Titre original :
Dinosaur Barbarian
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de mise en ligne USA :
Le 04 août 2021 (Disney+)
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
Kim Hazel
Musique :
Mondo Boys
Durée :
2 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Un héros passe tout son temps à combattre le mal avec son dinosaure, à tel point qu'il ne trouve même pas un moment pour prendre une simple douche...

La critique

rédigée par
Publiée le 07 octobre 2021

Le Barbare Dinosaurien est un court-métrage des Walt Disney Animation Studios tiré de son programme intitulé Short Circuit.

La collection nommée Short Circuit est une proposition offerte aux animateurs des studios de Mickey afin d'imaginer des courts-métrages, plutôt courts (autour de 3 minutes), innovants aussi bien dans le fond que dans la forme, que cela soit d'un point de vue visuel ou technologique. Le but est clairement de permettre à une majorité d'artistes de pouvoir laisser parler leur imagination et leur créativité tout en proposant un contenu original. Diffusés dans un premier temps au cinéma El Capitan Theatre durant quelques jours (Flaques d'Eau, Programme d'Échange, Downtown, Jing Hua, Chansons à Chanter dans le Noir, Juste une Pensée, Va Chercher ! et Zenith le 12 août 2019 puis Goutte de Pluie, Cycles, Ju-Jitsu, Un Éléphant à la Maison, Un Éclair dans la Bouteille, La Course et Quel Toupet le 19 août 2019), les cartoons sont ensuite tous proposés au grand public sur la plateforme Disney+ le 24 janvier 2020 à l'exception notable de Chansons à Chanter dans le Noir qui arrive lui durant la deuxième fournée sur Disney+ le 4 août 2021 en même temps que La Traversée, Le RetourLe Numéro 2 pour Kettering et Le Barbare Dinosaurien.

Le Barbare Dinosaurien est réalisé par Kim Hazel. Son diplôme en poche en 2008, elle commence sa carrière en tant qu'animatrice dans plusieurs studios dont celui d'effets spéciaux Sony Pictures Imageworks où elle travaille notamment sur Tempête de Boulettes Géantes, Comme Chiens et Chats : La Revanche de Kitty Galore et L'Île des Miam-Nimaux: Tempête de Boulettes Géantes 2. Elle entre finalement chez les Walt Disney Animation Studios en 2013 comme apprentie animatrice et fait ses classes sur le court-métrage Le Festin et le film Les Nouveaux Héros. Elle est ensuite assistante animatrice sur La Reine des Neiges : Une Fête Givrée et Zootopie puis passe animatrice sur La Reine des Neiges : Joyeuses Fêtes avec Olaf, Ralph 2.0, La Reine des Neiges II, Raya et le Dernier Dragon et Encanto, la Fantastique Famille Madrigal. Le Barbare Dinosaurien marque sa première incursion chez Disney en qualité de réalisatrice.

Comme l'avoue Kim Hazel, Le Barbare Dinosaurien est clairement inspiré des séries animées qui passaient à la télévision dans les années 1980 comme Arok le Barbare ou Les Maîtres de l'Univers. Après, il est impossible de ne pas aussi penser à la série Dave le Barbare de Disney Television Animation diffusée dans les années 2000 sur Disney Channel. La réalisatrice a ainsi voulu raconter une histoire de A à Z qui serait narrée intégralement dans le générique de 90 secondes d'une hypothétique série de télévision. Elle a donc construit son récit en trois actes dans l'idée de créer un parcours initiatique qui ferait évoluer son personnage principal. Il y a d'abord l'exposition qui présente le héros, ensuite le déclencheur qui va obliger le guerrier à se remettre en cause puis finalement l'évolution du personnage depuis sa reprise en main jusqu'à la conclusion. Tout est donc raconté via une chanson, qui tente d'imiter un générique de dessin animé, composée par le groupe Mondo Boys. Amusant et rythmé, le titre s'avère toutefois assez peu impactant ; le fait de raconter une histoire complète fonctionnant au final assez mal. Les génériques des années 80 étaient justement, il est vrai, entêtants car ils étaient redondants et assez creux dans ce qu'ils racontaient. Leurs buts étaient plutôt de présenter le concept global de la série et non une aventure complète.

Si la chanson est plutôt décevante, l'animation fait, par contre, un bien fou. C'est un plaisir incommensurable de revoir chez les Walt Disney Animation Studios de l'animation traditionnelle, faite au crayon avec une technique qui ressemble beaucoup à la Xerox des (Les) 101 Dalmatiens à Merlin l'Enchanteur. Même si c'est seulement pour deux minutes, revoir cette technique dans un projet Disney inédit est vraiment rafraîchissant. Kim Hazel, animatrice CGI connaissant peu la technique, a d'ailleurs dû faire appel à des animateurs senior ayant œuvré professionnellement sur ce genre d'animation avant de se reconvertir à la 3D suite à l'abandon par Disney des films d'animation traditionnelle. Parmi les artistes vétérans qui ont ainsi travaillé sur le court-métrage, il peut être cité Doug Bennett, animateur sur Jane de Tarzan, Rachel R. Bibb, assistante animatrice sur Tiana de La Princesse et la Grenouille, Randy Haycock, superviseur de l'animation sur Clayton de Tarzan, Alex Kupershmidt, superviseur de l'animation sur Stitch de Lilo & Stitch, ou Mark Mitchell, animateur sur Kuzco de Kuzco, l'Empereur Mégalo. Le Barbare Dinosaurien propose ainsi un récit loufoque qui sied à merveille à son visuel. Et puis, revoir à nouveau une princesse en animation traditionnelle n'a pas de prix. Sans parler des Mickey Cachés à trouver dans les décors !

Si sa chanson est décevante, Le Barbare Dinosaurien n'en demeure pas incroyablement grisant grâce à son animation que les fans Disney ne pensaient pas revoir chez les studios historiques. Rien que pour cela, son visionnage est un pur bonheur.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.