Les Vautours
 Blanche Neige et les Sept Nains 

Les Vautours (Blanche Neige et les Sept Nains)
Date de création :
Le 21 décembre 1937
Nom Original :
Vultures
Créateur(s) :
Joe Grant
Ward Kimball
Claude Smith
Apparition :
Cinéma
Télévision
Parcs
Disney+

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 20 octobre 2021

Les artistes de Disney, inspirés par les conteurs d’antan, ont souvent utilisé la symbolique des animaux pour dépeindre une ambiance particulière et insuffler auprès du public une émotion. Dans Blanche Neige et les Sept Nains, le premier long-métrage animé de Walt Disney, la Reine changée en vieille marchande de pommes s’enfonce ainsi dans la forêt sous le regard de deux vautours dont le sourire carnassier laisse planer l’ombre de la mort.

Les Vautours ou l'ombre de la mort...

Le duo de corbeau entre dans l’histoire lorsque la Reine se met en route vers la chaumière des nains pour y trouver Blanche Neige et lui offrir la pomme empoisonnée. Changée en vieille femme, la souveraine passe alors près d’une cascade. Elle franchit le ruisseau grâce à un tronc d’arbre basculé en travers. Sur la paroi rocheuse voisine, l’ombre des deux charognards apparaît.

Les yeux rouges et le bec acéré, ils écoutent la sorcière faire état de son terrible plan. Les nains seront absents. Blanche Neige sera sans défense. Elle ne se méfiera pas d’une vieille marchande inoffensive. Comprenant bien que la mort est au rendez-vous, les volatiles aussitôt prennent leur envol afin de suivre la meurtrière. Posés sur la branche d’un arbre jouxtant la maison des nains, ils regardent la Reine à l’œuvre. Annonciatrice d’un malheur imminent, leur présence a tôt fait d’inquiéter les oiseaux qui frissonnent à leur simple vue. Tous comprennent bien vite ce qu’il se passe. Quelque chose de terrible est en train de se tramer. Ils tentent de faire déguerpir la vieille femme, en vain...

Avertis que quelque chose de funeste se passe, les nains se précipitent vers leur chaumière où Blanche Neige gît, inanimée. Ils prennent alors en chasse la sorcière. Tandis que la pluie se met à tomber violemment, les vautours suivent la course-poursuite jusque sur la falaise. À l’évidence, quelqu’un va mourir ce soir. S’agira-t-il des nains ? De la Reine ? Le reste est affaire de patience. Finalement, la foudre s’abat sur la méchante qui chute dans le vide. Les deux charognards s’élancent alors vers sa dépouille pour s’en repaître...

La Conception des personnages

Les vautours en tant que symboles de la mort ont, par le passé, déjà été utilisés par les artistes de Disney. Aussi, dans Des Arbres et des Fleurs, le premier court-métrage d’animation en couleur sorti en 1932, deux charognards tournent autour de la vieille souche détruite par le feu.

Les vautours de Blanche Neige et les Sept Nains apparaissent eux sur les concept arts produits par Joe Grant. Né à New York le 15 mai 1908, l’artiste suit les classes de l’Institut Chouinard puis devient caricaturiste pour le Los Angeles Examiner grâce à son père, à l’époque directeur artistique du journal. Il collabore pour la première fois avec les studios Disney en 1932, au moment de la production de Parade des Nommés aux Oscars, un court-métrage dans lequel plusieurs vedettes d’Hollywood sont caricaturées. Finalement engagé en 1933, il poursuit le même travail sur Mickey’s Gala Premier. Associé à la création de plusieurs courts-métrages parmi lesquels Qui a Tué le Rouge Gorge et De l’Autre Côté du Miroir, Walt Disney lui confie la conception de la Reine dans Blanche Neige et les Sept Nains.

