Lucien Adès
Date de naissance :
Le 20 janvier 1920
Lieu de Naissance :
Constantine, en Algérie
Date de Décès :
Le 17 juillet 1992
Lieu de Décès :
Paris, en France
Nationalité :
Française
Profession :
Dirigeant
Auteur
Producteur

La biographie

rédigée par Karl Derisson
Publié le 08 septembre 2022

Dès la fin des années 1920 et les premiers succès de Mickey au cinéma, la sortie des courts-métrages puis des longs-métrages de Walt Disney s’accompagne dans les magasins de dizaines, de centaines de produits dérivés. Le public peut ainsi vivre ou revivre les aventures des héros de Disney grâce aux peluches, poupées, livres, coloriages, accessoires de dînettes, costumes, jeux de société, figurines... Au milieu de tous ces articles, les livres-disques ont eux aussi trouvé leur place dans les rayonnages, notamment grâce au Français Lucien Adès, pionnier de l’édition dont l’idée d’associer littérature et musique a tout de suite tapé dans l’œil des frères Disney.

Lucien Adès naît le 20 janvier 1920 à Constantine, sur la côte nord-est de l’Algérie qui, à l’époque, fait encore partie de l’Empire colonial français. Élevé selon les rites de la religion juive, le jeune homme étudie l’art à l’université d’Alger avant de se tourner vers l’enseignement au début des années 1920. Professeur de français et de latin au collège, Adès abandonne toutefois rapidement sa classe. La Seconde Guerre mondiale a enflammé le monde. La France, à présent dirigée par le Maréchal Pétain, a cédé face aux Allemands dès le 22 juin 1940. L’Algérie vient d’être entraînée malgré elle dans la voix de la collaboration. Mais comme en métropole, le Général de Gaulle a allumé la flamme de la Résistance. En 1942, Adès décide de s’engager dans la lutte contre l’occupant nazi et le gouvernement de Vichy. Il participe alors dans la clandestinité à la préparation de l’Opération Torch, le débarquement allié organisé conjointement au Maroc et en Algérie le 8 novembre 1942. À son niveau, Lucien Adès est le témoin de la Grande Histoire et du tournant de la Seconde Guerre mondiale. Le débarquement en Afrique du nord est en effet l’une des grandes étapes du reflux des forces de l’Axe. Au moins autant que la Bataille d’El Alamein remportée par les Anglais et que la Bataille de Stalingrad gagnée par les Soviétiques, la faille ouverte par les Résistants en Méditerranée permet la reconquête de l’Europe. Lucien Adès poursuit ensuite son engagement auprès des forces britanniques au Moyen-Orient.

Après la Libération de la France en décembre 1944, Lucien Adès s’installe à Paris et ouvre une librairie près du parc Monceau. Couvrant les murs de livres, il réserve une partie de sa boutique à la littérature enfantine qu’il adore. Afin de toucher le plus grand nombre de lecteur et de conquérir un public plus large, il a l’idée d’associer certains livres avec des disques vinyles sur lesquels tout ou partie de l’histoire est gravée. Le succès est alors immédiat. Le concept du livre-disque est né. Adès vend sa librairie et se lance dans l’édition musicale.

Son succès fait rapidement des émules et Lucien Adès doit se différencier de ses concurrents. Il entre ainsi en contact avec Armand Bigle, le représentant français des Walt Disney Productions. Nouant une belle amitié, les deux hommes se mettent d’accord pour combiner leurs efforts et leur talent. En 1952, Lucien Adès se voit alors confier l’adaptation en livre-disque des productions Disney. Pour ce faire, il se charge d’écrire lui-même les textes des premiers titres. Dès 1953, il crée en outre sa propre maison d’édition et fonde le label Disques Adès.

Les livres-disques Disney intègrent la collection du (Le) Petit Ménestrel. Cendrillon devient alors l’une des premières réalisations d’Adès. Avant même sa sortie dans les salles françaises le 18 décembre 1953, Peter Pan débarque à son tour dans les bacs suivi par Pinocchio, Bambi et La Belle et le Clochard en 1955, puis La Grande Parade de Walt Disney en 1957. Suivent Les 101 Dalmatiens, Les Trois Petits Cochons et Les Trois Petits Cochons s’en Vont en Guerre. La mention « Disque incassable » apparaît bientôt sur les pochettes, une première.

Chaque sortie devient rapidement un événement. Les ventes sont phénoménales. Tous les enfants ou presque possèdent dans leur chambre un livre-disque inspiré d’un film de Disney. Ces articles figurent parmi les produits les plus lucratifs du moment. Ce succès attire l’attention de Jimmy Johnson, le responsable de Walt Disney Publications et du label Disneyland Records créé en 1956, qui importe le concept aux États-Unis dès 1957. Pinocchio, Dumbo et Bambi deviennent ainsi les premiers titres édités en Amérique.

Toujours dans l’idée de damer le pion à la concurrence, en particulier les disques Philips qui acquièrent les droits sur la collection des Looney Tunes ainsi que sur les adaptations des aventures d’Astérix ou de Lucky Luke, Lucien Adès met en place une stratégie redoutable. Chaque adaptation est réalisée avec soin. Les livres-disques deviennent des objets d’art avec des illustrations dignes des plus grands artistes. Certaines répliques et surtout les chansons des différents films sont intégrées à la bande son pour rendre l’histoire plus vivante. Pour les narrations, Adès s’entoure par ailleurs des plus grandes vedettes de l’époque. François Périer devient ainsi le conteur de Peter Pan, Cendrillon et Pinocchio. Marthe Mercadier récite l’histoire de Dumbo. Daniel Gélin devient la voix de Signé Zorro. Michèle Morgan narre La Belle au Bois Dormant. Dany Robin raconte l’histoire de Blanche Neige et les Sept Nains. Jean Gabin est choisi pour 20 000 Lieues Sous les Mers.

