Anaïs Delva
Chante les Princesses Disney

Anaïs Delva Chante les Princesses Disney
L'affiche
Titre original :
Anaïs Delva Chante les Princesses Disney
Production :
The Walt Disney Company France
Wild Horse Management
Nombre de spectacles :
2
Genre :
Tournée de concerts
Artiste(s) :
Anaïs Delva
Dates de tournée :
27 avril 2016 - Paris, France (La Cigale)
18 septembre 2016 - Paris, France (Le Trianon)

Le synopsis

La première partie est constituée de mélodies calmes et apaisantes propices à la rêverie. De Ce Rêve Bleu à Histoire Éternelle, Anaïs Delva utilise alors une voix douce et agréable, et impressionne notamment sur la note la plus haute de Partir Là-Bas ("Je partirai sans aucun regret...") qui lui vaut les applaudissements spontanés du public. Durant ce voyage dans une "bulle de rêve" (selon ses propres termes), elle reconnaît une infidélité aux princesses avec Par Magie (Descendants). Elle entame ensuite sa deuxième partie plus énergique avec une interprétation détonnante de Vers le Ciel immédiatement suivie par Où Est la Vraie Vie ? durant laquelle le guitariste Benoît effectue un magnifique solo de guitare très rock.

Sa version acoustique de Libérée, Délivrée reprend ensuite les paroles de la version chantée par Elsa dans le film, en omettant le pont (qui correspond à la construction du palais de glace). Elle la dédie aux parents tout en assurant aux enfants qu'ils entendront la version qu'ils connaissent en fin de spectacle. S'ensuit une version très enlevée d'Un Sourire en Chantant durant laquelle elle fait taper des mains son public sur "Pourquoi désespérer quand la pluie doit tomber ?". Inattendu et bienvenu. C'est après Un Jour Mon Prince Viendra (dédiée à toutes les célibataires de la salle) qu'elle s'offre un moment plus intimiste aux côtés du pianiste Mitch (qu'elle aime surnommer Mitchou) : elle s'installe ainsi à ses côtés et interprète Je Veux Y Croire uniquement accompagnée au piano. Le spectacle se termine par une note festive avec l'énergique Au Bout du Rêve et la célèbre Libérée, Délivrée dans sa version pop du générique de fin.

Les chansons

01. Ce Rêve Bleu (Aladdin)
02. Par Magie (Descendants)
03. L'Air du Vent (Pocahontas, une Légende Indienne)
04. Partir Là-Bas (La Petite Sirène)
05. Réflexion (Mulan)
06. J'en Ai Rêvé (La Belle au Bois Dormant)
07. Tendre Rêve (Cendrillon)
08. Histoire Éternelle (La Belle et la Bête)
09. Vers le Ciel (Rebelle)
10. Où Est la Vraie Vie ? (Raiponce)
11. Libérée, Délivrée (version acoustique) (La Reine des Neiges)
12. Un Sourire en Chantant (Blanche Neige et les Sept Nains)
13. Un Jour Mon Prince Viendra (Blanche Neige et les Sept Nains)
14. Je Veux Y Croire (Raiponce)
15. Au Bout du Rêve (La Princesse et la Grenouille)
16. Libérée, Délivrée (La Reine des Neiges)

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 20 septembre 2016

Si les Ambassadrices Disney étaient monnaie courante en France de la fin des années 1970 aux années 1990, Disney a finalement laissé cette tendance de côté suite à la disparition de Disney Parade, la célèbre émission présentée par Jean-Pierre Foucault et qui permettait à Anne, Séverine puis Mélanie de briller sur le petit écran. En 2009, Disney tente de propulser Sara, gagnante de Disney Channel Talents, sur le devant de la scène. Après avoir interprété la version française de chansons Disney faisant l'actualité (Le Meilleur des 2 de Hannah Montana, Je Voudrais de Raiponce), elle devient la première chanteuse française à signer chez Hollywood Records et sort son premier single Avant d'Avoir Grandi.  L'échec sera impitoyable et The Walt Disney Company France abandonnera Sara sans sourciller pour se tourner vers sa nouvelle égérie, Anaïs Delva.

