L'Ascension de Kylo Ren
Star Wars

Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 02 septembre 2020
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Charles Soule (Scénariste)
Will Sliney (Dessinateur)
Nombre de pages :
204

Le sommaire

• The Rise of Kylo Ren #1 (18/12/2019)
• The Rise of Kylo Ren #2 (08/01/2020)
• The Rise of Kylo Ren #3 (12/02/2020)
• The Rise of Kylo Ren #4 (04/03/2020)

La critique

rédigée par
Publiée le 29 janvier 2021

Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren est une mini-série s'étalant sur quatre issues racontant le passé de Ben Solo avant qu'il ne devienne Kylo Ren.

Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren est le fruit du travail de Charles Soule et Will Sliney.
Charles Soule, qui signe ici le récit, a commencé sa carrière en tant qu'avocat avant de rajouter le métier de scénariste de comics à son arc. Il débute ainsi en 2013 sur une série parue chez DC Comics, Swamp Thing, mais aussi la même année chez Marvel avec Thunderbolts. Il obtient bien vite un contrat d'exclusivité avec la Maison des Idées pour travailler sur des séries comme Death of Wolverine, Inhuman, She-Hulk ou Civil War. Pour Star Wars, il signe les scénarios des mini-séries Lando : Le Casse du Siècle et Obi-Wan & Anakin : Réceptifs et Hermétiques mais aussi ceux des séries régulières Poe Dameron et Dark Vador : Le Seigneur Noir des Sith.
Will Sliney, né le 19 novembre 1982, est quant à lui un dessinateur irlandais qui débute sa carrière en tant que designer multimédia avant de passer aux comics à la fin des années 2000. Il se fait remarquer sur la série Farscape ainsi que sur deux histoires du magazine anglais Star Wars : The Clone Wars. Il est engagé par Marvel en 2013 où il travaille notamment sur Fearless Defenders puis sur Spider-Man 2099. Il revient ensuite à l'Univers Star Wars en se voyant confier le dessin du one-shot Beckett en 2018, celui de l'adaptation en comics de Solo : A Star Wars Story, le premier annual de Docteur Aphra, un issue de L'Ère de la Rébellion ainsi que les mini-séries Star Wars : Galaxy's Edge et Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren.

Le personnage de Kylo Ren est assurément l'un des éléments les plus réussis de la Postlogie. Dès Star Wars : Le Réveil de la Force, le grand méchant de la trilogie était, en effet, déjà bien défini : il s'agissait de celui qui se faisait appeler par le passé Ben Solo, fils unique de Han Solo et Leia Organa, neveu de Luke Skywalker et petit-fils de Dark Vador et qui, comme son grand-père, a été attiré par le Côté Obscur de la Force. Beaucoup de choses sur son passé demeuraient pourtant dans l'ombre mis à part qu'il était le disciple de l'énigmatique Snoke. Le voile est levé légèrement dans Star Wars : Les Derniers Jedi où un flashback apprend que son oncle, ayant eu peur du sombre pouvoir de son neveu, a hésité un bref instant à le tuer. Fou de rage et de terreur, Ben Solo détruit alors l'Académie Jedi que son oncle avait bâti et se trouve à deux doigts de le tuer, le laissant pour mort. Finalement, dans Star Wars : L'Ascension de Skywalker, le spectateur apprend que celui qui susurrait à l'oreille de Ben durant son enfance n'était autre que l'ancien Empereur Palpatine, revenu d'entre les morts et qui ébauchait sa vengeance depuis des années.

Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren parvient donc à lever le voile sur une partie du passé de Ben Solo. Le comics débute quelques minutes après qu'il a détruit le temple de son oncle et montre son parcours pour rejoindre Snoke mais aussi pour retrouver les Chevaliers de Ren. Le récit propose aussi quelques flashbacks quand Ben était plus jeune et qu'il était en mission avec son oncle ainsi que Lor San Tekka, le vieil homme vu au début du film Star Wars : Le Réveil de la Force. Il est alors intéressant de voir le comics choisir de faire évoluer doucement le profil de Ben vers le Côté Obscur. Le lecteur y apprend ainsi qu'en réalité la destruction de l'Académie de son oncle ne semble pas être totalement de son fait mais pilotée par Snoke (alias l'Empereur). De même, le jeune homme s'enfonce, de plus en plus, dans la violence de par les petits mots que lui susurre Snoke mais se sent incapable dans un premier temps à tuer de sang-froid. Le récit montre clairement les failles du jeune Ben. Il ne supporte manifestement pas le poids de son héritage, ayant des mots très durs vis-à-vis de ses parents, de son oncle Jedi mais également d'Obi-Wan Kenobi dont il a hérité du nom. Snoke abuse alors du manque de confiance du jeune homme qui n'a aucune once de positivité et affiche une droiture de façade. Sa bonté, bien cachée au plus profond de lui, ne transparaîtra finalement que lorsqu'il aura perdu tout ce qu'il voulait sacrifier : son père, son oncle et... sa mère dont le dernier souffle l'a ramené vers le Côté Lumineux.

L'autre intérêt de Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren est de montrer ce que de nombreux fans auraient voulu voir dans la Postlogie : Luke Skywalker créant une académie de jeunes Jedi. Le lecteur a donc ici la possibilité de rencontrer trois Padawans : Voe l'intrépide, Hennix le calme et Tai le sage. Les trois jeunes adeptes de la Force décident ainsi de prendre en chasse Ben après qu'il a détruit l'Académie, pensant en plus qu'il a tué leur Maître Skywalker. Ils vont alors tout faire pour arrêter le neveu de Luke avant qu'il ne soit trop tard mais deviendront malgré eux la cause de son passage vers le Côté Obscur. Il sera aussi apprécié les petites scènes de vie durant la formation des jeunes apprentis tout comme la visite de cet ancien temple Jedi apportant un peu de mystère et de mythologie. Le comics est enfin aussi rempli d'une multitude de petits détails vraiment agréables à lire.

Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren met également en avant les Chevaliers de Ren. Le lecteur en apprend certes peu sur eux mais leur apparition est toujours aussi jubilatoire bien qu'énigmatique. Le groupe existait donc avant l'arrivée de Kylo Ren à leur tête : ils avaient ainsi un ancien chef qui se dénommait tout simplement Ren. S'ils sont en contact avec Snoke, rien n'est vraiment précisé sur leurs orgines. De plus, seul Ren enlève son masque, les autres gardant toujours leur visage dissimulé. En réalité, il s'agit peut-être d'une des rares frustrations ressenties à la lecture du comics. Il y a en effet plein de nouvelles informations qui sont aussi grisantes que passionnantes. Malheureusement, avec une mini-série étalée sur seulement quatre issues, le lecteur aurait eu envie d'en connaître plus. Notamment, il aimerait savoir ce qu'il se passe avant l'action du comics : par exemple, comment Ben Solo a réagi quand il a appris que Dark Vador était son grand-père, lorsque cela a été révélé à la Galaxie entière ; cette révélation ayant été décrite de façon magistrale selon le point de vue de sa mère dans le roman Liens du Sang. Mais le lecteur souhaiterait aussi en apprendre sur les événements qui se passent entre le comics et l'Épisode VII : par exemple, comment celui qui devient le nouveau chef des Chevaliers de Ren va parvenir à devenir le bras droit du Suprême Leader, dirigeant du Premier Ordre. Néanmoins, s'ils sont notables, ces manques n'entament en rien le plaisir total de lecture de Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren.

Il faut dire, en plus, que les dessins de Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren de Will Sliney sont vraiment très réussis. Ils sont loin des visages atroces de Salvador Larroca vus dans la série Star Wars ou des traits stylisés de Phil Noto dans la série Poe Dameron. Ici, Will Sliney propose des dessins classiques mais d'une grande efficacité. Les personnages sont vivants et expressifs. Les décors sont de toute beauté à l'image de la base de Snoke vraiment originale ou encore du temple Jedi, mystérieux à souhait. Enfin, il sera salué certaines compositions comme la double page où Ben Solo se bat avec Ren et où ses connaissances du passé, du présent et du futur ressentent que le jeune homme est sur le point de basculer définitivement vers le Côté Obscur.

Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren est un vrai plaisir de lecture aussi bien pour son récit riche que pour ses dessins dynamiques. Il est vraiment grisant de découvrir une époque peu connue, juste avant la postlogie. Et même si le lecteur en voudrait plus, son enthousiasme est à son comble.

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.