En Pleines Ténèbres
La Haute République

La Haute République : En Pleines Ténèbres
La couverture
Titre original :
The High Republic : Into the Dark
Éditeur :
Pocket
Date de publication France :
Le 22 avril 2021
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Claudia Gray
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney-Lucasfilm Press (US) : Le 2 février 2021
Nombre de pages :
448

Le synopsis

An -232 avant la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
Alors que le Padawan Reath Silas rêve de devenir un grand érudit et préfère lire les aventures des autres plutôt que d'en vivre lui-même, son maître, la très respectée Jora Malli, a d'autres projets : elle a en effet accepté une affectation sur le Flambeau Stellaire, le tout nouvel avant-poste de la République, situé aux frontières de l'espace connu. Un dysfonctionnement de l'hyperespace vient pourtant contrecarrer la mission : bloqué au milieu de nulle part, le jeune ingénu trouve, pour seul refuge, une étrange station spatiale abandonnée...

La critique

rédigée par
Publiée le 21 mai 2021

La Haute République : En Pleines Ténèbres est le premier roman jeune adulte d'un projet de cross-média, le plus ambitieux jamais conçu pour la saga Star Wars, regroupé sous le nom de La Haute République. Plus intimiste que le roman adulte introductif de la saga, La Haute République : La Lumière des Jedi, il propose un récit étonnamment angoissant et surprenant avec des idées particulièrement novatrices. Il sera juste regretté un petit coup de mou au milieu du livre.

La Haute République a été annoncé dans un premier temps sous le nom de code Project Luminous lors de la Star Wars Celebration de 2019. Mais bien peu de choses sont alors dévoilées mis à part le choix de cinq auteurs (Charles Soule, Claudia Gray, Justina Ireland, Cavan Scott et Daniel José Older) et quatre éditeurs (Disney-Lucasfilm Press, Del Rey, Marvel et IDW). Finalement, l'annonce officielle se produit le 24 février 2020. La Haute République est alors présenté comme un projet de cross-média littéraire, le plus ambitieux jamais réalisé dans l'univers Star Wars. Ce qui peut s'en rapprocher le plus est ainsi Le Nouvel Ordre Jedi, la série de romans multi-auteurs lancée en 1999 par Del Rey. Chose notable cette fois-ci, le scope est bien plus large de par la diversité des genres littéraires qui permettra de découvrir différentes facettes de cette nouvelle ère Star Wars, et ce, peu importe l'âge des lecteurs. Il y aura dès lors des romans adulte chez Del Rey, des romans jeune adulte et jeunesse chez Disney-Lucasfilm Press, des comics adulte chez Marvel et des comics jeunesse chez IDW. En France, Pocket se charge des romans adulte et jeunes adulte, La Bibliothèque Verte des romans jeunesse et Panini Comics des comics adulte et jeunesse. Et encore, il ne s'agit là pour l'instant que de la première salve. D'autres types d'œuvres sont déjà annoncés, comme un manga et un roman graphique, offrant ainsi une variété littéraire aussi large que réjouissante. Si aucun film n'a été dévoilé autour de cette nouvelle période, une série pour Disney+ est tout de même prévue : Star Wars : The Acolyte. Le projet La Haute République a donc été construit sur plusieurs années et s'articulera sur trois périodes nommées La Lumière des Jedi, puis Quest of the Jedi et enfin Trials of the Jedi. Signe de l'ambition du projet éditorial mené, le lancement s'est fait en grande pompe, et ce, des deux côtés de l'Atlantique, avec un matériel marketing jamais autant développé pour une œuvre littéraire Star Wars, du moins depuis le rachat de la franchise par The Walt Disney Company.

La Haute République se déroule donc 200 ans avant Star Wars : La Menace Fantôme, le premier volet chronologique de la Saga Skywalker. La Galaxie est en paix, placée sous le règne de la glorieuse République ainsi que sous la protection des nobles et sages Chevaliers Jedi. Symbole du bien sous toutes ses formes, le Flambeau Stellaire est d'ailleurs sur le point d'être inauguré par la République aux confins de la Bordure Extérieure. Cette nouvelle station spatiale projettera alors dans toute la galaxie une lueur d'espoir. Mais tandis que la République tout entière connaît une glorieuse renaissance, de nouveaux adversaires effrayants, les Nihil, déploient leurs forces. Les gardiens de la paix et de la justice doivent dès lors faire face à un péril qui menace l'Ordre, la Galaxie et la Force elle-même...

