La Bande à Picsou et l'Atlantide
L'affiche
Titre original :
DuckTales : Woo-oo !
Production :
Disney Television Animation
Date de sortie USA :
Le 12 août 2017
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Dana Terrace
John Aoshima
Musique :
Dominic Lewis
Durée :
45 minutes

Le synopsis

Donald, qui a décroché un entretien d'embauche, se voit contraint de confier ses neveux, Riri, Fifi et Loulou, à son Oncle Picsou auquel il n'a pas adressé la parole depuis dix ans. Les trois canetons réveillent alors chez le vieux milliardaire sa soif de l'aventure au point de les entraîner sur la piste de l'Atlantide...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 30 août 2017

Certaines séries restent dans l'inconscient collectif des téléspectateurs. S'il y en a une chez Disney qui est culte de chez culte, c'est bien La Bande à Picsou. Annoncé en 2015, son reboot est dès lors attendu comme le messie avec toutefois la crainte immense de le voir trahir l'originale. Le téléfilm pilote, La Bande à Picsou et l'Atlantide, met fort heureusement fin à ces aprioris : il fait plus que rassurer le public, il l'impressionne ! Le coup de coeur est, en effet, instantané autant envers le recit conté que pour les nouveaux personnages. Humour, aventures, nostalgie, modernité et hommage : tout est présent dans cette nouvelle série qui pourrait devenir, dans la droite lignée de Souvenirs de Gravity Falls, l'une des nouvelles pépites de Disney Television Animation.

Pour bien comprendre l'importance de La Bande à Picsou, il convient d'en revenir aux sources. Suite au succès du moyen-métrage Footmania pour Dingo en 1987, décision est prise, à l'époque, de mettre en chantier une série basée entièrement sur les personnages de Carl Barks : La Bande à Picsou. Le 18 septembre 1987, est donc diffusé lors d'un "spécial" de deux heures, le pilote du programme, La Bande à Picsou : Le Trésor de la Vallée du Soleil d'Or, qui sera plus tard scindé en cinq épisodes d'une vingtaine de minutes (N'Abandonnez pas le Navire, Fausse Route vers Fausse Route, Les Trois Canards du Condor, Canards en Gelée, La Cupidité ne Paie Pas). La série appelée à devenir mythique commence ainsi le 21 septembre 1987 avec une diffusion, tous les jours de la semaine, d'épisodes d'une vingtaine de minutes chacun. Après le succès des soixante-cinq premiers épisodes de la Saison 1, Disney en commande vingt-cinq nouveaux qui ne sont néanmoins pas prêts avant un an pour une diffusion à partir du 18 septembre 1988 et étalée sur deux saisons. En attendant, et en guise de Saison 2, deux téléfilms sont proposés : La Bande à Picsou : Le Temps, C'est de l'Argent et La Bande à Picsou : Super Picsou, le premier en syndication et le second en tant qu'épisode de l'émission d'anthologie, The Magical World of Disney. Chacun d'eux est, ensuite, découpé en cinq épisodes comme son aîné La Bande à Picsou : Le Trésor de la Vallée du Soleil d'Or, pour être diffusé dans la série composée, au final, d’un total de cent épisodes !

La Bande à Picsou est assurément l'une des séries animées de Disney parmi les plus connues et les plus réussies. Chaque épisode est un véritable régal. Les scénarios sont fouillés. L'action est omniprésente et mêle, avec malice, l'aventure au fantastique et à l'humour. Les personnages, quant à eux, sont tous plus attachants les uns que les autres. Et peu importe le camp auquel ils appartiennent : les gentils comme les vilains rayonnent ici dans un casting impressionnant, en nombre et en qualité. En plus de Picsou, de Géo Trouvetou et des Rapetou qui ont fait leur première apparition dans Footmania pour Dingo, d'autres personnages de Carl Barks font leur premier pas en animation : Miss Tick, Gripsou, Goldie O'Gilt ou encore Gontran. D'autres encore vont être créés spécialement pour la série : Zaza, Mamie Baba mais aussi et surtout Flagada Jones. La Bande à Picsou aura d'ailleurs un tel succès que les studios Disney décident de la décliner sur grand écran, avec le long-métrage, La Bande à Picsou - Le Film : Le Trésor de la Lampe Perdue. La diffusion est ainsi programmée entre les saisons 3 et 4, le 3 août 1990. Le film devenu culte est depuis régulièrement rediffusé à la télévision à travers le monde entier.

