Princess Pavilion
L'affiche
Nom anglophone :
Princesses Disney : Une Invitation Royale
Date d'ouverture :
Le 8 octobre 2011
Type d'attraction :
Point photo avec Personnages Disney
Crédit Photos :
ED92TV
Durée :
10 minutes

Le synopsis

Les invités de Fantasyland sont conviés à rencontrer les Princesses du Royaume enchanté pour un instant magique qui restera gravé dans les mémoires tels les contes de fées traversant les siècles...

L'expérience

Au cœur du cadre verdoyant de Fantasyland se situe un pavillon rose et bleu grisé duquel se distingue un petit donjon et de nombreux ornements dorés. Rappelant les couleurs du Château de la Belle au Bois Dormant trônant non loin de là sur sa butte abrupte, ce petit palais accueille les convives avec un panneau informant ces derniers que des princesses donnent audience aujourd’hui.

Pénétrant dans l’enceinte du bâtiment, les invités découvrent alors un élégant couloir aux teintes roses et grises. De précieux lustres sur lesquels ont été installés des chandelles balisent le chemin et encouragent les convives à en découvrir davantage. Foulant l’épais tapis bordeaux qui couvre le sol, les sujets prennent connaissance de la déclaration royale, écrite avec raffinement sur un parchemin éclairé par deux torches : « Proclamation Royale - Son Altesse Royale aura le plaisir aujourd’hui d’accorder une audience à ses invités du Royaume Magique » - "Royal Proclamation - Her Royal Highness will be pleased to grant a audience today to guests of the Magic Kingdom."

En poursuivant leur chemin, les convives ont le plaisir de découvrir un premier vitrail sur lequel est représenté le château de Blanche Neige baigné de lumière, élégamment mis en valeur par un éclairage discret et entouré par d’épais rideaux de velours. Deux colonnes, situées de part et d’autre du vitrail, sont décorées avec des ornements représentants des oiseaux, amis de la Princesse aux Sept Nains. Des couronnes et de royales tentures viennent parfaire la décoration, des torches aux flammes vacillantes éclairant doucement les murs du pavillon. 

Quelques mètres plus loin, renfoncé dans le mur, se trouve un somptueux coussin sur lequel est posé une pomme de verre s’illuminant de nombreuses couleurs. Un écriteau, situé en dessous du présentoir indique « Dupée par la vieille femme, Blanche Neige fit un vœu et croqua dans la pomme. » - "Tricked by the old woman, Snow White made a wish and took a bite of the apple.". Deux imposants chandeliers dorés, décorés par de charmantes fleurs de rose viennent alors embellir les côtés de cette vitrine.

À quelques pas de là, les convives découvrent un second vitrail représentant le majestueux palais du Prince Adam. Rattachée à cet ouvrage de verres colorés, les invités aperçoivent une seconde niche mettant en valeur une rose de verre, protégée par une cloche, en dessous de laquelle est inscrit « La Bête devra apprendre à aimer et être aimée en retour avant la chute du dernier pétale. » - "To break the spell, the Beast had to learn to love, and be loved in return, before the last petal fell.". Continuant leur périple au sein du pavillon, les convives découvrent le troisième vitrail, dédié lui à la Belle au Bois Dormant et à l’imposant château du Roi Stéphane. Élégamment décorée comme ses consoeurs, la troisième vitrine expose le diadème de la Princesse Aurore, étincelant de mille feux avec le cartouche suivant : « Aurore sera réveillée de son sommeil par un baiser d’amour véritable. » - "From this slumber Aurora shall wake. When true love's kiss the spell shall break.".

Les invités quittent alors les denses forêts européennes pour le royaume d’Agrabah où le palais du sultan se dévoile sur un quatrième vitrail. Les contrastes entre le ciel bleu du désert d’Agrabah et les couleurs chaudes de la ville légendaire rendent le paysage plus resplendissant que jamais. Accompagnant ce vitrail, une nouvelle alcôve laisse entrevoir la lampe merveilleuse du Génie, qui scintille de mille couleurs au passage des invités qui peuvent lire sous la lampe : « Pour Jasmine, ce rêve bleu durera toute la vie... » - "Together, Jasmine and Aladdin discovered a whole new world.".

