à croquer l'humain. Usant de toute sa malice, il tente de liguer les jeunes loups contre leur vieux chef en les persuadant que l'enfant n'a pas sa place parmi eux. Mowgli parvient à évincer le tigre en le menaçant avec le feu, la « Fleur Rouge ». Mais si Shere Khan est éloigné durablement, il a insinué le doute dans l'esprit des loups. Mowgli doit partir. Obligé de quitter la meute, il promet déjà de revenir un jour avec la peau du tigre...

Shere Khan revient dans l'histoire dans la troisième nouvelle du (Le) Livre de la Jungle intituée « Au tigre ! Au tigre ! ». Les mois ont passé et Shere Khan semble avoir disparu de la région. Mowgli, désormais membre du village des hommes, est chargé jour après jour de mener le troupeau aux marécages. Mais le tigre fait bientôt son retour, toujours avec l'espoir de tuer le jeune homme. Endormi dans le ravin desséché de la Waingunga, et parfaitement repu après avoir tué un sanglier, le fauve est bientôt pris au piège par son ennemi. Mowgli vient en effet de diviser le troupeau. Avec l'aide d'Akela et de Frère Gris, il entreprend de faire déferler les buffles et les vaches dans le ravin. Shere Khan ne peut fuir face à cette débandade. Piétiné par les sabots du troupeau, il est tué. Mowgli vient d'éliminer son pire ennemi dont il arrache la peau. Rejeté par les hommes qui voient en lui un sorcier, le « petit d'homme » revient alors comme il l'avait promis sur la Colline du Conseil, auprès des loups, à qui il présente son trophée, la peau du tigre...

Lorsqu'ils décident d'adapter Le Livre de la Jungle, les scénaristes de Disney, au premier rang desquels Bill Peet, doivent faire des choix. En effet, dans l'œuvre originale, Mowgli croise la route de dizaines d'animaux : panthère, ours, tigres, loups, python, éléphant, chacal, milan, singes, chien sauvage, buffle, paon, porc-épic, cobra... Ils doivent donc faire un tri. Si Bagherra la panthère, Baloo l'ours et les loups sont incontournables, il faut ajouter un méchant de taille. Entre le chacal porteur de la rage, les dholes décidés à tout dévorer, les singes sauvages, le livre regorge d'antagonistes redoutables. Mais c'est à deux personnages que revient finalement le rôle des méchants. Curieusement, Kaa le serpent est de ceux-là au contraire de l'œuvre originale où il est davantage un allié de Bagheera et Baloo. Surtout, le rôle du grand méchant échoie à Shere Khan, alors même que le personnage, présent dès les premières lignes, disparaît très vite de l'intrigue du livre.

Si son nom est prononcé très vite, laissant planer un réel danger sur Mowgli, Shere Khan n'apparaît finalement dans le film que très tard. Il faut en effet attendre la 45ème minute pour que le fauve soit présent à l'écran. Tapi dans les hautes herbes, le félin se prépare à bondir sur sa proie (ressemblant parfaitement à la mère de Bambi soit dit en passant !). Couché sur le sol, les yeux fixes, il est prêt à ne faire qu'une bouchée de la biche. Mais c'est sans compter sur la patrouille du Colonel Hathi qui arrive au pas dans un vacarme du tonnerre. Shere Khan vient de perdre son déjeuner. Mais il y gagne bien plus. Espionnant une discussion entre Hathi et Bagheera, il apprend que le petit d'homme est désormais seul dans la jungle. « Attrayante nouvelle ». Le tigre a « rendez-vous avec le petit d'homme perdu »...

Mais Mowgli est tenu entre les anneaux de Kaa, le python, dont les dons d'hypnotiseur ont endormi le garçon. Le chant du serpent a cependant attiré le tigre, bien décidé à savoir ce qui se trame dans son arbre. Toutes griffes dehors, Shere Khan interroge Kaa, terrifié. Intrigué par les ronflements de l'enfant, le félin exige de voir les anneaux du serpent qui se prête à l'exercice sous la contrainte. Mais en vain. Mowgli est bien caché. Le tigre s'en retourne à ses recherches après avoir été embobiné par Kaa qui perd cependant sa proie.