Le reboot est donc dû à Matt Youngberg et Francisco Angones. Venu de Cartoon Network, Matt Youngberg est ainsi connu pour avoir produit la série Ben 10 : Omniverse (2012-2014) mais aussi réalisé des épisodes des séries Ben 10 : Ultimate Alien (2010-2012), Transformers : Animated (2007-2009) ou Teen Titans (2005-2007). Francisco Angones s'est, lui, principalement distingué en tant que scénariste sur la série Wander (2014-2016) de Disney Television Animation. Preuve de qualité, de nombreux membres de l'ancienne équipe responsable de la superbe série Souvenirs de Gravity Falls sont présents dont Dana Terrace en tant que réalisatrice ou Sean Jimenez comme directeur artistique.

Ce qui impressionne dans cette nouvelle version de La Bande à Picsou, c'est le respect que l'équipe a mis dans le matériel original. En fait, dès les première minutes, le spectateur ne peut qu'être happé par le téléfilm tant il apparait comme un ingénieux mélange. Et cela tient presque du miracle car La Bande à Picsou de 2017 va bien au delà du statut de simple remake de la série de 1987. Il reprend certes des éléments de la série originale mais lorgne aussi du côté des comics de Carl Barks (bien plus que dans la première série d'ailleurs) mais aussi ceux de Don Rosa sans parler des cartoons des années 30 aux années 50, et même des jeux vidéo ! Pour autant, et c'est heureux, le reboot dispose de son propre univers et d'éléments inédits qui en font une œuvre à part entière. Il est question ici plus d'un remake ou d'une adaptation : c'est une réinterprétation avec le respect nécessaire due à l'oeuvre originale, un vrai sens de la nostalgie mais à destination du public d'aujourd'hui avec un humour et une caractérisation résolument modernes. La série se situe ainsi clairement au 21ème siècle avec Riri, Fifi, Loulou, ou encore Zaza qui utilisent les outils contemporains comme les portables. Tout cela n'empêche pas évidemment d'avoir certains détails vraiment truculents au plus proche des personnages comme par exemple Picsou qui conserve un téléphone mobile à clapet, apparaissant en cela totalement has-been mais s'inscrivant tout à fait dans la logique d'un vieil avare refusant de changer d'appareil puisqu'il fonctionne toujours...

La Bande à Picsou de 2017 propose, en outre, un design un peu plus stylisé et carré que celui des années 80 qui donnait lui dans la rondeur, marque de fabrique de l'époque. Pour autant, même si quelques éléments demandent un temps d'adaptation (par exemple le fait que Gripsou soit un peu plus gros que dans la série originale), son rendu visuel colle à merveille au ton du récit. Elle revêt ainsi un côté comics vraiment bienvenu. Les décors sont notamment superbes avec de belles trouvailles comme le manoir de Picsou et les nombreuses peintures qui ornent ses murs comme autant de jolis clins d'oeil aux oeuvres du Maître des Canards, Carl Barks. L'animation n'est pas en reste : fluide et dynamique, elle est réalisée par ordinateur mais arbore une apparence 2D qui donne un charme incroyable à l'ensemble.

Le scénario du pilote, La Bande à Picsou et l'Atlantide, a pour mission de présenter la trame générale et les personnages. Ce qui frappe tout de go sont les nombreuses bonnes idées ou clins d'œil qui ressortent dès les premières minutes. La vareuse de Donald par exemple apparait à deux reprises dans le téléfilm : une fois en bleu, au début, comme dans les cartoons ou une fois en noir, à la fin, comme dans les comics de Barks. Picsou, lui comme dans les œuvres papier de Barks ou de Don Rosa, est un féru d'aventures plus qu'un collectionneur de pièces d'or mais surtout il reprend son costume rouge. De chez Don Rosa, le côté mystère et histoire de famille a l'air d'avoir été instigué dans la série avec un fil rouge incroyable que le cliffhanger à la fin du téléfilm semble annoncer. Les clins d'oeil sur l'ancienne série sont également fort nombreux notamment des objets venant du téléfilm La Bande à Picsou : Le Trésor de la Vallée du Soleil d'Or ou du film cinéma La Bande à Picsou - Le Film : Le Trésor de la Lampe Perdue. Chose encore plus jubilatoire, de nombreuses citations dans le pilote font penser que La Bande à Picsou 2017 se passe dans le même univers que d'autres séries Disney : Myster Mask, Super Baloo ou La Bande à Dingo. D'ailleurs, alors que Donald attend pour son entretien, l'une des candidats ressemble étrangement à Roxanne du film Dingo et Max devenue adulte.

