Le Brave Petit Tailleur

Le Brave Petit Tailleur
L'affiche
Titre original :
Brave Little Tailor
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 23 septembre 1938
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Bills Roberts
Durée :
9 minutes

Le synopsis

Mickey devient chasseur de géants...

La critique

rédigée par
★★★★

Le Brave Petit Tailleur est assurément le plus beau et le plus célèbre des cartoons de Mickey.

Pour renouer avec la tradition initiée par Blanche Neige et les Sept Nains un an plus tôt, les artistes de Disney ne s'y trompent pas et décident, une fois de plus, d'adapter un conte des frères Grimm, Le Vaillant Petit Tailleur.
Les frères Jacob et Wilhelm Grimm sont nés à Hanau, en Allemagne, respectivement le 4 janvier 1785 et le 24 février 1786. Si le premier écrit plutôt des œuvres scientifiques, le second lui se tourne vers la critique littéraire. Parallèlement, ils s'intéressent, tous deux, aux contes populaires de leur pays. Ils entreprennent ainsi de les réunir et font, à ce titre, un travail impressionnant de recherche. Ils les publient, enfin, entre 1812 et 1829, sous le titre de Kinder-und Hausmärchen, (Contes pour les enfants et les parents). Deux volumes étant nécessaires ; une nouvelle édition paraît en 1857. Complétée d'histoires inédites, elle prend le titre, universellement connu depuis, des Contes de Grimm et contient la fameuse aventure du (Le) Vaillant Petit Tailleur.

L'animation de Mickey dans Le Brave Petit Tailleur est tout simplement superbe. Mickey y est plus expressif, charmant et courageux que jamais ! Ce cartoon remet de la sorte la petite souris au premier plan dont elle avait été éclipsée récemment par Donald, Dingo ou Pluto. C'est le ainsi grand animateur Fred Moore qui redonne vie sur grand écran à l'icône des studios Disney.

Fred Moore est né le 7 septembre 1911 à Los Angeles en Californie. Dans sa jeunesse, il fréquente la Polytechnic High School de Los Angeles puis fournit quelques dessins au Los Angeles Junior Times. Il entre aux studios Disney en août 1930, à l'âge de 19 ans. Il travaille d'abord sur quelques courts-métrages comme assistant de Les Clark puis est nommé animateur en octobre 1932 sur la série des Mickey Mouse et des Silly Symphonies. Sa première participation connue est The Bird Store (1932) comme apprenti de Norman Ferguson. En 1932, il participe à la production des (Les) Trois Petits Cochons. Au total, Fred Moore participe à près de 35 cartoons dont Trois Petits Orphelins qui gagne de l'Oscar du Meilleur Court-Métrage. Walt Disney le nomme, en 1934, directeur d'animation sur les personnages des nains dans le tout premier long-métrage animé de son studio, Blanche Neige et les Sept Nains. Il est, en effet, choisi pour superviser l'animation du film en raison de la superbe qualité de ses dessins. Il fait ainsi partie des animateurs ayant réussi à insuffler de l'humour et des caractéristiques particulières à chaque nain. Il travaille ensuite sur les personnages de Crapule (Pinocchio), Timothée (Dumbo), les Centaurettes et de nouveau Mickey dans Fantasia. À la fin des années 1930, Fred Moore tombe dans la spirale de l'alcool qui affecte son travail et ses relations avec ses collègues dont Walt Disney lui-même. Alors qu'il vit dans une caravane au sein des studios, il en est licencié en 1945. Il décroche ensuite un travail chez Paramount Pictures jusqu'en 1947 quand il est embauché par Walter Lantz sur des cartoons de Woody Woodpecker. Il revient chez Disney au début de l'année 1948 puis se voit de nouveau mis à la porte en novembre 1952 toujours pour des problèmes d'alcoolisme. Sans travail et sans assurance santé, il vit quelques mois encore puis meurt dans un accident de voiture, survenu le soir du 23 novembre 1952 à Burbank. Fred Moore venait tout juste de terminer l'animation des filles du joueur de baseball Casey dans le court métrage Casey Contre-Attaque, suite d'une séquence du film La Boîte à Musique, Casey (à laquelle il n'a cependant pas participé). Le cartoon sortira presque deux ans après sa mort (1954).