Shere Khan fait finalement une entrée remarquée en interrompant la chanson des vautours auprès de qui Mowgli vient de trouver un peu de réconfort. Applaudissant avec sarcasme les charognards, il les félicite d'avoir retenu l'enfant, désormais sous son joug. Mais la surprise est totale pour le tigre, étonné pour ne pas dire vexé, de voir que Mowgli refuse de courir alors même que « tout le monde fuit devant Shere Khan ». Amusé par tant de cran, le tigre accepte de laisser une chance à sa proie. Il offre quelques secondes à l'enfant pour fuir, trépignant déjà à l'idée de partir en chasse. Comptant jusqu'à dix, le tigre se rue sur Mowgli, sauvé in-extremis par Baloo qui retient le fauve par la queue. Armé d'un bâton, le petit d'homme vient en aide à son ami ursidé. La solution vient alors du ciel. Un violent coup de tonnerre embrase l'arbre des vautours. Une branche enflammée attachée à sa queue suffit à faire fuir le méchant épouvanté par le feu.

Enorme tigre du Bengale, Shere Khan est un animal robuste, un prédateur en puissance. Cruel, il aime tuer. Et si la biche qu'il surveille semble être une proie normale pour celui qui doit subvenir à ses besoins, sa volonté de tuer Mowgli semble être un pur jeu. Sadique, le tigre s'amuse en effet à chercher le petit d'homme à travers la jungle. Et lorsqu'il le trouve enfin, il se refuse à le tuer immédiatement, lui offrant même une fausse occasion de fuir. Sûr de lui, Shere Khan jouit d'une funeste réputation. Chacun, il est vrai, est conscient que le fauve est un assassin dangereux. C'est pour cette raison que Bagheera et les loups s'accordent sur le fait que Mowgli doive au plus vite quitter la jungle pour rejoindre ses congénères. Shere Khan lui-même connait sa funeste réputation. Il aime l'idée que la seule évocation de son nom inspire la crainte et il en joue d'ailleurs énormément. Appelé « Votre altesse » par les vautours, il s'amuse à leur faire peur d'un simple « bouh ». Arrogant, sûr de lui, il s'estime bien supérieur aux autres. Qualifiant Hathi d'« idiot » et de « grotesque colonel », il ne respecte personne.

Meurtrier reconnu, le tigre n'en reste pas moins un animal sophistiqué. Toujours posé, il parle avec calme et tact, usant dans la version originale de son très bel accent anglais. Mais cette patience et ce calme ne sont qu'une vitrine. Au fond de lui, Shere Khan est un être terrifié par les hommes et par le feu. Décidé à se venger de l'espèce humaine, il entend tuer le petit d'homme et sort de ses gonds lorsque Baloo et les vautours tentent de l'en empêcher. Dès lors, l'instinct de mort du tigre prend le pas sur le flegme britannique dont il a jusqu'alors fait preuve. Griffes dehors, yeux enragés, il attaque sauvagement. La colère est telle qu'il ne peut retenir ses paroles et ses coups. La fureur est telle qu'il ne se rend alors pas compte que Mowgli est en train de nouer une branche enflammée à sa queue. Shere Khan se retrouve nez-à-nez avec son deuxième ennemi, le feu. Terrorisé, il prend la fuite à travers la jungle, ruinant ses chances de tuer Mowgli ainsi que sa réputation de terreur.

