Le Gouverneur William Keith
Date de création :
Le 10 novembre 1953
Nom Original :
Sir William Keith
Apparition :
Cinéma
Télévision
BD
Voix Originale(s) :
Bill Thompson
Voix Française(s) :
Richard Francœur

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 19 avril 2022

En 1953, Walt Disney propose au public de remonter aux origines des États-Unis avec Franklin et Moi. Adapté du livre Ben and Me: An Astonishing Life of Benjamin Franklin, le court-métrage met alors en scène Amos, une petite souris qui aurait permis à Benjamin Franklin d’entrer dans l’Histoire et d’acquérir une belle notoriété auprès des notables de son temps parmi lesquels le gouverneur William Keith.

Sir William Keith, noblesse désargentée au service de l'Angleterre

Né en 1669 à Boddam Castle, dans l’extrême nord-est de l’Écosse, Sir William Keith est le fils aîné de Sir William Keith of Ludquhairn, lui-même héritier d’une noble et puissante famille de seigneurs et de maréchaux dont les origines remontent aux environs de l’an Mil. Après des études au Marischal College d’Aberdeen d’où il sort diplômé en arts en 1687, il soutient le parti du roi d’Angleterre Jacques II lors de la Glorieuse Révolution. Lorsque celui-ci est finalement détrôné par sa fille Marie II et son mari Guillaume III d’Orange, William Keith est rapidement obligé de quitter ses terres. Il trouve alors refuge dans le royaume de France dirigé par Louis XIV qui accueille la cour du roi déchu à Saint-Germain-en-Laye. Apprenant la mort de son père vers 1694, Sir William hérite bientôt du titre de quatrième baronnet de Nova Scotia. Surtout, il hérite des innombrables dettes contractées par son paternel.

De retour en Écosse après avoir attendu en vain le retour du roi Jacques sur le trône d’Angleterre, Sir William Keith obtient un poste de commissaire chargé de l’approvisionnement de l’Aberdeenshire. En 1703, il est cependant accusé d’avoir secrètement comploté avec Simon Fraser pour renverser le trône de la reine Anne. Parvenant à prouver son innocence, son nom est malgré tout marqué par le sceau du soupçon. Marié à la veuve Anne Diggs, il reçoit en 1714 le titre d’arpenteur en chef dans les colonies anglaises d’Amérique. En charge de la Pennsylvanie, du Maryland, de la Virginie, de la Caroline, de la Jamaïque et des Bahamas, il perd néanmoins sa charge dès 1715 sur ordre du roi George 1er de Hanovre qui cherche à punir les responsables de la rébellion jacobite et les proches de Jacques Stuart, le fils de Jacques II.


Carte des colonies anglaises d'Amérique, 1776.

La chance lui sourit bientôt lorsqu’il apprend que les planteurs de Pennsylvanie recherchent un nouveau gouverneur. Grâce à ses contacts avec les membres de la famille de William Penn, le fondateur de la colonie, Sir Thomas Keith parvient à obtenir la place. Avec sa femme et ses trois fils, il quitte dès lors le Vieux continent pour le Nouveau Monde. Père d’un quatrième enfant né durant la traversée de l’océan Atlantique, il arrive à Philadelphie le 31 mai 1717 et prend ses quartiers à Graeme Park, un manoir d’Horsham, en Pennsylvanie. Contribuant à moderniser la colonie grâce à la construction de routes, au creusement de mines et à la création de diverses entreprises dont une malterie, le gouverneur Keith fait la connaissance du Benjamin Franklin alors âgé de dix-huit ans. Charmé par le talent et l’enthousiasme du jeune homme, il lui promet un poste d’imprimeur officiel de la colonie. Surtout, Keith l’encourage à se rendre à Londres pour acquérir le matériel nécessaire et obtenir de l’argent de la part des notables locaux. Les lettres de recommandations promises par le gouverneur ne sont toutefois jamais données aux jeune Franklin qui reste dix-huit mois dans la capitale anglaise avant de rentrer en Amérique sans l’encre et les outils pourtant promis.