Le plus impressionnant dans La Bande à Picsou et l'Atlantide reste ainsi l'incroyable force des personnages. C'est bien simple : ils sont tout de suite attachants et il est impossible de ne pas les aimer !
Picsou est parmi eux un millardaire qui s'est éloigné de sa famille, un peu à la manière dont Don Rosa l'explique dans La Jeunesse de Picsou (une lecture manifestement incontournable pour tous les artistes travaillant sur la série, chose avouée de la bouche même des créateurs du remake). Une légende s'est pourtant faite autour sur lui : il aurait été un grand aventurier dans sa jeunesse ! La venue de ses petits neveux dans son manoir lui redonne alors l'envie de repartir en expédition. En anglais, il est doublé à merveille par l'acteur écossais David Tennant, principalement connu pour avoir été le Doctor Who de 2005 à 2010.

Alors que Donald Duck avait été le grand absent de la série de 1987,dans le reboot, il est au centre de l'intrigue allant jusqu'à en devenir un personnage principal. Le pilote propose ainsi un Donald qui est un mixte entre la version de Carl Barks (il ne sait pas garder ses emplois mais n'a pas peur de partir à l'aventure) et un petit côté de ses cartoons cinématographiques de par sa maladresse. Par contre, il semble avoir perdu son mauvais caractère ! Autre détail amusant, comme dans les Parcs dans Mickey's Toontown ou dans la série Mickey Mania, Donald vit, au début de la série, sur un bateau. En anglais, il est le seul personnage historique à reprendre son doubleur officiel, Tony Anselmo.

La grande évolution de La Bande à Picsou par rapport à la série originale est de donner aux triplets, Riri, Fifi et Loulou, une personnalité distincte. Ce n'est pourtant pas la première fois que cela arrive dans une série Disney puisque l'idée avait été déjà utilisée en 1996, dans Couacs en Vrac. Riri (doublé en anglais par Danny Pudi) est l'ainé et le plus sage des trois, celui qui planifie tout, mais aussi le seul à être un Castor Junior. Fifi (Ben Schwartz en anglais connu pour avoir fait une voix dans la série Randy Cunningham, le Ninja) est le plus intrépide, le plus bricoleur cherchant toujours l'aventure et amenant aussi souvent les problèmes. Enfin, Loulou (Bobby Moynihan en version originale) est l'optimiste de la bande mais aussi le plus méchant selon les dires de ses frères et surtout, celui qui va redonner la foi dans l'aventure à son vieil Oncle Picsou.

Parmi les nouveaux personnages venus de la série de 1987, le téléspectateur retrouve Flagada Jones, Zaza et Mamie Baba. Mamie Baba reprend donc du service mais apparait un peu effacée dans le téléfilm. Flagada Jones se retrouve, lui, assez proche de sa personnalité d'origine toujours aussi drôle, maladroit et très mauvais pilote. La seule différence est qu'il est déjà un employé de Picsou, précisément son chauffeur de limousine au début de récit. La vraie révélation de La Bande à Picsou et l'Atlantide est clairement Zaza. Le personnage a, en effet, particulièrement évolué depuis la série de 1987. Alors qu'elle était une petite fille toute gentille, elle est ici une adolescente du même âge que les trois neveux. Totalement fan de la famille de Picsou, elle s'est faite un devoir d'en apprendre le plus possible sur l'arbre généalogique du milliardaire. Débrouillarde et ingénieuse, elle n'a ainsi pas peur de partir à l'aventure. C'est Kate Micucci qui lui prête à merveille sa voix en anglais. L'actrice a déjà été vu dans The Big Bang Theory dans le personnage de Lucy tandis qu'elle fait aussi la voix de Sara Murphy dans la série La Loi de Milo Murphy.

La Bande à Picsou et l'Atlantide est un téléfilm pilote quasi parfait. Il introduit des personnages tout de suite attachants, propose un visuel et une animation sublimes, sait parfaitement allier la nostalgie, l'aventure, l'humour mais aussi les mystères et un zeste d'émotion, le tout avec un ton résolument moderne et contemporain. Il annonce donc le meilleur pour la future série La Bande à Picsou et laisse présager que Disney Television Animation possède là une véritable pépite, prête à devenir culte.
Petits et grands vont tomber en admiration devant Picsou et ses neveux ! Serait-ce là la naissance d'un futur classique de la télévision, trente ans après la série originale ?

Les personnages

1934
Cinéma
1987
Télévision

L'édition vidéo

Jaquette La Bande à Picsou et l'Atlantide
Jaquette La Bande à Picsou et l'Atlantide
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2017

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux