Le Yéti (L'Abominable Homme des Neiges)
Date de création :
Le 02 novembre 2001
Nom Original :
The Yeti (the Abominable Snowman)
Apparition :
Cinéma
Disney+
Livres
Voix Originale(s) :
John Ratzenberger
Voix Française(s) :
Henri Guybet (Monstres & Cie)
Frédéric Norbert (Monstres Academy)
Serge Faliu (Monstres & Cie : Au Travail)

Le portrait

rédigé par Thibaut Ange
Publié le 02 novembre 2021

Le Yéti, également surnommé « l’Abominable homme des neiges », est un monstre à la fourrure blanche qui travaillait au service courrier de l'usine Monstres & Cie jusqu'à ce qu'il en soit banni. Envoyé de force dans le monde des humains, il est contraint d'y vivre seul, à l'écart de tout autre monstre.

Le Yéti dans Monstres & Cie

Au début de Monstres & Cie (2001), Bob Razowski confirme que l'Abominable Homme des Neiges a été banni du monde des monstres et envoyé dans le monde des humains, comme d’autres monstres avec lui, tels que le monstre du Loch-Ness et le terrible Bigfoot.

Quand Sulli et Bob sont bannis à leur tour de l'usine Monstres & Cie par son directeur véreux Henri James Waternousse, ils se retrouvent en plein milieu de l'Himalaya où, tandis qu'ils se renvoient la responsabilité de leur triste sort en plein milieu d'une tempête de neige, sont accueillis par le Yéti. Après leur avoir souhaité la bienvenue, ce dernier les invite en effet dans sa grotte et leur offre... des glaces au citron !

Ravi d’avoir un peu de compagnie après des années passées seul sur la Terre, le Yéti confie à Sulli et Bob ses états d’âme : pourquoi le surnomme-t-on « l’Abominable homme des neiges » alors qu’il n’a rien d’abominable ? Il suggère alors des surnoms plus sympathiques comme l’adorable ou l’agréable homme des neiges. C’est quand même plus sympathique, « tonnerre de gnou » !

Malgré tous les efforts du Yéti, Bob et Sulli n'ont pas vraiment le cœur à le remercier pour son hospitalité, Sulli pensant surtout à la façon de retourner dans le monde des monstres pour y retrouver Bouh, la jeune fille ayant pénétré involontairement dans l'usine depuis la porte de sa chambre trafiquée par Randall Bogue. Bob, lui, est furieux de voir son ami davantage préoccupé par le sort de cet enfant que par le leur.

Quand le Yéti évoque l'existence d'un village local, Sulli l'interroge sur la présence d'enfants sur place. Leur hôte lui répond aussitôt que de nombreux enfants s'y trouvent, mais qu'il faut trois jours de marche pour l'atteindre. Convaincu qu'en trouvant une chambre d'enfant il pourra réintégrer le monde des monstres, Sulli constitue alors une luge de fortune pour rejoindre le village, sous le regard agacé de Bob. Le Yéti le met toutefois en garde sur le blizzard qui sévit dehors, un conseil que la terreur d'élite n'écoutera pas.

Sentant qu'une ultime explication musclée s'initie entre Sulli et Bob, le Yéti prétend devoir aller chercher davantage de glaces pour s'éclipser, laissant les deux meilleurs amis seuls dans la grotte. Le Yéti ne réapparaît plus ensuite, ni à la fin de Monstres & Cie, ni dans la scène finale où les rires ont remplacé les cris comme ressource exploitée par les employés, ni dans le bêtisier final. Il est donc supposé qu’il n’a pas pu réintégrer le monde des monstres et qu’il est resté dans sa grotte de l'Himalaya…

Le Yéti dans la culture populaire

Le Yéti, souvent associé à l'expression "abominable homme des neiges", est une créature issue de folklore du Tibet, du Népal et du Bhoutan. Présenté comme un gigantesque primate au visage d'homme ayant vécu dans les montagnes enneigées de l'Himalaya, son existence n'a jamais pu être prouvée scientifiquement. Ancrée dans la mythologie des pays himalayens, la bête fascine depuis des générations. Les histoires développées autour du Yéti ont entraîné des expéditions d'Européens dès le début du XIXe siècle. En 1832, l'anthropologiste britannique Brian Houghton Hodgson fit un séjour dans l'Himalaya pour y découvrir sa faune et sa flore. Dans une publication, il affirma avoir rencontré le Yéti au cours de son séjour, sans avoir pu rapporter de preuve matérielle d'existence de la créature.

