Miss Kitty
Date de création :
Le 02 juillet 1986
Nom Original :
Miss Kitty Mouse
Créateur(s) :
Shawn Keller
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Melissa Manchester
Voix Française(s) :
Marie Ruggeri

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 28 mars 2021

Avec Basil, Détective Privé sorti dans les salles en 1986, les studios Disney emmènent les spectateurs dans les bas-fonds de Londres en compagnie de Basil de Baker Street, alter ego de Sherlock Holmes dans le Royaume des souris en lutte contre son ennemi de toujours, le sournois Professeur Ratigan. Au fil de son enquête pour retrouver le père de la petite Olivia, le détective doit alors faire preuve de discernement et d’intelligence pour démêler les indices, au risque de courir les plus graves dangers en se rendant dans les coins les plus mal famés de la capitale anglaise.

"Laissez-Moi vous gâter!"

Après avoir perdu la trace de Fidget, le sbire maladroit de Ratigan, Basil désespère. La petite Olivia vient d’être enlevée à son tour. Pour seul indice, le détective ne possède plus que la liste abandonnée par mégarde par la chauve-souris à jambe de bois. Quelques expériences plus tard, l’espoir revient toutefois. La feuille dévoile en effet que la crapule est récemment passée par les quais. Pour Basil, accompagné du fidèle docteur Dawson, une nouvelle piste s’ouvre…

Dans un épais brouillard, Basil et Dawson se rendent à l’endroit même où les égouts se jettent dans la Tamise. L’atmosphère est lugubre. Déguisés en vieux loups de mer, tous les deux pénètrent dans un bar sinistre. C’est un véritable bouge rempli de désespérés, de tricheurs aux cartes, de petites frappes et de poivrots en tout genre. Prenant place à l’une des tables, ils assistent au spectacle risible donné par une pieuvre jongleuse puis par un lézard et une grenouille en équilibre sur un monocycle. Les sifflets ne se font pas attendre. Les tomates pourries volent de toutes parts. Le rideau se ferme sous les huées.

Pour calmer la tempête, le pianiste change immédiatement de registre. Le rideau s’ouvre de nouveau sur une charmante et innocente petite souris, Miss Kitty. Sa robe bleue cache un corps particulièrement frêle. Les mains serrées, elle tient sa cape rose. Ses yeux paraissent emplis de peur. La petite semble terrifiée. D’une voix douce, elle se met à chanter. « Mes amis, écoutez bien, ma petite chanson ».

Dès les premières paroles, les caïds posent leurs armes et retrouvent leur siège. « Les coups durs ont fait de vous de solides garçons ». Certains ôtent leur chapeau. La tête posée sur la main, plus personne ne cherche la bagarre. « Gardez votre entrain… Écoutez-moi bien… ». Le rythme de la musique s’accélère. Miss Kitty commence à sortir de sa réserve. Adressant des clins d’œil sensuels à son auditoire, elle se met à danser. « Hey, les gars, c’est le moment ! Cette nuit, on a tout le temps ! ». Les loubards dodelinent en chœur. Dawson est totalement sous le charme. « Laissez vos rêves se réaliser. Laissez-moi vous gâter ! ».

Toute la salle est conquise. Seul Basil, qui observe le barman glisser du poison dans les bières, ne paraît pas touché par ce spectacle. Miss Kitty se dissimule bientôt derrière le rideau rouge de la scène. Le Rat Pac, le groupe de musiciens du bar, s’enflamme. Le rideau s’ouvre et révèle alors la chanteuse complètement métamorphosée. La cape retirée laisse paraître un corset ajusté à sa taille fine. Elle arrache sa robe pour dévoiler les plumes de son costume et sa jarretière. À côté d’elle, deux danseuses se déhanchent. Dans la salle, c’est la folie, les clients se bousculent pour monter sur scène ! Dawson est rouge écarlate après que la chanteuse lui a fait signe. Tout chamboulé, le bon docteur siffle alors sa bière sans même se rendre compte qu'elle a été droguée !

Soudain, Fidget entre dans le bar. Lui aussi est immédiatement attiré par le spectacle. Basil est extatique en voyant que sa piste est la bonne. Il déchante cependant en apercevant bientôt Dawson en train de danser sur la scène. Embrassé chaleureusement par les ravissantes artistes, ce dernier finit sa course en tombant sur le piano. Malgré lui, il déclenche alors une bagarre. Miss Kitty et ses danseuses disparaissent instantanément. Basil et Dawson en profitent pour s’éclipser eux aussi discrètement.

La Conception du personnage

Vedette de l’une des scènes les plus emblématiques de Basil, Détective Privé, Miss Kitty fait partie des nombreux personnages anonymes qui peuplent le film. Toutefois, contrairement à nombre d’entre eux, la petite souris possède pour sa part un prénom, Kitty. Inscrit sur les différentes feuilles de modèles qui la représentent, il n’est cependant jamais prononcé à l’écran.

