Brom Bones
Date de création :
Le 05 octobre 1949
Créateur(s) :
Milt Kahl
Frank Thomas
Ollie Johnston
Wolfgang Reitherman
Hal Ambro
Hal King
Apparition :
Cinéma
Télévision
Voix Originale(s) :
Bing Crosby
Voix Française(s) :
Daniel Beretta

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 30 octobre 2021

En 1949, les studios Disney adaptent un monument de la littérature américaine, La Légende du Val Dormant, dans la seconde partie du long-métrage Le Crapaud et le Maître d’École. Écrit par Washington Irving en 1820, l’ouvrage met en scène Ichabod Crane, un instituteur pique-assiette dont le rêve absolu est d’épouser un jour la belle Katrina et ainsi mettre la main sur la fortune colossale de son père, le vieux Baltus Van Tassel. Sur son chemin, le professeur tombe cependant sur un rival de taille, Brom Bones, le gros bras du village lui aussi épris de la jeune femme.

Brom Bones, cador du Val dormant

Dans l’œuvre de Washington Irving, Brom Bones est décrit comme « le plus redoutable prétendant de Katrina ». De son vrai nom Abraham Van Brunt, il est en quelque sorte la célébrité locale, le héros du village adulé de tous grâce à « sa force et à sa hardiesse peu communes ». Remarqué pour sa grande bonté et son côté débonnaire, Bones a cependant la fâcheuse manie de se montrer arrogant et frimeur.

Physiquement, Washington Irving décrit Brom Bones comme un bel homme, grand et large d’épaules. Sa silhouette est sculptée. Sa démarche est dégingandée. Il porte des cheveux bouclés coupés courts et se coiffe souvent d’une toque en fourrure ornée d’une queue de renard. Doté d’une « carcasse herculéenne », ses membres sont puissants. Musclé, il reste toutefois assez maigre tant et si bien que tout le monde le surnomme Brom Bones, Brom l’Osseux.

Brom Bones possède une très bonne connaissance des chevaux. Son coursier favori, nommé Daredevil (Trompe-la-Mort en français), est en particulier une bête « pleine de fougue et de malice » que seul son maître parvient à dompter. Cavalier émérite, c’est lui qui arbitre les disputes qui peuvent éclater régulièrement entre ses amis. Car... il est le plus costaud de la bande. Lui-même est parfois à l’origine des conflits tant il aime se battre pour rigoler. Drôle et caustique, Brom Bones est toujours entouré d’une bande de trois ou quatre garçons du village qui l’adulent. Les autres habitants du Val dormant l’aiment aussi beaucoup mais nombreux sont ceux qui, dans le même temps, le craignent.


Brom Bones, illustration de George H. Boughton, 1893.

Sa force est pour Brom un terrible avantage lorsqu’il cherche à séduire la belle Katrina. Ses rivaux sont en effet bien trop peureux pour l’affronter et lui barrer la route. Le seul qui ne semble pas se soucier de lui, c’est Ichabod Crane, l’instituteur du village. C’est pour cela qu’il nourrit une telle animosité pour l’enseignant auprès de qui il cherche régulièrement la bagarre. Mais Ichabod refuse systématiquement l’affrontement, ce qui a le don d’agacer encore plus Bones. Pour ce dernier, le maître d’école est un danger. Et tout est bon pour essayer de s’en débarrasser. Brom Bones et ses copains persécutent ainsi régulièrement Ichabod Crane. Ils enfument en particulier sa salle de classe qu’ils n’hésitent pas à mettre à sac.

Lorsque Baltus Van Tassel envoie dans tout le pays les invitations pour sa grande fête de l’automne, Brom Bones est évidemment de la partie. En fait, cette année, c’est lui la vedette de la soirée. Lorsque les anciens du village racontent pour la énième fois la légende du Cavalier sans tête, Bones se fait immédiatement remarquer en affirmant devant tout le monde avoir un jour croisé le mystérieux revenant. Mieux, le bellâtre a fait la course avec le fantôme qui, comme par magie, aurait finalement disparu avant de passer le pont bordant l’église.


