La Ferme se Rebelle
L'affiche du film
Titre original :
Home on the range
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 2 avril 2004
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Will Finn
John Sandford
Musique :
Alen Menken
Durée :
76 minutes

Le synopsis

Maggie, Mrs. Caloway et Grace, trois vaches aux caractères diamétralement opposés, vivent paisiblement dans une ferme justement appelée "le petit coin de paradis" jusqu'au jour où leur havre de paix est menacé de saisie par la banque.

Afin de réunir les fonds nécessaires pour stopper la procédure d'expulsion, les trois consœurs se mettent dans la tête de capturer, à elles seules, Alameda Slim, le plus terrible et rusé voleur de bétail de l'ouest tout entier et toucher ainsi une confortable récompense.

Commence alors pour nos amies une délirante odyssée...

La critique

rédigée par
★★

Une page se tourne ! Quand il sort, La Ferme se Rebelle est censé en effet être le 45ème et, dernier, film d'animation traditionnelle (2D) des studios Disney. La Compagnie au château enchanté, prenant acte du succès incontestable de l'animation 3D, s'est en effet convaincue d'abandonner la production 2D, jugée désormais trop peu rentable sur le marché américain. Elle s'offre d'ailleurs avec La Ferme se Rebelle un bouquet final bien palot par rapport au savoir-faire légendaire de ses Studios.

Histoire sans imagination, personnages transparents, seconds rôles trop nombreux, musique insipide, seule l’animation semble avoir fait l'objet de soins attentifs.

Le scénario, de facture classique réunissant un trio non assorti, est, en effet, servi par des personnages (Maggie, Mrs. Caloway et Grace) aux caractères maintes fois vus, disposant, en plus, de répliques laborieuses pas vraiment drôles. Les nombreux personnages secondaires (à commencer par Buck, le cheval ou Jack, le lapin) s'inscrivent d'ailleurs dans la même lignée et peinent tout autant à faire fonctionner la dynamique humoristique du film. Le méchant (Alameda Slim) rejoindra, quant à lui, - mais sur un strapontin ! -, le club Disney très fermé des êtres mauvais, supérieurement intelligents et définitivement mal secondés ! Tout ce petit monde se rencontre et s'affronte dans une aventure qui, si elle démarre avec lenteur (les 20 premières minutes du film sont ainsi complètement ratées), se déroule ensuite à 100 à l'heure, en donnant l’impression de tout bâcler. Dans une construction proche du vaudeville, la scène de la mine sort néanmoins du lot et n'est d'ailleurs pas sans rappeler celle du restaurant de Kuzco, l'Empereur Mégalo. La Ferme se Rebelle offre alors pour la première fois un vrai moment de drôlerie.

La bande son n'est, pour sa part, pas plus qualitative que le reste. Bénéficiant pourtant du savoir-faire d'Alan Menken, injustement muet depuis Hercule, elle a, en réalité, du mal à faire aimer l'univers si particulier du Far West. Seul le clin d'œil aux westerns légendaires, époque Ennio Morricone, dans une scène mémorable où Buck, le cheval, s'imagine mettre en déroute, à lui tout seul, cinq desperados vaut ainsi le détour. L'animation, enfin, est la seule à être particulièrement soignée et mêle, avec finesse, quelques éléments 3D. De conception classique, reprenant les codes des dessins des années 50, elle est très proche du plus pur style Tex Avery.

La Ferme se Rebelle a subi un revers commercial important sur le marché américain. Rien ne lui aura été épargné, il est vrai ! A commencer par sa maison mère qui, n'ayant pas cru un instant au film, lui a mitonné une bien mauvaise sortie. Disney, si fort d'habitude pour assurer la promotion de ses productions, a été particulièrement "maladroit" (et c'est un euphémisme ! ) cette fois-ci. La presse, ensuite, qui, prompt à enterrer Disney sous le pilonnage des productions Pixar, à accélérer le désamour du public pour l'animation 2D. Difficile dans ces conditions pour La Ferme se Rebelle de remplir les salles ! De là à penser que son échec arrange des intérêts aussi nombreux que diamétralement opposés...

Laborieux sur bien des plans, La Ferme se Rebelle est un film qui, à l'époque de sa sortie, est censé refermé le cycle des Grands Classiques Disney, en production 2D. A voir pour envisager alors l’ampleur du gâchis !

Les personnages

2004
Cinéma
2004
Cinéma
2004
Cinéma

L'édition vidéo

Jaquette La Ferme se Rebelle
Jaquette La Ferme se Rebelle
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2004
Zone 2 Simple 2005
Editions Blu-ray Disc
Zone A Simple Multizone 2012
Zone B Simple 2014