Joe Grant
Recherche graphique par Joe Grant

À la tête du Character Model Department chargé de développer de nouvelles histoires et d’imaginer de nouveaux personnages, Joe Grant œuvre sur Pinocchio et Fantasia puis, avec son collègue et ami Dick Huemer, signe le script de Dumbo. À la suite de multiples brouilles avec Walt Disney, il quitte les studios en 1949 après avoir planché sur des dizaines d’histoires parmi lesquelles Peter Pan et La Belle et le Clochard. À la tête d’une entreprise de céramique et de cartes de visite, il ne revient que cinquante ans plus tard, en 1989, et collabore aux productions de La Belle et la Bête, Le Roi Lion, Pocahontas, une Légende Indienne, Le Bossu de Notre-Dame, Mulan, Fantasia 2000 et Lorenzo. Couronné par un Disney Legends Award en 1992, Joe Grant est mort le 6 mai 2005 à l’âge de quatre-vingt-seize ans.

Extrait du Storyboard

L’animation des vautours est supervisée par Ward Kimball. Membre du groupe des Neuf Vieux Messieurs, l’artiste, originaire de Minneapolis, dans le Minnesota, entre chez Disney en 1934 et participe à la production de quelques cartoons comme Une Petite Poule Avisée, Le Lièvre et la Tortue et Elmer l’Éléphant. Kimball anime ensuite les nains dans Blanche Neige et les Sept Nains. L’expérience est toutefois pour lui plutôt décevante. Ses deux scènes, celle de la soupe et celle de la construction d’un lit pour la princesse, sont en effet supprimées. Sa seule participation notable au premier long-métrage de Disney reste alors son animation des vautours sous la direction de Ben Sharpsteen et de Walt en personne.

Ward Kimball

Connu pour son côté loufoque, Ward Kimball est convaincu de ne pas partir par Walt qui lui demande personnellement d’animer Jiminy Cricket dans Pinocchio. L’animateur donne ensuite vie à d’autres personnages formidables comme Bacchus, Jim Crow et sa bande de corbeaux, les Trois Caballeros, Lucifer, Tweedle Dee et Tweedle Dum ou bien encore le Chapelier Toqué. Réalisateur du court-métrage Les Instruments de Musique qui remporte l’Oscar en 1954, Ward Kimball conçoit et présente les épisodes sur l’espace diffusée au sein de l’émission Disneyland. Membre du groupe de jazz Dixieland The Firehouse Five Plus Two et grand amateur de train, l’artiste travaille ensuite sur plusieurs programmes de télévision ainsi que sur les films Babes in Toyland, Mary Poppins, L’Apprentie Sorcière… Nommé Disney Legend en 1989, il décède le 8 juillet 2002 à l’âge de quatre-vingt-huit ans. Une des locomotives de Disneyland porte son nom.

Pour animer les vautours, Ward Kimball est épaulé par son assistant, Claude Smith. Né en 1913, ce dernier entre chez Disney au milieu des années 1930. À l’œuvre sur Le Cochon Pratique, Donald a des Ennuis, Les Années 90, Pinocchio et Fantasia, sa carrière est toutefois rapidement interrompue. Smith fait en effet partie des artistes qui participent à la grande grève qui touche les studios Disney durant le printemps et l’été 1941. Renvoyé, il rejoint bientôt l’équipe de Tex Avery puis quitte l’animation pour se consacrer au dessin de presse, notamment pour le New Yorker, Look, TV Guide et même Playboy. Claude Smith est décédé en 2003.

Au moment de mettre au point les vautours, il est tout de suite évident pour les artistes et les scénaristes de Disney que les deux volatiles n’auront pour rôle que d’inspirer la crainte et le danger aux spectateurs. Simples figurants, ils sont dès lors là pour renforcer la tension grandissante au fur et à mesure que la Reine s’approche de la chaumière des nains. Êtres dépourvus de sentiments qui d'ailleurs ne prendront parti pour aucun camp, les deux charognards se contentent, à l’évidence, du premier cadavre venu, qu’il s’agisse de celui de la princesse, de ceux des nains ou de celui de la souveraine criminelle. Pour renforcer la menace et alourdir encore davantage l’ambiance, Ward Kimball fait le choix de les animer tout en subtilité. Les deux animaux se meuvent dès lors lentement, doucement, sans aucun sursaut brusque.

