Nakoma
Date de création :
Le 23 juin 1995
Nom Original :
Nakoma
Créateur(s) :
Anthony DeRosa (Superviseur de l'Animation)
Tim Allen
Marianne Tucker
Cathie Karas Wilke
Rick Kohlschmidt
Daniel Yoontaek Lim
Apparition :
Cinéma
Vidéo
Voix Originale(s) :
Michelle St. John
Voix Française(s) :
Yumi Fujimori (Pocahontas, une Légende Indienne)
Nathalie Duong (Pocahontas 2 : Un Monde Nouveau)

Le portrait

rédigé par Claire Royo
Publié le 03 septembre 2022

Nakoma est la meilleure amie de l’héroïne Pocahontas dans le film d’animation éponyme sorti le 23 juin 1995. Très complice avec la princesse indienne, elle partage des jeux comme des discussions plus sérieuses avec elle. Si Pocahontas est montrée comme encline à s’amuser et à faire des farces à son amie, Nakoma incarne quant à elle un côté plus sérieux que l’héroïne. Soucieuse de leur retard à une cérémonie officielle, du respect des règles ou encore de la sécurité de sa meilleure amie, Nakoma joue un rôle majeur dans l’intrigue du film, malgré ses petites apparitions.

Une Amie Fidèle

Nakoma se montre pour la première fois sur un canot au milieu d’une grande rivière, appelant Pocahontas pour qu’elle la rejoigne vite au village voir son père, le chef Powhatan, tout juste rentré de son expédition : « Pocahontas ! Ton père est rentré ! Viens, dépêche-toi ! ». Alors que la princesse indienne amorce son grand plongeon, son amie lui crie « Et pas comme la dernière…fois », suggérant que Pocahontas a l’habitude de sauter de la falaise pour la retrouver en bas au lieu de faire le tour par la terre ferme, une solution plus sûre, mais beaucoup moins spectaculaire…

Rassurée de voir son amie plonger sans danger dans l’eau, Nakoma se détend et commente en qualifiant cette attitude comme « de l’esbroufe ». Ne la voyant pas remonter de suite, elle appelle la jeune femme d’une voix inquiète et agacée : « Pocahontas ? Est-ce que ça va ? Et bien je l’espère pour toi, parce que je ne viendrai pas t’aider cette fois ! ». À ce moment, Pocahontas fait chavirer le canot et Nakoma tombe par-dessus bord. Toutes deux se rejoignent sous la coque ; la seconde demande en reprenant son souffle « tu ne trouves pas qu’on est trop âgées pour ces jeux d’enfants ? », et rit quand la première lui recrache de l’eau à la figure. S’ensuit alors un combat d’éclaboussures entre les deux jeunes femmes, toujours sous la coque du petit bateau. 

Une fois les amies remontées dans le canot, Nakoma demande à l’héroïne « mais que faisais-tu là-haut ? […] Tu pensais à ce rêve étrange ! Et sais-tu enfin ce qu’il signifie ? […] Tu devrais demander à ton père ! ». Avec cette discussion, le spectateur observe que les jeunes femmes sont très complices, car Pocahontas confie ses rêves étranges à Nakoma, sans aucune peur de jugement. Toutes deux parlent librement, et la meilleure amie donne des conseils à la princesse pour la guider au mieux. Plus tard, de retour au village, Nakoma confie à Pocahontas au sujet de Kocoum « Oh, qu’il est beau, il est sublime », laissant clairement entendre que le jeune homme ne la laisse pas indifférente. Même si l’héroïne ne partage pas son avis, elle montre sa joie en sautant et en criant pour célébrer le héros de guerre. 

Nakoma revient à l’écran au moment où le chef Powhatan décide de combattre les colons anglais, après avoir constaté une nouvelle blessure sur l’un des siens, causée par un fusil. Elle retient son souffle et semble très inquiète quand le père de Pocahontas annonce « ces hommes blancs sont dangereux ! Personne ne doit les approcher ». Cette scène amorce le futur conflit implicite entre Nakoma et Pocahontas : toutes deux vont être opposées sur le sujet, la meilleure amie préférant suivre les recommandations du chef de tribu, tandis que la princesse préférera suivre son cœur et désobéir à son père.

Les deux amies se retrouvent ensuite en train de récolter du maïs dans un champ. Alors que le père de Pocahontas vient leur demander de rentrer au village, Nakoma tente de le rassurer et lui dit « nous faisons des provisions pour le retour des guerriers ». Dès que Powhatan s’éloigne, elle demande à la princesse, d’un air moralisateur « alors, dis-moi ce que tu me caches ! Pocahontas dis-le moi ! Je te promets de ne pas le répéter ! », et pousse un petit cri de stupeur en voyant le colon John Smith, avec qui Pocahontas a sympathisé, apparaître dans le champ à leurs côtés. Elle prévient son amie avec inquiétude : « Pocahontas, regarde ! », et continue en disant « c’est l’un de ces hommes, il faut que… » avant que la princesse l’empêche de parler ou de crier. Ne pouvant plus prononcer aucun mot, elle gémit d’étonnement en écoutant la conversation des deux amants. 

