Ithiclès
Date de création :
Le 27 juin 1997
Nom Original :
Ithicles
Créateur(s) :
Dave Kupczyk
Jean-Luc Ballester
David Alan Zaboski
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Aaron Michael Metchik
Voix Française(s) :
Charles Pestel

Le portrait

rédigé par Karl Derisson

En 1997, les studios Disney adaptent sur grand écran l’épopée d’Hercule, le célèbre héros de la mythologie grecque. Éléments incontournables de la légende, les douze travaux sont cependant rapidement relégués au second plan par les scénaristes qui décident à la place de centrer leur récit sur la jeunesse du personnage. Au début du film, Hercule apparaît ainsi sous les traits d’un adolescent mal dans sa peau dont la force, colossale, provoque bientôt la méfiance de ses voisins parmi lesquels le jeune Ithiclès.

Ithiclès, adolescent bête et méchant

Cherchant à mettre sa force au service de ses proches, Hercule a pris sur lui de tracter lui-même la charrette d’Amphitryon jusqu’à l’agora. L’ânesse de la famille, Pénélope, s’est en effet foulée la cheville et le vieil homme est attendu en ville pour vendre sa paille à Phidéas. Invité à attendre près de la charrette le temps que son père négocie avec son associé, Hercule s’éloigne bientôt pour aller prêter main forte à Démétrius, le potier qui, bien que mis en difficulté par un vase beaucoup trop lourd, refuse son aide. Dépité d’être ainsi considéré comme un paria, Hercule repart donc de l’échoppe. Mais à peine a-t-il fait quelques pas qu’un disque tombe à ses pieds. Ramassant l’objet, Hercule voit alors accourir vers lui Ithiclès et ses deux copains. L’occasion étant trop bonne, le héros demande s’il peut, lui aussi, jouer avec eux.

Poussé par ses amis qui ne souhaitent pas qu’Hercule rejoigne leur partie, Ithiclès doit trouver une bonne excuse pour décliner. « Euh... Désolé Herc », bafouille-t-il, « Nous sommes déjà... Cinq... Et nous voulons une équipe avec un nombre pair... ». Le regard fuyant, Ithiclès pense que sa bonne excuse fonctionnera. Mais Hercule est plus malin que cela. Cherchant à écourter la discussion, Ithiclès lui arrache alors le disque des mains et part en courant. Aussi bête que méchant, il profite de l’occasion pour se moquer d’Hercule, traité de « nul » et de « balourd ».

Abandonné à son triste sort, Hercule est désemparé. Assis sur le bord du puits, il ne peut cacher sa tristesse. Mais lorsque le disque resurgit dans les airs, il ne tarde cependant pas à reprendre du poil de la bête. Bondissant dans les airs, il tente d’intercepter l’objet. Mais son élan est trop fort et Hercule percute violemment l’un des piliers de l’agora qui, en tombant, entraîne dans sa chute toute la colonnade. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, tout le centre est détruit. En voulant aider son prochain, Hercule n’a fait que renforcer la défiance à son encontre. « T’as gagné ! Herc le nul ! », lui lance alors Ithiclès qui lui arrache son disque des mains avant de tourner les talons...

La Conception du personnage

Au moment d’écrire le scénario d’Hercule, les scénaristes de Disney font rapidement le choix de s’éloigner des sentiers battus. La réalisation des douze travaux a en effet été maintes fois montrée à l’écran. Il s’agit donc pour eux d’axer le récit sur la petite histoire derrière la grande histoire et de s’attarder davantage sur la vie du héros plutôt que sur ses exploits. S’éloignant des récits mythologiques classiques, le parti pris est alors de présenter aux spectateurs les difficultés rencontrées par Hercule pour s’intégrer dans un monde qui, à l’évidence, n’est pas fait pour lui.

Une partie du film est ainsi centrée sur l’adolescence d’Hercule et sur sa recherche de reconnaissance de la part de sa famille et de ses proches. Pour bien appuyer sur la stigmatisation dont il est victime, les auteurs introduisent dans l’histoire deux personnages. Le premier, Démétrius, représente ces adultes qui, plutôt que de faire confiance à la jeunesse, préfèrent l’écarter, la force colossale d’Hercule étant ici perçue non pas comme un atout mais plutôt comme un fléau pouvant provoquer toutes les catastrophes. Le second, Ithiclès, incarne quant à lui ces adolescents bêtes et méchants qui, en profitant de l’effet de groupe, préfèrent conspuer plutôt que d’intégrer ceux qui leur paraissent différents.

