Un Éléphant à la Maison
L'écran titre
Titre original :
Elephant in the Room
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 19 août 2019 (El Capitan Theatre)
Le 24 janvier 2020 (Disney+)
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Brian D. Scott
Musique :
Toft Willingham
Durée :
3 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Un bébé éléphant perdu est recueilli par un petit garçon et son père au sein d'une plantation de bananes...

La critique

rédigée par
Publiée le 13 mai 2020

Un Éléphant à la Maison est un court-métrage des Walt Disney Animation Studios tiré de son programme intitulé Short Circuit.

La collection nommée Short Circuit est une proposition offerte aux animateurs des studios de Mickey afin d'imaginer des cartoons, plutôt courts (autour de 3 minutes), innovants aussi bien dans le fond que dans la forme, que cela soit d'un point de vue visuel ou technologique. Le but est clairement de permettre à une majorité d'artistes de pouvoir laisser parler leur imagination et leur créativité tout en proposant un contenu original. Diffusés dans un premier temps au cinéma El Capitan Theatre durant quelques jours (Flaques d'Eau, Programme d'Échange, Downtown, Jing Hua, Songs to Sing in the Dark, Juste une Pensée, Va Chercher ! et Zenith le 12 août 2019 puis Goutte de Pluie, Cycles, Ju-Jitsu, Un Éléphant à la Maison, Un Éclair dans la Bouteille, La Course et Quel Toupet le 19 août 2019), les cartoons sont ensuite tous proposés au grand public sur la plateforme Disney+ le 24 janvier 2020 à l'exception notable de Songs to Sing in the Dark.

Un Éléphant à la Maison est réalisé par Brian D. Scott. L'artiste commence sa carrière au milieu des années 2000 en tant qu'animateur en effets spéciaux chez Sony Pictures Imageworks. Il travaille notamment sur quelques longs-métrages d'animation Sony comme Les Rois de la Glisse, Tempête de Boulettes Géantes ou Hôtel Transylvanie, mais aussi sur des films à prises de vues réelles et notamment celui de Disney, Alice au Pays des Merveilles. En 2012, il intègre les Walt Disney Animation Studios et œuvre en qualité d'animateur sur La Reine des Neiges, Le Festin, Les Nouveaux Héros, Zootopie, Vaiana, la Légende du Bout du Monde, Ralph 2.0 et La Reine des Neiges II. Il aide également pendant plusieurs mois aux effets spéciaux du (Le) Roi Lion de Jon Favreau. Un Éléphant à la Maison marque ensuite la première fois où il assume un poste de réalisateur.

Le cartoon se base sur une anecdote d'enfance du réalisateur. Il se rappelle en effet s'être baladé un jour en ville et avoir senti quelque chose lui toucher l'épaule par derrière. En se retournant, il découvre un éléphant, sûrement échappé d'un cirque, tentant de sympathiser avec lui. Il a tout de suite pensé qu'il aurait bien aimé l'emmener chez lui même si c'était bien sûr impossible. Dans le court-métrage, il raconte donc l'histoire de trois personnages qui n'aspirent pas forcément à la même chose. Ainsi, un père et son enfant recueillent et sauvent un petit éléphant perdu. Mais l'animal n'est pourtant pas heureux. L'adulte le met en effet au travail pour l'aider à porter la récolte de bananes ; cette utilisation l'attristant profondément. Il préfère en fait jouer avec l'enfant qui ose l'emmener dans sa chambre contre l'avis de son père. Le garçon ne pense, il est vrai, qu'à jouer avec son nouvel ami jusqu'à ce qu'il se rende compte que l'animal regrette surtout sa famille et sa liberté. L'enfant va devoir alors grandir et apprendre ce qu'il peut faire pour les autres avant de penser à ce qu'il veut pour lui.

D'un point de vue technique et visuel, Un Éléphant à la Maison se rapproche beaucoup du cartoon Le Festin. Les formes sont en effet directement aplaties tandis que les rendus sont simples ; la 3D servant à apporter la profondeur. La couleur et les détails y sont particulièrement travaillés. Il sera notamment apprécié la lumière tout simplement fabuleuse, que cela soit le coucher de soleil, les tons de la bananeraie ou alors la superbe scène de la pluie dans le jardin de la maison. Si l'animation est superbe, l'émotion se trouve également renforcée par la musique de Toft Willingham, un ami du réalisateur, qui a composé la chanson du court-métrage en à peine 24 heures grâce à l'inspiration que lui a prodigué la présentation de l'histoire. Enfin, il sera noté le format ultra large de l'image. En cela, il se rapproche plus de l'Ultra Panavision 70 qui a été vue dans les années 1950 et 1960 sur quelques films à grand spectacle tel Ben-Hur (1959). L'utilisation de ce format est une grande première pour les Walt Disney Animation Studios.

Un Éléphant à la Maison est un cartoon absolument charmant porté par un joli message et des visuels à couper le souffle.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.