Le Cavalier sans tête aux trousses d'Ichabod Crane,
huile sur toile de John Quidor, 1858, Smithsonian American Art Museum, Washington.

Le lendemain matin, chacun est rentré chez soi après avoir passé une formidable soirée. Ichabod Crane, l’instituteur, manque toutefois à l’appel. Il n’y a plus aucune trace de lui dans le village. Où est-il ? Que s’est-il passé ? Il se raconte que l’enseignant aurait mystérieusement disparu dans la nuit, ne laissant derrière lui que son seul chapeau tombé près d’une citrouille éclatée... Lorsqu’il entend parler de la disparition de son rival, Brom Bones ne peut pas s’empêcher de rire. Désormais seul en lice, il épouse bientôt Katrina.

Brom Bones, caïd chez Disney

Brom Bones fait une entrée fracassante dans La Légende de la Vallée Endormie des studios Disney. « Yahoooouuuuuu ! ». Le voilà en effet qui surgit dans la rue principale juché sur son fier cheval. Tous les chiens du village vont à sa rencontre. Ses amis, léthargiques, s’éveillent pour rire de ses blagues. Et quand tout le monde est réuni, c’est l’occasion de partager un fut de bière et de trinquer en l’honneur du « héros de toute la région » doté d’une « force prodigieuse ».

La rasade de bière a toutefois du mal à passer quand Brom aperçoit, à travers le fond transparent de la chope, la silhouette d’Ichabod Crane qui arrive à Sleepy Hollow. Se grattant le dessus de la tête, il se demande alors qui est donc cet étranger à l’allure si étrange et rapidement, ce dernier devient pour lui un excellent bouc émissaire. Jamais avare d’une bonne plaisanterie, Bones s’amuse en particulier à faire hurler les chiens à la lune pour perturber avec malice les leçons de chant du maître d’école.

Souffre-douleur de la bande de Bones, Ichabod Crane est au centre de toutes les moqueries. Mais la rigolade a bientôt une fin. Le caïd du village voit en effet d’un très mauvais œil les tentatives de séduction déployée par l’instituteur qui chercher à s’attirer les bonnes grâces de Katrina. Le maître est un sévère rival. Pour Brom Bones, qui a toujours défendu à ses copains d’approcher la belle, tous les moyens sont dès lors bons pour s’en débarrasser. Mais sa force colossale n’est pas d’un grand secours face à l’indifférence et surtout face à la chance insolente d’Ichabod qui parvient systématiquement à se sortir de ses pièges. Les coups-bas de Bones tournent presque à chaque fois à l’avantage de l’enseignant. Pire, certains pièges tendus à son rival se retournent même contre lui.

À l’évidence, Brom Bones n’est plus la vedette du village. Ichabod lui a volé cette place. Et lors de la grande fête annuelle organisée par le vieux Baltus Van Tassel, c’est bien le maître d’école qui concentre toute l’attention. Brom, lui, n’intéresse plus grand monde. Assis sur un banc dans un coin de la grande salle, la tête posée dans la main et la mine renfrognée, il ne danse pas, faute de cavalière, et regarde Katrina valser avec Ichabod. Seule la rondelette Matilda le regarde avec les yeux de l’amour. Mais Bones, avec dédain, repousse ses avances.

La situation dure et Brom désespère. Quand soudain, une idée lumineuse lui traverse l’esprit. Pourquoi ne pas refiler Matilda à Ichabod et, ainsi, s’accaparer la belle Katrina. Mais une fois encore, le plan échoue, Ichabod parvenant à se sortir d’affaire à chaque fois.

