La Piste des Ombres
La Haute République

Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 14 septembre 2022
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Daniel José Older (Scénariste)
David Wachter (Dessinateur)
Nombre de pages :
120

Le sommaire

• The High Republic : Trail of Shadows #1/5 (13/10/2021)
• The High Republic : Trail of Shadows #2/5 (24/11/2021)
• The High Republic : Trail of Shadows #3/5 (22/12/2021)
• The High Republic : Trail of Shadows #4/5 (26/01/2022)
• The High Republic : Trail of Shadows #5/5 (09/02/2022)

La critique

rédigée par
Publiée le 25 novembre 2022

La Haute République : La Piste des Ombres est le premier roman graphique adulte de la Phase I de La Haute République publié aux États-Unis par Marvel en cinq issues.

La Haute République a été annoncé dans un premier temps sous le nom de code Project Luminous lors de la Star Wars Celebration de 2019. Mais bien peu de choses sont alors dévoilées mis à part le nom de cinq auteurs (Charles Soule, Claudia Gray, Justina Ireland, Cavan Scott et Daniel José Older) et quatre éditeurs (Disney-Lucasfilm Press, Del Rey, Marvel et IDW). Finalement, l'annonce officielle se fait le 24 février 2020. La Haute République est ainsi présenté comme un projet de cross-média littéraire, le plus ambitieux jamais réalisé dans l'univers Star Wars. Ce qui peut s'en rapprocher le plus est alors Le Nouvel Ordre Jedi, la série de romans multi-auteurs lancée en 1999 par Del Rey. Chose notable cette fois-ci, le scope est bien plus large de par la diversité des genres littéraires qui permettra de découvrir différentes facettes de cette nouvelle ère Star Wars, et ce, peu importe l'âge des lecteurs. Il y aura ainsi des romans adultes chez Del Rey, des romans jeunes adultes et jeunesse chez Disney-Lucasfilm Press, des comics adultes chez Marvel et des comics jeunesse chez IDW. En France, Pocket se charge des romans adultes et jeunes adultes, La Bibliothèque Verte des romans jeunesse et Panini Comics des comics adultes et jeunesse. Et encore, il ne s'agit là pour l'instant que de la première salve. D'autres types d'œuvres sont déjà annoncés, comme un manga, un audiodrama et un roman graphique, offrant ainsi une variété littéraire aussi diverse que réjouissante. Si aucun film n'a été dévoilé autour de cette nouvelle période, une série pour Disney+ est tout de même prévue : Star Wars : The Acolyte. Le projet La Haute République a ainsi été construit sur plusieurs années et s'articulera sur trois périodes nommées La Lumière des Jedi, puis La Quête des Jedi et enfin Les Épreuves des Jedi. Signe de l'ambition du projet éditorial mené, le lancement s'est fait en grande pompe, et ce, des deux côtés de l'Atlantique, avec un matériel marketing jamais autant développé pour une œuvre littéraire Star Wars, du moins depuis le rachat de la franchise par The Walt Disney Company.

Le scénario du comics est écrit ici par l'auteur américain Daniel José Older. Ce dernier est un jeune écrivain qui est entré dans le monde de l'édition en 2015 après avoir fait une carrière d'urgentiste médical au cours de laquelle il travaillait ses premiers écrits la nuit. En 2015 donc, il publie son premier roman, Half-Resurrection Blues, tout premier tome d'une saga de fantasy urbaine de la série Bone Street Rumba. Il signe aussi Shadowshaper, un roman jeune adulte sur une Afro-Latino-Américaine vivant des aventures fantastiques. Le livre rencontre un joli succès d'estime au point de décider d'en faire une trilogie, le second tome, Shadowhouse Fall, sortant lui en 2017. L'auteur est également connu pour proposer dans ses récits des personnages venus de toutes les diversités. Son roman chez Star WarsBaroud d'Honneur, ne déroge évidemment pas à la règle. Par la suite, Daniel José Older s'investit pleinement dans la saga de La Haute République. Il est ainsi le scénariste de la série de comics jeunesse La Haute République - Les Aventures et du deuxième tome du manga La Haute République - Un Équilibre Fragile. Il écrit également le roman jeunesse de la deuxième vague de la première phase, La Haute République : La Tour des Trompe-la-Mort, et le roman jeune adulte de la troisième vague de la première phase, La Haute République : Horizon Funèbre.
Côté graphisme, c'est David Wachter qui se charge des dessins. Il se fait connaître grâce au comics The Guns of Shadow Valley chez Dark Horse, nommé pour un Eisner Award et un Harvey Award, et pour lequel il est cocréateur avec James Andrew Clark. Par la suite, il travaille sur les dessins de nombreuses séries IDW comme That Hellbound Train, Godzilla in Hell et surtout Teenage Mutant Ninja Turtles. Il commence à collaborer avec Marvel Comics en 2021 sur des séries comme X-Men Legends, Ms. Marvel & Venom ou Spider-Man 2099 : Exodus. La Haute République : La Piste des Ombres représente en revanche sa toute première incursion dans l'univers Star Wars.