Anaïs Delva est une chanteuse et comédienne française née le 15 mai 1986 à Bar-le-Duc en France. Elle commence sa carrière en 2011 avec les musicals Roméo et Juliette, les Enfants de Vérone au Palais des Congrès de Paris puis elle devient ensuite Cendrillon sur la seconde saison de la tournée de Cendrillon, le Spectacle Musical au Théâtre Mogador. La jeune Anaïs rencontre le succès lorsqu'elle interprète Lucy Westenra dans la comédie musicale Dracula, l’Amour Plus Fort Que la Mort sous la direction du chorégraphe Kamel Ouali jouée d’abord au Palais des sports de Paris avant de partir en tournée nationale. Elle continue sur le même registre en jouant sur scène dans Robin des Bois : la Légende… ou Presque ! au Festival d’Avignon ainsi que Salut les Copains, le spectacle musical au Zénith en France et en Suisse.
L’année 2013 offre à Anaïs Delva deux gros projets. Le premier est sa participation à la comédie musicale Spamalot au Palais des Glaces et le deuxième, le doublage de la princesse Elsa dans le long-métrage d’animation des studios Disney La Reine des Neiges (rôle qu'elle reprendra dans Once Upon a Time - Il Était une Fois et La Reine des Neiges : Une Fête Givrée). Elle sort également son premier single en duo avec Florian Roi, Toi. L’immense succès de La Reine des Neiges marque indéniablement la carrière d’Anaïs Delva dont la popularité explose. Elle participe à la compilation We Love Disney et sa suite (bien qu'elle soit la seule à ne pas y interpréter de chanson inédite, sa participation se résumant à des pistes enregistrées pour le film La Reine des Neiges). Elle reste pourtant à ses premiers amours et revient au théâtre dans la comédie musicale Hansel et Gretel au Palais des Glaces de Paris. Elle sort parallèlement son deuxième single Le Petit Sourire et semble vouloir alors embrasser une carrière autonome de chanteuse. Mais voilà, le faible écho rencontré par Le Petit Sourire qui ne décollera jamais vraiment, contrarie quelque peu ses plans. Elle choisit alors de capitaliser sur sa grande popularité auprès du grand public venue du tube Libérée, Délivrée et propose en guise de tout premier album, une compilation de reprise des chansons Disney. Sort ainsi en 2015, chez Mercury Music Group en collaboration avec Disney France, Anaïs Delva et les Princesses Disney incluant le titre qui l'a rendue célèbre (Libérée, Délivrée extrait de La Reine des Neiges). L’opus signe un joli succès sans atteindre - et de loin - les chiffres de vente de We Love Disney. En parallèle, Disney l'invite à interpréter Toi pour le film à prises de vues réelles Cendrillon, et Par Magie pour le téléfilm Descendants. Anaïs Delva retourne ensuite au théâtre pour jouer dans la pièce La Dame Blanche au Théâtre du Palais Royal puis enchaine toujours sur les planches en 2016 dans Le Misanthrope au Vingtième Théâtre de Paris.

Suite au succès de son album, elle se produit en solo sur scène pour la première fois, le 27 avril 2016, à La Cigale, dans le quinzième arrondissement de Paris, lors du concert Anaïs Delva Chante les Princesses Disney. Le concert affichant complet, Disney décide de réitérer l'exploit au Trianon le 18 septembre et voit plus grand en organisant une captation filmée du concert qui est ensuite distribuée dans les cinémas, sous le titre Les Princesses Disney Chantées par Anaïs Delva, du 30 septembre au 1er octobre 2016.

