Ju-Jitsu
L'écran titre
Titre original :
Hair-Jitsu
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 19 août 2019 (El Capitan Theatre)
Le 24 janvier 2020 (Disney+)
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Brian Estrada
Musique :
Jeremy Nathan Tisser
Durée :
3 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Une jeune fille affronte un coiffeur diabolique en utilisant toute son imagination pour échapper à sa première coupe...

La critique

rédigée par
Publiée le 10 juin 2020

Ju-Jitsu est un court-métrage des Walt Disney Animation Studios tiré de son programme intitulé Short Circuit.

La collection nommée Short Circuit est une proposition offerte aux animateurs des studios de Mickey afin d'imaginer des cartoons, plutôt courts (autour de 3 minutes), innovants aussi bien dans le fond que dans la forme, que cela soit d'un point de vue visuel ou technologique. Le but est clairement de permettre à une majorité d'artistes de pouvoir laisser parler leur imagination et leur créativité tout en proposant un contenu original. Diffusés dans un premier temps au cinéma El Capitan Theatre durant quelques jours (Flaques d'Eau, Programme d'Échange, Downtown, Jing Hua, Songs to Sing in the Dark, Juste une Pensée, Va Chercher ! et Zenith le 12 août 2019 puis Goutte de Pluie, Cycles, Ju-Jitsu, Un Éléphant à la Maison, Un Éclair dans la Bouteille, La Course et Quel Toupet le 19 août 2019), les cartoons sont ensuite tous proposés au grand public sur la plateforme Disney+ le 24 janvier 2020 à l'exception notable de Songs to Sing in the Dark.

Ju-Jitsu est réalisé par Brian Estrada. Si la plupart des réalisateurs qui ont participé à la collection Short Circuit étaient soit des artistes, soit des techniciens, Brian Estrada sort lui un peu du lot car il est plutôt un administratif. Il entre en effet au sein des Walt Disney Animation Studios en qualité d'assistant de production. Le premier projet sur lequel il est assigné est alors le cartoon À Cheval ! en 2013. Par la suite, il assume la même fonction sur les longs-métrages Zootopie et Vaiana, la Légende du Bout du Monde ainsi que sur le moyen-métrage La Reine des Neiges : Joyeuses Fêtes avec Olaf. Ravi de pouvoir proposer une idée grâce au programme Short Circuit, et que celle-ci soit validée, il obtient ici son premier poste de réalisateur avec le court-métrage Ju-Jitsu.

L'idée toute simple de Ju-Jitsu est venue à son réalisateur grâce à sa petite nièce qui avait les cheveux si longs qu'ils lui arrivaient sur les genoux. Il s'est alors posé la question de ce qu'elle pourrait ressentir quand elle devrait se les faire couper pour la première fois. Il est vrai que ce premier passage chez le coiffeur est toujours plus ou moins traumatisant pour les enfants. Non seulement il faut savoir rester calme pour que la coupe soit réalisée, mais aussi juguler la peur de voir une paire de ciseaux si proche des oreilles. Avec le temps, cette crainte disparaît fort heureusement et au contraire, un rendez-vous chez le coiffeur devient autant un moment de détente qu'un moyen de s'occuper un peu de soi. Dans le court-métrage, la petite fille ne sait donc pas à quoi s'attendre et imagine alors le pire. Il est d'ailleurs amusant de voir visuellement le passage entre la réalité de cette petite fille timide et la rêverie qui la transforme en super-héroïne. D'un côté, il s'agit d'une animation CGI classique tandis que de l'autre, l'animation est plus stylisée à la façon d'anciens cartoons comme Le Festin ou Paperman.

Il se trouve par ailleurs que Brian Estrada est un grand fan de taekwondo qui aimait regarder les films de kung-fu avec son père quand il était jeune. Il a ainsi voulu que la petite fille de son cartoon soit elle aussi une adepte d'arts martiaux, et précisément de ju-jitsu. Dans son rêve, le coiffeur devient alors un être diabolique qui lui lance contre elle une armée de ninjas. Fort heureusement, avec sa chevelure étonnante, très proche de celle de Raiponce, la petite fille dispose d'une arme terriblement efficace qu'elle allie à son incroyable don pour le combat. Ses hommes mis à terre, le coiffeur ne renonce pourtant pas et se met à utiliser toutes les armes qu'il a à sa disposition : des ciseaux au rasoir électriques en passant par le spray humidificateur. L'une des rares bonnes idées du court-métrage se trouve d'ailleurs dans cette séquence qui représente des outils du quotidien de façon inquiétante. Malheureusement, arrive bien vite la scène la plus bizarre du court-métrage (et peut-être la plus perturbante), qui rappelle par beaucoup, mais en moins inspiré, le cartoon Lorenzo : les cheveux de la jeune fille se battent en effet avec les moustaches du coiffeur, développant toutes deux une conscience propre.

Au final, Ju-Jitsu est assez décevant. La petite fille n'est pas très attachante, le méchant peu impressionnant et le récit plus ou moins réchauffé, sans jamais se rendre palpitant.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.