Abandonnant son poste à son successeur en 1726, Sir William Keith rentre en Angleterre en 1728. Six ans plus tard, il est jeté en prison à cause de ses dettes. Enfermé durant douze mois, il est libéré et se lance dans l’écriture de son Histoire des Plantations Anglaises d’Amérique qui, faute de ventes suffisantes, s’avère être un échec cuisant. Le succès n'est pas non plus au rendez-vous pour sa Petite Histoire de la Virginie. Après avoir vécu au-dessus de ses moyens durant toute son existence, il meurt dans la pauvreté la plus totale à Londres le 18 novembre 1749.

Sir William Keith, simple figurant jovial chez Disney

Le gouverneur Keith est l’un des personnages réels visibles dans le court-métrage Franklin et Moi. Son apparition, toutefois, se limite à quelques secondes et son rôle à de la simple figuration.

Devisant gaiement dans la rue avec un certain docteur Palmer, le magistrat aperçoit au loin le jeune Benjamin Franklin, le célèbre imprimeur de Philadelphie qui s’est récemment fait un nom grâce à son journal, The Pennsylvania Gazette. C’est alors un honneur pour le gouverneur de croiser celui qui, pour son plus grand plaisir, semble au courant de tout se qui se trame dans la ville.

L’air joyeux et la carrure imposante, le gouverneur Keith ne semble pas maîtriser sa force. Sa poignée de main, énergique, surprend même Franklin qui en perd son sourire. Quant à sa tape amicale dans le dos, elle a tôt fait d’envoyer valser le scientifique, quelque peu sonné. Remerciant le représentant de la couronne, Benjamin Franklin s’éloigne finalement poliment, laissant là le gouverneur et le docteur, tous les deux enthousiastes après cette rencontre.

La Conception du personnage

Protagoniste mineur visible seulement une poignée de secondes à l’écran, le gouverneur Keith apparaît sous les traits d’un homme jovial et exubérant. En admiration devant le jeune Benjamin Franklin dont la célèbre gazette l’enchante littéralement, le personnage animé est alors totalement fidèle à son modèle historique. Homme tourmenté par les frasques de l’Histoire et appauvri par un train de vie ostentatoire, Sir William Keith avait en effet la réputation d’être un personnage souriant, sociable et particulièrement chaleureux avec son entourage, y compris avec le jeune Franklin qui, dans ses mémoires, se souvenait de la gouaille du gouverneur.

Au centre de la petite histoire dans la Grande Histoire, le personnage du gouverneur est développé comme les autres protagonistes par le scénariste Bill Peet.
Épaulé par Winston Hibler, Del Connell et Ted Sears, Bill Peet signe le script et la majorité des storyboards de Franklin et Moi. Né à 29 janvier 1915 à Grandview, dans l’Indiana, William Peed (qui change son nom en Peet durant sa carrière) nourrit l’amour du dessin dès le plus jeune âge. Élève de l’Arsenal Technical High School puis du John Herron Art Institute, il décide de tenter sa chance sur la côte Est et postule aux studios Disney. Engagé comme animateur intervalliste sur les cartoons de Donald, il devient bientôt scénariste et travaille à ce poste sur des films comme Pinocchio, Fantasia, Dumbo, Les Trois Caballeros, Mélodie du Sud, Danny, le Petit Mouton Noir, Cendrillon, Alice au Pays des Merveilles ou bien encore Peter Pan. Toujours au cœur d’une armée de scénariste, il s’occupe seul de l’écriture des (Les) 101 Dalmatiens, une première chez Disney. Il enchaîne ensuite avec Merlin l’Enchanteur puis Le Livre de la Jungle. Une sévère dispute avec Walt Disney le décide à démissionner le 29 janvier 1964, l’empêchant de fait d’aller au bout de ce projet. Bill Peet poursuit néanmoins sa carrière d’auteur et d’illustrateur de livres pour enfants. Il décède le 11 mai 2002 à l’âge de quatre-vingt-sept ans. Un Disney Legends Award honore sa carrière.

