Matilda
Date de création :
Le 05 octobre 1949
Nom Original :
Matilda
Créateur(s) :
Ward Kimball
Fred Moore
Milt Kahl
Apparition :
Cinéma
Télévision

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 25 octobre 2021

En 1949, les studios Disney adaptent un monument de la littérature américaine, La Légende du Val Dormant écrit par Washington Irving en 1820. Au générique du moyen-métrage inclus dans le film d’anthologie Le Crapaud et le Maître d’École, figure toute une galerie de personnages hauts en couleur à l’image de la pétillante Matilda.

Matilda, petite femme loufoque et exubérante

Matilda entre en scène dès les premières minutes de La Légende de la Vallée Endormie. Alors que l’ombre d’Ichabod Crane, le nouvel instituteur, pointe à l’horizon, elle apparaît à la fenêtre de sa maison. Fascinée comme les autres femmes du village par cet étrange énergumène et ses belles manières, elle tombe immédiatement sous son charme.

Elle ne perd donc pas de temps pour s’inscrire aux leçons de musique dispensées par le maître d’école. Avec deux autres habitantes du coin, elle apprend ainsi quelques rudiments de chant. Ces vocalises sont d'ailleurs l’occasion pour elle de minauder avec le professeur qui la fait littéralement défaillir. Quelques jours plus tard, elle organise un pique-nique pour Ichabod. Au menu, un fumant et succulent poulet rôti. Mais l'instituteur n'a d'yeux que pour la belle Katrina Van Tassel.

Matilda fait partie des invités présents à la grande fête donnée en sa demeure par le richissime Baltus Van Tassel. Espérant passer une bonne soirée, la petite femme est cependant bien malheureuse. Seule, assise sur un banc, elle aurait tant aimé danser avec Ichabod. Mais ce dernier n'a d'attention que pour la belle Katrina. Pis encore, même Brom Bones, le gros bras du village, ne souhaite pas valser avec elle…

Les choses s’arrangent néanmoins rapidement pour elle. Désirant conquérir le cœur de Katrina et l’extirper des bras d’Ichabod Crane, Brom Bones se résout en effet enfin à danser avec Matilda. Pour la jeune femme qui n’y voit que du feu, c’est l’extase. Bondissant de son siège, elle empoigne Brom et se met à danser frénétiquement ! Le plan du bellâtre se déroule comme prévu. Il profite d’un changement de partenaire pour refourguer Matilda à Ichabod et s’accaparer Katrina ! Mais le maître d’école n’a pas dit son dernier mot et fait le même coup à Brom. N’imaginant pas une seconde être le dindon de la farce, Matilda, qui ne cesse de glousser, s’amuse comme une folle !

Ne lâchant plus d’une semelle le pauvre Brom Bones qui tente par tous les moyens de se débarrasser d’elle, Matilda fait partie du public qui l’écoute raconter la légende du Cavalier sans tête. Elle disparaît de l’intrigue alors que la fête chez les Van Tassel touche à sa fin.

La Conception du personnage

Matilda, aussi appelée Tilda sur certains model sheets, est une pure création des artistes de Disney. Le personnage, en effet, n’apparaît pas nominativement dans l’œuvre de Washington Irving.

L’écrivain parle surtout de la population du Val dormant en général, en ne citant que très peu de noms précis. Il évoque ainsi des gens superstitieux croyant aux fantômes. Il mentionne que la fine fleur de la région est invitée à la fête d’automne donnée par Baltus Van Tassel. Aux côtés des fermiers du coin, sont notamment présentes leurs épouses « sémillantes et desséchées », des « jeunes filles plutôt belles » et « une volée de jeunes filles grassouillettes ». Matilda, à l’évidence, fait partie de cette dernière catégorie !

Les artistes de Disney ont en effet représenté Matilda sous les traits d’une toute petite femme rondelette vêtue d’une robe verte aux manches courtes terminées par quelques froufrous en dentelle et tenue à la taille par un énorme nœud bleu ciel. Elle porte une culotte, des collants vert clair et une paire de souliers noirs. Ses cheveux noirs coupés au carré cachent l’un de ses yeux. Une feuille de modèles indique enfin qu'elle est cuisinière de son état, une information qui ne semble pas reprise clairement dans le script.