L’heure du dîner est cependant l’heure de chance de Brom Bones. Debout dans un coin de la pièce, un sandwich à la main, le bellâtre observe son rival s’empiffrer. Piochant dans tous les plats, il renverse soudain la salière. Le sel se répand sur la table. Ichabod, pris de panique, en ramasse une pincée et la jette par-dessus son épaule pour repousser le mauvais sort. Banco ! Brom découvre le talon d’Achille de l’instituteur, son caractère superstitieux. Ichabod a peur des mauvais sorts et des revenants. Brom, le sourire jusqu’aux oreilles, comprend qu’une bonne histoire de fantômes lui permettra de s’en débarrasser pour de bon.

Debout au milieu des convives, Brom Bones se lance dans un récit passionnant au sujet des fantômes et du pire d’entre eux, le mystérieux Cavalier sans tête qui, depuis des années, hante la forêt voisine à la recherche d’une nouvelle tête. Plus Brom parle, plus Ichabod est mal à l’aise. Plus Ichabod est mal à l’aise, plus Brom jubile ! Le plan se déroule comme sur des roulettes. L’instituteur passe une mauvaise soirée. Brom Bones est de nouveau au centre de l’attention. Prétextant avoir un jour rencontré le Cavalier, il conseille à tout le monde de passer rapidement le pont près de l’église pour se mettre à l’abri du revenant.

À l’heure de partir, Ichabod ne fait plus le malin ! Pour Bones, la partie est presque gagnée. Reste à faire déguerpir pour toujours le maître d’école. L’apparition du Cavalier sans tête au cœur de la nuit exauce son vœu. L’histoire ne dit pas si Bones est derrière cette irruption bien funeste. Fruit du hasard ou pas, le cheval du Cavalier sans tête ressemble à s’y méprendre à Trompe-la-Mort. Quoiqu’il en soit, une chose est sûre. Devenu le seul prétendant encore en lice, c’est bien Brom Bones qui, quelque temps plus tard, épouse la belle Katrina !

La Conception du personnage

Le Brom Bones de Disney diffère peu du Brom Bones de Washington Irving. Comme pour la plupart des personnages de La Légende la Vallée Endormie, les scénaristes de Disney sont en effet restés très fidèles à l’œuvre d’origine pour concevoir le caïd du village. Comme dans le livre, Brom Bones apparaît ainsi sous les traits d’un grand costaud. Parfois coiffé de sa toque en fourrure, il incarne la gloire locale entourée d’une bande de copains serviles. Plein d’humour et bon camarade, il se sert de sa force et de sa ruse pour arriver à ses fins et se débarrasser de l’encombrant professeur.

Afin de le rendre plus sympathique et que le film soit plus accessible pour un jeune public, les artistes de Disney se sont toutefois autorisés une petite liberté, celle de faire de Brom Bones un personnage comique. Le bellâtre se retrouve dès lors plongé au cœur de situations qui, souvent, deviennent amusantes à ses dépens. Protagoniste blagueur chez Irving, Brom Bones devient alors malgré lui la victime de ses propres blagues et de ses propres machinations à l’encontre d’Ichabod.

L’animation de Brom Bones est principalement supervisée par Milt Kahl. Frank Thomas, Ollie Johnston, Hal Ambro et Hal King se chargent également de certaines des apparitions du personnage.
Membre du groupe très fermé des Neuf Vieux Messieurs, Milt Kahl débute sa carrière modestement à l’âge de seize ans lorsqu’il devient dessinateur pour le journal The Oakland Post Inquirer puis pour le San Francisco Bulletin. Devenant bientôt dessinateur d’affiches de cinéma, il entre chez Disney en 1934. Se distinguant, grâce à son caractère bien trempé, de ses collègues qui redoutent ses colères mémorables, Kahl travaille comme intervalliste sur plusieurs cartoons de Mickey. Son talent lui permet rapidement de devenir animateur puis superviseur de l’animation. Très doué pour l’animation des humains, il collabore alors à presque tous les longs-métrages animés de Disney et donne vie à des personnages aussi fameux que Pinocchio, dont il définit l’apparence finale, Bambi, Frère Lapin, Johnny Pépin de Pomme, Cendrillon, le prince Philippe et le roi Hubert, Roger Radcliff et Pongo, Merlin l’enchanteur, Monsieur Hautecourt ou bien encore Tigrou. Derrière l’animation remarquable de Shere Khan et de Madame Médusa, son ultime méchante, Milt Kahl est élevé au rang de Disney Legend en 1989, deux ans après sa mort survenue le 19 avril 1987 à l’âge de soixante-dix-huit ans.

