Monsieur Hibou
Date de création :
Le 13 août 1942
Nom Original :
Friend Owl
Créateur(s) :
Eric Larson
Preston Blair
Apparition :
Cinéma
Livres
BD
Voix Originale(s) :
Will Wright (Bambi)
Keith Ferguson (Bambi 2)
Mark Silverman (bonus pour l’édition DVD de Bambi)
Voix Française(s) :
Gérard Hernandez (Bambi à partir du deuxième doublage de 1978)
Jean-Claude Donda (Bambi 2)

Le portrait

Publié le 30 janvier 2021

Visible dans le Grand Classique Bambi (1942), Monsieur Hibou est un vieil oiseau nocturne qui compte parmi les animaux les plus sages et respectés de la forêt dans laquelle naissent puis grandissent le jeune faon Bambi et ses deux copains de toujours, le lapin Pan-Pan et le sconse Fleur. S’il mérite sans nul doute son surnom de « Maître Hibou » par son expérience et ses nombreuses connaissances sur les choses de la forêt et plus largement de la Nature, il n’en est pas moins un personnage capable d’avoir beaucoup de légèreté et d’humour, allant jusqu’à témoigner parfois d’une douce exubérance.

Un Vieux Sage Plein d'Humour

Vivant la nuit et dormant le jour comme tous les représentants de son espèce, le vieil hibou a bien du mal à trouver la tranquillité nécessaire à son sommeil diurne réparateur, sitôt que les premiers rayons du soleil baignent la forêt de leur lumière évanescente. C’est notamment le cas le jour de la naissance de Bambi, jeune faon premier né du Grand Prince de la forêt, le plus expérimenté et respectable de tous les cerfs des lieux alentours. Tiré de sa torpeur naissante par l’agitation des autres animaux de la forêt se pressant pour assister à la présentation publique du « Petit Prince » par sa Mère, il se joint à la foule pour participer à l’événement.

En sa qualité d’animal sage et vénérable, il est le premier à adresser ses félicitations à la maman de Bambi. Il s'amuse à éveiller le nouveau-né par des hululements qui font rire l'assemblée. Après quelques minutes, et alors que le faon tente de se lever pour la première fois et commence maladroitement à essayer de marcher, Monsieur Hibou retrouve son sérieux et chasse les animaux curieux réunis en nombre pour laisser de l’intimité à Bambi et sa maman.

Quelques temps plus tard, c’est l’arrivée du printemps qui empêche le pauvre hibou de trouver le sommeil, à cause de l’agitation que la fonte des neiges et l’apparition des premiers bourgeons sonnant le début de la saison des amours entraîne parmi les animaux de la forêt, oiseaux ou mammifères. Après avoir vainement tenté en hululant bruyamment de faire taire les piaillements et autres bruits des guillerets animaux, Monsieur Hibou change d’arbre en quête de plus de quiétude… Malheureusement, c’est l’arbre en question que Bambi, devenu un jeune cerf, a choisi pour étrenner ses bois naissants : d’abord en colère d’être de nouveau dérangé, le vieil hibou finit par s’adoucir lorsqu’il reconnaît le fils du Grand Prince de la forêt.

Assistant aux retrouvailles de Bambi avec ses copains d’enfance Pan-Pan et Fleur, qui sont eux aussi devenus de jeunes adultes, il les met ensuite facétieusement en garde contre un terrible mal qui guette tous les animaux de leur âge au début du printemps, le « batifolage ». Dans ses explications sur la nature de cet étrange phénomène, le vénérable hibou révèle toute sa légèreté et son solide sens de la dérision. Malgré les vives protestations des trois amis qui jurent de ne pas se laisser avoir, Monsieur Hibou sait qu’ils succomberont comme les autres au jeu de la séduction et de l’amour… La suite des évènements ne tarde d’ailleurs pas à lui donner raison !