Le roman est écrit de main de maître par Claudia Gray, qui a gagné la réputation d'être l'une des meilleures autrices littéraires de l'Univers Officiel Star Wars. L'auteure, dont le vrai nom est Amy Vincent, est en fait une habituée des livres pour adolescents et jeune adulte. Elle s’est fait notamment connaître avec Evernight, une série vampirique. Elle a ensuite signé deux autres collections : Sortilèges et Malédiction sur les sorcières et Firebird, un cycle de science-fiction. En 2015, elle intègre l'aventure Star Wars, dans l’Univers Officiel, avec le roman pour jeune adulte Étoiles Perdues, salué par la critique et par les fans. Avec Liens du Sang, elle prouve une fois de plus qu'elle est une grande auteure Star Wars, si ce n'est la meilleure de l'univers littéraire. La bonne nouvelle veut qu'en 2017, dans le cadre de l'opération Voyage vers Star Wars : Les Derniers Jedi, elle propose un nouveau roman jeune adulte axé sur le passé et l'enfance de la Princesse Leia, Leia : Princess of Alderaan, tandis qu'en 2019, elle offre le roman adulte Maître & Apprenti. En 2021, elle participe à la grande épopée littéraire La Haute République en proposant le roman jeune adulte La Haute République : En Pleines Ténèbres.

Ce qui frappe en premier lieu dans La Haute République : En Pleines Ténèbres est la frontière très floue entre le roman adulte et le roman jeune adulte. Mis à part le fait que les protagonistes sont plus jeunes, les thématiques et le style n'ont en effet rien à envier à un roman adulte. Il faut dire que Claudia Gray est reconnue pour proposer des livres riches, denses et surtout avec une parfaite caractérisation des personnages. La Haute République : En Pleines Ténèbres n'échappe donc pas à la règle. Le seul petit bémol qui pourrait être rapporté ici est peut-être un problème de rythme dans son roman. Il démarre ainsi doucement mais installe bien la personnalité et les attentes de son personnage principal. Il propose ensuite une première partie particulièrement angoissante dans un lieu très mystérieux. Étrangement, les protagonistes reviennent à leur point de départ au milieu du roman, ce qui perturbe vraiment le lecteur, ressentant un véritable frein à l'histoire. Mais heureusement, le récit accélère à nouveau quand les personnages retournent dans ce lieu sinistre. Le style de l'auteure est, quant à lui, toujours aussi agréable. Elle propose de gros chapitres mais découpés en plusieurs point de vue selon les personnages, tout en proposant des descriptions qui plongent le lecteur dans un univers déroutant. Enfin, elle entrecoupe le tout de flashbacks centrés sur la jeunesse de certains personnages adultes, permettant ainsi d'en apprendre plus sur leur passé et les doutes qui les habitent toujours encore dans le présent.

La Haute République : En Pleines Ténèbres est aussi parfaitement lié aux autres romans Star Wars. Alors naturellement, le roman a des connexions avec La Haute République : La Lumière des Jedi puisque le personnage principal ici est le Padawan de la Maître Jedi Jora Malli, l'un des personnages principaux du livre de Charles Soule. De plus, les évènements des deux romans se déroulent presque en parallèle, ce qui permet de donner des points de vue différents sur les conséquences de la catastrophe hyperspatiale qui met les planètes et les habitants de la Bordure Extérieure en grande difficulté. En outre, la période de La Haute République est à nouveau enrichie grâce à de nombreux détails sur les Jedi mais également sur des organisations privées comme la Guilde de Byne. Choses intéressantes également, l'auteure s'amuse à faire des clins d'œil à ses propres œuvres comme par exemple son roman Liens du Sang ou celles de ses collègues, dont le comics Star Wars : L'Ascension de Kylo Ren écrit par Charles Soule et dessiné par Will Sliney.