Milt Kahl
Ollie Johnston
Frank Thomas
Hal Ambro

Également membre des Neuf Vieux Messieurs, Frank Thomas fait ses études à Stanford puis à l’Institut Chouinard. Embauché par Disney le 24 septembre 1934, il contribue alors à des dizaines de cartoons avec Mickey, notamment Le Brave Petit Tailleur et Chien d’Arrêt, ainsi qu’à presque tous les longs-métrages produits jusqu’au milieu des années 1970. À son actif, il anime ainsi notamment des personnages comme les nains, Pinocchio, Bambi et Pan-Pan, Madame de Tremaine, la Reine de Cœur, le Capitaine Crochet, Merlin transformé en écureuil, les manchots de Mary Poppins ou bien encore Baloo. Auteur de la scène, mythique, durant laquelle Lady et le Clochard dégustent un plat de spaghettis, Thomas consacre également une bonne partie de son temps à sa passion pour la musique aux côtés des autres membres du groupe de jazz des Firehouse Five Plus Two. Associé à la production de Rox et Rouky, il prend finalement sa retraite le 31 janvier 1978. Très ami avec Ollie Johnston avec qui il écrit plusieurs livres sur l’animation parmi lesquels The Illusion of Life : Disney Animation, il est nommé Disney Legend. Il disparaît le 8 septembre 2004 à quatre-vingt-douze ans.


Dessins d'animation par Milt Kahl

Également membre des Neuf Vieux Messieurs et originaire de Palo Alto, en Californie, Ollie Johnston suit les cours de l’Institut Chouinard puis entre chez Disney en 1935. Débutant comme intervalliste sur plusieurs courts-métrages avec Mickey, il monte bientôt en grade et devient animateur puis superviseur. Au générique de presque tous les longs-métrages d’animation Disney, de Blanche Neige et les Sept Nains à Rox et Rouky, il a notamment donné vie à Pinocchio, Pan-Pan, Javotte et Anastasie, Alice, Monsieur Mouche, Jock, les trois fées de La Belle au Bois Dormant, Nanny, Archimède, Mowgli et Baloo, le Prince Jean, Winnie et Porcinet ainsi que Rox et Rouky. Grand passionné de trains anciens, élevé au rang de Disney Legend en 1989, Ollie Johnston est mort le 14 avril 2008 à l’âge de quatre-vingt-quinze ans.

L'animation de Brom Brones est enfin complétée par Hal King et Hal Ambro.
Né le 3 mai 1913, Hal King rejoint les studios Disney à la fin des années 1930. Intervalliste puis assistant animateur, il collabore à Pinocchio, Fantasia, Bambi ou bien encore Les Trois Caballeros. Également au travail sur des dizaines de cartoons, il devient rapidement l’un des grands spécialistes de Donald. Au générique de la plupart des longs-métrages jusqu’aux (Les) Aventures de Winnie l’Ourson, il est animateur des souris de Cendrillon, du Grand Duc et de Lady. Il sert également de mentor à toute la nouvelle génération, notamment Dale Baer puis se retire finalement dans les années 1980 après avoir aidé au développement des (Les) Gummi et des (Les) Wuzzles. Il décède en 1986.
Né le 1er août 1913 à Saint-Louis, dans le Missouri, Hal Ambro étudie l’art à Los Angeles avant d’être recruté par Marty Monk Productions puis les studios de Charles Mintz. Engagé par Disney au milieu des années 1930, il travaille sur des dizaines de productions dont la majorité des longs-métrages, de Blanche Neige et les Sept Nains aux (Les) Aventures de Winnie l’Ourson. Chargé de certaines scènes avec Johnny Pépin de Pomme ou bien encore la Marraine fée, il quitte ponctuellement les studios en 1966 afin de rejoindre les équipes de Chuck Jones puis celles de Richard Williams. Il termine sa carrière chez Hanna-Barbera tout en enseignant à CalArts. Il meurt le 1er février 1990.

