Narcisse
Date de création :
Le 27 juin 1997
Nom Original :
Narcissus
Créateur(s) :
Dave Kupczyk
Jean-Luc Ballester
David Alan Zaboski
Apparition :
Cinéma
Télévision

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 15 avril 2021

Avec Hercule, leur 35e grand classique animé, les studios Disney offrent aux spectateurs une sympathique plongée au cœur de la mythologie grecque. Les dieux de l’Olympe et les héros légendaires, dès lors, sont de la partie à l’image de Narcisse le maudit.

Narcisse, ou l'amour inconditionnel de soi

Tirant son nom du grec « narkê », le « sommeil », Narcisse est le fils de la nymphe Liriopé et du dieu fleuve Céphise. Originaire de la cité de Thespies, en Béotie, dans l’est de la Grèce, il est l’un des héros mis en scène dans le Livre III des (Les) Métamorphoses écrites par Ovide au début du Ier siècle. L’auteur parle alors d’une prophétie prononcée par le devin Tirésias, lequel prédit que Narcisse vivra très vieux mais à une seule condition, qu’il ne se voit jamais. En grandissant, il apparaît en effet que le jeune homme est doté d’une beauté extraordinaire qui lui vaut d’être courtisé par toutes les femmes et tous les hommes.


Narcisse, huile sur toile du Caravage, 1569, Galerie nationale d'art ancien, Palais Barberini, Rome.

Insensible à l’amour, Narcisse refuse toutefois les avances des unes et des autres, renvoyant en particulier la jolie nymphe Écho qui, désespérée, en appelle bientôt aux dieux. La déesse Némésis, assimilée à la vengeance, entend bientôt sa plainte. Pour calmer l’hybris – l’ego – de Narcisse, elle fait ainsi en sorte qu’il aperçoive son reflet dans l’eau. Ni une, ni deux, le chasseur tombe alors immédiatement amoureux… de lui-même. Accroupi devant le miroir d’eau, il reste pendant des jours à se contempler et à se lamenter de ne pouvoir saisir sa propre image. Immobile devant son reflet, Narcisse commence rapidement à dépérir. Malgré son chagrin, Écho se rend compte du drame qu’elle a provoqué. Elle répète inlassablement « Hélas ! Hélas ! », alors même que Narcisse se meurt. Accueilli aux Enfers comme toutes les âmes défuntes, il continue de chercher son reflet dans les eaux du Styx. À l’endroit de sa mort, des fleurs blanches apparaissent, des narcisses. Le terme narcissique renvoie vers cet amour inconditionnel que certains ont d’eux-mêmes…


Narcisse, sculpture en plâtre d'Ernest Hiolle, 1868, Palais des Beaux Arts de Lille.

Dans d’autres versions de l’histoire, Narcisse est à l’origine de la mort d’Ameinias, un soupirant qui se suicide avec son épée devant sa porte. Avant de succomber, le jeune homme demande aux dieux de le venger. Ce sont eux, dès lors, qui provoquent la rencontre entre Narcisse et son reflet. Comprenant que cette passion avec lui-même est impossible, le héros se suicide à son tour. Son sang s’écoule sur le sol et donne naissance à un narcisse…


Écho et Narcisse, huile sur toile de Nicolas Poussin, 1627, Musée du Louvre, Paris.

Dans une version de l’histoire plus rationnelle, le géographe Pausanias évoque de son côté la sœur jumelle défunte de Narcisse. Pour ne pas oublier son visage, il se rend alors chaque jour près d’une source pour voir sa propre image dans laquelle il croit reconnaître les traits de la jeune femme. Aucun lien n’est fait avec la fleur dont le nom apparaît dans des textes plus anciens.
Certains écrits, enfin, précisent que ce sont les dieux eux-mêmes qui changèrent Narcisse en fleur pour abréger son agonie.

Narcisse, simple figurant chez Disney

Dans Hercule, Narcisse n’apparaît qu’une poignée de secondes au début et à la toute fin du film. Les spectateurs l’aperçoivent en effet brièvement au milieu de la foule des dieux invités à la présentation par Zeus et Héra de leur nouveau-né, Hercule.

Quelques instants plus tard, Hermès, le messager des dieux, prend le temps de féliciter le roi de l’Olympe pour cette célébration magnifique. « Je n’avais jamais vu autant d’amour depuis que Narcisse s’était découvert lui-même », lance-t-il alors avec sarcasme en regardant en direction du bellâtre montré en train d’envoyer des baisers à son propre reflet dans un miroir à main.

Narcisse est enfin de retour à la fin du film. Il est en effet là, au milieu des dieux, pour saluer vivement le retour d’Hercule, l’enfant prodigue, au sommet de l’Olympe.

La Conception du personnage

Lors de l’écriture du script d’Hercule, les réalisateurs Ron Clements et John Musker et les scénaristes Irene Mecchi, Bob Shaw et Donald McEneery ont profondément réécrit la mythologie. Parmi les changements principaux, le rôle dévolu à certains dieux, en particulier à Héra, reine de l’Olympe trompée et vengeresse qui déteste Hercule et qui s’est retrouvée changée en mère douce et aimante. Comme d’autres personnages du film, Narcisse a lui aussi vu sa posture changer. Simple mortel dans les légendes, le héros est ainsi placé parmi les dieux.

