Horizon Funèbre
La Haute République

Titre original :
The High Republic : Midnight Horizon
Éditeur :
Pocket
Date de publication France :
Le 25 août 2022
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Daniel José Older
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney-Lucasfilm Press (US) : Le 1er février 2022
Nombre de pages :
480

Le synopsis

An -230 avant la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
Après avoir subi des pertes catastrophiques, la République semble enfin avoir mis en fuite les cruels Nihil, et une lueur apparaît au bout du tunnel. Un espoir brutalement douché par les échos d'une attaque nihil sur le monde cosmopolite et industriel de Corellia, situé au cœur du Noyau. Les Maîtres Jedi Cohmac Vitus et Kantam Sy ainsi que les Padawans Reath Silas et Ram Jomaram sont immédiatement envoyés sur place pour investiguer...

La critique

rédigée par
Publiée le 28 octobre 2022

La Haute République : Horizon Funèbre est le troisième roman jeune adulte d'un projet de cross-média, le plus ambitieux jamais conçu pour la saga Star Wars, regroupé sous le nom de La Haute République. Très moderne dans son inclusivité et assez léger dans son ton la plupart du temps, son récit devient sur la fin bien plus violent et désespéré.

La Haute République a été annoncé dans un premier temps sous le nom de code Project Luminous lors de la Star Wars Celebration de 2019. Mais bien peu de choses sont alors dévoilées mis à part le nom de cinq auteurs (Charles Soule, Claudia Gray, Justina Ireland, Cavan Scott et Daniel José Older) et quatre éditeurs (Disney-Lucasfilm Press, Del Rey, Marvel et IDW). Finalement, l'annonce officielle se fait le 24 février 2020. La Haute République est ainsi présenté comme un projet de cross-média littéraire, le plus ambitieux jamais réalisé dans l'univers Star Wars. Ce qui peut s'en rapprocher le plus est alors Le Nouvel Ordre Jedi, la série de romans multi-auteurs lancée en 1999 par Del Rey. Chose notable cette fois-ci, le scope est bien plus large de par la diversité des genres littéraires qui permettra de découvrir différentes facettes de cette nouvelle ère Star Wars, et ce, peu importe l'âge des lecteurs. Il y aura ainsi des romans adultes chez Del Rey, des romans jeunes adultes et jeunesse chez Disney-Lucasfilm Press, des comics adultes chez Marvel et des comics jeunesse chez IDW. En France, Pocket se charge des romans adultes et jeunes adultes, La Bibliothèque Verte des romans jeunesse et Panini Comics des comics adultes et jeunesse. Et encore, il ne s'agit là pour l'instant que de la première salve. D'autres types d'œuvres sont déjà annoncés, comme un manga, un audiodrama et un roman graphique, offrant ainsi une variété littéraire aussi diverse que réjouissante. Si aucun film n'a été dévoilé autour de cette nouvelle période, une série pour Disney+ est tout de même prévue : Star Wars : The Acolyte. Le projet La Haute République a ainsi été construit sur plusieurs années et s'articulera sur trois périodes nommées La Lumière des Jedi, puis La Quête des Jedi et enfin Les Épreuves des Jedi. Signe de l'ambition du projet éditorial mené, le lancement s'est fait en grande pompe, et ce, des deux côtés de l'Atlantique, avec un matériel marketing jamais autant développé pour une œuvre littéraire Star Wars, du moins depuis le rachat de la franchise par The Walt Disney Company.

La Haute République se déroule donc 200 ans avant Star Wars : La Menace Fantôme, le premier volet chronologique de la Saga Skywalker. La Galaxie est en paix, placée sous le règne de la glorieuse République ainsi que sous la protection des nobles et sages Chevaliers Jedi. Symbole du bien sous toutes ses formes, le Flambeau Stellaire est d'ailleurs sur le point d'être inauguré par la République aux confins de la Bordure Extérieure. Cette nouvelle station spatiale projettera alors dans toute la galaxie une lueur d'espoir. Mais tandis que la République tout entière connaît une glorieuse renaissance, de nouveaux adversaires effrayants, les Nihil, déploient leurs forces. Les gardiens de la paix et de la justice doivent dès lors faire face à un péril qui menace l'Ordre, la Galaxie et la Force elle-même... La troisième vague de la Phase I commence alors que deux ans ont passé depuis la Grande Catastrophe et un an depuis l'attaque de la Foire de la République à Valo. Les Jedi traquent ainsi les dernières poches de résistance Nihil mais les protecteurs de la lumière ne se rendent pas compte qu'ils ont non seulement totalement sous-estimé leurs adversaires mais se sont aussi trompés sur l'identité de l'Œil, le mystérieux chef qui tire les ficelles de ces pillards, donnant pour cela ses ordres à des lieutenants nommés Maîtres-Tempêtes.