Monsieur Hibou ne réapparaît qu’à la toute fin du Grand Classique, lorsque les animaux de la forêt, parmi lesquels Pan-Pan et ses enfants, le tirent de nouveau de son sommeil pour lui annoncer la naissance des jumeaux de Bambi et de sa compagne Féline. Comme il l’avait fait pour le jeun faon, le vieil hibou vient assister à la présentation aux animaux de la forêt du « Petit Prince » Geno et de sa sœur Gurri, depuis la branche d’un grand arbre.

La Conception du Personnage

La réalisation de Bambi a donné lieu à un travail de recherche approfondi. Afin de rendre le film d’animation animalier crédible, Walt Disney avait en effet confié la charge à certains membres de ses équipes d’étudier les animaux au cours de séjours dans certaines régions des États-Unis, tel que l’État du Maine. Les photographies prises lors de ces voyages ont servi de base pour les premières esquisses réalisées notamment par l’artiste Joe Grant. Des dessins préparatoires montrent que Monsieur Hibou était initialement pensé comme un personnage féminin, mère de famille.

Monsieur Hibou a été en grande partie animé par Eric Larson. Le mythique animateur, membre de la légendaire équipe des « Neuf Vieux Messieurs », a travaillé sur l’animation de nombreux personnages Disney pour des courts-métrages avant de se consacrer surtout aux Grands Classiques. Il a animé, entre autres, les Animaux dans Blanche Neige et les Sept Nains (1937), Figaro dans Pinocchio (1940), les Centaures dans Fantasia (1940), Frère Ours, Frère Renard et Frère Lapin dans Mélodie du Sud (1946), Crapaud Baron Têtard dans le segment La Mare aux Grenouilles du Grand Classique Le Crapaud et le Maître d'École (1949), Cendrillon (avec Marc Davis) dans le long-métrage éponyme de 1950, la Chenille dans Alice au Pays des Merveilles (1951), Peg dans La Belle et le Clochard (1955), Scat Cat dans Les Aristochats (1970), Petit Jean dans Robin des Bois (1973), Big Mama dans Rox et Rouky (1981) ou encore Toby dans Basil, Détective Privé (1986).
Preston Blair a assisté le « Vieux Monsieur » dans son travail d’animation des séquences mettant en scène le facétieux hibou de Bambi.

Dans la version originale du cinquième Grand Classique Disney, c’est l’acteur américain Will Wright qui interprète le personnage de Monsieur Hibou. Né en 1894 à San Francisco, il a commencé sa carrière d’acteur au théâtre de vaudeville avant d’être propulsé au cinéma au début des années 1940. Apparu dans plus de deux-cents films, il a notamment assumé de nombreuses fois le rôle d’un vieil homme dans des westerns. Également homme de radio et de télévision, il a joué jusqu’à sa mort en 1962. Monsieur Hibou est en revanche son unique rôle pour un film d’animation Disney.

Will Wright
Gérard Hernandez

L’identité du comédien qui a le premier incarné Monsieur Hibou dans la version française du long-métrage, en 1945, est quant à elle aujourd’hui inconnue. À partir du deuxième doublage français, réalisé en 1978, c’est l’acteur français Gérard Hernandez qui interprète le vieil hibou. Le comédien a prêté son timbre de voix très particulier à de nombreux personnages de séries et de films d’animation comme Gonzo du (Le) Muppet Show, le Grand Schtroumpf ou encore Iznogoud. Pour les Grands Classiques Disney, il a notamment joué les rôles du Rat musqué dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977), du Blaireau dans Rox et Rouky (1981), de Tito dans Oliver & Compagnie (1988), de Joe le cuisinier italien pour le doublage de 1997 de La Belle et le Clochard (1955) et de Cookie, autre cuisinier, dans Atlantide, l’Empire Perdu (2001).

Autres Apparitions

Monsieur Hibou figure au casting de Bambi 2, midquel sorti en 2006 au cinéma. Le vieil oiseau nocturne y joue un rôle plus conséquent que dans le Grand Classique de 1942. Ce long-métrage confirme la respectabilité du hibou qui traite d’égal à égal avec le Grand Prince de la forêt, le père de Bambi dont il semble être l’un des proches conseillers. Monsieur Hibou se révèle aussi un acteur important des jeunes années de Bambi, veillant discrètement mais efficacement sur lui : dans cette optique, c’est lui qui suggère à son père de confier le jeune faon orphelin de mère à la garde de la biche Mina.