Le Brave Petit Tailleur présente le deuxième des trois géants visibles dans l'animation Disney. Le premier date, en effet, de 1933 dans le cartoon en noir-et-blanc, Mickey au Pays des Géants tandis que le troisième sera Willie le Géant dans Mickey et le Haricot Magique, un extrait de Coquin de Printemps, qui sort lui en 1947. C'est Bill Tytla qui anime ici d'une main de maître, le géant du (Le) Brave Petit Tailleur.

Vladimir Peter Tytla est né en 1904 à Yonkers dans l'État de New York de parents immigrants ukrainiens. Il suit des cours du soir à la New York Evening School of Industrial Design alors même qu'il est encore au collège. En 1920, il décroche ainsi un emploi dans les studios d'animation Paramount new-yorkais. En 1929, il décide de partir pour l'Europe avec quelques amis d'université pour étudier la peinture à Paris et en revient avec l'envie de devenir un grand maître de l'animation grâce à ses connaissances sur l'art. Paul Terry, fondateur des Terrytoons, lui offre alors un emploi dès son retour et lui fait rencontrer Art Babbitt qui deviendra un ami proche. Ce dernier quitte pourtant vite la structure de Paul Terry pour partir travailler avec Walt Disney. Son ami insiste pendant deux ans auprès de lui pour qu'il vienne lui-aussi s'installer à Hollywood. En 1934, Bill Tytla accepte finalement de travailler pour Disney et débarque à Los Angeles. En 1935, il travaille durant sa période d'essai sur trois courts-métrages : deux Silly Symphonies, Carnaval des Gâteaux et Cock o' Walk, et un Mickey Mouse, Mickey Pompier. Son travail est remarqué par Walt Disney qui réalise l'ampleur de ses compétences. Il est ainsi l'un des premiers animateurs assigné à travailler sur Blanche Neige et les Sept Nains, et notamment sur le personnage de Grincheux. Ensuite, il prend en charge l'animation de Stromboli (Pinocchio), de Yensid, le vieux magicien de la séquence L'Apprenti Sorcier dans Fantasia (1940) puis du personnage de Dumbo. Mais Bill Tytla reste surtout connu pour l'animation de Chernabog, le démon d'Une Nuit sur le Mont Chauve, toujours pour Fantasia. En 1941, peu de jours après le licenciement d'Art Babitt, pour activités syndicales, la grève éclate aux studios Disney. À la surprise de Walt Disney, Bill Tytla rejoint les grévistes : s'il était favorable aux syndicats d'entreprise, il n'a pourtant jamais voulu faire quoi que ce soit contre son patron. La grève dure néanmoins plus de deux mois et produit une si grande fracture qu'elle modifie en profondeur l'histoire de l'animation aux États-Unis. Bill Tytla revient finalement au studio mais y constate désormais une forte tension dans les rapports humains. Parallèlement, en raison des problèmes économiques du studio, les tâches qui lui sont confiées s'avèrent moins intéressantes. Il anime ainsi le bébé avion Pedro et José Carioca dans Saludos Amigos, un éducateur Nazi dans le court-métrage Éducation à la Mort et l'affrontement climatique entre une pieuvre géante et un aigle américain dans Victory Through Air Power. La sensation de Bill Tytla de ne plus être le bienvenu dans les studios, l'absence de défis dans son travail, la lutte de sa femme depuis trois ans contre la tuberculose, la peur d'une attaque du Japon et son désir de vivre dans sa ferme du Connecticut semblent être les raisons qui motivent sa décision de poser sa démission le 24 février 1943 et qu'il avoue avoir regrettée durant les 20 années suivantes. Par la suite, il travaille dans de nombreux petits studios sans importance. La dernière année de sa vie, il essaye de revenir chez Disney mais essuie un refus. Il s'éteint le 30 décembre 1968 dans sa ferme à l'âge de 64 ans.