 

En chemin, un nouveau vitrail de ce palais des merveilles s’offre aux yeux des visiteurs qui découvrent le château du Prince de Cendrillon dont les tours teintées de beige s’élèvent vers le ciel. Juxtaposant l’ouvrage du verrier, la légendaire pantoufle de verre est elle aussi délicatement disposée sur un coussin brodé. Un cartouche supplémentaire indique : « Au douzième coup de minuit, Cendrillon disparut, ne laissant derrière elle qu’une pantoufle de verre. » - "At the stroke of midnight Cinderella fled, leaving behind only a glass slipper.".

Le voyage se poursuit et mène les convives à un nouveau vitrail représentant le palais du Prince Éric, époux d’Ariel, la courageuse sirène. Sur le côté, un sixième écriteau indique : « Pour devenir humaine, Ariel donna sa mélodieuse voix à la sorcière des mers. » - "To become human, Ariel traded her beautiful voice to Ursula, the sea witch.". Au-dessus du cartouche se trouve l’envoûtant coquillage par lequel Ursula captura la voix de la Petite Sirène, mis en valeur au gré des reflets du soleil qui semblent pénétrer les eaux des plus profonds océans.

Le vitrail suivant dessine le magistral château du royaume de Corona, s’élançant vers le ciel, côtoyant un resplendissant soleil. La dernière niche de ce voyage dévoile alors une merveilleuse fleur aux pétales d’or, celle-là même qui donne ses pouvoirs à la princesse, un cartouche indiquant : « La Fleur Enchantée donna à la chevelure de Raiponce sa couleur dorée et ses pouvoirs magiques. » - "The Enchanted Flower cave Rapunzel her golden hair with its magic powers". Continuant leur déambulation, les invités découvrent alors un ultime vitrail. Ce dernier, plus familier, reprend la silhouette du château maître de ces lieux, situé à l’entrée de la contrée féerique de Fantasyland

Non loin de là, les convives tombent nez à nez avec un imposant miroir, encadré par d’élégantes dorures. Bien que d’une séduisante apparence, il s’agit du Miroir Magique de la méchante Reine qui accueille les invités à travers une épaisse fumée, murmurant à qui veut l’entendre « Ni Roi, ni Reine, rien n’y personne portant un diadème ou même une couronne n’a assez d’or ni de richesse pour éclipser notre Princesse. ».

Passant rapidement leur chemin, les convives sont alors accueillis par la garde rapprochée des Princesses habillée d’un pantalon noir, d’un chemisier blanc, d’un nœud papillon ainsi que d’un blazer noir ou rouge. Les invités sont ensuite dirigés par un garde vers l’une des deux alcôves où une Princesse les attend pour une rencontre inoubliable parmi lesquelles Blanche Neige, Cendrillon, Aurore, Ariel, Belle, Raiponce et de façon plus occasionnelles Tiana, Mérida, Jasmine ou encore Mulan. Le décor y est soigné, de grands drapés de velours tombent de part et d’autre d’une magnifique représentation du Château de la Belle au Bois Dormant qui sert d’écrin à l’ensemble des Princesses qui s’aventurent ici. Un immense lustre éclaire somptueusement la pièce.

Après avoir chaleureusement salué ses convives, la Princesse invite ses hôtes à prendre la pose pour immortaliser un cliché qui restera, pour sûr, dans la mémoire de tous. Les invités sont ensuite dirigés vers une deuxième alcôve où une autre Princesse les attend pour un autre moment de magie monarchique*. Une fois les royales rencontres terminées, les convives se rendent dans une nouvelle et ultime aile du pavillon afin de découvrir le souvenir d’un instant inoubliable qu’ils pourront, s’ils le souhaitent, emporter sur papier glacé.

*Les années suivantes, les visiteurs ne rencontrent plus qu’une Princesse au sein de Princess Pavilion, l’identité de l’hôte royale étant révélée généralement sur le panneau à l’entrée du bâtiment.

La critique

rédigée par Romain Hinault
Publiée le 10 juin 2020

Princess Pavilion constitue l’endroit idéal pour rencontrer les Princesses Disney. Au-delà du cadre enchanteur du lieu, cet écrin royal permet, en effet, aux visiteurs d'être en tête-à-tête avec plusieurs de leurs héroïnes préférées lors de leurs séjours sur le Resort Parisien, et ce tout au long de l’année, quelque soit la météo du jour. Pourtant connu du plus grand nombre, ce point photo paraissant avoir toujours été présent depuis des années a accueilli ses premiers visiteurs bien longtemps après l’ouverture des portes du Parc Disneyland.

