Leodore Lionheart
Date de création :
Le 04 mars 2016
Nom Original :
Leodore Lionheart
Créateur(s) :
Shiyoon Kim
Apparition :
Cinéma
Livres
Jeux Vidéo
Voix Originale(s) :
J. K. Simmons
Voix Française(s) :
Xavier Fagnon

Le portrait

Publié le 23 mars 2022

Leodore Lionheart est, de longue date, le cinquante-deuxième maire de la ville de Zootopie, figurant au casting du film d'animation éponyme. Politicien habile et expérimenté, il semble prêt à toutes les manigances pour défendre son bilan et assurer sa réélection.

Un Maire Égocentrique

En tant que maire de la ville, c’est Leodore Lionheart qui préside la remise de diplômes de l’académie de police de Zootopie. Judy Hopps, ayant obtenu des résultats excellents à toutes les épreuves, est recrutée par la police de Zootopie et assignée, sur demande du maire, au commissariat principal dans le centre-ville de la métropole. Si l'édile souligne les mérites de la première « lapine » policière de l’histoire de sa ville, il n’oublie pas de chaleureusement s’auto-féliciter du succès retentissant que cela représente pour le programme d’intégration de mammifères qu’il a lui-même lancé.

Égocentrique, Leodore Lionheart n’est pas des plus respectueux envers ses subordonnés et notamment vis-à-vis de son adjointe principale, la brebis Dawn Bellwether. Alors qu'elle félicite le lieutenant Hopps pour sa nomination, le maire la pousse brusquement pour pouvoir poser avec le premier lapin policier de l’histoire devant les flashs des photographes. Quelques temps plus tard, il refuse de prendre le temps d’étudier avec son adjointe une pile de dossiers pourtant importants : il ordonne en effet à Bellwether de s’en occuper toute seule et, comme si elle était simplement sa secrétaire, lui demande d’annuler tous ses rendez-vous prévus pour la journée. Rentrant dans son bureau, Bellwether et son monticule de dossiers sur ses talons, il ne retient pas les portes qui se referment au visage de sa première adjointe qui, déstabilisée, fait tomber tous ses documents. Incapable de prononcer correctement son nom, il l’appelle « Mochewether », en se montrant volontairement dégradant. Régulièrement humiliée et jamais véritablement considérée par son supérieur hiérarchique, Bellwether est convaincue que Leodore Lionheart ne l’a nommée première adjointe que pour s’assurer le vote des moutons. Le cadeau qu’il lui a offert, une tasse sur laquelle la mention « Meilleur papa » a été raturée pour donner « Meilleure ajointe au maire », ne laisse guère de doutes à ce sujet.

En faisant nommer Judy Hopps au commissariat principal de Zootopie, le maire espère une publicité retentissante pour son programme d’intégration des mammifères. Cependant, le chef du commissariat, le buffle Bogo, n’est absolument pas enclin à donner sa chance à Judy Hopps et la contraint à dresser des procès-verbaux. Il faudra tout le culot de Judy et le soutien appuyé de Bellwether et l’entrain du maire Lionheart pour que le chef Bogo finisse par accepter de confier à la lapine l'une des affaires de mammifères disparus, celle concernant la loutre Emmitt Otterton. Bien lui en a pris car Judy Hopps, épaulée par le rusé renard Nick Wilde, finit par retrouver la trace de tous les mammifères volatilisés, dans un grand hôpital désaffecté de la périphérie de Zootopie. Alors que Judy et Nick se sont infiltrés dans l’hospice pour pouvoir confondre les responsables, ils sont surpris par l’arrivée de deux personnes qui discutent vivement : l’une d’entre elles est un médecin, le docteur Madge Honey Badger, et la seconde n’est autre que le maire Lionheart !

Ayant découvert que plusieurs prédateurs de Zootopie étaient redevenus subitement sauvages, il les a faits enlever par une bande de Loups et mener jusqu’au vieil hôpital de Cliffside. Le maire manifeste d'ailleurs sa colère contre la doctoresse qui ne peut toujours pas expliquer comment ses patients sont redevenus féroces. Il s’inquiète en fait pour le danger que peuvent représenter ces animaux sauvages pour ses administrés mais, plus encore, pour sa réputation : qu’adviendra-t-il si les habitants de Zootopie apprennent que des prédateurs redeviennent féroces alors même que leur maire est un lion ? À cause du téléphone portable de Judy qui sonne inopinément, la lapine policière et Nick Wilde sont repérés. Le maire Lionheart quitte rapidement l’hospice et le docteur Badger donne l’alerte. Parvenus à échapper aux loups venus les appréhender, Judy et Nick préviennent le commissariat principal. Bogo et ses hommes arrivent rapidement à Cliffside et interpellent les responsables de la séquestration parmi lesquels le maire Lionheart qui, menotté, tente une dernière fois de justifier ses actes au nom de l’intérêt général et de la sécurité de la population… En vain. Mis en examen, il est incarcéré et, dans l’attente de nouvelles élections, remplacé dans sa fonction de maire par son ancienne première adjointe, Bellwether.

