Butch
Date de création :
Le 25 novembre 2015
Nom Original :
Butch
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Sam Elliott
Voix Française(s) :
Richard Darbois

Le portrait

Publié le 15 novembre 2020

Apparaissant dans le film des studios Pixar Le Voyage d’Arlo (2015), Butch est un imposant tyrannosaure, en partie défiguré par une gigantesque cicatrice, qui, aux côtés de ses enfants Ramsey et Nash, vit de l’élevage de Longhorns.

Butch fait irruption quelques temps après que ses enfants ont porté secours à Arlo et Spot tout juste attaqués par les redoutables ptérodactyles avides de chair fraîche menés par Coup de Tonnerre. Rapidement, après avoir échangé quelques mots avec le jeune apatosaure auquel ils sont venus en aide, Nash et Ramsey se disputent et finissent par en venir, fraternellement, aux mains. Le père des deux jeunes tyrannosaures intervient alors d’un ton autoritaire et les rappelle à l’ordre, sermonnant Nash et lui intimant l’ordre de respecter la « bulle » de sa sœur, que Ramsey elle-même appelle son « espace vital ».

Arlo est très impressionné par ce gigantesque dinosaure carnivore et c’est donc tout tremblant qu’il ose lui demander son chemin, alors même que Butch l’invite à partir. Le tyrannosaure se montre en réalité aussi austère envers Arlo parce qu’il est préoccupé : tout son troupeau de Longhorns a, en effet, été dérobé par des voleurs de bétail. Dès lors et contrairement à ses enfants, Butch n’est pas très enclin à l'idée de voir Arlo se joindre à eux. Il se laisse finalement convaincre quand ce dernier lui affirme que Spot a un flair très sûr et qu’il les aidera sans peine à retrouver leur troupeau de longhorns.

Arlo avait vu juste ! Après une longue marche, Spot conduit tout naturellement les dinosaures jusqu’au troupeau et aux voleurs de bétail à l’origine de leur disparition. Butch demande alors au jeune dinosaure de forcer les bandits à sortir de leur cachette en se glissant au milieu du troupeau puis en montant sur un rocher pour crier de toutes ses forces. Mais voilà, l'ordre donné par Butch est si énigmatiquement formulé, dans un jargon codé digne des plus prestigieux corps d’élite de l’armée, qu’il faut que Ramsey le transpose dans un vocabulaire plus simple pour qu'Arlo puisse le comprendre ! Bien aidé par Spot, il exécute finalement sa tâche comme attendu. Mais les voleurs de bétail, agressifs, ne s'en laissent pas conter et se dressent devant lui. Il s’agit de quatre vélociraptors : Bubbha, le meneur du groupe, Lurleane, Pervis et Earl. Désormais à découvert, ils sont aussitôt attaqués par Butch, Ramsey et Nash ; le père n’hésitant pas à en affronter plusieurs en même temps. Deux d’entre eux parviennent, en se liguant contre lui, à le déséquilibrer si bien que le tyrannosaure se retrouve en fâcheuse posture. N’écoutant alors que son courage, Arlo sonne la charge et repousse quelques instants les assaillants. C’est plus qu’il n’en faut pour Butch pour se relever, attraper entre ses crocs puissants les deux vélociraptors et les envoyer valdinguer au loin. Les voleurs mis en déroute, Butch et ses enfants peuvent récupérer leur troupeau et reprendre la route.

Les trois tyrannosaures, Arlo et Spot partagent, à la nuit tombée, un repas autour d’un feu de camp. Butch n’hésite pas souligner le courage dont Arlo et Spot ont su faire preuve. Ramsey, elle, remarque les blessures que ses deux nouveaux amis se sont faites durant le combat contre les vélociraptors et les félicitent, arguant que cela fera de belles cicatrices. La famille d’éleveurs bovins se lance alors dans la présentation de leurs plus belles marques de guerre. Arlo est particulièrement intrigué par la cicatrice que Butch arbore au visage et il ose lui en demander la cause. Butch lui raconte alors son histoire : lors d’un jour caniculaire, tandis qu’il s’abreuvait dans un point d’eau, il a été attaqué par trois crocodiles. L’un deux l’a férocement mordu au visage ce qui a causé sa terrible cicatrice. Néanmoins, Butch a eu raison des terribles reptiles : il en a déchiqueté un, assommé un autre et a finalement noyé le dernier dans son propre sang… Il conclut en montrant, à la demande de ses enfants, le trophée qu’il a conservé de ce combat épique : la dent d’un des crocodiles, plantée dans sa gencive, au milieu de sa propre denture.