Après que Pocahontas lui a demandé de ne rien dire à Kocoum qui arrive, Nakoma bégaie en les voyant partir, puis couvre son amie en mentant au guerrier en lui affirmant ne pas avoir vu la princesse. L’homme lui répond alors qu’elle « a tort de parcourir la forêt, c’est dangereux, dis-le-lui, je sais qu’elle t’écoute ». La jeune femme jette alors un maïs par terre en soupirant « elle m’écoute », pour souligner que son amie fait en réalité tout le contraire. La meilleure amie est ici dans une position délicate, puisqu’elle a peur des Anglais tout en restant décidée à écouter son chef, mais fait face à Pocahontas qui ne se confie pas, ni ne se méfie d’eux. Pourtant, malgré son inquiétude, elle soutient son amie et ment sans hésitation à Kocoum. 

Plus tard dans la soirée, Pocahontas revient sur le camp et rejoint Nakoma pour assister à l’arrivée des guerriers des tribus voisines. Celle-ci lui pose plein de questions dans le but de mieux comprendre la scène vécue dans les maïs : « Pocahontas ! Tu es folle ! Que faisais-tu avec ce visage pâle ? », mais se tait subitement quand Kocoum s’approche d’elles. Encore une fois, les deux amies sont interrompues et Pocahontas ne peut pas expliquer la situation à Nakoma, qui se sent de plus en plus confuse. Dans la nuit, alors que l’héroïne s’apprête à quitter son village pour retrouver John Smith, son amie l’intercepte et la met en garde « n’y retourne pas, j’ai déjà menti pour toi, ne me demande pas de recommencer ». Comme Pocahontas ne l’écoute pas, elle hausse le ton : « c’est l’un d’entre eux ! tu nous as trahis, tu préfères cet homme à ton propre peuple ! ». Malgré les tentatives d’explications de la princesse, Nakoma ne comprend pas son attitude et essaie de la retenir une dernière fois, en vain : « Pocahontas je t’en prie, tu es ma meilleure amie, je ne veux pas qu’il t’arrive malheur ! ». L’héroïne s’enfonce pourtant dans les maïs et disparaît. 

Peu après, rongée par l'inquiétude de savoir son amie seule avec un Anglais dans la forêt, Nakoma décide d’aller prévenir Kocoum, alors occupé à tailler un couteau, sans doute pour la bataille du lendemain. Avec beaucoup d’hésitation, quand il lui demande si Pocahontas va bien, elle répond lentement « je crois… qu’elle a besoin d’aide » de manière très énigmatique, pour que le spectateur ne se doute pas de la future action du guerrier pour protéger la princesse. Nakoma, terriblement préoccupée, semble gênée de venir parler à Kocoum alors que son amie lui avait demandé de ne rien dire.

Plus tard dans la nuit, voyant que Kocoum a été tué dans la forêt et que John Smith a été capturé, Nakoma vient s’excuser auprès de Pocahontas d’avoir prévenu le guerrier. Le visage bas et les mains serrées, elle lui avoue : « Pocahontas, j’ai demandé à Kocoum de te retrouver ». En réponse au regard interrogateur et triste de la princesse, elle poursuit « j'étais vraiment inquiète pour toi, je te jure que je croyais bien faire ! » et se jette par terre à ses côtés. Comme pour se faire pardonner, elle amène l’héroïne devant la tente où est retenu John, et lui permet de le voir en disant avec assurance aux gardes « Pocahontas veut affronter le regard de l’homme blanc qui a tué Kocoum ». 

Au matin, alors que Pocahontas s’interpose face à son père pour sauver John Smith de l’exécution, Nakoma se trouve au premier rang des Indiens et contemple silencieuse la scène aux côtés des siens et de Flit, Percy et Meiko. La meilleure amie réapparaît dans la scène des adieux de John à la princesse, aux côtés du chef Powhatan. Témoin pour la première fois de l’amour que porte son amie à John, Nakoma pleure et partage la tristesse de l’héroïne. 

La conception du personnage

Le personnage de Nakoma s’inspire de la grande sœur de la véritable Pocahontas, Matachanna. Les scénaristes ont cependant fait le choix de supprimer le lien sororal, préférant sans doute donner vie à une meilleure amie aimante et protectrice, à l'attitude inquiète pour la princesse indienne, et leur grande complicité. 
La tenue vestimentaire de la jeune femme est à la fois différente et proche de celle de l’héroïne : elle porte un ensemble avec une jupe beige à franges alors que Pocahontas arbore une robe de la même couleur ; elle possède aussi un collier, de couleur beige et plus simple que celui de Pocahontas qui, de ton bleu et hérité de sa mère, rappelle son statut de princesse. Elles ont toutes les deux des cheveux noirs, mais Nakoma les coiffe attachés, un choix des réalisateurs sans doute pour éviter la confusion des spectateurs entre les deux femmes, et conférer une identité plus singulière à la meilleure amie. 