Le roman est ici écrit par l'auteur britannique Daniel José Older. Ce dernier est un jeune écrivain qui est entré dans le monde de l'édition en 2015 après avoir fait une carrière d'urgentiste médical au cours de laquelle il travaillait ses premiers écrits la nuit. En 2015 donc, il publie son premier roman, Half-Resurrection Blues, tout premier tome d'une saga de fantasy urbaine de la série Bone Street Rumba. Il signe aussi Shadowshaper, un roman jeune adulte sur une Afro-Latino-Américaine vivant des aventures fantastiques. Le livre rencontre un joli succès d'estime au point de décider d'en faire une trilogie, le second tome, Shadowhouse Fall, sortant lui en 2017. L'auteur est également connu pour proposer dans ses récits des personnages venus de toutes les diversités. Son roman chez Star WarsBaroud d'Honneur, ne déroge évidemment pas à la règle. Par la suite, Daniel José Older s'investit pleinement dans la saga de La Haute République. Il est ainsi le scénariste de la série de comics jeunesse La Haute République - Les Aventures et du deuxième tome du manga La Haute République - Un Équilibre Fragile. Il écrit également le roman jeunesse de la deuxième vague de la première phase, La Haute République : La Tour des Trompe-la-Mort, et le roman jeune adulte de la troisième vague de la première phase, La Haute République : Horizon Funèbre.

La Haute République : Horizon Funèbre constitue donc le dernier roman à paraître dans la Phase I de La Haute République, sachant que le pilier central de la troisième vague reste le roman adulte La Haute République : La Chute de l'Étoile qui se doit d'être lu avant d'entamer le présent roman jeune adulte sous peine de se faire divulgâcher un élément primordial de l'intrigue de la troisième vague de cette première phase. Car, même si le récit d'Horizon Funèbre commence avant La Chute de l'Étoile, il se termine aussi après en racontant les conséquences des évènements qui s'y sont passés. Il est également recommandé d'avoir lu les autres romans jeunes adultes de la saga, que ce soit La Haute République : En Pleines Ténèbres ou La Haute République : Hors de l'Ombre qui présentent en détails le personnage du Padawan Reath Silas, l'un des héros de La Haute République : Horizon Funèbre. De plus, et de façon intuitive, Daniel José Older fait aussi intervenir tous les personnages qu'il a introduits dans ses précédentes œuvres de la saga. Ainsi, les lecteurs assidus retrouveront la Padawan Lula Talisola mais aussi la Mikkian sensible à la Force, Zeen Mrala venant des comics jeunesse La Haute République - Les Aventures sans oublier le Padawan Ram Jomaram qui avait été lui introduit dans le roman jeunesse La Haute République : La Tour des Trompe-la-Mort. Même la jeune Crash et son équipe de gardes du corps étaient apparus auparavant dans une histoire courte de l'Annual du comics La Haute République - Les Aventures. Dès lors, même si les interactions et les personnalités des personnages sont rappelées dans La Haute République : Horizon Funèbre, il est tout de même préférable d'avoir une vision d'ensemble pour l'apprécier pleinement.

La première chose qui frappe à la lecture du roman est tout l'amour que l'auteur porte à ses personnages. Les deux premiers tiers du livre sont en effet dédiés à leur développement. Il rentre profondément dans leurs pensées et se permet de fouiller pour quasiment chacun d'entre eux leur personnalité. Chose encore plus admirable, l'écrivain fait un superbe travail d'inclusion et offre un nombre de personnages LGBTQAI+ comme il n'y en avait jamais eu dans une œuvre Star Wars. Le lecteur trouve tout autant d'hétérosexuels que d'homosexuels, fille comme garçon ou même non genré. Ce florilège est incroyablement rafraîchissant surtout que tous se questionnent aussi bien sur leur attirance que leurs sentiments, le tout de façon aussi naturelle que touchante ; l'ensemble dégageant une incroyable modernité épanouissante. Le ton de ces passages est clairement adressé aux jeunes adultes puisque ces interrogations sont propres aux hormones en ébullition que tout un chacun vit au jeune âge, et qui parleront naturellement plus à ceux qui la vivent en direct. Très fleur bleue, à destination des adolescents, l'entame du récit risque de rebuter certains lecteurs qui ne sont pas dans la cible. Pourtant, l'originalité du roman dans l'univers créé par George Lucas vient bien de cette approche inclusive et légère.