Plus tard, de nouvelles expéditions furent menées, contribuant un peu plus à forger le mythe du Yéti. Dans les années 1950, l'alpiniste britannique Eric Shipton rapporta des photographies de traces que l'animal aurait laissées dans la neige. En 1986, l'italien Reinhold Messner mena la première ascension solitaire de l'Everest. Il affirma avoir vu le Yéti au cours d'une de ses excursions sans, là encore, en rapporter une preuve formelle.

La figure du Yéti a été exploitée dans la culture populaire, qu'il s'agisse de la littérature ou du cinéma. En 1960, Hergé l'immortalisa en bande dessinée dans Tintin au Tibet, vingtième album des (Les) Aventures de Tintin. L'animal y apparaît comme profondément bon, ayant recueilli Tchang, l'ami de Tintin, suite à un crash aérien. En 1964, un Yéti apparaissait dans un épisode spécial de Noël de la série Rudolph the Red-Nosed Reindeer (Rudolphe le Renne au Nez Rouge), inspirée d'une histoire populaire américaine écrite en 1939 par Robert L. May. En 1967, le Docteur affrontait des Yétis après avoir fait atterrir sa machine à voyager dans le temps et dans l'espace dans l'Himalaya, dans la série télévisée britannique Doctor Who.

De nombreux films se sont inspirés des expéditions européennes en quête du Yéti sur les pentes de l'Everest, parmi lesquels L'Abominable Homme des Neiges de W. Lee Wilder en 1954 et Le Redoutable Homme des Neiges du britannique Val Guest en 1957.

L'image du Yéti a aussi été exploitée dans plusieurs films d'animation. Outre la version Pixar de Monstres & Cie, la bête est le héros du film Yéti & Compagnie de Karey Kirkpatrick et Jason Reisig, sorti en 2018 (Warner Bros. Animation), et d'Abominable, vu sur les écrans en 2019 (DreamWorks).

Les studios Disney eux-mêmes ont fait figurer l'animal dans d'autres productions, notamment des épisodes de séries télévisées. Une femelle yéti apparaît dans l'épisode La Couronne de Gengis Khan de la série La Bande à Picsou (1987-1990) : elle garde une couronne que Picsou convoite. Un yéti fait une brève apparition dans l'épisode Ça Laisse Rongeur de la série Kuzco, un Empereur à l'École (2006-2008). Un Yéti pourchasse Mickey dans l'épisode L'Alpiniste de la série Mickey Mouse (2013-2019). Un accueillant yéti nommé Gary et ses congénères accueillent Donald et Daisy pour un moment de détente dans un spa dans l'épisode Le Spa des Yétis de la série La Légende des Trois Caballeros (2018).

Disney a également exploité le mythe du Yéti dans ses attractions Matterhorn Bobsleds, ouverte en 1959 à Disneyland Resort (il y est baptisé Harold), et Expedition Everest, ouverte en 2006 dans le Parc Disney's Animal Kingdom de Walt Disney World Resort. Ces deux attractions de type montagnes russes embarquent ainsi les visiteurs dans un train les menant dans une expédition à travers les Alpes suisses pour la première et l'Himalaya pour la seconde, et les font croiser la route du légendaire Yéti.

Les Autres Apparitions du Yéti

Le Yéti réapparaît à la fin du film Monstres Academy (2013), préquelle de Monstres & Cie qui narre les aventures de Bob Razowski et Jacques Sullivent à l’époque où ils étaient à l’université. Le monstre accueille ainsi Bob et Sulli dans l'usine Monstres & Cie, confirmant qu'il en était bien un employé avant d'être banni sur la Terre.
Tout juste embauchés au service courrier de l'usine, Bob et Sulli sont mis en garde par le Yéti qui leur indique qu'une erreur dans la distribution du courrier serait un motif de renvoi de l'usine. Il se devine alors qu'il a dû lui-même commettre un impair quelques années plus tard, l'ayant conduit à se voir banni dans le monde des humains.


Monstres Academy (2013)

Il faut attendre 2021 pour en savoir plus sur le passé de l’Abominable homme des neiges au sein de l’usine. Le monstre fait en effet son grand retour dans la série Monstres & Cie : Au Travail diffusée sur la plateforme Disney+. Elle narre la suite de la vie au sein de l’usine, quelques mois après les évènements de Monstres & Cie et le remplacement du cri par le rire comme source d’alimentation de l’usine. L’intrigue se focalise plus particulièrement sur les monstres travaillant au sein de la M.I.F.T. (Mission Intervention Force Team), l’équipe de maintenance de l’usine dans laquelle exerce le novice Tylor Tuskmon.