Le récit fascinant de la mésaventure de Butch, auquel le tyrannosaure sait parfaitement rajouter une forte tension dramatique, émerveille Arlo autant qu’il lui fait prendre conscience de ses failles. Il l’avoue aux tyrannosaures, lui en aurait été incapable à cause de ses craintes omniprésentes qui le paralysent totalement. Butch confesse alors à Arlo que, face aux crocodiles, lui aussi a eu terriblement peur… Et qu’avoir peur n’est pas une honte, c’est l’apanage de tous ceux qui sont vivants ! L'essentiel est de savoir y faire face, apprendre à vivre avec pour les dépasser.

Les premières neiges étant tombées, le temps presse pour Arlo qui veut rentrer dans sa ferme familiale pour aider sa mère, son frère et sa sœur à terminer à temps les travaux des champs. Le lendemain matin, menant leur troupeau, Butch, Ramsey et Nash accompagnent Arlo et Spot jusqu’à ce que le jeune apatosaure aperçoive le mont Trident. Les tyrannosaures décidés à mener leur troupeau plus au sud laissent Arlo et Spot s’éloigner. Ils se séparent, définitivement, après que Butch, sincère, a une nouvelle fois rappelé à Arlo qu’il était fort et courageux.

Dans la version originale, Sam Elliott endosse le rôle de Butch. L’acteur a joué deux personnages dans des productions cinématographiques dérivés de l’univers Marvel : le général Thaddeus « Thunderbolt » Ross dans Hulk (2003) et Carter Slade, le Fossoyeur dans Ghost Rider (2007).
En version française, c’est le comédien franco-canadien Richard Darbois à la voix grave reconnaissable entre mille qui incarne Butch. Spécialiste du doublage, la voix française d'Harrison Ford et de Richard Gere a interprété de très nombreux personnages animés de The Walt Disney Company : le Génie dans la saga Aladdin initiée par le Grand Classique du même nom en 1992, Oogie Boogie dans L'Étrange Noël de Monsieur Jack (1993), le Docteur Frankenollie dans le cartoon Mickey Perd la Tête (1995), Buzz l'Eclair pour toutes les apparitions du personnage de la saga Toy Story débutée avec le film éponyme de 1995, Maestro Forte dans La Belle et la Bête 2 : Le Noël Enchanté (1997), Willie le Géant dans le doublage de 1998 du moyen-métrage Mickey et le Haricot Magique, l’un des segments du Grand Classique Coquin de Printemps (1947), Shan Yu dans Mulan (1998), Kron dans Dinosaure (2000), Henri James Waternousse dans Monstres & Cie (2001), Baloo dans Le Livre de la Jungle 2 (2002), Bruce dans Le Monde de Nemo (2003), Kazar le gnou dans The Wild (2006) et Louis dans La Princesse et la Grenouille (2009).

Sam Elliott
Richard Darbois

Butch figure au casting de deux jeux vidéo : Disney INFINITY: 3.0 Edition, principalement développé par Avalanche Software et édité par Disney Interactive Studios et LucasArts en 2015, et The Good Dinosaur: Dino Crossing, un jeu pour mobile développé par Disney Interactive, sorti en 2015, directement dérivé de l’univers du 16e long-métrage des studios Pixar et où Butch est un personnage jouable.

Habituellement, dans les fictions dans lesquelles ils évoluent, les tyrannosaures sont présentés comme de cruels prédateurs assoiffés de sang. Ce n’est pas le cas de Butch, Ramsey et Nash qui apparaissent comme des dinosaures parfaitement civilisés qui ont décidé de satisfaire leurs besoins de carnivores en se lançant dans l’élevage de bovins. Ce ne sont toutefois pas les premiers tyrannosaures apparus dans des longs-métrages d’animation de The Walt Disney Company à briser l’image convenue de leur espèce : Rex, le tyrannosaure en plastique de la saga Toy Story débutée en 1995 avec le film Pixar éponyme et Tiny, figurant au casting du Grand Classique Bienvenue Chez les Robinson (2007) n’avaient déjà rien de très inquiétant !

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.