C'est donc un grand plaisir de retrouver les personnages chers à Daniel José Older ou ceux qu'il a repris du reste de la saga. Le Padawam Reath Silas est ainsi toujours aussi sérieux. Ce dernier va encore une nouvelle fois apprendre de cette mission périlleuse. Lui qui se croyait un rat de bibliothèque a, grâce à sa mutation au Flambeau Stellaire, bien changé. Il a trouvé un nouveau foyer ainsi que de nouveaux amis sur qui compter. Même s'il gagne petit à petit en assurance, il cherche encore à savoir quelle est sa voie. Ram Jomaram est, lui, toujours ce mécano un peu naïf qui s'extasie pour un rien. Son arrivée au Flambeau Stellaire lui a permis de se sociabiliser tout en continuant à garder son étonnante candeur. Lula Talisola est une Padawan toujours aussi déterminée. Le personnage est néanmoins moins développé que d'autres, apparaissant malheureusement juste au début du roman, à l'inverse de son amie Zeen Mrala. Le parcours de la Mikkian sensible à la Force est particulièrement étoffé et le roman continue son récit, débuté dans les comics lorsqu'elle s'est mise à pourchasser son ami d'enfance ayant rejoint les horribles Nihil. Les adultes Jedi sont, quant à eux, tout aussi choyés, notamment Cohmac Vitus et Kantam Sy. Le personnage de Kantam Sy est particulièrement attachant grâce à l'histoire de son passé qu'iel raconte par petites touches, une rencontre amoureuse éphémère l'ayant fait quitter un temps l'Ordre Jedi. Enfin, Crash, l'humaine de Corellia ayant demandé l'aide des Jedi, et son équipe de gardes du corps sont la grande révélation du livre tellement ils sont hauts en couleur.

Si les personnages sont bien traités, cela se fait malheureusement aux dépens du récit qui est très lent à démarrer ; sur un pavé de près de 500 pages, ce n'est que 200 pages avant la fin que l'action se réveille. Tout dépendra alors du degré de patience du lecteur. Si le travail sur la caractérisation des personnages ne l'intéresse pas, il risque de s'ennuyer ferme surtout qu'ils ne font, au début, qu'aller de rencontres en rencontres. Si, en revanche, il accepte cette plongée dans la psyché de Reath et des autres jeunes gens, il sera doublement ravi de la suite des évènements où ceux qu'il a appris à aimer seront mis à rude épreuve. Le complot Nihil finit, en effet, par être éventé et tous les évènements prennent désormais sens. Non seulement ils sont liés à ceux qui se déroulent sur le Flambeau Stellaire mais ont en plus des implications sur la politique locale de Corellia, la planète où se déroulent les péripéties du roman, fameuse pour ses chantiers navals comme l'a montré le film Solo : A Star Wars Story. La fin de La Haute République : Horizon Funèbre propose alors des combats urbains particulièrement violents où le lecteur se demande à chaque page comment vont s'en sortir les héros. La Haute République a toujours laissé la possibilité aux auteurs de tuer leurs personnages. Aucun n'est jamais à l'abri, ce qui rend le suspense encore plus insoutenable.

L'autre intérêt de La Haute République : Horizon Funèbre est sûrement de finir son histoire au-delà de la catastrophe du Flambeau Stellaire. Il permet ainsi d'en apprendre un peu plus sur la façon dont ont réagi le Conseil Jedi ainsi que la République. Surtout, il permet à chaque personnage encore debout de finir son introspection et d'évoluer à partir des incroyables évènements qu'ils ont vécus. À partir des leçons qu'ils en ont tirées, ils sont en mesure de prendre des décisions qui vont changer leur vie, ayant évolué entre le début et la fin du livre. Cerise sur le gâteau, un personnage important qui avait disparu dans la saga signe ici sa réapparition pour le plus grand bonheur des fans, d'ailleurs dans une entrée plus que fracassante. Le roman laisse aussi quelques pistes pour la suite qui aura lieu dans la Phase III de la saga ; la Phase II qui débute aux États-Unis à la fin de 2022 et portera le nom de La Quête des Jedi étant en réalité une préquelle qui déroule près de 150 ans avant les évènements de la Phase I, La Lumière des Jedi. Plus courte, elle ne comptera que deux vagues avant de lancer la fameuse Phase III, Les Épreuves des Jedi, qui répondra enfin aux questions restées en suspens.

La Haute République : Horizon Funèbre est presque deux romans en un. Si la première partie prend le soin de présenter longuement ses personnages, la seconde est beaucoup plus dynamique, se concentrant principalement sur l'action. L'intérêt de ces deux parties dépendra beaucoup des envies du lecteur. Il faut, quoi qu'il en soit, saluer l'incroyable inclusivité du roman, définitivement rafraîchissante.

Poursuivre la visite

1985 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.