Esquisse de Miss Kitty par Shawn Keller
Feuille de modèles de Miss Kitty

Miss Kitty est une petite souris blanche que certains artistes, au premier rang desquels l’animateur Shawn Keller, ont un temps imaginé avec les traits de Miss Bianca, l’héroïne des (Les) Aventures de Bernard et Bianca. Vêtue d’un corset et de résilles, la chanteuse apparaissait ainsi sur certaines recherches graphiques avec la même toque en fourrure violette que la détective du classique de 1977. Finalement, son apparence est totalement revue. Miss Kitty est alors dessinée différemment avec un petit museau bordeaux, des lèvres roses et de grands yeux bleu foncé rehaussés par du mascara couleur lavande. Au départ présentée comme une pauvre demoiselle terrifiée enveloppée dans une épaisse robe rehaussée d’une capeline, elle se révèle bien vite être une danseuse de revue, pulpeuse à souhait, vêtue d’un costume bleu ciel très aguichant laissant apparaître ses formes.

Accompagné d’une jarretière placée sur sa jambe droite et de gants longs, le costume est alors en parfaite adéquation avec la véritable personnalité de la demoiselle. Pas du tout timide ni apeurée, elle est en réalité une allumeuse de première chargée de charmer tous les ivrognes et autres loubards réunis dans le bar. Les paroles de sa chanson écrite avec talent par Mélissa Manchester et mise en musique par le compositeur oscarisé Henry Mancini ne laissent, d’ailleurs, aucun doute sur ses intentions. Elle appelle à la beuverie en encourageant les clients à boire leur bière. La phrase « Laissez-moi vous gâter », « Let me be good for you » en version originale, jette forcément le trouble sur ses intentions.

Et que dire des vers « Hey, Fellas ! I’ll take off all my blue » en anglais ? Semblant sous-entendre que la jeune fille, toute vêtue de bleu, est prête à se dévêtir ; la phrase étant pudiquement traduite en français par un prude « Hey, les gars, pour sortir du brouillard ». À n’en pas douter, Miss Kitty est dès lors assez hors du commun dans l’écurie Disney qui, jamais, n’avait présenté de la sorte un personnage aussi sulfureux capable de se livrer à un strip-tease explicite en récitant des paroles quant à elles très implicites !

Shawn Keller

L’animation de Miss Kitty est exécutée par Shawn Keller. Engagé par les studios Disney au début des années 1980 après avoir travaillé un temps sur Brisby et le Secret de NIMH auprès de Don Bluth, l’artiste participe à la production de Taram et le Chaudron Magique, Basil, Détective Privé, Oliver & Compagnie et La Petite Sirène. Après un retour chez Don Bluth qui l’associe à la création de Poucelina, il revient chez Disney et travaille sur Le Bossu de Notre-Dame, Mulan, Tarzan, Atlantide, l’Empire Perdu, La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers et La Ferme se Rebelle. Il anime alors en particulier les personnages des filles du roi Triton, de Flotsam et Jetsam, de Quasimodo, de Petit Frère, de Cookie et Preston Whitmore, de Jim Hawkins et de Jack la Chance.

Les Voix de Miss Kitty

En version originale, Miss Kitty est interprétée par la chanteuse, parolière et compositrice Melissa Manchester. Née dans le Bronx le 15 février 1951 dans une famille de musiciens, elle débute sa carrière dès le plus jeune âge. Élève de la Manhattan’s High School of Performing Arts puis de l’Université de New York où elle assiste aux mêmes cours que la chanteur Paul Simon, Manchester est alors repérée par le producteur Barry Manilow et la comédienne Bette Midler, qui l’engage comme choriste. Après un premier album, Home to Myself, en 1973, elle écrit des dizaines d’autres titres dont les très populaires Midnight Blue, O Heaven, Woman Alice!, Cash Box et You Should Hear How She Talks About You, couronnée d’un Grammy Award. En plus de quelques apparitions à la télévision, elle participe à la bande originale des longs-métrages Château de Rêves (1978) et The Promise (1979) dont les chansons, Through the Eyes of Love et I’ll Never Say Goodbye, concourent à l’Oscar. Vue dans For the Boys (1991), Melissa Manchester apparaît aussi au générique du film d’animation Little Nemo : Adventures in Slumberland (1992) pour lequel elle collabore avec les frères Sherman. Elle compose également la bande originale de La Belle et le Clochard 2 : L’Appel de la Rue en 2001.

Melissa Manchester
Marie Ruggeri

En version française, Marie Ruggeri prête sa voix à Miss Kitty. Née au Luxembourg le 21 juillet 1952, la comédienne et chanteuse débute dès les années 1960 en devenant une véritable star dans son pays de naissance et en Allemagne. Sous le nom de Mary Cristy, elle participe à la création de l’opéra-rock La Révolution Française de Claude-Michel Schönberg en 1973. Représentante de la Principauté de Monaco lors de l’édition 1976 du Concours Eurovision de la chanson dont elle sort à la 3e place avec Toi, la Musique et Moi, elle accompagne des dizaines d’artistes sur scène parmi lesquels Claude François. Marie Ruggeri mène en parallèle une carrière de doubleuse. Elle est ainsi la voix chantée d’Audrey (Ellen Greene) dans La Petite Boutique des Horreurs, de Georgette dans Oliver & Compagnie, de Peg dans le second doublage de La Belle et le Clochard, de l’Araignée dans James et la Pêche Géante. Également comédienne de théâtre, elle narre l’histoire de Bongo dans Coquin de Printemps.

Miss Kitty porte assurément bien son prénom. Vedette d’une scène des plus surprenantes de la part des studios Disney, la chanteuse au patronyme « félin » est en effet une vraie croqueuse de souris !

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.