Méchant légendaire, certainement l'un des plus intéressants et des plus beaux jamais créés, Shere Khan est l'œuvre de l'animateur Milt Kahl. Légende de l'animation, l'artiste est déjà à l'origine de personnages aussi mémorables que Bambi, Frère Lapin, Johnny Pépin de Pomme, le Roi Hubert, Sir Kay, Pongo et Roger. Et Shere Khan n'est pas son seul tigre : il a, en effet, déjà animé un fauve bien plus comique dans le cartoon Tiger Trouble, ainsi que Tigrou dans Winnie l'Ourson dans le Vent. Après Le Livre de la Jungle, Kahl donne également vie à Monsieur Harcourt, Robin des bois, ou encore à Madame Médusa, sa dernière réalisation. Pour donner vie au personnage, Milt Kahl s'est en grande partie inspiré du travail du scénariste Bill Peet qui a défini Shere Khan comme un être puissant et méchant. Il a également repris ce côté arrogant donné au tigre par Ken Anderson qui s'est lui-même inspiré de l'air hautain de Basil Rathbone, légendaire interprète de Sherlock Holmes. Le résultat est un animal plus vrai que nature. Alors même que Kahl n'a jamais appris l'anatomie des tigres, il a insufflé à son méchant toute la grâce des félins. Sa première apparition, cachée dans les herbes, se baissant pour prendre son élan, est criante de réalisme ! Kahl expliquera qu'il savait parfaitement comment répartir le poids d'un tigre pour lui insuffler des mouvements réalistes. Au final, son animation reste l'un des moments de grâce du film, voire de l'animation en général. 

Milt Kahl a également pu étudier l'interprète du méchant, l'acteur George Sanders. Comédien d'origine britannique, Sanders est réputé pour ses interprétations de personnages cyniques. A l'affiche de films comme Le Pacte, Rebecca, Chasse à l'Homme, Le Portrait de Dorian Gray, Samson et Dalila, Ivanhoé, Les Enfants du Capitaine Grant ou La Lettre du Kremlin, il avait reçu l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Eve. Mais si les rôles de George Sanders sont parfois dédaigneux, les animateurs se souvenaient que l'homme ne l'était pas moins. Plusieurs artistes de Disney affirmaient en effet que le comédien n'avait jamais caché son manque d'enthousiasme. Montrant de façon ostensible son ennui, Frank Thomas et Ollie Johnston racontaient avec humour sa réaction  lorsque quelqu'un lui avait proposé un autographe de Disney. N'y voyant aucun intérêt, il avait répondu que c'était plutôt à Walt de recevoir sa signature !  

George Sanders
Jean Martinelli
Tony Jay
Dick Rivers

Dans la version française, Shere Khan est interprété par l'acteur Jean Martinelli. Homme de théâtre et de télévision, le comédien est au générique de films comme Les Deux Orphelines, Les Trois Mousquetaires, Le Rouge et le Noir, La Main au Collet, Si Paris m'était conté, Le Comte de Monte-Cristo, Le Président ou Le Gentleman d'Epsom. Il a par ailleurs prêté sa voix à Burt Lancaster, Gary Cooper, William Holden, John Wayne, Raymond Burr, Humphrey Bogart et à des personnages comme le Colonel Hathi, le Roi Richard dans Robin des Bois, César dans Les 12 Travaux d'Astérix et Nicodemus dans Brisby et le Secret de N.I.M.H..