Son histoire commence sous un autre nom, en 2011, alors en pleins travaux. La nouvelle expérience se nomme Princesses Disney : Une Invitation Royale, nomenclature évoquée lors de sa construction et devant être inaugurée à l’occasion du Festival des Moments Magiques : mais voilà, son bâtiment principal - portant le nom de Princess Pavilion n'est pas encore prêt à ouvrir, sa construction ayant pris du retard. Des rencontres royales prennent donc possession du parvis de l’attraction ‘’it’s a small world’’ et se présentent sous le nom de Princesses Disney : Une Invitation Royale, le terme restant alors sur les supports de communication de Disneyland Paris dès l’ouverture du bâtiment Princess Pavilion à l’automne 2011. 

L’événement requiert des invités de choix, la cérémonie se faisant donc en présence des Ambassadeurs 2010 et 2011 de Disneyland Paris, Osvaldo Del Mistero et Régis Alart, habillés en costumes d’apparats. Les Ambassadeurs de la cour royale de Fantasyland ont invité les quelques privilégiés présents lors de cette cérémonie à « découvrir la magie des histoires éternelles » à travers la visite de ce tout nouveau complexe. Pour l’occasion, des hôtes très spéciaux ont fait le déplacement : Blanche Neige, faisant son entrée sur le célèbre Someday My Prince Will Come mais aussi la Princesse Aurore qui se dirige vers l’entrée du pavillon au son de Once Upon a Dream, Cendrillon, sur le thème musical Cinderella ainsi que la princesse Tiana sur le titre instrumental Ma Belle Évangeline qui rejoint le cortège. Après que deux jeunes visiteurs ont officiellement découvert un panneau sur lequel est inscrit « Princess Pavilion », il est l’heure pour l’ensemble des invités de découvrir la nouvelle expérience, sur la douce mélodie de A Dream Is a Wish Your Heart Makes.

Pour la première ouverture au public, certains visiteurs ont été surpris de découvrir un vitrail représentant la Vallée Enchantée issue de la séquence Mickey et le Haricot Magique du film d’animation Coquin de Printemps en lieu et place du vitrail supposé représenter le château de Cendrillon. Cette erreur a finalement été corrigée, tout comme la faute d'accord présente sur le cartouche placé en dessous de la rose de La Belle et la Bête : « La Bête devra apprendre à aimer et être aimé en retour avant la chute du dernier pétale. » où le verbe « aimer » avait par erreur été conjugué au masculin. Le cartouche décrivant la Fleur Enchantée de Raiponce fut lui aussi victime d’une coquille, le mot « Fleur » ayant été écrit avec un « e » à la fin. Cette faute a hâtivement été rectifiée bien que la cohérence typographique de la gravure fut dans un premier temps impactée.

De nombreuses Princesses sont présentes au sein du petit palais. Blanche Neige (Blanche Neige et les Sept Nains), Cendrillon (Cendrillon), Aurore (La Belle au Bois Dormant), Ariel (La Petite Sirène), Belle (La Belle et la Bête), Raiponce (Raiponce) et de façon plus occasionnelles Tiana (La Princesse et la Grenouille), Mérida (Rebelle), Jasmine (Aladdin) ou encore Mulan (Mulan) viennent ainsi à la rencontre des visiteurs. Durant la saison de Noël 2014, ce sont les héroïnes de La Reine des Neiges qui avaient pris possession du pavillon. Néanmoins, au vu des files d’attentes interminables provoquées par la grande popularité des sœurs d’Arendelle, Anna et Elsa, l’expérience n’a duré que quelques semaines avant que d’autres Princesses Disney ne reviennent occuper ce point de rencontre. Il faut malgré tout souligner qu’avec Mérida, les héroïnes de La Reine des Neiges sont les seules à avoir été rajoutées depuis l’ouverture de l’attraction. De plus, de façon générale, il est très difficile de prédire quelles Princesses feront leur apparition au sein du pavillon, le programme variant au jour le jour sans suivre de saisonnalité.

Princess Pavilion se trouve en lieu et place de Le Monde en Chœur (ou World Chorus), ancien post-show de l’attraction ‘’it’s a small world’’. De 1992 à 2010 ce parcours, sponsorisé par France Télécom devenue ensuite Orange, alors partenaire de l’attraction au tout début, faisait la promotion des nouveaux moyens de télécommunications, en compagnie des fameux Audio-Animatronics de l’attraction. Subsiste de ce post-show la forme en colimaçon de l’intérieur du bâtiment. L’aspect extérieur du pavillon, reprenant formes et couleurs du Château de la Belle au Bois Dormant, s’intègre parfaitement au cœur de Fantasyland même s’il peut-être étonnant de voir cette extension du château aussi éloignée du palais d’Aurore, lieu central du Parc Disneyland.