L’apparence graphique de Narcisse, comme celle de l’ensemble des protagonistes du film, est notamment issue du travail de recherche réalisé par le dessinateur anglais Gerald Scarfe, dont l’œuvre a en particulier fait la Une du Sunday Times et du New Yorker. Le personnage apparaît alors sous les traits d’un beau gosse à la peau bleutée, aux dents étincelantes et à la chevelure bouclée blanche. Quelques petits poils frisés sur un torse bien bâti complètent ce physique avantageux. Ses vêtements se limitent à une toge bleu marine. Un médaillon autour de son cou porte la mention « Me » (« Moi ») pour accentuer de manière rigolote son égocentrisme et son narcissisme.

Narcisse est animé, au milieu des autres dieux mineurs d’Hercule, par Dave Kupczyk, Jean-Luc Ballester et David Alan Zaboski.
Né le 21 mai 1964 à Woodstock, au Canada, Dave Kupczyk suit les cours du Sheridan College de Toronto, d’où il sort diplômé en animation en 1987. Après une participation à la série animée The Care Bears, il travaille entre 1988 et 1992 pour les Don Bluth Animation Studios sur Charlie, Mon Héros, Rock-O-Rico et Poucelina. Il passe ensuite chez Turner Pictures où il est engagé sur Richard au Pays des Livres Magiques et ponctuellement sur Danny, le Chat Superstar. En 1933, Dave Kupczyk rejoint les studios Disney et collabore à la production de Pocahontas, une Légende Indienne, Le Bossu de Notre-Dame, Hercule et Mulan, des films pour lesquels il anime John Smith, Esméralda, les dieux, Chien-Po et Ling. Animateur pour Fantasia 2000 et artiste visuel sur La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers, il quitte Disney en 1998 pour les studios Dreamworks, S.K.G.. Il anime alors Chel dans La Route d’Eldorado, Spirit dans Spirit, l’Étalon des Plaines. Chez Sony Imageworks de mars à septembre 2001, il œuvre sur les effets visuels de Spider-Man puis sur Les Supers Nanas pour le compte de Cartoon Networks. Entre 2002 et 2006, il participe en Freelance à la création d’Ozzy & Drix, Kangaroo Jack: G’Day U.S.A., Les Bébés Looney Tunes, Batman, Aquaman, Lone Ranger pour Warner Bros. Dave Kupczyk est enfin au générique de Wolverine et les X-Men, The Goode Family, Ultimate Spider-Man et Bug! Une Production Looney Tunes. Enseignant à l’Institut CalArts entre 2001 et 2004, il revient chez Disney Television Animation où il travaille sur la série La Loi de Milo Murphy. Dave Kupczyk est en lice pour l’Annie Award du Meilleur animateur en 2001.

Gerald Scarfe
Dave Kupczyk
Jean-Luc Ballester
David Alan Zaboski

Jean-Luc Ballester est, lui, l’un des artistes de Walt Disney Animation France, le studio ouvert par Disney à Montreuil, dans la région parisienne. En tant qu’animateur ou intervalliste, il travaille alors sur Winnie l’Ourson : Noël à l’Unisson, Dingo et Max, Mickey Perd la Tête, Le Bossu de Notre-Dame, Hercule, Tarzan, Kuzco, l’Empereur Mégalo, Atlantide, l’Empire Perdu, Le Livre de la Jungle 2 et Lorenzo. Jean-Luc Ballester est également crédité au générique du (Le) Chat du Rabbin.
David Alan Zaboski, enfin, entre chez Disney à la fin des années 1980. Il travaille alors comme intervalliste sur La Belle et la Bête puis Aladdin. Promu au poste d’animateur, il se charge parmi d’autres des personnages de John Smith, de Phoebus, des dieux et participe à la production de la séquence de L’Oiseau de Feu dans Fantasia 2000. Après son départ des studios Disney, il collabore à la création d’Osmosis Jones, Stuart Little 2, Les Looney Tunes Passent à l’Action et Unforgotten: The Story of Paul Pender.

Les Autres Apparitions de Narcisse

Comme nombre de personnages du long-métrage animé, Narcisse est ponctuellement de retour dans la série animée Hercule. Son apparence graphique change cependant, sa peau bleue étant à présent violette.

Hercule et la Piscine de l'Oubli
Hercule et le Titan Englouti

Dans l’épisode Hercule et la Piscine de l’Oubli, entre autres, il fait notamment partie des dieux conviés par Hadès à une piscine party aux Enfers. Il perd alors la mémoire en étant éclaboussé par l’eau magique de la mare, laissant ainsi le champ libre au seigneur des Enfers pour conquérir l’Olympe.
Narcisse est aussi figurant dans l’épisode Hercule et le Titan Englouti, dans lequel il apparaît au milieu des autres dieux réunis pour célébrer la victoire de Zeus sur Typhon.

Simple figurant, Narcisse fait partie de la liste pléthorique de personnages d’Hercule qui offrent au film une qualité visuelle incomparable et, ici, un moment irrésistible de comédie.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.