Le Réveil de la Force après la Sieste

Titre original :
The Force Awakens From its Nap
Production :
20th Television Animation
Gracie Films
Date de mise en ligne USA :
Le 4 mai 2021 (Disney+)
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
David Silverman
Durée :
3 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Maggie Simpson refuse de se rendre dans la crèche qu’elle a déjà fréquentée et lui préfère un établissement ressemblant fortement à une galaxie lointaine, très lointaine.

La critique

rédigée par
Publiée le 26 mai 2021

Court-métrage mettant en scène Maggie Simpson dans l’univers de la saga Star Wars, Le Réveil de la Force après la Sieste amuse par ses références nombreuses et inspirées mais s’avère trop court pour dépasser son statut de cartoon promotionnel.

Le Réveil de la Force après la Sieste est le troisième court-métrage de la franchise des (Les) Simpson. Créée par Matt Groening en 1987 en tant que courte pastille animée pour l’émission The Tracey Ullman Show sur la jeune chaîne Fox, elle a droit à une série autonome dès le 17 décembre 1989 sur la même chaîne. Mettant en scène une famille typiquement américaine autorisant la caricature et la satire, elle rencontre un succès impressionnant lors de sa première saison, réunissant 27,8 millions de téléspectateurs en moyenne aux États-Unis. Plus de trente saisons plus tard, la série, devenue la sitcom à la plus grande longévité, s'auréole en plus d'un succès critique, ayant notamment décroché 31 Emmy Awards depuis sa création. Les personnages en jaune ont également donné leurs traits à d’innombrables produits dérivés et sont déclinés dans les parcs à thème Universal. Ce n’est donc pas un hasard s’ils débarquent pour la première fois sur le grand écran en 2007 avec le très bon long-métrage Les Simpson - Le Film.
Cette expérience réussie donne au producteur James L. Brooks la volonté d’explorer le format du court-métrage, en prenant aussi bien pour modèles les avant-programmes proposés par Pixar que les cartoons classiques. Un groupe composé des pointures de la série (Matt Groening, James L. Brooks, David Silverman, Al Jean, David Mirkin, Joel Cohen et Michael Price) décide alors de créer une aventure muette. En conséquence, mettre en scène Maggie, le bébé de la famille, apparaît vite comme une évidence. Dure Journée pour Maggie débarque ainsi sur les écrans le 13 juillet 2012 en avant-programme du long-métrage des Blue Sky Studios L'Âge de Glace 4 : La Dérive des Continents et reçoit un excellent accueil critique. Maggie revient sur grand écran le 6 mars 2020 avec Rendez-Vous Avec le Destin, en marge des projections du film En Avant des studios Pixar, avant d’être proposé sur Disney+ suite à la fermeture des salles de cinéma engendrée par la pandémie de COVID-19.

En effet, entre-temps, la famille de Springfield est entrée dans le giron de The Walt Disney Company après qu'elle a racheté le 20 mars 2019 une partie de 21st Century Fox. Et l’entreprise affirme rapidement sa volonté de capitaliser sur cette franchise unique. Les trente premières saisons de la série sont en effet présentes sur la plateforme Disney+ dès son lancement le 12 novembre 2019 et sont rapidement rejointes par les suivantes, à la suite de leur diffusion sur Fox. Le succès de la série sur la plateforme donne donc à James L. Brooks une nouvelle idée en janvier 2021, celle de réaliser une série de courts-métrages où Les Simpson interagit avec les autres franchises de Disney+. Al Jean imagine alors un cartoon centré sur Star Wars et mettant une nouvelle fois en scène Maggie en l’envoyant dans une crèche de Jedi. L’idée est soumise aux équipes de Lucasfilm, Ltd. et de Disney+ qui, portées par leur enthousiasme, demandent aux créatifs de l’achever pour une sortie le 4 mai de la même année. 
Prononcée en anglais, la date “May the Fourth” constitue en effet un jeu de mots avec la formule “May the Force be with you”, version originale de « Que la Force soit avec toi ». Alors que la blague se répand au fil des ans entre les fans, un premier événement est organisé le 4 mai 2011 à Toronto, au Canada. Suite à son rachat par Disney, Lucasfilm, Ltd. officialise dès 2013 la journée en organisant différentes festivités ou opérations commerciales, notamment au sein des Parcs Disney. Le 4 mai est depuis universellement connu comme le Star Wars Day.