Remarquable, l’animation des vautours a rapidement tapé dans l’œil de la profession et de la presse. Raffinées, leurs apparitions sont alors immédiatement devenues des classiques du genre. Heureux du succès de son premier long-métrage animé, Walt Disney a souhaité offrir à ses amis, mais aussi à certains musées, une partie des œuvres créées par ses artistes. C’est ainsi qu’en 1938, il envoie un celluloïd représentant les vautours au Metropolitan Museum of Art de New York qui le conserve depuis sous le numéro d’inventaire 38.154.

Les Autres Apparitions des vautours

Un seul et unique vautour est visible dans Une Nuit sur le Mont Chauve, l’un des segments de Fantasia, le concert filmé de 1940. Posé sur la potence d’un village mystérieux, le volatile prend son envol au moment où les fantômes et les esprits, appelés par le démon Chernabog, reviennent à la vie.


Une Nuit sur le Mont Chauve, Fantasia.

Pas un, ni deux, les vautours sont cette fois une cinquantaine à apparaître dans Pecos Bill, l’une des séquences animées de Mélodie Cocktail, le film d’anthologie de 1948. Haut dans le ciel, tous observent alors goulûment Bride Abattue, un pauvre cheval dégarni. Un combat épique débute entre les volatiles et l’équidé finalement sauvé par Pecos Bill.


Pecos Bill, Mélodie Cocktail.

Les vautours de Blanche Neige et les Sept Nains reviennent en 1972 dans l’épisode Spooks and Magic de l’émission The Mouse Factory réalisée par Ward Kimball, l’animateur d’origine des personnages. Les oiseaux sont alors présentés comme les animaux domestiques chargés de garder un œil sur les patrouilles de sécurité du Diller’s Midnight Manor, la maison de repos des revenants et autres sorcières présentée par la comédienne Phyllis Diller. Un filtre bleuâtre est ainsi ajouté à des images extraites du film de 1937 afin de coller à l’atmosphère lugubre du manoir.


Spooks and Magic, The Mouse Factory.

Lors de la production de Qui Veut la Peau de Roger Rabbit, il fut un temps question que le juge DeMort, le grand méchant, soit accompagné par un vautour prénommé Voltaire. L’apparence graphique du personnage devait alors s’inspirer du duo de charognards de Blanche Neige et les Sept Nains. Afin de terminer le film dans les temps, l’idée fit toutefois long feu et aucun vautour n’apparaît finalement à l’écran. Néanmoins, l’animal est présent aux côtés de la figurine du juge vendue dans les commerces au moment de la sortie du film.

Les vautours apparaissent enfin dans l'épisode La Pomme Empoisonnée de la série animée Le Monde Merveilleux de Mickey Mouse.


Le Monde Merveilleux de Mickey Mouse

Les Vautours dans les Parcs Disney

Les vautours font partie de l’attraction Snow White’s Scary Adventures inaugurée dès 1955 au Disneyland Park d’Anaheim. Perchés sur leur arbre, ils observent les visiteurs poursuivis jusque dans la forêt par la terrible sorcière. Ils sont aussi présents dans les versions de l’attraction créées à Walt Disney World, Tokyo Disneyland et Disneyland Paris.

Snow White's Scary Adventure
Seven Dwarfs Mine Train

À Walt Disney World Resort, en Floride, et à Shanghai Disneyland, les vautours sont visibles dans l’attraction Seven Dwarfs Mine Train.

Simples figurants, les vautours apportent à Blanche Neige et les Sept Nains le charme désuet des productions Disney des années 1930 tout en permettant d’accentuer encore la tension et la menace au moment où la Reine s’apprête à commettre son crime.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.