En plus de sa superbe animation, Le Brave Petit Tailleur s'illustre également par ses décors tout simplement magnifiques que cela soit dans la boutique de Mickey, dans la salle du trône du Roi ou dans la campagne où se déroule l'affrontement avec le géant. Tout est en réalité somptueux dans ce dessin-animé. Un peu trop peut-être : Walt Disney se rend, en effet, compte qu'il ne peut plus se permettre de dépenser autant d'argent pour un simple cartoon. Le Brave Petit Tailleur sera donc le dernier à disposer d'un budget aussi dispendieux car les studios Disney prennent alors une décision qui bouleversera leur production de courts-métrages animés.

Dès la fin des années 30, Walt Disney organise, en effet, des unités de production séparées, destinées à s'occuper des cartoons de chacun des personnages disneyens. Le mot d'ordre est désormais de faire vivre la galerie des amis de Mickey séparément les uns des autres. Plus question de les réunir systématiquement dans un seul cartoon. De nombreuses raisons motivent cette décision. D'abord, la réunion de plusieurs personnages dans une même œuvre monopolise un trop grand nombre d'animateurs et d'équipes en même temps. Cette situation conduit à des blocages dans la capacité de production du studio, entravée, en outre, par des coûts de fabrication trop élevés, notamment pour de simples courts-métrages. L'apparition d'une star dans un cartoon était déjà onéreuse, alors que penser de trois ou quatre ! Ensuite, la création d'unités consacrées spécialement à un personnage permet une plus grande attention dans son traitement. Mieux définis, bichonnés comme il se doit, les toons gagnent en réputation et aura, tant le résultat se voit à l'écran. La troisième raison à la séparation des parcours s'inscrit dans la droite ligne de la deuxième. Disposant de la durée d'un cartoon pour s'exprimer, les personnages explosent, en effet, leur capital sympathie et ne se retrouvent jamais dans l'ombre d'un collègue, à la popularité plus grande. Enfin, en multipliant les productions, Walt Disney augmentent ses possibilités de rentrées financières, en occupant le terrain, face à de féroces concurrents, tels les Looney Tunes de la Warner Bros.

Pour autant, afin de rembourser son budget pharaonique, Le Brave Petit Tailleur va avoir droit à une promotion digne d'un long-métrage. La publicité sera extrêmement importante. Deux exemples : le cartoon sera adapté sous forme de vers illustrés dans les pages de Good Housekeeping en octobre 1938 mais également en bandes-dessinées par Floyd Gottfredson et Manuel Gonzales dans les sunday strips du 28 août 1938 au 20 novembre de la même année. Les professionnels ne s'y trompent pas et le nomment aux Oscars 1939 où il se voit curieusement battu par Ferdinand, le Taureau, un autre dessin animé de Disney hors-série.

Le Brave Petit Tailleur est un cartoon splendide. Mickey y est ultra-attachant, son baiser avec Minnie est devenu culte tout comme son combat inventif contre le géant. C'est assurément l'un des rôles phares de l'ambassadeur de Disney. Une pépite à déguster de génération en génération !

L'équipe du film

1904 • 1968
Animateur
1907 • 1979
Animateur
1911 • 1952
Animateur
1912 • 2004
Animateur
1912 • 2008
Animateur
1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Le Brave Petit Tailleur
Jaquette Le Brave Petit Tailleur
Disponibilité

• DVD Zone 1 et en DVD Zone 2, dans le volume Mickey Mouse : Les Années Couleur - Volume 1 de la collection des Walt Disney Treasures,

• DVD Zone 1 et en DVD Zone 2 dans les compilations Walt Disney Collection Animation : Les Intemporels - Mickey et le Haricot Magique et Tout le Monde Aime Mickey,

• DVD Zone 1 uniquement dans la compilation It's a Small World of Fun - Volume 2,

• en bonus de l'édition vidéo du film, Merlin, l'Enchanteur.