Le décor de Princess Pavilion reste très soigné et permet aux visiteurs de patienter au sec, au cœur d’une atmosphère royale. Le choix des matériaux, tout comme les égards apportés aux nombreux détails aux vitraux (faisant écho à ceux du Château voisin) et vitrines, rendent le voyage architectural des plus qualitatifs et l’immersion totale. Le sens du détail se niche jusqu’aux panneaux indiquant les entrées et sorties réservées aux Cast Members qui sont indiquées par l'énoncé suivant « Court Member Only » (« membre de la Cour uniquement » en français), la plupart des éléments de signalétique reprenant la forme d’un parchemin ou d’un blason royal.

L’ambiance musicale de l’attraction reprend de nombreux airs issus, avec toute logique, des films d’animation de la firme où Princes et Princesses Disney se prouvent leur amour, même s’il est difficile pour les visiteurs de bien identifier les différentes musiques du fait du faible niveau sonore, facilement couvert par les voix des visiteurs au sein du pavillon. Les Cast Members qui accueillent leurs invités dans l’attraction arborent des costumes somme toute classique que les visiteurs pourront retrouver sur l’ensemble du Parc Disneyland, notamment aux abords de Main Street, U.S.A..

Pour permettre de mettre en valeur les vitraux et objets à l’effigie de chacune des Princesses, la lumière reste assez faible durant toute la file d’attente tandis qu’un éclairage plus intense des points-photos permet au Disney PhotoPass (un service proposé par les Parcs Disney du monde entier permettant aux visiteurs de profiter de photos de qualité, prises par un Cast Member photographe) d’immortaliser au mieux la rencontre, même si cela se fait au détriment de la qualité des clichés pris sans PhotoPass. À noter aussi l’étonnant choix scénaristique de faire apparaître deux fois, au sein de la file d’attente, le Château de La Belle au Bois Dormant. Premièrement sur un vitrail se rapprochant du dessin présent dans le film d’animation, puis une seconde fois sous les traits de la citadelle royale trônant au cœur de Disneyland Paris, elle-même représentant le palais de la Princesse Aurore, toutefois sans impacter l’immersion dans l’expérience proposée.

À la sortie de la rencontre, les visiteurs peuvent se rendre à un comptoir pour consulter, acheter ou transférer leur cliché sur leur PhotoPass. Derrière eux se trouve un mur sur lequel sont positionnés des cadres photos. Ces derniers dissimulent en fait des écrans sur lesquels s’affichent les photos qui viennent d’être immortalisées. Ce système a néanmoins été arrêté afin que les visiteurs ne puissent être déçus en découvrant la Princesse qui était présente dans l'alcôve dans laquelle ils n’ont pas été accueillis.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, des Méchants Disney se sont emparés de Princess Pavilion à plusieurs reprises. En effet, depuis 2015, lors des fameuses Soirées Halloween Disney, les Méchants ont donné audience au sein de l’attraction, renommé Villains Pavilion pour l’occasion, le terme « Princess » ayant été purement et simplement rayé d’un coup de crayon haineux. Les visiteurs ont ainsi pu rencontrer Cruella d'Enfer, Gaston et la Reine Grimhilde au cours de ces soirées exceptionnelles.

Suite aux difficultés de gestion des flux et des temps d’attentes inhérents à ce type d’animation que représentent les points de rencontres de Personnages, Princess Pavilion a connu de très nombreuses modifications quant à son fonctionnement. Dans un premier temps, les visiteurs pouvaient se rendre au sein de l’attraction en empruntant une file d’attente des plus ordinaires. À noter qu’à l’ouverture, les invités avaient le privilège de rencontrer à chaque visite les deux Princesses donnant audience ce jour. Puis, afin de réduire le temps d’attente pour l’ensemble des visiteurs, il a rapidement été décidé que chaque invité ne ferait la rencontre que d’une seule héroïne. 

