Leia
Princesse d'Alderaan

Leia : Princesse d'Alderaan
La couverture
Titre original :
Leia : Princess of Alderaan
Éditeur :
Pocket
Date de publication France :
Le 25 février 2021
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Claudia Gray
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney-Lucasfilm Pres (US) : Le 1er septembre 2017
Nombre de pages :
398

Le synopsis

An -3 avant la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
À seize ans à peine, la Princesse Leia Organa doit déjà affronter le plus grand défi de sa courte vie : faire ses preuves dans les domaines du corps, du cœur et de l'esprit pour mériter son titre de princesse héritière du trône d'Alderaan. Elle suit donc pour cela de stricts cours de survie, découvre la pratique de la chose politique et trouve aussi le temps de diriger des missions humanitaires en faveur de peuples mis sous le joug impérial. Mais sa future intronisation n'est pas le seul défi de Leia : ses parents, Breha et Bail Organa, se comportent en effet étrangement ces derniers temps et il lui faut en connaître la raison...

La critique

rédigée par
Publiée le 02 avril 2021

Leia : Princesse d'Alderaan est un roman jeune adulte qui revient sur l'adolescence de Leia Organa, alors qu'elle était une jeune princesse en devenir.

Pour suffisamment consolider, auprès du public, les liens entre Star Wars : Le Réveil de la Force et Star Wars : Les Derniers Jedi, Lucasfilm, Ltd. a mis en place un dispositif marketing d'envergure, connu sous l’appellation de Voyage vers Star Wars : Les Derniers Jedi. Il comprend ainsi des comics, des romans "adulte" et des romans "jeunesse". Parmi eux, il peut être notamment cité le roman "adulte" Phasma, publié en avril 2018 en France chez Pocket, le recueil de nouvelles Canto Bight inédit en France ainsi que le roman "jeune adulte" Leia : Princesse d'Alderaan et le roman "jeunesse" Luke Skywalker : Légendes, ce dernier ayant été publié en France en décembre 2018. Chez Panini ComicsCapitaine Phasma : La Survivante reste le seul comics du dispositif et s'est vu proposé dans l'hexagone en mai 2018.

Le roman est écrit de main de maître par Claudia Gray. L'auteure, dont le vrai nom est Amy Vincent, est une habituée des livres pour adolescent et jeune adulte. Elle s’est fait notamment connaître avec Evernight, une série vampirique. Elle a ensuite signé deux autres collections : Sortilèges et Malédiction sur les sorcières et Firebird, un cycle de science-fiction. En 2015, elle intègre l'aventure Star Wars, dans l’Univers Officiel, avec le roman pour jeune adulte Étoiles Perdues, salué par la critique et par les fans. Avec Liens du Sang, elle prouve une fois de plus qu'elle est une grande auteure Star Wars, si ce n'est la meilleure de l'univers littéraire. La bonne nouvelle veut qu'en 2017, dans le cadre de l'opération Voyage vers Star Wars : Les Derniers Jedi, elle propose un nouveau roman "jeune adulte" axé sur le passé et l'enfance de la Princesse Leia, Leia : Princess of Alderaan, tandis qu'en 2019, elle offre le roman "adulte" Maître & Apprenti. En 2021, elle participe à la grande épopée littéraire La Haute République en proposant le roman "jeune adulte", En Pleines Ténèbres.

Leia : Princesse d'Alderaan est donc un roman "jeune adulte" qui possède toutes les caractéristiques du genre. Il se concentre sur le personnage de Leia Organa durant sa seizième année, tandis qu'elle était encore Princesse d'Alderaan. Le livre débute ainsi alors qu'elle est sur le point de vivre la Journée du Mérite, une tradition royale sur la planète Alderaan, où une princesse passe de l'enfance à l'âge adulte en promettant à ses parents de passer trois épreuves pour prouver qu'elle est digne de monter sur le trône : le Défi du Corps, le Défi de l'Esprit et le Défi du Cœur. À partir de là, le lecteur va suivre l'apprentie monarque dans sa vie de tous les jours : quand elle s'entraîne physiquement afin d'être prête à escalader le pic le plus haut de sa planète ; quand elle assiste aux sessions législatives de la jeunesse au sein du Sénat Impérial ; quand, enfin, elle organise des missions humanitaires pour des systèmes planétaires dans le besoin. Bien sûr, elle réagit dans toutes ces activités comme une adolescente et découvre l'amitié et l'amour tout en ne s'épargnant pas non plus quelques conflits avec ses parents. La princesse apprend également de ses erreurs. Persuadée de bien faire, elle ne se rend en fait pas compte tout de suite des conséquences indirectes de ses actes. Cela l'obligera à apprendre la diplomatie et la stratégie ainsi qu'une certaine forme d'humilité.