Bill Peet
Extrait du storyboard par Bill Peet

L'apparence graphique du gouverneur Keith est très éloignée du portrait officiel du personnage. Dans Franklin et Moi, point de longue perruque bouclée et de costume du Grand Siècle. Le magistrat apparaît avec une perruque poudrée blanche et un costume rappelant celui des colons de l'Amérique de la fin du XVIIIe siècle. Le générique d’ouverture mentionne les artistes Wolfgang Reitherman, Ollie Johnston, John Lounsbery, Hal King, Cliff Nordberg, Les Clark, Marvin Woodward, Don Lusk, Hugh Fraser, Harvey Toombs, Eric Cleworth et Jerry Hathcock parmi l’équipe créative du film. Aucun d’entre eux n’est toutefois précisément associé à l’animation du gouverneur Keith.

Les Voix du Gouverneur Keith

En version originale, le gouverneur Keith est interprété par Bill Thompson. Né le 8 juillet 1913 à Terre Haute, dans l’Indiana, le comédien apprend les rudiments de la comédie auprès de ses parents, tous les deux acteurs de vaudeville. Débutant à la radio de Chicago, il se fait un nom grâce au feuilleton radiophonique Fibber McGee and Molly. Repéré pour ses imitations et sa voix nonchalante, il devient l’interprète de Droopy et de son ennemi Spike dans les cartoons de Tex Avery. Incorporé dans l’US Navy durant la Seconde Guerre mondiale, il retrouve sa carrière d’acteur dès 1946 et double des dizaines de personnages animés, notamment le Dodo et le Lapin blanc dans Alice au Pays des Merveilles, Monsieur Mouche dans Peter Pan, Jock et Bull dans La Belle et le Clochard, le Roi Hubert dans La Belle au Bois Dormant, le Ranger Audubon Woodlore ou bien encore Picsou dans Picsou Banquier ou Comment Réussir dans la Finance et l’Oncle Waldo dans Les Aristochats. Bill Thompson meurt le 15 juillet 1971 à Culver City à l’âge de cinquante-huit ans.

Bill Thompson
Richard Francœur

En français, le rôle du gouverneur semble tenu par Richard Francœur. De son vrai nom Albert-Raoul Richard, le comédien naît le 3 mars 1894 à Paris. Débutant au théâtre dès les années 1920, il apparaît dans quelques films comme La Règle du Jeu, Le Bienfaiteur, Donne-Moi tes Yeux, Premier de Cordée, La Cage aux Rossignols, Le Diable au Corps, Le Dos au Mur et Le Joueur. En parallèle, Richard Francœur a prêté sa voix à Gary Cooper, Herbert Marshall, Clark Gable, à Ed Wynn dans Mary Poppins ainsi qu’à Prof dans Blanche Neige et les Sept Nains.

Les Autres Apparitions du Gouverneur Keith

Le Gouverneur Keith apparaît dans l’adaptation en bande dessinée de Franklin et Moi créée par Al Hubbard et publiée par DELL en 1954.

Ben and Me, DELL
Ben and Me, Walt Disney's Treasury of Classic Tales

Une autre version de l’histoire écrite par Frank Reilly et dessinée par Manuel Gonzales et Dick Moores est par ailleurs publiée au sein de la presse dominicale dans la collection Walt Disney's Treasury of Classic Tales du 1er novembre au 27 décembre 1953.

Personnage obscur de l’Histoire anglaise dont le nom est loin d’être resté à la postérité, le gouverneur Keith est un protagoniste tout aussi anecdotique et oublié de la filmographie des studios Disney.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.