Les Voix de Brom Bones

Comme tous les personnages de La Légende de la Vallée Endormie, Brom Bones est interprété par Bing Crosby. Également narrateur de la séquence, l’artiste naît le 3 mai 1903 à Tacoma, dans l’État de Washington. Suivant des études de droits, il se découvre très tôt une passion pour la musique et décide de devenir chanteur après avoir découvert sur scène la légende Al Jolson. Crooner renommé, il interprète alors plusieurs tubes parmi lesquels Mississippi Mud, Sweet Leilani, Swinging on a Star et surtout White Christmas. Très ami avec Walt Disney, il mène également une belle carrière au cinéma en apparaissant dans des films comme En Route Vers Bali, La Route Semée d’Étoiles, Un Yankee à la Cour du Roi Arthur, Noël Blanc, Les Sept Voleurs de Chicago... Couronné aux Oscars et aux Grammy, il décède en 1974 des suites d’une crise cardiaque alors qu’il jouait au golf avec des amis.

Bing Crosby
Daniel Beretta

En français, le doublage de La Légende de la Vallée Endormie est assuré par Daniel Beretta. Né le 24 décembre 1946 à Audincourt, dans le Doubs, l’acteur commence le solfège dès l’âge de trois ans et monte sur scène dès treize ans. Repéré à Montbéliard, il monte à Paris et suit les cours du Petit Conservatoire de la Chanson de Mireille. Il y rencontre Richard de Bordeaux avec qui il forme un duo couronné de succès. Dès 1966, il apparaît au théâtre dans Copain Clopants, puis dans son premier film, Un Été Sauvage. Depuis 1988, Daniel Beretta est la voix française d’Arnold Schwarzenegger. Il double aussi entre autres Lumière dans La Belle et la Bête et le maire dans L’Étrange Noël de Monsieur Jack.

Brom Bones, ancêtre de Gaston

Brom Bones ne fait aucune autre apparition dans l’œuvre de Disney. À la fin des années 1980, son ombre plane cependant sur la production de La Belle et la Bête. Chargé de concevoir le personnage de Gaston, le grand méchant de l’histoire, l’animateur Andreas Deja s’est en effet beaucoup inspiré de l’apparence graphique et de la personnalité de Bones. Il a ainsi longuement étudié les dessins réalisés dans les années 1940 par Milt Kahl, l’une de ses idoles.

Les points communs entre Brom Bones et Gaston sont dès lors nombreux. Tous les deux incarnent ainsi le héros du village respecté par l’ensemble de la population. Possédant une musculature et une force notables, tous les deux sont de grands bagarreurs entourés par une bande de copains dévoués et corvéables. Tantôt menaçants, tantôt ridicules, tous les deux sont épris de l’héroïne principale. Débordant de jalousie, ils doivent alors tous les deux lutter contre un potentiel rival afin d’obtenir la main de la demoiselle. C’est là qu’une différence de taille s’installe. Gaston est en effet capable de tuer pour l’amour de Belle, là où Brom Bones semble quant à lui totalement inoffensif. Leur destin est également très différent. Si Gaston, pris d’une folie meurtrière, périt, Bones réussit pour sa part à épouser la jolie Katrina.

Antagoniste principal de La Légende de la Vallée Endormie, Brom Bones est un méchant de circonstance dont l’apparence et les actes possèdent tout le charme des productions Disney des années 1940.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.