Le fameux lieu mystérieux est une station spatiale très particulière, construite par les anciens guerriers Amaxine, composée principalement d'un immense dôme servant de serre gigantesque. Mais la station renferme encore plus de secrets. Et les Jedi qui se retrouvent piégés à l'intérieur un peu par hasard vont devoir découvrir ce qu'elle dissimule et ce qui s'y cache. L'ambiance s'avère dès lors très vite angoissante et le lecteur découvre petit à petit le théâtre de l'action avec autant d'appréhension que les protagonistes. Le voile de mystère se lève progressivement et permet d'en savoir plus sur la station : qui sont ses concepteurs, quel était son but, qui l'a utilisée et pourquoi. Surtout, le lecteur apprend que de nombreux intervenants y sont passés au fil des siècles, et la plupart d'entre eux pour des motifs pas très orthodoxes. Cet abri déroutant apporte ainsi un côté très intimiste et effrayant au roman tout en donnant une fausse impression de huis clos. Surtout, l'auteure ne se prive pas en plus de proposer quelques surprises ou chocs au cours de son récit. Ainsi, le fait d'avoir choisi la station Amaxine comme lieu de l'action apporte beaucoup d'originalité et un ton radicalement différent de La Haute République : La Lumière des Jedi.

La grande réussite de La Haute République : En Pleines Ténèbres est clairement ses merveilleux personnages superbement définis qui vont, en plus, évoluer tout au long du roman. Claudia Gray étoffe parfaitement leur personnalité et les rend tous particulièrement attachants. Le plus intéressant est assurément Reath Silas, un jeune Padawan humain qui adore étudier l'histoire et reste toujours plongé dans les études. Mais en l'envoyant dans la Bordure Extérieure, son Maître va lui permettre de découvrir l'aventure et d'apprendre à aller au-delà de ce qu'il aime pour s'ouvrir aux autres. Il est alors accompagné par trois Jedi : le jeune Dez Rydan, l'ancien Padawan avant lui de son Maître ; Cohmac Vitus, un Maître Jedi humain plutôt mystique qui aime les artefacts anciens et enfin Orla Jareni, une Chevalier Jedi umbaran qui a tendance à avoir une conception très personnelle de la Force. Mais les personnages principaux ne se limitent pas aux Jedi. Il y a aussi les pilotes du Vaisseau, un appareil de la Guilde de Byne qui doit les conduire à destination. Il comporte ainsi Leox Gyasi, un humain toujours optimiste qui voit les choses et les gens du bon côté ; Affie Hollow, la fille humaine adoptive de la chef de Guilde qui veut prouver à sa mère qu'elle est digne de confiance ; et enfin Geode, un être de pierre, sûrement la plus belle et étonnante invention dans l'univers Star Wars depuis longtemps.

Si la station spatiale Amaxine peut être considérée en quelque sorte comme un personnage maléfique, des antagonistes plus palpables sont aussi présents dans le récit. Le lecteur retrouve ainsi les Nihil, déjà présentés dans La Haute République : La Lumière des Jedi. Néanmoins ici, ils sont juste survolés et représentent une menace lointaine, secondaire et tardive. Bien plus intéressants sont par contre les méchants principaux de l'histoire : les Drengir. Là encore, Claudia Gray offre une espèce vraiment originale ; non seulement dans leur constitution mais également dans leur capacité. Ils sont particulièrement dangereux, y compris pour des Jedi, et pourraient représenter une menace pour la galaxie entière. Il sera juste regretté que le roman ne serve que d'introduction à cette nouvelle espèce et que beaucoup de zones d'ombres subsistent autour de ces êtres étranges. Ceci dit, il faut saluer l'incroyable fraîcheur qui se dégage d'une façon générale de la saga de La Haute République, en particulier vis-à-vis des méchants. Alors qu'habituellement, dans l'Univers Officiel Star Wars, les menaces se limitaient aux éternels affrontements contre des Sith ou des chasseurs de primes, ici les antagonistes sont vraiment originaux, que ce soit les Nihil ou les Drengir. Le lecteur n'a dès lors qu'une hâte : découvrir la suite.

La Haute République : En Pleines Ténèbres est un roman légèrement moins abouti que La Haute République : La Lumière des Jedi mais qui propose tout de même des personnages attachants, des idées novatrices et une ambiance angoissante. Il confirme en outre qu'un vent de fraîcheur souffle actuellement dans l'univers littéraire de cette galaxie lointaine, très lointaine...

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.