Cobalt Squadron
La couverture
Titre original :
Cobalt Squadron
Éditeur :
Disney-Lucasfilm Press
Date de publication USA :
Le 15 décembre 2017
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Elizabeth Wein
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney-Lucasfilm Press (US) : Le 15 décembre 2017
Nombre de pages :
251

Le synopsis

An 34 après la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
Rose et Paige Tico, deux sœurs venues d'un monde dévasté par le Premier Ordre, font désormais partie de la Résistance. Avec le reste de l'Escadron Cobalt, elles partent en mission pour aider les habitants de la planète Atterra Bravo.

La critique

rédigée par
Publiée le 18 septembre 2020

Cobalt Squadron est un roman sorti, aux États-Unis, le même jour que le film Star Wars : Les Derniers Jedi, un peu à l'image du recueil Avant le Réveil qui avait accompagné Star Wars : Le Réveil de la Force.

Jusqu'à présent, ce type de roman était proposé par Pocket Jeunesse comme l'ont prouvé les sorties de La Cavale du Contrebandier, L'Arme du Jedi, Cible Mouvante, Avant le Réveil et Gardiens des Whills. Mais l'éditeur français a malheureusement constaté que les livres jeunesse Star Wars se vendaient peu en France et a donc décidé d'en arrêter la publication. Heureusement, les romans jeunes adultes sont passés chez Pocket, et avec succès, comme le prouve le bon retour de Morts ou Vifs ou Le Collectionneur. Côté jeunesse, il demeure La Bibliothèque Verte qui sort des livres Star Wars mais qui s'inscrivent plutôt eux dans une série comme Star Wars : Rebels ou Aventures dans un Monde Rebelle, et ne constituent pas des œuvres unitaires. Cobalt Squadron se retrouve ainsi un peu dans les limbes de l'édition française : trop ambitieux pour La Bibliothèque Verte qui serait sûrement obligée de faire des coupes pour tomber dans son format de 190 pages maximum, mais trop court pour sortir chez Pocket. L'absence de traduction française de Spark of the Resistance, dans le même format mais dont le récit est lui lié à Star Wars : L'Ascension de Skywalker, paraît alors prouver que la sortie en France de Cobalt Squadron est loin d'être garantie. Néanmoins, il reste sur lui un espoir. Si l'éditeur américain Disney-Lucasfilm Press classe le roman chez les 8-12 ans, Pocket semble, en effet, considérer qu'il pourrait sortir dans la collection adulte française malgré son nombre réduit de pages (qui, en enlevant les pages de garde entre chaque chapitre et les dessins, tomberait tout de même en dessous des deux cents en version poche). Le problème viendrait plutôt du fait qu'il est loin d'être une priorité, vu le faible intérêt du roman et le manque d'appétit du lectorat français pour lui. Le planning de Pocket est ainsi déjà bien chargé et d'autres romans, adultes ou jeunes adultes, sont bien plus attendus.

Cobalt Squadron est écrit par Elizabeth Wein, qui fait ici sa première incursion dans l'Univers Star Wars. Né en 1964, elle est une fan de la saga de George Lucas depuis qu'elle a vu Star Wars : L'Empire Contre- Attaque à douze ans. L'auteure est surtout connue pour son thriller jeune adulte publié en 2012 se passant lors de la Seconde Guerre mondiale, Code Name Verity, qui a gagné plusieurs prix et dont elle a proposé plusieurs suites. Toujours à destination des jeunes adultes, elle est également à l'origine d'un cycle de romans historiques, The Lion Hunters, qui transpose la légende du Roi Arthur dans l'ancienne Éthiopie.

L'édition américaine de Cobalt Squadron propose en outre quelques jolies illustrations en gris et rouge de Phil Noto. Ce dernier débute sa carrière au sein des Walt Disney Animation Studios en qualité d'artiste clean-up sur les films comme Le Roi LionPocahontas, une Légende IndienneLe Bossu de Notre-DameMulanTarzanLilo & Stitch et Frère des Ours ainsi que le court-métrage La Petite Fille aux Allumettes. Le département animation 2D fermé, il se tourne alors vers le monde du comics et se met à collaborer avec tous les grands éditeurs américains. Chez Marvel, il se fait ainsi remarquer pour la série Black Widow. C'est d'ailleurs la Maison des Idées qui le mobilise ensuite pour l'univers Star Wars, d'abord sur la mini-série Chewbacca : Les Mines d'Andelm avant de s'attaquer à la série régulière Poe Dameron.

Cobalt Squadron est donc un petit roman jeunesse qui a pour objet de présenter de façon plus poussée les nouveaux personnages du film Star Wars : Les Derniers Jedi, Rose et Paige Tico et même d'aborder rapidement celui de la Vice Admiral Amilyn Holdo. De ce point de vue là, le livre réussit globalement à apporter plus de détails sur les deux sœurs, d'abord en les plaçant au centre de l'histoire et en la racontant de leur point de vue, mais aussi en épaississant leur relation et expliquant, bien qu'un peu sommairement, pourquoi et comment elles sont rentrées au service de la Résistance dirigée par la Générale Leia Organa. Ceci étant dit, leurs personnalités ne sont malheureusement pas très travaillées. La cadette Rose a tendance à rester toujours collée à Paige tandis que l'aînée passe elle son temps à répéter à sa petite sœur qu'elle sera toujours là pour prendre soin d'elle. Si le lecteur comprend mieux l'effondrement du personnage de Rose dans le film, suite au décès de Paige qui était sa seule famille mais aussi son phare dans la nuit, il aurait aimé que leur passé commun soit plus développé. Finalement, il sera approfondi quelques années plus tard dans un issue du comics, L'Ère de la Résistance : Les Héros.

En réalité, le vrai reproche qui peut être fait à Cobalt Squadron est que le récit se concentre sur une seule et unique mission afin de sauver une planète obscure et lointaine. Après avoir récupéré deux habitants de la planète Atterra Bravo qui avaient fui la répression du Premier Ordre, l'Escadron Cobalt reçoit en effet l'ordre par la Générale Organa d'apporter assistance à la planète des deux réfugiés. Ils doivent y larguer, en plusieurs voyages, eau, vivres, médicaments et carburant ; ceci afin d'aider la rébellion locale. Le souci est que la description des batailles spatiales est à la fois trop poussée mais aussi affreusement répétitive. Heureusement, la mission commence par un repérage des lieux sur la planète, ce qui amène un peu de piquant car, par la suite, l'ennui s'installe assez longuement. Seuls les deux derniers chapitres s'avèrent en réalité intéressants. Ils se déroulent, il est vrai, en même temps que Star Wars : Le Réveil de la Force et expliquent pourquoi ces personnages et leurs bombardiers n'étaient pas présents dans l'Épisode VII. En finissant leur mission dans le système Atterra, ils sont en mesure d'arriver juste à temps pour l'évacuation de la Résistance de la planète D'Qar, événement montré au début de l'Épisode VIII. La pauvre Paige y vivra alors ses derniers instants mais aura un comportement héroïque en permettant la destruction d'un énorme croiseur du Premier Ordre.

Au final, Cobalt Squadron est un roman efficace dans son objectif de présenter certains nouveaux personnages liés à Star Wars : Les Derniers Jedi mais très laborieux à se rendre palpitant.

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.