Monstres & Cie : Au Travail (2021)

Le septième épisode intitulé Adorable Est de Retour ! marque donc le grand retour du Yéti à l’écran. Tylor est chargé de réparer une porte défaillante. Il se retrouve coincé sur un rail de porte et propulsé à travers la porte menant dans l’Himalaya. Il y rencontre le Yéti, toujours banni de Monstropolis, qui occupe ses journées en réalisant des sculptures de glace à l’aide d’une tronçonneuse. Le monstre qui tient toujours à ce qu’on l’appelle « l’Adorable homme des neiges » profite de cet incident pour faire son retour à l’usine Monstres & Cie où il reprend ses marques. Pour ne pas s’attirer des ennuis, Tylor tente de corriger sa bévue en le renvoyant dans l’Himalaya. Pendant ce temps, Val, une autre membre de la M.I.F.T., se renseigne sur les raisons du bannissement du Yéti : elle découvre que contrairement aux rumeurs, il n’a pas mangé un collègue de travail ni volé des cris. Il a simplement lu une lettre de Waternousse, l’ancien directeur de l’usine, qui parlait du projet de l’extracteur de cris, utilisé par Randall Bogue dans Monstres & Cie. Pour ne pas être découvert, Waternousse a donc choisi de bannir le Yéti à vie de Monstropolis. Tylor et Val retournent donc chercher dans l’Himalaya et le ramènent dans l’usine où Sulli, apprenant la réelle cause de son bannissement, le réhabilite et lui confie un nouvel emploi au sein de l’usine : fournisseur officiel de boules de glace !
Désormais de retour à l’usine Monstre & Cie, le Yéti réapparaît donc logiquement dans les épisodes ultérieurs de la série, sans toutefois rejouer de rôle majeur.

En dehors de la saga Monstres & Cie, le Yéti est réapparu dans le film Cars - Quatre Roues (2006). À la fin du film, il signe un caméo sous la forme d'un chasse-neige, dans une version voiturisée de Monstres & Cie.


Cars - Quatre Roues (2006)

Les Voix du Yéti

En version originale, dans Monstres & Cie, Monstres Academy et Monstres & Cie : Au Travail, le Yéti est interprété par John Ratzenberger. Cet acteur et réalisateur américain a la particularité d'avoir prêté sa voix à un personnage dans chacun des films Pixar de Toy Story à En Avant. C’est désormais l’une des grandes traditions des clins d’œil chers aux studios à la lampe de bureau. Ainsi, il a vocalisé Bayonne dans Toy Story (1995), Toy Story 2 (1999), Toy Story 3 (2010) et Toy Story 4 (2019) et toutes les autres productions (courts et moyens-métrages) où le cochon-tirelire apparaît, Lilipuce dans 1001 Pattes (a bug's life) (1998), le Yéti dans Monstres & Cie (2001) et Monstres Academy (2013), une bande de poissons lunes dans Le Monde de Nemo (2003), le Démolisseur dans Les Indestructibles (2004) et Les Indestructibles 2 (2018), le camion Mack dans Cars - Quatre Roues (2006), Cars 2 (2011) et Cars 3 (2017), John dans WALL•E (2008), l'ouvrier Tom dans Là-Haut (2009), le garde Gordon dans Rebelle (2012), Fritz, un mécanicien du Quartier Cérébral, dans Vice-Versa (2015), le vélociraptor Earl dans Le Voyage d’Arlo (2015), le crabe Bill dans Le Monde de Dory (2016), le squelette Juan Ortodoncia dans Coco (2017) et Félix, l'ouvrier en bâtiment dans En Avant (2019).

John Ratzenberger
Henri Guybet
Frédéric Norbert

Dans Monstres & Cie, la voix française du Yéti est celle de l’acteur Henri Guybet, qui joua notamment dans Les Aventures de Rabbi Jacob (1973) et On a Retrouvé la Septième Compagnie (1975). Pour Pixar, il a aussi interprété les personnages de Rex dans la saga Toy Story et Plouc dans 1001 Pattes (a bug's life) (1998).
Dans Monstres Academy, le rôle est repris par l’acteur et chanteur Frédéric Norbert, tandis que dans la série Monstres & Cie : Au Travail, c’est Serge Faliu qui campe le rôle de l’Abominable Homme des Neiges. Actif dans le doublage, ce dernier a vocalisé de nombreux personnages pour des films d’animation.

Avec leur Abominable Homme des Neiges, les studios Pixar ont fort logiquement inséré l’une des figures les plus populaires du bestiaire fantastique dans leur long-métrage d’animation consacré aux monstres. Point de bête féroce toutefois ici : le Yéti, plus adorable qu’abominable, s’illustre par son humour et son hospitalité. Dépourvu de toute méchanceté, il se différencie de l’image traditionnelle du yéti bourru terrorisant les vallées. Un vrai vent de fraîcheur... avec un supplément boule de glace !

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.