Les brèves apparitions de Matilda sont animées par Ward Kimball, Fred Moore et Milt Kahl.
Membre du groupe des Neuf Vieux Messieurs originaire de Minneapolis, dans le Minnesota, Ward Kimball entre chez Disney en 1934 et participe à la production de quelques cartoons comme Une Petite Poule Avisée, Le Lièvre et la Tortue et Elmer l’Éléphant. Kimball anime ensuite les nains dans Blanche Neige et les Sept Nains. L’expérience est toutefois pour lui plutôt décevante. Ses deux scènes, celle de la soupe et celle de la construction d’un lit pour la princesse, sont en effet supprimées. Sa seule participation notable au premier long-métrage de Disney reste alors son animation des vautours sous la direction de Ben Sharpsteen et de Walt qui lui demande personnellement d’animer Jiminy Cricket dans Pinocchio. L’animateur donne ensuite vie à d’autres personnages formidables comme Bacchus, Jim Crow et sa bande de corbeaux, les Trois Caballeros, Lucifer, Tweedle Dee et Tweedle Dum ou bien encore le Chapelier Toqué. Réalisateur du court-métrage Les Instruments de Musique qui remporte l’Oscar en 1954, Ward Kimball conçoit et présente les épisodes sur l’espace diffusés au sein de l’émission Disneyland. Membre du groupe de jazz dixieland The Firehouse Five Plus Two et grand amateur de train, l’artiste travaille ensuite sur plusieurs programmes de télévision ainsi que sur les films Babes in Toyland, Mary Poppins, L’Apprentie Sorcière… Nommé Disney Legend en 1989, il décède le 8 juillet 2002 à l’âge de quatre-vingt-huit ans. Une des locomotives de Disneyland porte son nom.

Ward Kimball
Fred Moore
Milt Kahl

Né le 7 septembre 1911 à Los Angeles, en Californie, Fred Moore suit les cours de la Polytechnic High School avant de travailler un temps pour le Los Angeles Junior Times. Passionné par le dessin, il a alors dix-neuf ans lorsqu’il est engagé chez Disney en 1930. Assistant de Les Clark et de Norman Ferguson, il collabore sur plusieurs cartoons de Mickey et quelques Silly Symphonies comme Les Trois Petits Cochons. Promu animateur puis superviseur, il participe à la production de Blanche Neige et les Sept Nains durant laquelle il se charge des nains avec son collègue Vladimir Tytla. Au générique des classiques suivants, Pinocchio, Fantasia, Dumbo, ainsi que de plusieurs courts-métrages comme Le Brave Petit Tailleur, il est cependant rapidement mis à l’écart par Walt Disney qui, à force de le voir sombrer dans l’alcoolisme un peu plus chaque jour, le licencie en 1945. Recruté par Paramount puis Walter Lantz, il travaille ensuite sur les séries Puppetoons et Woody Woodpecker. De retour chez Disney en 1948, il épaule Ollie Johnston alors en train d’animer Monsieur Mouche dans Peter Pan avant d’être de nouveau renvoyé. Nommé Disney Legend à titre posthume, il décède le 23 novembre 1954 à l’âge de quarante-et-un ans.

Également membre du groupe très fermé des Neuf Vieux Messieurs, Milt Kahl débute sa carrière modestement à l’âge de seize ans lorsqu’il devient dessinateur pour le journal The Oakland Post Inquirer puis pour le San Francisco Bulletin. Un temps dessinateur d’affiches de cinéma, il entre finalement chez Disney en 1934. Se distinguant, grâce à son caractère bien trempé, de ses collègues qui redoutent ses colères mémorables, Kahl travaille comme intervalliste sur plusieurs cartoons de Mickey. Son talent lui permet rapidement de devenir animateur puis superviseur de l’animation. Très doué pour l’animation des humains, il collabore alors à presque tous les longs-métrages animés de Disney et donne vie à des personnages aussi fameux que Pinocchio, dont il définit l’apparence finale, Bambi, Frère Lapin, Johnny Pépin de Pomme, Cendrillon, le prince Philippe et le roi Hubert, Roger Radcliff et Pongo, Merlin l’enchanteur, Monsieur Hautecourt ou bien encore Tigrou. Derrière l’animation remarquable de Shere Khan et de Madame Médusa, son ultime méchante, Milt Kahl est élevé au rang de Disney Legend en 1989, deux ans après sa mort survenue le 19 avril 1987 à l’âge de soixante-dix-huit ans.

Les Autres Apparitions de Matilda

Matilda ne refait qu’une seule et unique apparition dans la série télévisée Disney’s Tous en Boîte.

Dans l’épisode Les Trois Caballeros, elle apparaît ainsi une fraction de secondes aux côtés des bimbos de La Belle et la Bête qui tentent, comme elle, de mettre la main sur José Carioca et Panchito.

Rôle mineur au cœur d'un film n'ayant pas nécessairement marqué les esprits en dehors des États-Unis, Matilda est un personnage très drôle dont la rondeur et l'apparence apportent tout leur charme à cette production Disney de la fin des années 1940.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.