La Haute République : La Piste des Ombres revient sur les conséquences de la mort du Jedi Loden Greatstorm décrit dans le roman adulte La Haute République : L'Orage Gronde. Pour bien saisir les tenants et les aboutissements du présent comics, il est donc plutôt préférable d'être à jour des deux premières vagues de la Phase I de La Haute Répiblique mais également d'avoir lu le roman adulte La Haute République : La Chute de l'Étoile, pivot central de la troisième vague. Si les trois premiers issues se déroulent un peu après le deuxième roman adulte, les deux derniers se passent en effet pendant le troisième et divulgâchent le point important de l'intrigue du livre. Pas besoin toutefois d'avoir lu les autres médias de la troisième vague, que ce soit les séries régulières des comics adultes et jeunesse ou les romans jeunesse et jeunes adultes : le roman graphique reste en réalité globalement indépendant du reste et peut être vu comme un complément plus qu'une lecture indispensable pour comprendre la saga.

La Haute République : La Piste des Ombres propose une approche intéressante avec son récit policier qui voit un Jedi et une enquêtrice privée faire équipe pour essayer de résoudre le mystère qui plane autour de l'étrange arme capable d'anéantir les Jedi. Le Jedi Emerick Caphtor est ainsi devenu un expert pour enquêter sur toutes les affaires délicates qui touchent l'Ordre. Intègre, méticuleux, attentif au moindre détail, il est le plus à même de remonter la piste des Nihil. Il se fait ici aider, sur ordre de la Chancelière Lina Soh, par la détective privée Sian Holt. Cette passionnée de musique sur son temps libre n'est, il est vrai, pas freinée par la déontologie des Jedi et peut se permettre d'être plus directe dans la conduite des investigations. Il se trouve également qu'au cours d'une de ses affaires, elle a vu son collègue se faire tuer par un Nihil ; or, l'assassinat semble être lié avec celui du Maître Jedi, d'où l'idée de la dirigeante de la République de former ce duo atypique. Au fil des semaines, la relation professionnelle évolue peu à peu : d'abord en respect mutuel, puis en amitié quand finalement des sentiments plus forts se font jour. Sauf qu'en tant que Jedi, l'attachement est interdit à Emerick Caphtor même s"il a bien du mal à lutter contre ses émotions... par trop humaines. Les deux personnages sont, à l'évidence, la plus belle réussite du comics qui offre un couple, certes loin d'être original dans l'univers Star Wars, mais qui n'en demeure pas moins attachant et bien caractérisé.

L'enquête en elle-même est un peu anecdotique mais elle permet de retrouver des personnages intéressants, notamment le Chadra-Fan Kisma Uttersond, scientifique plus cupide que maléfique, qui est apparu la première fois dans le roman La Haute République : La Lumière des Jedi. Sa personnalité assez ambivalente permet une approche moins manichéenne de cette guerre entre Nihil et Jedi. Mais la partie la plus passionnante est sûrement celle regroupant les deux derniers issues qui se déroulent durant la chute du Flambeau Stellaire. Encore une fois, le comics, comme ceux sortis durant la troisième vague de la Phase I, permet d'apporter une vision inédite de la catastrophe en se focalisant sur un lieu différent et d'autres personnages. Il lève en outre le voile sur le destin de certains Jedi rencontrés auparavant tout en permettant d'en apprendre plus sur le fameux danger qui menace les utilisateurs de la Force. Dans les autres médias, jusque-là, les Jedi étaient restés dans le flou sur la menace ; ici ils finissent par obtenir quelques indices, certes minces, mais qui pourront peut-être les aider par la suite. Le comics arrive ainsi à développer une certaine tension et une émotion palpable face aux sacrifices inéluctables lors de la destruction de la station spatiale.

Côté dessins, La Haute République : La Piste des Ombres est plutôt réussi. David Wachter donne à ses personnages beaucoup d'expressivité. Emerick Caphtor et Sian Holt sont d'ailleurs particulièrement vivants. Les émotions du couple ressortent dans chacune de leurs cases, notamment lors des gros plans ; le lecteur ressent ainsi parfaitement les tourments et les doutes des deux enquêteurs, tout en retenue. Les décors sont tout aussi qualitatifs tandis que les scènes d'action sont très lisibles. De plus, l'idée graphique pour illustrer les hallucinations que ressentent les Jedi par rapport à l'arme mystérieuse constitue une jolie trouvaille. En revanche, un petit bémol doit être apporté. Au fur et à mesure des issues, l'encrage semble bizarrement s'épaissir ; les traits perdant en finesse. Cela ne gène en rien la lecture mais certaines cases perdent en impact à cause d'un dessin désormais grossier comme, par exemple, celle du vaisseau qui défonce la verrière de la station.

La Haute République : La Piste des Ombres est certes un comics aux enjeux anecdotiques mais dont l'histoire est portée par un couple particulièrement bien écrit et attachant.

Poursuivre la visite

1985 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.