Si Leia : Princesse d'Alderaan peut paraître au premier abord très adolescent dans son propos, que les autres lecteurs ne s'y méprennent pas ! De nombreuses thématiques plus adultes sont en effet aussi bien présentes, rendant la lecture du roman très agréable pour eux aussi ; l'ennui n'ayant finalement jamais sa place. Le roman permet tout d'abord d'en apprendre plus sur les personnages des parents adoptifs de Leia : Bail Organa et sa femme Breha Organa. Si le sénateur Bail Organa est déjà très présent dans les films, que ce soit Star Wars : L'Attaque des Clones ou Star Wars : La Revanche des Sith mais aussi Rogue One : A Star Wars Story, sans oublier la série Star Wars : The Clone Wars, et que le livre explore plus encore la relation avec sa fille adoptive, tout ce qui entoure la reine d'Alderaan et la mère adoptive de Leia, Breha Organa, est réellement nouveau. Le roman approfondit ainsi vraiment le personnage, que ce soit sa personnalité comme sa manière de gouverner sa planète. Les lecteurs le savent déjà mais Leia l'apprend dans ce récit : les parents de la princesse jouent un jeu dangereux au sein de l'Empire. Ils sont les instigateurs d'une rébellion qui vise à faire tomber le régime despotique. Toutefois, avec leurs actions, les deux souverains se mettent eux-mêmes en danger mais font aussi courir d'énormes risques à leur fille tout comme aux habitants d'Alderaan. Ils veulent donc tout faire pour cacher le plus longtemps possible la vérité à leur fille, non seulement pour la protéger de ce qui pourrait lui arriver mais également ne pas titiller la curiosité de Palpatine sur elle, vu le secret de sa naissance. Si dans une premier temps Leia prend leur distance pour un manque d'intérêt, elle se rend vite compte que ses parents lui cachent quelque chose. Elle est alors assez intelligente pour découvrir de quoi il retourne.

Leia : Princesse d'Alderaan est aussi intéressant car il permet de connaître les rouages de la politique sénatoriale de l'Empire. Si le fonctionnement du Sénat avait été particulièrement mis en avant lors des films et des séries racontant la fin de la République, les aspects politiques de cette chambre fantoche durant l'Empire avait été plutôt laissés de côté. Une simple phrase du Grand Moff Tarkin dans Star Wars : Un Nouvel Espoir informait ainsi ses sous-officiers que le Sénat venait d'être dissout par l'Empereur à la suite de l'arrestation de la Princesse Leia d'Alderaan. Le roman permet lui de rentrer un peu plus dans l'institution et d'en appréhender les rouages. Le lecteur se rend ainsi compte à quel point les politiques sont manipulés par l'Empereur et servent d'alibi à l'usage de la terreur, de l'injustice et de la coercition. En parallèle, les prémices politiques de la Rébellion se mettent doucement en place, même si elle reste très fragile tant tous les participants, guerriers ou sénateurs, n'ont pas la même vision des moyens à mettre en place pour se libérer du joug de l'Empire. D'ailleurs, il est intéressant de s'attarder sur les dialogues que Leia peut avoir avec la Sénatrice Mon Mothma ou encore avec le Grand Moff Tarkin. Les discussions avec ce dernier sont, à chaque fois, des joutes de poker menteur où la diplomatie se mêle à la traîtrise. Ces moments sont courts dans le roman mais truculents et incroyablement intenses et stressants. Ils sont à mettre en parallèle de ceux de l'Épisode IV où la princesse prenait bien moins de gants avec Tarkin.

Leia : Princesse d'Alderaan est enfin passionnant dans sa capacité à parfaitement faire le lien avec de nombreuses œuvres Star Wars, à commencer par les films. Il introduit d'abord deux éléments important de l'Épisode VIII : la planète Crait, qui deviendra le fameux champ de bataille entre le Premier Ordre et la Résistance à la fin du film, mais aussi le personnage d'Amilyn Holdo. Pour cette dernière, il raconte comment Leia et elle se sont connues et sont devenues amies. Le livre permet donc d'apporter un peu d'épaisseur à ce personnage, la rendant d'ailleurs bien plus excentrique dans sa jeunesse qu'elle ne le sera plus tard à l'aube de son sacrifice dans le film. Les lecteurs auront aussi le plaisir de voir d'autres clins d'œil plus ou moins appuyés. L'un d'eux est le fait de citer Saw Gerrera, le personnage notamment vu dans Star Wars : The Clone Wars ou Rogue One : A Star Wars Story, dont les méthodes violentes posent des problèmes de conscience à la haute hiérarchie de la Rébellion. Plus intéressante encore est peut-être la rencontre de Leia avec Quarsh Panaka, l'un des gardes de sécurité de Padmé Amidala devenu depuis Moff Impérial de la planète Naboo. Ce dernier est en effet particulièrement troublé en voyant la jeune princesse, qui lui rappelle étrangement sa défunte reine. Enfin, d'autres liens se retrouvent dans le livre, notamment avec les romans Tarkin ou Liens du Sang, sans oublier la série Star Wars : Rebels.

Sous ses airs de roman "jeune adulte", Claudia Gray arrive avec Leia : Princesse d'Alderaan à proposer une histoire parfaitement imbriquée dans l'univers Star Wars, où l'ennui n'a jamais sa place. Elle offre un récit haletant dans lequel Leia est déjà une jeune fille déterminée dont les choix et les actions vont définir la femme qu'elle va devenir. Les dernière pages sont à ce propos particulièrement bouleversantes.

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.