Bonnie Hopps
Date de création :
Le 04 mars 2016
Nom Original :
Bonnie Hopps
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Bonnie Hunt
Voix Française(s) :
Isabelle Desplantes

Le portrait

Publié le 01 septembre 2020

Apparue dans le Grand Classique Zootopie (2016), Bonnie Hopps est une lapine agricultrice vivant à Lapinville, en compagnie de son mari Stu, de ses 276 enfants dont Judy semble être l’aînée et d’autres membres de sa très nombreuse famille. Mère aimante mais plutôt anxieuse, elle s’inquiète de voir sa fille Judy rêver d’être policière, une fonction dangereuse qu’aucun lapin n’a jamais exercée jusque-là !

Bonnie et Stu sont confrontés très tôt aux ambitions de Judy : dès son plus jeune âge, elle affirme en effet haut et fort sa volonté de devenir policière, ce qui n’a jamais été fait par un lapin avant elle. Durant un spectacle qu’elle donne avec des camarades de classe pour le jour des carottes, Judy joue ainsi la mort d’une proie attaquée par un prédateur sauvage en ne lésinant pas sur l’exagération et les effets ; un ruban rouge et du ketchup recréant les jaillissements d’hémoglobine. Bonnie et Stu sont alors manifestement peu convaincus par ce qu’ils voient, certainement persuadés que Judy en fait beaucoup trop. Lorsque leur fille finit le spectacle en clamant au public son ambition de devenir policière, ses parents ne cachent plus leur inquiétude. Pour eux, un lapin est fait pour cultiver des carottes, comme eux et tous leurs semblables, et non pas pour courir après les bandits. En sortant du spectacle, ils essayent donc de raisonner leur fille et de la convaincre de renoncer à ses rêves: Judy ne les écoute pas et préfère aller s’opposer au violent renardeau Gideon Grey qui maltraite deux jeunes moutons et une petite lapine.

Obstinée et sûre de ses rêves, Judy devient policière à l’âge adulte. Si ses parents sont alors fiers et émus de son succès, quand ils découvrent que Judy a été nommée au commissariat central de Zootopie, la mégalopole située à plusieurs centaines de kilomètres de Lapinville, leur bonheur laisse place à une profonde inquiétude. 

Lorsque le jour du départ de Judy arrive, Bonnie et Stu sont visiblement peinés de voir leur fille aînée s’en aller. Ils la mettent tout de go en garde contre de nombreux prédateurs qu’elle va rencontrer à Zootopie et dont elle doit se méfier : ours, lions, loups et même belettes, tout le monde y passe ! Le plus dangereux des prédateurs reste cependant, selon Stu, le renard, ce que Bonnie confirme à son tour en rappelant à Judy ses mésaventures passées avec Gideon Grey. Stu donne ensuite à Judy, réticente, un sac contenant le nécessaire pour se défendre contre les goupils : un anti-renard, un renaricide et un taser à renards ! Ce dernier objet semble d'ailleurs clairement disproportionné à Judy et Bonnie mais Stu insiste, convaincu qu'il est de son utilité ! Pour apaiser son père, Judy accepte alors seulement de prendre avec elle le petit spray renaricide. Après un dernier câlin, Judy monte dans le train qui la conduit à Zootopie ; Bonnie masque mieux son émotion que son mari, Stu, qui fond en larmes alors que le train s’éloigne.

Le soir-même de son premier jour de travail, Bonnie et Stu appellent Judy en « visio ». Ils sont alors ravis de découvrir que, à son grand dam, Judy a été cantonnée à un rôle de contractuelle, la moins dangereuse de toutes les fonctions qui peuvent incomber à un policier de Zootopie. Les contacts téléphoniques entre Judy et ses parents semblent réguliers par la suite. C’est d'ailleurs un appel de ses parents sur son portable que Judy n’avait pas pensé à mettre sur silencieux qui va mettre la lapine policière en fâcheuse posture alors qu’elle est parvenue à retrouver la trace des mammifères disparus, sur lesquels elle enquêtait, dans un hôpital désaffecté de la ville : la bruyante sonnerie du portable trahit en effet sa présence et celle de son coéquipier Nick Wilde (un renard !), alertant le maire Léodore Lionheart et le Docteur Badger, les responsables de l’asile. Judy et Nick n’échappent que de justesse à l’arrivée rapide des Loups chargés de la sécurité du site.