Dès le 19 octobre 2012, soit un peu plus d’un an après l'ouverture de l’attraction, un système de réservation a été testé. Avec ce second mode opératoire, les visiteurs étaient conviés à se rapprocher d’un Cast Member présent aux abords de l’attraction afin d’obtenir un ticket, précieux sésame pour la rencontre royale. Ces deux systèmes ont cohabité et ont alterné au sein de l’attraction. Du 31 octobre au 27 décembre 2012 ainsi que du 7 janvier au 27 avril 2013, les visiteurs ont pu profiter d’une file d’attente classique alors que les visiteurs ayant visité le Parc du 28 décembre 2012 au 6 janvier 2013, du 28 avril 2013 à octobre 2014 ou d’avril 2015 au 9 décembre 2015 devaient procéder à une réservation pour accéder au Princess Pavilion.

Par la suite ont été inaugurées, le 10 décembre 2015, des bornes digitales permettant d’automatiser et de fluidifier l’attribution des tickets. Ces bornes multilingues, et bénéficiant d’un accès pour les personnes à mobilité réduite pour l’une d’entre elles, sont situées près des (es) Pirouettes du Vieux Moulin, leurs couleurs pastels et leur style s’accordant harmonieusement avec l'architecture de Fantasyland. Puis, en janvier et février 2016, une nouvelle expérience a été mise en place durant laquelle seule Aurore donnait audience, d’abord avec une file d’attente normale puis à nouveau avec un ticket de réservation. Les autres princesses sont finalement revenues et le système de réservation aux bornes a été maintenu jusqu'en avril 2016. La file d’attente normale est de rigueur depuis lors. Le 2 juillet 2016 marque l’apparition du panneau, situé devant l’entrée de Princess Pavilion, révélant l’identité des différentes Princesses présentes ce jour. À l'instar des autres attractions de Disneyland Paris, une indication sur le temps d’attente est présente à l’entrée du point de rencontre. Il arrive néanmoins qu’aucun nom ne soit indiqué, laissant la surprise aux visiteurs jusqu’au moment de la rencontre. 

En 2020, le monde est touché par l’arrivée du coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (ou SARS-CoV-2) entraînant la maladie à coronavirus 2019 (ou COVID-19). Les équipes de Disneyland Paris se doivent alors de prendre des mesures guidées par les recommandations du Gouvernement. Princess Pavilion étant un lieu clos, il est décidé de le fermer dès le 10 mars 2020, à la faveur d’une nouvelle animation - La Promenade des Princesses - utilisant le char des Princesses du spectacle Pirates ou Princesses Disney : À la Croisée des Chemins !. À son bord Ariel, Aurore, Belle, Blanche Neige, Cendrillon, Mérida, Raiponce et Tiana partent à la rencontre de leurs sujets hors des quatre murs de leur cher Princess Pavilion.

Toute l’année, en dehors du pavillon, les visiteurs de Disneyland Paris peuvent rencontrer les Princesses à l’occasion de sorties royales à Fantasyland, à l’Auberge de Cendrillon dans le cadre d’un repas en présence de Personnages ou encore au Disneyland Hotel, au sein des restaurants ou au détour des couloirs. Plus rarement, de royaux Personnages déambulent au Parc Walt Disney Studios. Les Princesses restent évidemment présentent lors de la Parade journalière et dans le cadre de nombreuses animations et spectacles (La Promenade des Princesses Disney, Les Vœux Royaux de Noël, L'Étincelante Valse des Princesses, Pirates ou Princesses Disney : À la Croisée des Chemins !, etc.).

Très populaires dans l’ensemble des Resorts Disney, les Princesses Disney possèdent de nombreux points de rencontre à travers le monde. Le public peut rendre visite à ses héroïnes préférées au Royal Hall de Fantasy Faire au Disneyland Park de Disneyland Resort, au Princess Fairytale Hall du Magic Kingdom de Walt Disney World Resort, au Storybook Court de Shanghai Disneyland ainsi qu’au Royal Princess Garden de Hong Kong Disneyland. Enfin, et non des moindres, les croisières Disney Cruise Line proposent de nombreuses rencontres avec les Princesses Disney, notamment au Royal Court Royal Tea, ou lors des fameux Princess Gathering.

Princess Pavilion est sans nul doute le lieu privilégié des rencontres princières au sein du Resort parisien. L’amélioration du système d’attente tout comme la qualité du décor font de Princess Pavilion le rendez-vous incontournable des petits et grands visiteurs voulant immortaliser un moment Disney des plus royaux.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.