Visible seulement une poignée de secondes, Ithiclès apparaît sous les traits d’un jeune blondinet coiffé avec une coupe mulet. Le menton saillant, le nez retroussé et les yeux verts, il y a fort à parier qu'il se prend pour le bellâtre de la cité. Passablement idiot, il est possible que son prénom soit une référence à Iphiclès, le demi-frère d’Hercule qui, dans la mythologie, l’accompagne lors de la réalisation de certains de ses exploits. Rien ne semble expliquer, toutefois, pourquoi l’orthographe diffère d’une lettre, le « p » ayant été remplacé par un « t ». Le patronyme n’étant jamais prononcé dans le film, peut-être ne s’agit-il là que d’une faute de frappe sur un document de travail ou lors de la conception du générique de fin...

Aucun animateur n’est clairement mentionné comme étant le créateur d’Ithiclès. Il est toutefois aisé d’imaginer que ce dernier fut créé, comme tous les autres figurants du film, par le trio Dave Kupczyk, Jean-Luc Ballester et David Alan Zaboski.
Né le 21 mai 1964 à Woodstock, au Canada, Dave Kupczyk suit les cours du Sheridan College de Toronto d’où il sort diplômé en animation en 1987. Au service de Don Bluth entre 1988 et 1992, il travaille notamment sur des productions comme Charlie, Mon Héros, Rock-O-Rico et Poucelina. Engagé chez Turner Pictures lors de la réalisation de Richard au Pays des Livres Magiques et Danny, le Chat Superstar, il passe chez Disney et collabore à la création de Pocahontas, une Légende Indienne, Le Bossu de Notre-Dame, Hercule, Mulan, Fantasia 2000 et La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers. Recruté ensuite par Dreamworks, S.K.G. puis par Sony Imageworks et Cartoon Networks, il inscrit son nom aux génériques de La Route d’Eldorado, Spirit, l’Étalon des Plaines, Les Supers Nanas. Entre 2002 et 2006, il participe en free-lance à la création d’Ozzy & Drix, Kangaroo Jack: G’Day U.S.A., Les Bébés Looney Tunes, Batman, Aquaman, Lone Ranger pour Warner Bros. Dave Kupczyk est enfin au générique de Wolverine et les X-Men, The Goode Family, Ultimate Spider-Man et Bug! Une Production Looney Tunes. Enseignant à l’Institut CalArts entre 2001 et 2004, il revient chez Disney Television Animation où il travaille sur la série La Loi de Milo Murphy. Dave Kupczyk est en lice pour l’Annie Award du Meilleur animateur en 2001.

Dave Kupczyk
Jean-Luc Ballester
David Alan Zaboski

Jean-Luc Ballester est l’un des artistes de Walt Disney Animation France, le studio ouvert par Disney à Montreuil, dans la région parisienne. En tant qu’animateur ou intervalliste, il travaille alors sur Winnie l’Ourson : Noël à l’Unisson, Dingo et Max, Mickey Perd la Tête, Le Bossu de Notre-Dame, Hercule, Tarzan, Kuzco, l’Empereur Mégalo, Atlantide, l’Empire Perdu, Le Livre de la Jungle 2 et Lorenzo. Jean-Luc Ballester est également crédité au générique du (Le) Chat du Rabbin.
David Alan Zaboski entre, pour sa part, chez Disney à la fin des années 1980. Il travaille alors comme intervalliste sur La Belle et la Bête puis Aladdin. Promu au poste d’animateur, il se charge parmi d’autres des personnages de John Smith, de Phoebus, des dieux et participe à la production de la séquence de L’Oiseau de Feu dans Fantasia 2000. Après son départ des studios Disney, il collabore à la création d’Osmosis Jones, Stuart Little 2, Les Looney Tunes Passent à l’Action, Unforgotten: The Story of Paul Pender.

Les Voix d'Ithiclès

En version originale, Ithiclès est interprété par Aaron Michael Metchik. Originaire de San Clemente, en Californie, où il naît le 22 avril 1980, l’acteur apparaît notamment dans La Famille Torkelson, Wild Palms, La Mère Idéale, Les Baby-Sitters et Incorrigible Cory. Coach de Zac Efron, JR Garcia et Bryce Blue, il sert en outre comme assistant-réalisateur de la série documentaire Dorm Life puis réalise ses propres productions comme 10 Years Later en 2010.

Aaron Michael Metchik
Charles Pestel

En France, le personnage est incarné par Charles Pestel. Né en 1978, le comédien débute dans le monde du doublage dès l’âge de neuf ans. Ponctuellement présent au théâtre, à la télévision et au cinéma, il prête ainsi sa voix aux acteurs Jonah Hill, Elijah Wood, Jason Dohring et à des personnages comme Riri, Jean Darling, Chad et Gabble.

Simple figurant au milieu de la distribution pléthorique d’Hercule, Ithiclès est un spécimen typique d’adolescent bête et méchant qui permet aux spectateurs de comprendre le rejet et le désespoir dont est victime le jeune héros au début du film.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.