Accompagnée d'un batteur (Mathieu), de deux guitaristes (Antoine et Benoît) et d'un pianiste (Mitch), Anaïs Delva est très chaleureuse et n'hésite pas à dialoguer avec son public entre chaque chanson. Elle évoque sa chanson préférée (Partir Là-Bas), invite le public à chanter avec elle (notamment Tendre Rêve et Libérée, Délivrée qu'elle reprend a cappela en guise de final) et à deviner le titre suivant en donnant des indices sur l'identité de la princesse, s'amuse avec ses musiciens et ironise avec les parents présents dans le public sur le fait qu'ils ne supportent probablement plus d'entendre Libérée, Délivrée en boucle depuis trois ans.

En terme de performance pure, Anaïs Delva ne souffre décidément d'aucune critique et pose sa voix naturellement sur chaque titre sans jamais donner l'impression de forcer. Elle réussit à tenir les notes les plus hautes des titres les plus difficiles (L'Air du Vent, Partir Là-Bas, Libérée, Délivrée) et n'hésite pas à donner de sa personne en dansant et s'appropriant l'espace de la scène durant les mélodies les plus énergiques (Vers le Ciel, Où Est la Vraie Vie ?Un Sourire en Chantant, Au Bout du Rêve). Enfin, elle sait parfois prendre la décision de chanter en douceur sur des titres plus mélancoliques ou romantiques (Je Veux Y Croire, Libérée, Délivrée (version acoustique), Un Jour mon Prince Viendra).

Si certains titres ne bénéficient pas d'une musicalité très différente des titres originaux, de bonnes surprises se font apprécier au cours du concert. J'en Ai Rêvé se développe au son de l'accordéon et de l'orgue de Barbarie (reproduit au synthétiseur), Histoire Éternelle et Tendre Rêve bénéficient des voix en chœur des musiciens (Anaïs ironise en admettant prendre un plaisir immense à voir des garçons virils chanter au rythme d'une chanson romantique de Cendrillon), Un Sourire en Chantant s'éloigne fortement du titre original avec une ouverture qui rappelle presque celle du thème de James Bond et un rythme plus rapide qu'à l'accoutumée et Au Bout du Rêve a droit à des sons rock bien loin du jazz de la Nouvelle-Orléans.

La mise en scène est discrète et évoque plus un concert acoustique qu'un grand spectacle familial ; ce qui a de quoi déstabiliser le public dans lequel se trouve de nombreuses fillettes qui ont du mal à rester attentive tout du long. En guise de décor se trouve une balançoire fleurie utilisée pour Histoire Éternelle, un grand fauteuil blanc sur lequel Anaïs grimpe lorsqu'elle interprète l'énergique Où Est la Vraie Vie ? et en banc sur lequel elle s'asseoit parfois lors de chansons plus douces. Anaïs Delva change de tenue à deux reprises (elle entre dans une tenue blanche qui lui rappelle celle d'une robe de mariée, se change rapidement au cours de Réflexion pour revêtir une robe verte très sexy ouverte jusqu'au nombril et qu'elle conservera jusqu'à la fin d'Au Bout du Rêve ; elle interprétera alors Libérée, Délivrée dans une grande robe noire).

Anaïs Delva Chante les Princesses Disney est la preuve que la jeune artiste est capable d'assurer un concert solo : elle impressionne avec sa voix tantôt mélodieuse tantôt puissante, s'approprie la scène sans mal et restitue à merveille les nombreux univers des différentes princesses Disney. Il s'agit avant tout d'un concert intimiste loin des super productions des Ambassadrices Disney des années '90 comme Anne, et si les adultes apprécieront la démarche, les plus jeunes auront un peu de mal à fixer leur attention sur un spectacle qui manque de variété dans la mise en scène. Pour un amateur des chansons les plus romantiques du catalogue Disney, cela reste un pur bonheur et une initiative enthousiasmante que de voir ces standards musicaux revivre sur scène.