À partir des années 1960, les livres-disques édités par Lucien Adès passent comme leurs équivalents américains sous le label Disneyland Records. La collection est alors complétée avec des titres tels Une Aventure de Zorro, Merlin l’Enchanteur, Mary Poppins, Alice au Pays des Merveilles, Winnie l’Ourson et l’Arbre à Miel, Les Sept Nains et la Mine de Diamants, Le Livre de la Jungle, Pierre et le Loup, Dumbo, Winnie l’Ourson dans le Vent, Hiawatha, Le Petit Indien, Mickey, le Brave Petit Tailleur, Le Vilain Petit Canard, Robin des Bois et ses Joyeux Compagnons, Mickey et le Haricot Magique, Pecos Bill, le Joyeux Cow-Boy, Lambert, le Lion Bêlant, Suzy, la Petite Voiture Bleue, Davy Crockett, L’Île au Trésor, Bibi Lapin et le Bébé Goudron... D’autres contes populaires s’ajoutent à la collection, notamment Hansel et Gretel, Le Petit Chaperon Rouge, La Petite Poule Rouge, Le Petit Poucet, La Barbe Bleue, Le Petit Bonhomme en Pain d’Épice, Le Nouvel Habit de l’Empereur...

Grâce aux bénéfices colossaux de ses livres-disques, Lucien Adès devient incontournable dans le milieu de l’édition musicale. Surtout, l’argent gagné par les adaptations de l’œuvre de Disney lui permet de se diversifier dans le domaine de la chanson de variété. Cela l’autorise aussi à prendre certains risques en produisant en parallèle des enregistrements d’œuvres classiques ainsi que des biographies audio de musiciens célèbres. Le Requiem d’Hector Berlioz et Daphnis et Chloé de Maurice Ravel interprétés par l’orchestre du Théâtre National de l’Opéra de Paris avec le concours des chœurs de la RTF figurent notamment à son catalogue tout comme l’œuvre de Claude Debussy, L’Ange de Feu de Serguei Prokofiev et Pierrot Lunaire d’Arnold Schönberg.

Primé à plusieurs reprises du Grand-Prix de l’Académie Charles-Cros, Lucien Adès édite également de la musique contemporaine avec Stance, B for Sonata de Betsy Jolas et Sensual Sky, Iubiri d’Horatiu Radulescu, et de la musique folklorique indienne. Il enregistre enfin certains poèmes de Blaise Cendrars, Arthur Rimbaud ou bien d’Alfred de Musset dont deux œuvres, On ne Badine pas avec l'Amour et Les Caprices de Marianne, sont récitées par Gérard Philippe... La collection du (Le) Petit Ménestrel est elle-même complétée par une série de disques reprenant les génériques et chansons de dessins animés et d’émissions pour la jeunesse les plus populaires du moment comme Albator, Heidi, Maya L'Abeille et Aglaé et Sidonie. Enfin, Adès signe en 1982 un partenariat avec l'INA afin d'éditer en vidéocassettes certains programmes télévisés à l'image de La Bataille des Planètes et des (Les) Rois Maudits d'après Maurice Druon.

L’adaptation des films de Disney se poursuit. Micheline Presle raconte L’Apprentie Sorcière. Simone Valère et Jean Desailly se chargent des (Les) Aristochats. Igor et Grichka Bogdanoff reprennent Tron. Annie Cordy prête sa voix aux (Les) Aventures de Bernard et Bianca, Philippe Noiret la sienne à Peter et Elliott le Dragon. Robert Hossein raconte Le Trou Noir, Jean Rochefort Rox et Rouky et Peter Pan. Catherine Deneuve est retenue pour Cendrillon. Louis de Funès offre sa folie à une autre version des (Les) Aristochats. Le catalogue est rallongé avec Taram et le Chaudron Magique raconté par Jean Topart, Basil, Détective Privé par Roger Carel, Le Livre de la Jungle par Marie-Christine Barrault.

Couronné de gloire, Lucien Adès a soixante-huit ans lorsqu’il décide de se retirer des affaires. Sa société est vendue en 1988. Universal Music France met la main sur Le Petit Ménestrel. Les titres estampillés Disney sont rachetés par la toute nouvelle entité Walt Disney Records née de la fusion entre Disneyland Records et Buena Vista Records. Les livres-disques, tout comme les livres seuls et les disques seuls, sont alors publiés par Hachette Publishing, un autre partenaire historique des studios en France et en Europe.

Bien que sur le départ, Adès continue de travailler avec Disney durant deux années encore. Il participe ainsi de loin à la sortie de La Petite Sirène raconté par Nathalie Baye, d'Oliver & Compagnie par Richard Bohringer, à la réédition de Blanche Neige et les Sept Nains confiée à Bernard Giraudeau, au lancement de Bernard et Bianca au Pays des Kangourous récité par Sabine Azéma.

Lucien Adès décède le 17 juillet 1992 dans le 12e arrondissement de Paris. Cinq ans plus tard, un Disney Legends Award lui est décerné à titre posthume lors d'une cérémonie spéciale organisée à Disneyland Paris le 11 avril 1997, l'occasion pour The Walt Disney Company de l'honorer pour son œuvre et sa contribution incroyable au succès de l'entreprise grâce à son concept de livre-disque plébiscité en France et repris dans le monde entier.

Poursuivre la visite

1989 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.