Bambi 2 (2006)

Dans ce film, le rôle du vieil hibou a été tenu en version américaine par le comédien Keith Ferguson. Outre les personnages secondaires qu’il a doublés pour des séries télévisées Disney, l’acteur a endossé le rôle de voix de remplacement pour les personnages de Crush de la saga Le Monde de Nemo, débutée avec le long-métrage Pixar de 2003, et de Flash McQueen de la saga Cars, commencée en 2006. Il a aussi assuré des voix additionnelles pour Monstres Academy (2013).
En version française, c’est Jean-Claude Donda qui reprend le rôle de Monsieur Hibou. Ce comédien spécialisé dans le doublage n’en était pas à son coup d’essai chez Disney lorsqu’il incarna le vieil oiseau nocturne : en effet, il a notamment prêté sa voix à Flagada Jones et au Rapetou La Science pour la série télévisée La Bande à Picsou (1987-1990), à Gonzo pour le film Noël Chez les Muppets (1992), à Prof pour le troisième doublage de Blanche Neige et les Sept Nains (1937) en 2001, à Lampie pour le second doublage de Peter et Elliott le Dragon (1977) en 2003, à Courant d’Air la même année pour 101 Dalmatiens 2 : Sur la Trace des Héros, à la voix off des actualités cinématographiques dans Là-Haut (2009) ou encore à Don Carlton dans Monstres Academy (2013). L’un des ses rôles les plus marquants dans une production Disney date de 2011, quand il a prêté sa voix à Winnie l’Ourson, le héros éponyme du 51e Grand Classique des studios au château enchanté.

Keith Ferguson
Jean-Claude Donda

En dehors de l’univers de Bambi, le vieil hibou a fait l’objet d’un caméo dans deux autres productions Disney. Dans le Grand Classique Coquin de Printemps (1947) d'abord, il apparaît furtivement parmi d’autres animaux de la forêt, se moquant de l’ourson Bongo qui tente de grimper à un arbre.
Il fait aussi une apparition clin d’œil dans le court-métrage Goliath 2 (1960). Comme dans Bambi, le hibou est brutalement tiré de son sommeil diurne, à cause de la panique provoquée par une petite souris au sein de la troupe d’éléphants menée par Goliath, le père du héros éponyme du court-métrage, un minuscule éléphanteau.

Coquin de Printemps (1947)
Goliath 2 (1960)

Monsieur Hibou est apparu dans de nombreuses histoires de bande dessinée inspirées de Bambi. Interagissant principalement avec le faon ou son ami Pan-Pan, il lui est arrivé aussi de croiser la route de Tic & Tac. L’oiseau a parfois été féminisé sous l’appellation de Dame Chouette.

Dans les Parcs à Thèmes

Bambi est un film peu exploité dans les différents Parcs à thèmes Disney. Il est donc peu courant d’y croiser des représentations de ses principaux personnages. Monsieur Hibou fait toutefois une brève apparition lors du spectacle nocturne Fantasmic!, dans l'une des nombreuses bulles de savon s’élevant dans le ciel, dans sa version du Parc Disney’s Hollywood Studios à Walt Disney World Resort.

Lors des festivités organisées pour le 20e anniversaire de Disneyland Paris, Monsieur Hibou faisait partie des nombreux personnages à avoir une carte de collection réalisée à leur effigie.

Sympathique personnage secondaire prêtant à sourire et accompagnant un jeune héros en devenir, Monsieur Hibou est l'un des nombreux représentants de son espèce peuplant les films d’animation Disney. Comme le Hibou dans La Belle au Bois Dormant (1959), Archimède dans Merlin l’Enchanteur (1963) ou encore Maître Hibou dans Les Aventures de Winnie l’Ourson (1977) et ses suites, il incarne cette image du vieux sage non dénué d’un certain sens de l'humour.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.