Un script est donc écrit le 18 janvier 2021 par Al Jean, Joel Cohen et Mike Price et donne le coup d’envoi d’un travail avec le réalisateur David Silverman et les animateurs qui s’achève le vendredi 30 avril, quelques jours seulement avant la date fatidique. 
Né le 15 mars 1957 à Long Island dans l’État de New York, David Silverman est un animateur impliqué dans l’aventure des (Les) Simpson depuis les pastilles créées pour The Tracey Ullman Show. Génial, celui qui s’inspire de Ward Kimball et de Tex Avery définit les principales règles qui sont transmises aux différents studios chargés de l’animation de la série. Il délaisse un temps les aventures des habitants de Springfield pour travailler pour plusieurs studios, en réalisant notamment quelques séquences de La Route d’Eldorado (2000) pour DreamWorks Animation et en co-réalisant auprès de Pete Docter Monstres & Cie (2001) chez Pixar. Ensuite, et fort de sa trentaine d’épisodes dirigés, il est désigné pour réaliser Les Simpson - Le Film puis les courts-métrages Dure Journée pour Maggie et Rendez-Vous Avec le Destin.

Le Réveil de la Force après la Sieste est donc, au-delà de son titre faisant référence à Star Wars : Le Réveil de la Force, une véritable rencontre entre les deux univers. La série, coutumière des références culturelles, compte déjà d’innombrables références à la galaxie lointaine, très lointaine. Outre les nombreux caméos ou clins d’œil effectués par l’ensemble des personnages et notamment le Vendeur de BD, peuvent être cités Homer divulgâchant la révélation de Star Wars : L’Empire Contre-Attaque (Vive les Mariés, Saison 3, épisode 12), Mark Hamill apparaissant dans son propre rôle (Homer, Garde du Corps, Saison 10, épisode 9), le nouveau film de la saga fictive Cosmic Wars moquant les critiques autour de la sortie de Star Wars : La Menace Fantôme (Boire et Déboires, Saison 15, épisode 15) ou La Vengeance est un Plat qui se Mange Trois Fois dédié aux personnages morts dans Star Wars (Saison 18, épisode 11).

Le court-métrage ayant cette fois une visée officielle et promotionnelle dépassant le simple cadre de la parodie au sein d’épisodes, Lucasfilm, Ltd. épaule ses créateurs et veille à ce que l'entièreté de la saga soit représentée. De fait, le spectateur averti reconnaît des personnages issus des trois trilogies mais également des séries animées, Ahsoka Tano signant notamment une apparition. L'Enfant, la coqueluche des fans depuis Star Wars : The Mandalorian, est cependant absent, le studio créé par George Lucas craignant une surexposition du personnage. Une inscription en aurebesh, la langue de la galaxie dans Star Wars, nécessite également leur expertise et vient taquiner les fans les plus assidus qui la traduisent.

Les auteurs du (Le) Réveil de la Force après la Sieste jouissent visiblement de la chance qui leur est donnée, comme le révèle le scénariste Al Jean : [Star Wars] a toujours été une inspiration pour nous dans l’équipe des (Les) Simpson, et ce fut amusant de mélanger réellement les deux univers”. À l’évidence, les références pullulent avec une concentration élevée durant les trois minutes du cartoon. Chaque plan fourmille de détails et le fan éclairé serait bien inspiré de faire plusieurs arrêts sur image afin de pouvoir tous les apprécier. Pour ne rien gâcher, comme toujours avec Les Simpson, les clins d’œil sont de plus très amusants et provoquent un sourire ou un rire franc, comme les “règles Star Wars qui concluent l’opus, avant un générique final très inventif composé de concepts mettant en scène des personnages de la série dans l’univers de la saga.
Les références offertes ne se limitent toutefois pas à Star Wars et s’étendent à la maison-mère que la famille jaune partage avec la saga intergalactique. Le Team Disney - Michael D. Eisner Building, siège de The Walt Disney Company à Burbank conçu par l’architecte Michael Graves et connu pour ses colonnes prenant la forme des Sept Nains, est ainsi représenté. Il en va de même pour le cours de bourse de l’entreprise, représenté en train de s’effondrer en conséquence des événements du court-métrage. L’autoréférence est également de mise avec quelques éléments rappelant Dure Journée pour Maggie.

