Charlie « Ray » Proctor (Assistant)
Date de création :
Le 02 novembre 2001
Nom Original :
Charlie « Ray » Proctor
Apparition :
Cinéma
Télévision
Jeux Vidéo
Voix Originale(s) :
Phil Proctor

Le portrait

rédigé par Thibaut Ange
Publié le 15 juillet 2020

Charlie « Ray » Proctor est l'un des nombreux personnages de second plan figurant au casting du film des studios Pixar Monstres & Cie (2001). Il est en effet l’assistant de George Sanderson, l’un des treize monstres du niveau terreur de l’usine Monstres & Cie qui alimente la ville de Monstropolis en énergie grâce à la puissance extraite des cris des enfants terriens. Ainsi, chaque nuit, les équipes de choc de la compagnie traversent les portes des placards des chambres des bambins humains et les effraient pour recharger leurs piles d'énergie. L’usine emploie pour cela les meilleures terreurs d’élite, menées par le duo Jacques « Sulli » Sullivent et Robert « Bob » Razowski, et forme également les nouvelles recrues qui seront les monstres de demain.

Charlie est un monstre vert longiligne avec des tentacules et deux antennes supportant ses yeux. Travailleur décontracté, il a pour mission de préparer les portes des chambres de bambins où George Sanderson doit s’introduire, ainsi que les bonbonnes permettant de collecter l’énergie issue des cris d’enfants terrorisés. Avec d’autres assistants, il félicite Randall Bogue quand ce dernier prend ponctuellement la tête du classement des terreurs, lui déclarant qu’il est « le roi du porte-à-porte » avant de se ruer vers Sulli au moment où il redevient leader, seulement quelques instants plus tard, après avoir effrayé toute une colonie de vacances.

Peu après, Charlie félicite son homologue Bob Razowski pour le score obtenu, précisant que « ce n’est pas du score de débutant ». Interrogé par Bob sur l’activité de George Sanderson, Charlie répond du tac-au-tac que son monstre est « formidable, c’est un vrai bonheur, la crème des terreurs », au moment où ce dernier sort d’une chambre d’enfant avec une chaussette restée accrochée dans le dos. Charlie qui la remarque déclenche aussitôt une alerte « 2319 », un code signifiant qu’un objet humain a été introduit dans le monde des monstres, provoquant aussitôt une intervention des agents de la CDA, la « Child Detection Agency », chargés de décontaminer le niveau Terreur. Des caméras de sécurité se braquent alors aussitôt sur le pauvre George : assailli par les agents en combinaison jaune, il se voit désinfecté avant d'être rasé entièrement. Le soir même, Charlie peut être vu parmi les nombreux monstres présents au restaurant Harryhausen quand la jeune Bouh y fait irruption provoquant la panique générale.

Un peu plus tard, Charlie est de nouveau le premier témoin de la malchance de George Sanderson. Revenu couvert de jouets de la chambre de la jeune Bouh, Sulli tente de ne pas attirer l’attention de la CDA en les cachant dans l'un des casiers du vestiaire des monstres de l’usine. Mais voilà, le seul ouvert et disponible est celui de George qui, lorsqu’il l’ouvre, contraint son assistant à déclencher une nouvelle alerte « 2319 » suivie d’une intervention des agents en combinaison jaune : résigné sur le sort qui l'attend, George se laisse plaquer au sol sans résister.

Ces déboires répétés conduisent George Sanderson à totalement perdre confiance en lui. Apparaissant de nouveau avec une « collerette de la honte » et une béquille à la main, il est désormais terrorisé à l’idée de retourner dans une chambre de bambin. Pour le remettre en jambes, son assistant lui trouve donc une porte d’une chambre d’enfant du Népal « calme et paisible ». Alors qu’il l'ouvre, il est pourtant bousculé par Sulli, de retour dans l’usine après avoir été banni dans l’Himalaya avec Bob Razowski. Et il se relève avec une nouvelle chaussette collée sur le corps ! Charlie, toujours prompt à appliquer la procédure d'urgence, essaie alors de donner l’alerte. Il ne pourra toutefois pas la mener à terme : agacé, George se saisit en effet de l’objet incriminé et le fait avaler à son assistant avant de le propulser à l’intérieur de la chambre d’enfant…

À la fin du film, Charlie réapparaît parmi les nombreux employés rassemblés devant l’usine Monstres & Cie pour assister à l’arrestation d’Henri James Waternousse, son directeur, par les agents de la CDA. Il est visiblement parvenu à revenir sain et sauf du Népal.

Charlie tire son nom de son interprète en version originale, Phil Proctor. Cet acteur, scénariste et producteur américain a en fait réalisé de multiples voix additionnelles pour des films Disney et Pixar. Il double notamment les personnages de second plan suivants : le villageois Dick dans La Belle et la Bête (1991), des Gardes dans Aladdin (1992), certaines des Hyènes dans Le Roi Lion (1994), un marin dans Pocahontas, une Légende Indienne (1995), les Soldats de Frollo dans Le Bossu de Notre-Dame (1996), des Huns dans Mulan (1998), un Villageois dans Kuzco, l’Empereur Mégalo (2000), des Pirates dans La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers (2002), l’hippocampe Robert dans Le Monde de Nemo (2003) ou encore certaines des lucioles de La Princesse et la Grenouille (2009).


Phil Proctor

Charlie est réapparu dans Monster TV Treats, une série de très courts-métrages publicitaires diffusés en 2002 sur la chaîne ABC, à l’occasion de la sortie en VHS et DVD du film Monstres & Cie. Il figure ainsi au sein d’une équipe de football américain, écoutant les conseils des coachs Bob et Sulli, aux côtés d'autres monstres tels que Bill, Ted Pauley, Waxford, George Sanderson et Lanky Schmidt notamment.


Monster TV Treats (2002)

Charlie « Ray » Proctor revient aussi furtivement dans le casting du préquel Monstres Academy (2013) narrant la rencontre de Bob et Sulli à l’époque où, adolescents, ils font leur entrée à la Monstres Academy. À la fin du film, il est en effet vu discutant avec George Sanderson avant le début d’une session de terreur au sein de l’usine Monstres & Cie où Bob et Sulli sont parvenus à se faire embaucher au service courrier.


Monstres Academy (2013)

Au-delà des deux films où il apparaît, Charlie est aussi visible dans les jeux vidéo Disney Universe (Disney Interactive Studios, 2011) et Disney Crossy Road (un opus pour smartphones développé par Hipster Whale et édité par Disney Mobile en 2016).

Monstre de second plan n’ayant pas de rôle particulier au cours de l’intrigue de Monstres & Cie, Charlie « Ray » Proctor assiste bien malgré lui aux événements successifs témoignant de la malchance de son associé George Sanderson.

La filmographie

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.