Lorsque quelques semaines plus tard, Judy et Nick découvrent que le retour à l’état sauvage de certains prédateurs a été causé par un gang de Moutons dirigé par Dawn Bellwether, Leodore Lionheart s’exprime, depuis sa cellule, devant des caméras de télévision. Décidant lui-même des questions auxquelles il doit répondre, il nie avoir eu connaissance des agissements de son adjointe, ce qui est la stricte vérité, puis, en manipulateur habile, il explique que s’il a mal agi en retenant prisonniers les prédateurs redevenus sauvages dans le secret le plus total, c’était pour une bonne raison, sans la détailler. Certainement pour sauver son mandat !

Lors de la scène générique, Leodore Lionheart est vu feuilletant et commentant, l’air tranquille, un numéro du magazine Fancy Cat dans sa cellule, tandis que les héros du film profitent du concert donné par la popstar Gazelle.

La Conception du Personnage

Dans les premières moutures du scénario de Zootopie, le rôle du maire de la métropole animale incombait à une truie du nom de Swinton. Ce personnage devait aussi être l’instigatrice du plan visant à rendre de nouveau sauvages certains prédateurs de Zootopie. Il a finalement été décidé que le maire serait un lion car ce fauve est, dans l’imaginaire collectif, le « roi des animaux ».

Pour autant, Swinton figure toujours au casting du 55e Grand Classique des studios Disney : elle est aperçue en tenue de policière, surveillant Bellwether, écrouée pour ses vils agissements, ainsi que d’autres détenus. Son étrange et inquiétant sourire laisse entrevoir à quel point ce personnage aurait pu être machiavélique si les scénaristes n’avaient pas changé leur fusil d’épaule !

Le design définitif de Leodore Lionheart a été fixé par Shiyoon Kim. Cet artiste américano-coréen, élève de CalArts a notamment travaillé sur Lutins d'Elite : Mission Noël, Raiponce, Winnie l'Ourson, Paperman et Les Mondes de Ralph, ainsi que sur Les Nouveaux Héros.

L’apparence physique de Leodore Lionheart n’est en fait pas sans rappeler celle du Roi Richard du Grand Classique Robin des Bois (1973) : d’ailleurs tous les deux partagent une même dénomination, « lionheart » ou « cœur de lion ». Si cela paraît moins évident, Mufasa, le père de Simba du (Le) Roi Lion (1994), est aussi l’une des sources d’inspiration du personnage officialisée par les artistes ayant œuvré sur le 55e Grand Classique des studios au château enchanté.

En version originale, le rôle du maire de Zootopie est tenu par Jonathan Kimble Simmons, dit J. K. Simmons. Le comédien américain a interprété J. Jonah Jameson, le patron de presse à la tête du Daily Beagle dans la trilogie Spider-Man de Sam Raimi (2002-2007) ainsi que dans Spider-Man : Far From Home (2019) et Spider-Man : No Way Home (2021). Il réalise aussi des voix de personnages secondaires dans plusieurs séries télévisées animées majeures estampillées Disney : Martin Smarty de Kim Possible (2002-2007), J. B. de Phinéas et Ferb (2007-2015) et Stanford Pines de Souvenirs de Gravity Falls (2012-2016).

Shiyoon Kim
J. K. Simmons
Xavier Fagnon

Pour la version française, le personnage est interprété par Xavier Fagnon. Voix régulière du Joker, l’éternel ennemi de Batman, dans de nombreuses productions animées, le comédien a joué plusieurs rôles pour le compte de The Walt Disney Company : Oncle Art dans Bienvenue Chez les Robinson (2007), le chien parlant Alpha dans Là-Haut (2009), le brigand amoureux dans Raiponce (2010). C’est aussi lui qui se cache derrière la voix de Gribble 1er dans Milo sur Mars (2011).

Autres Apparitions

Si à la fin du Grand Classique Leodore Lionheart est toujours emprisonné pour l’enlèvement et la séquestration des prédateurs retournés à l’état sauvage, la série de comics officielle dérivée du long-métrage apprend qu’il a finalement été libéré et qu'il est même redevenu maire de Zootopie ! Ses démêlés avec la justice n’auront donc pas mis un terme définitif à sa carrière politique…

Dans Disney Crossy Road, un jeu pour smartphones développé par Hipster Whale et édité par Disney Mobile en 2016, Lionheart est l’un des nombreux personnages jouables disponibles.

Maire charismatique de la mégapole animalière Zootopie, Leodore Lionheart a les travers de certains politiciens soucieux de préserver coûte que coûte leur réputation pour uniquement garantir leur réélection.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.