Alors que, bien des semaines plus tard, Judy a démissionné de la police de Zootopie, se sentant responsable des heurts ayant éclaté entre proies et prédateurs après son discours maladroit devant la presse, ses parents réalisent qu’elle est très malheureuse. Ils décident de lui remonter le moral et, tandis qu’elle les aide dans leur exploitation en vendant leurs carottes, ils lui expliquent qu’elle n’a pas toujours échoué à améliorer la vie de ceux qui l’entourent : elle a su en effet leur ouvrir les yeux sur Gideon Grey, le renard dont ils se méfiaient. Ils ont réalisé qu’il était devenu quelqu’un de bien en grandissant et ont abandonné depuis leurs a priori sur les renards pour s’associer avec lui ! Chef pâtissier reconnu, il confectionne ainsi ses gâteaux et ses tartes à partir des fruits et légumes cultivés par les Hopps. Alors que Judy et Gideon, tout juste arrivé, discutent, Stu demande à plusieurs de ses enfants qui arrivent vers eux à toute vitesse de ne pas courir dans les midnicampum holicithias, une variété de crocus ; Gideon s’amuse du fait que le lapin utilise le nom latin si compliqué de cette variété de fleurs au contraire de sa famille où tout le monde les appelle des « hurleurs nocturnes ».

Stu et Bonnie expliquent ainsi que ces fleurs sont redoutables contre les insectes qui menacent les cultures mais qu’il faut s’en méfier car, il y a de ça plusieurs années, l’oncle Terry qui en avait mangées est devenu subitement agressif et a violemment mordu Bonnie au bras. Pour Judy, c’est une révélation : les « hurleurs nocturnes », qui sont responsables du retour à l’état sauvage de plusieurs prédateurs de Zootopie, l’enquête qui a occupé si longtemps la lapine en vain, ne sont pas des loups comme elle l’avait pensé mais des fleurs qui ont la propriété de rendre féroces ceux qui les ingèrent ! Grâce à cette information capitale, Judy peut donc reprendre son enquête là où elle l’avait laissée : elle quitte aussitôt Lapinville au volant de la camionnette de son père pour retourner à Zootopie, sous le regard hébété de Gideon et de ses parents qui n’ont pas compris grand chose à sa réaction ni à ce qu’elle a cherché à leur expliquer sur son enquête !

Bonnie fait ensuite partie des nombreux spectateurs qui assistent au concert de la pop-star Gazelle qui clôture le 55e Grand Classique des studios Disney. Elle est vue en train de danser frénétiquement, bras dessus, bras dessous avec son mari Stu.

Le prénom Bonnie ressemble beaucoup au nom commun « bunny » qui en anglais désigne les lapereaux. C’est, en plus, celui porté par la comédienne qui en version originale campe le rôle de la mère de Judy ! Voix de la lapin, Bonnie Hunt a en fait très souvent interprété des personnages de longs-métrages d’animation Disney et Pixar : elle a en effet tenu le rôle de Rosie, l’araignée, dans 1001 Pattes (a bug’s life) (1998), de Miss Flint, la formatrice de Monstres & Cie (2001), de Sally Carrera, la petite-amie de Flash McQueen, notamment dans Cars : Quatre Roues (2006), Cars 2 (2011) et Cars 3 (2017), de la poupée Dolly dans Toy Story 3 (2010), le court-métrage Vacances à Hawaï (2011) et Toy Story 4 (2019) ou encore de Karen Graves, l’institutrice de Bob, apparaissant au début de Monstres Academy (2013). Elle assume aussi Tante Tilly dans la série télévisée animée Princesse Sofia (depuis 2012). Elle a aussi souvent, par le passé, travaillé avec Don Lake, l’acteur qui prête sa voix au père de Judy, dont elle est une bonne amie.
En version française, la mère de Judy est incarnée par Isabelle Desplantes. Cette comédienne, principalement connue pour son rôle maternel dans le programme court Mère et Fille diffusé sur Disney Channel à partir de 2012, a aussi prêté sa voix au Sergent Calhoun dans Les Mondes de Ralph (2012) et sa suite Ralph 2.0 (2018).

Bonnie Hunt
Isabelle Desplantes

Apparue dans quelques livres dérivés du film d’animation, Bonnie Hopps est aussi l’un des nombreux personnages déblocables de Disney Crossy Road, un jeu pour smartphones développé par Hipster Whale et édité par Disney Mobile en 2016.

Selon le livre The Official Zootopia Handbook, Bonnie et Stu Hopps se sont vus décerner quatorze ans de suite le Ruban Bleu pour leurs carottes : une très prestigieuse récompense agricole !


Concept art de Judy et Stu Hopps

Soutien sans faille de Judy, comme son mari Stu, Bonnie a su surmonter ses craintes de voir sa fille épouser une carrière policière, une grande première pour un lapin. Bien malgré eux, les deux parents aident Judy à progresser dans son enquête sur le retour à l'état sauvage de plusieurs prédateurs de Zootopie. Ils se montrent extrêmement fiers du parcours de leur enfant devenue adulte.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.