Le Livre de la Jungle 2
Le Livre de la Jungle - Le Film

Contrairement à celle d'autres méchants de légende, la carrière de Shere Khan est très longue. Au cinéma, il apparaît dans Le Livre de la Jungle 2, la suite du classique de 1967, où il est doublé en version originale par Tony Jay, la voix de Frollo, et en Français par le rocker Dick Rivers. Le tigre cherche sa revanche et va jusqu'au village des hommes où il retrouve le petit homme. Prêt à le supprimer, il est interrompu par Shanti qui, après avoir vu Baloo, prévient qu'une bête sauvage rode dans les parages. Les villageois partent alors en chasse et, au lieu de l'ours, poursuivent le tigre. Shere Khan est vaincu mais ne perd pas espoir d'attraper sa victime, désormais dans la jungle. Rencontrant comme dans le film original Kaa, il questionne le serpent qui affirme à juste titre ignorer où se trouve l'enfant. Invité à chercher dans les marais, Shere Khan croise alors la route des vautours et subit les moqueries de l'un d'eux, Lucky, à qui il promet une vengeance. Prenant au piège Shanti et Ranjan, deux enfants du village partis à la recherche de Mowgli, le fauve se retrouve finalement nez-à-nez avec le petit d'homme. La confrontation ultime se déroule dans un vieux temple en partie plongé dans la lave. Avec l'aide de ses amis et de Baloo, Mowgli parvient une nouvelle fois à vaincre Shere Khan, pris au piège sous une statue de tigre.

Toujours au cinéma, Shere Khan est l'un des protagonistes des adaptations live du classique de Rudyard Kipling. En 1994, dans Le Livre de la Jungle - Le Film de Stephen Sommers, Mowgli est recueilli par les loups après qu'un tigre ait tué son père. Devenu adulte, le héros retrouve les hommes et affronte à deux reprises Shere Khan qui, finalement, plonge dans son regard et renonce à l'éliminer. Quatre ans plus tard, dans The Jungle Book : Mowgli's Story, Shere Khan (doublé par Sherman Howard) attaque le village des hommes, provoquant la fuite de Mowgli dans la jungle. Le reste de l'intrigue porte surtout sur l'amitié naissance entre l'enfant et les animaux. En 2016, une nouvelle version live du (Le) Livre de la Jungle est mise en chantier sous la direction de Jon Favreau. Le méchant y est doublé par l'acteur Idris Elba.

Super Baloo
Le Livre de la Jungle
Souvenirs d’Enfance
Disney’s Tous en Boîte

A la télévision, Shere Khan apparaît dans Super Baloo. La série télévisée propose de retrouver les personnages du (Le) Livre de la Jungle mais dans une version anthropomorphisée. Habitants de la ville portuaire de Crête-Suzette, tous sont désormais des citoyens occupés. Baloo endosse le rôle d'un pilote d'avion au service de la compagnie Air Cunningham. Le roi Louie est le tenancier d'un bar situé sur une île tropicale. Interprété par Tony Jay en VO et Gabriel Cattand en VF, Shere Khan est le dirigeant richissime de Khan Industries. Du haut de son gratte-ciel, l'homme d'affaires est puissant et possède sa propre flotte aérienne et sa propre armée.

Le Livre de la Jungle - Souvenirs d'Enfance propose de raconter l'enfance des héros du classique de 1967. Tous apparaissent donc sous les traits de jeunes animaux. Et contrairement au (Le) Livre de la Jungle, Shere Khan n'est pas le méchant de service. Il fait partie de cette bande d'enfants. Baloo, Bagheera, Hathi et Kaa sont donc ses amis et il vit avec eux toute une série d'aventures dans la jungle.

Toujours sur le petit écran, Shere Khan apparaît de temps en temps parmi le public dans la série Disney's Tous en Boîte.

Shere Khan est également le protagoniste de plusieurs jeux vidéo dont les adaptations de Super Baloo et du (Le) Livre de la Jungle. Il est aussi l'un des boss du jeu  Quackshot où il affronte Donald. Il apparaît enfin dans Disney Universe dans lequel le joueur peut choisir d'habiller son personnage avec le costume du tigre.

Shere Khan est enfin présent dans les parcs Disney du monde entier. Il fait partie du spectacle Journey into the Jungle Book au Disneys' Animal Kingdom. Il est également sur les chars des parades Disney's Once Upon a Dream Parade de Disneyland Paris et Flights of Fantasy Parade d'Hong Kong Disneyland.

Shere Khan est le dernier grand méchant développé du vivant de Walt Disney. Animé de main de maître par Milt Kahl, il reste l'un des plus beaux antagonistes des studios de Mickey. Un méchant de légende incontournable.