Titre original :
No. 2 to Kettering
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de mise en ligne USA :
Le 04 août 2021 (Disney+)
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
Liza Rhea
Musique :
Tom Howe
Durée :
2 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Une petite fille pleine de joie prend un bus rempli de gens sinistres...

La critique

rédigée par
Publiée le 27 septembre 2021

Le Numéro 2 pour Kettering est un court-métrage des Walt Disney Animation Studios tiré de son programme intitulé Short Circuit.

La collection nommée Short Circuit est une proposition offerte aux animateurs des studios de Mickey afin d'imaginer des courts-métrages, plutôt courts (autour de 3 minutes), innovants aussi bien dans le fond que dans la forme, que cela soit d'un point de vue visuel ou technologique. Le but est clairement de permettre à une majorité d'artistes de pouvoir laisser parler leur imagination et leur créativité tout en proposant un contenu original. Diffusés dans un premier temps au cinéma El Capitan Theatre durant quelques jours (Flaques d'Eau, Programme d'Échange, Downtown, Jing Hua, Chansons à Chanter dans le Noir, Juste une Pensée, Va Chercher ! et Zenith le 12 août 2019 puis Goutte de Pluie, Cycles, Ju-Jitsu, Un Éléphant à la Maison, Un Éclair dans la Bouteille, La Course et Quel Toupet le 19 août 2019), les cartoons sont ensuite tous proposés au grand public sur la plateforme Disney+ le 24 janvier 2020 à l'exception notable de Chansons à Chanter dans le Noir qui arrive lui durant la deuxième fournée sur Disney+ le 4 août 2021 en même temps que La Traversée, Le RetourLe Numéro 2 pour Kettering et Le Barbare Dinosaurien.

Le Numéro 2 pour Kettering est réalisé par Liza Rhea. L'artiste anglaise, spécialisée dans la modélisation des décors, commence sa carrière américaine en travaillant pour DreamWorks Animation Television où elle est aux génériques des séries Dinotrux, Roi Julian ! L'Élu des Lémurs, Les Aventures du Chat Potté ou Voltron : Le Défenseur Légendaire. Elle rentre au sein des Walt Disney Animation Studios en 2018 et se charge alors de la modélisation des décors sur les films Ralph 2.0, La Reine des Neiges II, Raya et le Dernier Dragon et Encanto, la Fantastique Famille Madrigal. Le Numéro 2 pour Kettering est ensuite une grande première pour elle puisqu'il s'agit de sa toute première réalisation. Elle avoue d'ailleurs que ce fut un exercice rempli de défis, l'obligeant à sortir de sa zone de confort et à découvrir tous les départements nécessitant la création d'un court-métrage d'animation.

Liza Rhea s'est inspirée de son enfance pour réaliser Le Numéro 2 pour Kettering. Elle s'est en effet remémorée un évènement qui l'a profondément marquée. Comme beaucoup d'enfants anglais de son âge, elle prenait le bus public pour se rendre à l'école. Le véhicule était alors rempli d'adultes comme d'enfants, perdus dans leurs pensées, donnant l'impression d'avoir tout le poids du monde sur leurs épaules. Il y avait presque une convention tacite qui voulait qu'il n'y ait, sous aucun prétexte, aucun contact visuel entre les gens afin de ne pas empiéter sur l'espace vital de chacun. Puis un jour, l'un des passagers lui sourit, ce qui la surprend au premier abord puis la remplit de bonheur. Trouvant cette bienveillance communicative, elle décide par la suite de toujours sourire en prenant le bus. Elle se fera même remarquer pour cette habitude par le conducteur. Dans le court-métrage, elle a ainsi voulu faire passer le message qu'un simple sourire peut apporter beaucoup de bonheur aux gens. Une morale certes simple et déjà vue mais qui s'avère toujours aussi indispensable en ces temps de climat sociétal lourd.

Pour le visuel du court-métrage, la réalisatrice a, en revanche, une vision assez précise de ce qu'elle veut. Elle a tenu à ce que les émotions des personnages passent par la couleur. Quand ils ressentent de la joie, leur visage et leur environnement deviennent ainsi colorés. Par contre, quand ils sont tristes ou lugubres, leur visage, leurs vêtements et tout ce qui les entourent, sont gris et ternes. De plus, Liza Rhea a souhaité que l'animation ressemble à de l'animation image par image afin de donner du volume à l'ensemble. Et il faut bien avouer que le design du court-métrage est sa plus grande réussite ; son récit étant lui plus convenu. Le spectateur suit ainsi la jeune fille qui, en rentrant dans le bus, passe de désillusion en désillusion entre le conducteur qui ne lui dit même pas un mot gentil et la femme qui ne sort pas sa tête de son journal quand la jeune fille lui parle. Cette dernière est d'ailleurs particulièrement odieuse car pour faire comprendre à la pauvre petite qu'elle ne veut pas d'elle comme voisine, elle met son sac à main sur le siège vide. Cette dernière s'assoit finalement à côté d'un homme en costume tout aussi désagréable tandis que derrière elle se trouvent une mère énervée et son bébé qui pleure. Malgré toute sa bonne volonté, la jeune fille perd donc sa bonne humeur. Puis un miracle se produit et va finir par rendre ce début de journée bien plus agréable qu'espéré.

Le Numéro 2 pour Kettering a un joli message, certes déjà vu, mais qui fonctionne. Le court-métrage vaut toutefois surtout pour son exécution technique et artistique vraiment réussie alliant un style original à une utilisation de la couleur inspirée.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.