Anthony DeRosa

L'animation de Nakoma a été supervisée par Anthony DeRosa. Né à Cherry Hill, dans le New Jersey, en 1959, il se découvre une passion pour le dessin dès le plus jeune âge. Épaulé par ses parents, il entre alors chez Disney au milieu des années 1980 et travaille notamment sur Taram et le Chaudron Magique. Membre de l’équipe réunie autour de Glen Keane, il dessine à ses côtés les personnages de Ratigan dans Basil, Détective PrivéSykes dans Oliver & Compagnie, Ariel dans La Petite Sirène, La Bête dans La Belle et la Bête, ou bien encore Aladdin. Promu superviseur de l’animation lors de la production de Bernard et Bianca au Pays des Kangourous, il crée Nala adulte dans Le Roi Lion, l’esprit du Printemps dans Fantasia 2000 et Gaëtan La Taupe dans Atlantide, l’Empire Perdu. Animateur de John Silver dans La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers puis de Maggie dans La Ferme se Rebelle, il quitte Disney au début des années 2000 après avoir collaboré à la production de Mickey, Donald, Dingo - Les Trois Mousquetaires. Chez les concurrences, Anthony DeRosa travaille sur Les Looney Tunes Passent à l’ActionFat AlbertGeorge, le Petit Curieux et Les Simpson - Le Film pour lequel il est nommé aux Annie Awards. De retour aux studios Disney, il supervise Lawrence dans La Princesse et la Grenouille puis participe à l’animation de Winnie l’OursonPapermanÀ Cheval !ZootopieVaiana, la Légende du Bout du MondeRalph 2.0 et Juste une Pensée.

En version originale, Nakoma est doublée par l’actrice et chanteuse canadienne Michelle St John, dans le Grand Classique de 1995 comme dans sa suite vidéo. En version française, elle est vocalisée par la comédienne franco-japonaise Yumi Fujimori, qui a notamment doublé le personnage de Ming dans le film d’animation Alerte Rouge sorti en 2022. 

Michelle St John
Yumi Fujimori
Autres apparitions

Nakoma apparaît dans la suite du film d’animation sortie en 1998, Pocahontas 2 : Un Monde Nouveau, mais uniquement au début du long-métrage, avant que la princesse ne parte pour Londres. Montrée en train de participer à la récolte de baies, elle est interpelée par Meiko qui se sert dans son panier, puis par une boule de neige lancée par Pocahontas. Nakoma esquisse un sourire et part s’amuser avec elle. Leur bataille de neige se transforme en descente dans le panier de provisions utilisé telle une luge, où Nakoma crie de peur sous les rires de la princesse. Quand la meilleure amie voit l’héroïne triste à la vue de la boussole de John, elle s’approche d’elle et lui dit avec compassion « bien des mois ont passé depuis l’annonce de la mort de John Smith, il me semble qu’il est temps pour toi de poursuivre ta route ». Cette phrase est une mise en situation qui indique au spectateur qu’une ellipse s'est produite entre la fin du premier film et le début de celui-ci. 


Pocahontas 2 : Un Nouveau Monde (1998)

Nakoma revient à l’écran juste avant le départ de Pocahontas pour Londres, accompagnée d’une grande partie de sa tribu. Elle lui fait d’abord ses adieux de manière solennelle et traditionnelle, en accompagnant ses gestes de mains de ces paroles : « n’oublie pas la terre de tes ancêtres ». Elle s’apprête alors à partir, mais les larmes lui montent et, n’y tenant plus, elle se jette dans les bras de Pocahontas pour lui dire au revoir en tant qu’amie, et non en tant que membre de la même tribu. 

Inspirée de la véritable sœur de Pocahontas, Nakoma incarne avec succès cette relation sororale avec la princesse. Elle partage ses peines, ses questionnements et beaucoup de moments de complicité. Telle une grande sœur protectrice, la meilleure amie tente de comprendre Pocahontas, mais son changement de comportement additionné à l’arrivée des Anglais la pousse malgré son grand dévouement pour l’héroïne à alerter Kocoum, ce qui déclenchera la mort du guerrier indien et, plus tard, la capture de John Smith. Si ce concours de circonstances pouvait fragiliser leur amitié, celle-ci semble plus forte puisque les deux jeunes femmes restent soudées jusqu’à la fin du film d’animation de 1995, et même dans la piètre suite parue trois ans après.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.