Le Réveil de la Force après la Sieste met donc à nouveau en lumière la plus jeune représentante de la famille Simpson, Maggie. Véritable pantomime, le personnage qu’Al Jean compare au célèbre acteur du cinéma muet Buster Keaton est certes attachant, mais ne parvient pas à émouvoir comme dans ses deux précédents courts-métrages. Son duo avec BB-8, qui lui montre la tétine qu’elle recherche par hologramme, fonctionne immédiatement, les deux personnages possédant au final de nombreux points communs. Il est toutefois particulièrement regrettable que cette relation, aussi vite achevée qu’elle a commencé, ne soit pas approfondie du fait de la très faible durée du court-métrage.
Il en va de même pour l’antagoniste du cartoon, qui ne pouvait être autre que Bébé Gerald, son ennemi de toujours, malicieusement grimé en Dark Maul pour s’ajuster au thème, n’oubliant pas de posséder un sabre laser à double lame rouge. Là aussi, si l’affrontement est amusant et voit Maggie se battre avec un sabre tétine, il aurait pu être plus épique en s’inspirant davantage des plus grands duels de la saga.

De manière générale, Le Réveil de la Force après la Sieste laisse le spectateur sur sa faim. Indubitablement sympathique, il pèche par sa durée bien trop courte qui ne lui permet pas de proposer davantage qu’une simple succession de références courtes, certes drôles mais bien trop furtives. Alors que les deux précédents courts-métrages des (Les) Simpson étaient également courts - bien qu’un peu moins - mais proposaient une intrigue cohérente, émouvante et amusante, l’ambition du cartoon est ici nettement en-deçà. Il convient dès lors de ne pas y chercher davantage qu’une simple pastille promotionnelle vantant la présence conjointe de Star Wars et des résidents de Springfield sur Disney+. Son visuel promotionnel, voyant Bart Simpson ajouter par un graffiti la franchise familiale parmi les univers de la plateforme, est d’ailleurs repris à l’issue du générique.
Malgré cette déception, le potentiel entraperçu donne au spectateur l’espoir de voir être développé un moyen-métrage ou un épisode de série basé sur le même modèle d’un mélange des deux univers, à la manière de Phinéas et Ferb : Star Wars ou de ce que propose la franchise LEGO Star Wars, dont le dernier téléfilm, LEGO Star Wars : Joyeuses Fêtes, a d’ailleurs été proposé directement sur la plateforme de Disney à l’occasion des fêtes de fin d’année 2020.

Au rang des satisfactions peut toutefois être mise en avant l’animation du court-métrage, efficace et réussie. Réalisée par les studios 20th Century Animation aux États-Unis et Akom Production Cie en Corée du Sud, elle est satisfaisante malgré la durée de production très courte.
Si la composition des musiques ponctuant ces trois minutes est partagée entre Alf Clausen, le compositeur habituel des épisodes des (Les) Simpson, et le collectif Bleeding Fingers Music, la bande sonore du (Le) Réveil de la Force après la Sieste semble surtout être un montage de morceaux aux sonorités proches de celles de la saga, la musique de John Williams faisant également une apparition. Elle n’en est pas moins efficace et appréciable. Le spectateur appréciera également les bruitages réels de la saga, comme le son des sabres laser ou les gazouillis émis par BB-8.

Annoncé à la dernière minute le 3 mai 2021, ceci s’expliquant vraisemblablement par le tout récent achèvement de sa réalisation, Le Réveil de la Force après la Sieste est donc proposé le 4 mai 2021 sur Disney+ à l’occasion du Star Wars Day
Ce court-métrage promouvant les différents univers de Disney+ doit vraisemblablement initier une série, un cartoon étant même en préparation lors de la publication du (Le) Réveil de la Force après la Sieste. Celui-ci devrait être le premier de la franchise à ne pas être centré sur le personnage de Maggie.

Le Réveil de la Force après la Sieste est davantage une sympathique pastille illustrant le potentiel de synergie entre Star Wars et Les Simpson qu’un véritable court-métrage dans la continuité de ses prédécesseurs mettant en scène Maggie Simpson. Les fans des deux franchises l’apprécieront assurément mais regretteront que le potentiel effleuré durant ces trois minutes ne soit pas pleinement exploité.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.